Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 04 juin 2024
mediacongo
Retour

Politique

Processus électoral : la Céni met le cap sur la convocation de l’électorat

2018-02-02
02.02.2018
2018-02-02
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/02-fevrier/01-04/ceni-nangaa-conf-presse-20161206-mediacongo-net.jpg -

La consolidation des données en cours va ouvrir la voie à la promulgation de la loi sur la répartition des sièges qui demeure la grande activité intermédiaire. (© Ceni)

Le point de presse tenu le 31 janvier, au siège de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) a été l’occasion, pour le président de cette institution, Corneille Naanga, d’annoncer la clôture officielle de l’opération d’enrôlement et d’identification des électeurs sur l’ensemble de la République. Seuls quelques centres d’inscription resteront ouverts jusqu’au 14 février dans l’aire opérationnelle 5. Il a également annoncé les activités à venir dont essentiellement la convocation de l’électorat, le 23 juin.

Parmi les étapes restantes pour clôturer la révision du fichier électoral, Corneille Naanga a cité notamment le traitement et la consolidation des données, la publication des statistiques des électeurs par entité et l’audit du fichier électoral. Ces activités doivent être réalisées dans les cinq mois restants avant la convocation de l’électorat. Deux institutions sont donc particulièrement concernées, à savoir la Céni, pour les aspects techniques, et le parlement pour l’examen et l’adoption de la loi sur la répartition des sièges.

Selon le président de la Céni, l’opération lancée le 31 juillet 2013 à Gbadolite, dans la province du Nord-Ubangi, a permis d’enregistrer plus de 46,02% d’électeurs jusqu’à la date du 29 janvier. Ce qui représente un taux de réalisation global de 111,9% par rapport aux électeurs attendus. Le fichier électoral congolais en constitution a la particularité d’avoir le nombre d’hommes supérieur (plus de vingt-quatre millions) à celui des femmes (plus de vingt-et-un millions). Une question qui continue à susciter des débats au sein de l’opinion nationale et internationale. Généralement, c’est le contraire qui est observé.

Cependant, le président de la centrale électorale congolaise a précisé que les statistiques des électeurs enrôlés sont encore à l’état brut et sont soumises à la centralisation et au traitement en vue de consolider le fichier électoral de manière à assurer le principe de l’unicité de chaque électeur dans le fichier électoral. Il faut attendre le début du mois d’avril pour obtenir un fichier consolidé. « Avec la clôture des opérations, l’aire opérationnelle 5, nous venons de boucler l’étape la plus complexe du processus électoral. Cette étape est essentielle dans la poursuite de cet objectif qu’est l’organisation des élections », a déclaré Corneille Naanga.

En vue de franchir les prochaines étapes, la Céni en appelle à l’implication de tous. Car, a dit son président, devant eux s’ouvre un autre champ, une autre route, mais cette route est au-delà d’une mer, d’un fleuve d’incertitudes. « Il nous revient de poser des ponts, ceux qui touchent les rivages de la certitude. Il nous faut construire des ponts par la mise à disposition des parties prenantes de toutes les informations, car personne ne doit rester au bord de la route », a-t-il renchéri.

Corneille Naanga a exhorté les uns et les autres à restaurer, dans le chef de ceux qui le revendiquent, les voies de la confiance retrouvée avant de rassurer que la Céni maintiendra les contacts et communiquera les informations à chaque étape du processus pour garantir la transparence et faciliter le suivi des opérations. « Nous sommes conscients de la sensibilité et de la tension que la question électorale soulève », a-t-il déclaré.

La Céni a remercié le gouvernement de la République qui a financé seul l’opération de révision du fichier électoral et l’a doté d’avions, camions, jeeps, hors-bord et autres moyens logistiques à sa portée pour la soutenir. Elle a réitéré ses remerciements à la Monusco pour son appui logistique au déploiement d’une partie de matériels et équipements dont le point culminant aura été la mise en place d’un pont aérien entre Mombasa et tous les hubs logistiques de la partie méridionale et occidentale du pays.

