mediacongo.net - Actualités - Processus électoral: blocage autour du groupe d'experts internationaux



Retour Politique

Processus électoral: blocage autour du groupe d'experts internationaux

Processus électoral: blocage autour du groupe d'experts internationaux 2018-01-31
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/4-10/ceni_election_gouverneurs_17_003.jpg Kinshasa, RDC-

Le comité d'experts internationaux censés appuyer la commission électorale dans la préparation des élections en RDC n'a toujours pas commencé à travailler, plus de 4 mois après l'annonce de sa création à New York en septembre dernier. Quatre des 5 experts ont été nommés, représentants l'UE, l'ONU, l'UA, et l'OIF.

Certains de ces experts sont même présents depuis des semaines à Kinshasa, mais la Céni et ses partenaires ne sont pas encore tombés d'accord sur que doit être leur mandat. La SADC, la communauté de développement d'Afrique australe, censée participer à ce groupe d'expert, elle, n'a toujours désigné son représentant.

Objectif initial de ce groupe d'experts : restaurer la confiance. Une idée soutenue par la Commission électorale elle-même, lassée d'être accusée à tort selon elle de retarder volontairement les élections. Mais quatre mois plus tard, c'est encore la méfiance qui domine.

Principal point de blocage, le statut des experts. Ils insistent pour être « indépendants ». « Pas question », répond la Céni. En novembre, la commission avait proposé un organigramme dans lequel le groupe d'experts aurait été placé  sous la houlette d'un comité de pilotage dirigé par le président de la Céni. Proposition rejetée par les partenaires qui sont revenus à la table mi-décembre avec une autre proposition toujours en discussion.

Les experts ont beau affirmer que leur objectif n'est en aucun cas de « certifier les élections » ou de participer à leur organisation, la Céni dit redouter « un agenda caché ». « Nous n'avons pas besoin de concurrence », explique son président. En filigrane, l'un des enjeux des tractations, c'est la liberté de parole des experts. La Céni ne veut pas qu'ils puissent s'exprimer publiquement et rendre des rapports sans son aval ou bien remettre en cause certains choix déjà actés comme celui de la machine électorale.

Les experts accepteront-ils de céder un peu de leur indépendance pour conserver un droit de regard dans le processus ? Des deux côtés en tout cas on l'assure, les discussions sont toujours en cours.


RFI / MCN, via mediacongo.net
4172 suivent la conversation
21 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Kimbangu | B1VMP8O - posté le 02.02.2018 à 14:51

Porte-malheur de la RDC... médiocre en gras

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Lumumba Mulele | GTDRBY6 - posté le 02.02.2018 à 07:01

le Congo finance seul ses élections, il n'a pas besoin d'expert. des observateurs tout au plus qui pourrons donner leur opinion plus tard, mais jamais interférer dans le travail de la CENI. ces sois disants experts , on les a vu en cote d'Ivoire. ils ont déclaré un vainqueur le candidat de la france qui avait perdu, et la france et les troupes de l'ONU ont bombardé la cote d'ivoire , tué des milliers d'ivoiriens pour mettre leur pantin au pouvoir. on ne veut pas ça au Congo. s'ils n'acceptent pas les conditions de la CENI, qu'ils aillent se faire voir ailleurs.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 01.02.2018 à 11:42

Vous vous souvenez de la crise en Cote d'Ivoire ? ou l'envoyé de l'ONU avait proclamé les résultats donant gagnant Wattara, mentre la comission électorale Gbago. Mentre ce dernier, Gbabo, demandait le recontage des vois, la France était intervenu pour imposé Wattara. La souvereneté d'un état indépendant était ainsi violé. Il faut toujuors se souvenir de l'histoire.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
TROP C'EST TROP | O4W9648 - posté le 01.02.2018 à 09:59

nanga s'accuse lui même et on sait s'il roule pour quel camp. Normalement s'il n'a rien à cacher, il aurait dû se frotter les mains car son travail allait être appuyé par les experts internationaux et ceci couperait court à tout soupçon qu'on pourrait mettre sur son dos le moment venu.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Bondekwe | 7Q9HYP3 - posté le 01.02.2018 à 09:44

ce Nangaa a une tete a vendre a son pays, nous sommes en droit, nous le peuple, de le soupconner d'etre corrompu ou de rouler pour un camp. Une independance de ces experts internationaux lui assurerait, a lui Nangaa une certaine consideration ethique. Qu'a-t-il a cacher qu'il ne veut pas que les experts communiquent de maniere independante ?

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Pax dey | JBD9P62 - posté le 01.02.2018 à 09:41

l'un des enjeux des tractations, c'est la liberté de parole des experts. La Céni ne veut pas qu'ils puissent s'exprimer publiquement et rendre des rapports sans son aval ou bien remettre en cause certains choix déjà actés comme celui de la machine électorale.Alors en quoi donc va consisté la mission de ces experts? regard seulement comme la MONUSCO?

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mabika | 1D4NGHM - posté le 01.02.2018 à 09:37

Quand vous aurez fini avec vos contestations et approbations, dites nous ce que vous aurez conclu pour qu on soit informé de ce que serez capable de faire ensemble.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mabika | 1D4NGHM - posté le 01.02.2018 à 09:28

Quand vous aurez fini avec vos contestations et approbations, dites nous ce que vous aurez conclu pour qu on soit informé de ce que serez capable de faire ensemble.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Ngolu | ONSEGK8 - posté le 01.02.2018 à 08:31

Nous attendons un grand travail d'évaluation de la machine à voter que la venu a décidé unilatéralement. Je sais de part malformation qu'un dispositif capable de transmettre le résultat est électronique.c'est le cas de la machine à voter. Nous voulons aller aux élections avec les esprits peux soupçonneux.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' | MYBMKJD - posté le 01.02.2018 à 08:14

For sure you are not in my class because you belong to a lower class bustard.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Onusienne | LK8ZZV9 - posté le 01.02.2018 à 08:05

La Céni ne veut pas qu'ils puissent s'exprimer publiquement et rendre des rapports sans son aval ou bien remettre en cause certains choix déjà actés comme celui de la machine électorale. Méfiance sur Méfiance!!!!

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Course au pouvoir | 6UQCVRL - posté le 01.02.2018 à 08:02

I think you are more stupid than me. will not continue to quarreling with people like you. you never like to hear something different than what you think is right. I am not of your class.

Non 2
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' | MYBMKJD - posté le 01.02.2018 à 07:39

Course au pouvoir, don't be stupid, are you Congolese ??? If you want free and fair elections then you have to accept these people to monitor every move. Mediocre, tu es habitue' aux tricheries et corruptions.

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Course au pouvoir | 6UQCVRL - posté le 01.02.2018 à 07:30

Why do we need them when they don't contribute? Coming to make noise and confusion. Never allow them to come.

Non 6
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' | MYBMKJD - posté le 01.02.2018 à 06:21

Comment vivre avec de tells maniaques ??? Ca c'est plusque la merde et la mediocrite'. Tout ca pour satisfaire un petit taximan-barman Rwandais. CONGOLAIS OYO BU ZOBA YA NDENGE NINI ??????

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 31.01.2018 à 23:46

Sithole indeed!

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?

Les médiocres nous donnent deux options,soit ils organisent les élections en trichant et en s'assurant la victoire,soit au cas contraire ils vont trouver toutes sortes d'alibis pour ne pas l'organiser en attendant le bon moment ILS ONT UN PLAN BIEN ÉTABLI POUR LEUR MAINTIEN AU POUVOIR(TRICHERIE OU PASSAGE A FORCE)d'où la reticence de Nangaa et de la CENI DE VOULOIR TOUT CONTRÔLER.SOLUTION:C'EST SOUVERAIN PRIMAIRE D'EN DÉCIDER.

Non 0
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kimamba/Kalenge | NTC6MU1 - posté le 31.01.2018 à 22:19

Le doute du côté de la ceni explique tout notamment sur la machine à tricher.

Non 0
Oui 16
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | 7YI3QRI - posté le 31.01.2018 à 22:09

Trump avait raison pays de merde, dirigeants de merde. bande des médiocres

Non 1
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Ngolu | ONSEGK8 - posté le 31.01.2018 à 21:41

S'il n'y a rien à cacher, que la ceni laisse les experts faire leur travail. Nous la population demandons à ces experts de ns certifier si la machine à voter n'est pas truquée. Au nom de quoi devraient -ils accepter de travailler s'ils ne sont pas indépendants? Autrement ils se disqualifieraient eux-mêmes.

Non 0
Oui 22
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

2 millions de signatures pour la tenue des élections locales

Société ..,

Six mois après l'élection présidentielle l’ONU juge le bilan mitigé

Politique ..,

Élections des gouverneurs au Sankuru : Lambert Mende dénonce la "corruption" dans sa famille...

Politique ..,

Sankuru : l'élection du gouverneur confirmé pour le 20 juillet

Provinces ..,