Ci-après, en annexe, l'intégralité du point de presse de Corneille Naanga, le président de la CENI :   

Jeannot Kayuba
Adiac-Congo / MCN, via mediacongo

2018-02-2-09-24-12_point-de-presse- Corneille-Nangaa-annoncant-la-cloture-de-la-revision-du-fichier-electoral.pdf (0.7Mb)

.pdf
C’est vous qui le dites : 11 commentaires
8747 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


AZARIAS RUBERWA @DQK5DYT   Message  - Publié le 02.02.2018 à 14:57
la MP KABILIE se dit en préparation des élections, mais pour que le peuple accorde ses voix à qui parmis vous des criminels ? vous ne vous imaginez pas que votre machine à tricher vous confondra ???? les sapristi menteurs criminels, votre place est en prison, moi je vous le dis qu'il n'y aura pas élection avant que nous peuple arrêtions l'imposteur KANABE, celui ci doit être neutralisé et après il y aura des bonnes élections, c'est ça la réalité, qui vivra verra et bientôt le KANABISME prendra fin

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @J4TI6QP   Message  - Publié le 02.02.2018 à 13:20
5ans d'enrôlement et tu te félicite NANGA prépare toi le peuple RDCongolais est contre l'occupation Rwandaise et tous les collabo et médiocres qui prolongent KANAMBE en RDC

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
CONGO @34C1VQ8   Message  - Publié le 02.02.2018 à 13:18
NAANGA O SALISI BISO MUSALA YA NYONGO. FUTA BISO NDE MBONGO PO BOULOT ESILA KALA. PESA BISO NDE MBONGO NA BISOA AVANT O LEKA NA ETAPE MUSUSU PONA NINI BINO BA POLITICIENS YA CONGO LOKUTA ELOBELAKA BINO ELOKO TE?

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Robespierre @QVALSR6   Message  - Publié le 02.02.2018 à 12:01
Chers compatriotes, Pourquoi nous allons nous vers des solutions compliquées et coûteuses en ressources financières et humaines ? Nous savons que la mort de Hyppolite Kanambe alias Joseph Kabila Kabange est la clé de voûte pour sortir la RDC de cette impasse Ce dernier ayant bâti son régime sur le clientélisme; à sa mort, tout tombera comme un château de cartes. C'est sur cette option qu'il faut se concentrer parce que les langues vont se déchaîner une fois Kanambe abattu d'une balle à la tete Des armes de précision ayant une porte d'un kilomètre sont à bon prix sur le marché ne soyons pas médiocres comme eux Utilisons les outils intelligents et efficaces pour réaliser ce que le peuple attend de nous.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Andre Kimbuta @Q1RCLGR   Message  - Publié le 02.02.2018 à 11:48
Naanga, tu sais bien que le pays est occupee par les rwandais, les elections ne peuvent pas se tenir dans un pays occupee il faut tout d'abord chasser les occupants rwandais et ougandais de notre territoire national avant de nous parler des elections. Avec ta machine a voter tu vas aller voter au rwanda avec hyppolite Kanambe, Ntwila, Ruberwa, Nyarugabo, Bizimakara et consorts. Soulevement populaire avant tout pour recuperer notre sol aux mains des imposteurs.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Songinzila @GUDSEZQ   Message  - Publié le 02.02.2018 à 11:27
Concourou se ibokelwa. Ingeta, ingeta, ingeta.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Notre Congo_Rdc @D354S4K   Message  - Publié le 02.02.2018 à 10:48
INCREDULE Congolais débouts - 02 02 2018 10:39 ton cœur est rempli de la HAINE à outrance contre tes semblables, continu à rêver quand les autres se préparent pour les élections toi tu ne fais qu'insulter à la longueur des journées. C'est regrettable, c'est toi l'Elite de demain qui remplacera JKK à son fauteuil? Tu es le fruit de quelle école? Ah je comprend de l'école des incrédules de l'oppositions qui ne trouvent des arguments que dans les injures et insultes contre les autres. Avec de tels comportement tu attends recevoir une bénédiction de la part du DIEU ESPRIT SAINT. De trompe-toi.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Mbok'Elengi 10e rue @TSWZGT3   Message  - Publié le 02.02.2018 à 10:39
Mediocres et menteurs! Vous pendus d'ici peu. Ton seul d'1% et ta fameuse machine va te juger. Naanga tu es immoral ensemble avec to chef Marini Bodo Ekofo t'a confondu president de merde!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Omega @3YT2AJC   Message  - Publié le 02.02.2018 à 10:17
AVENTURIER , APRES AVOIR REUSSI A FAIRE MODIFIER A LOI ELECTORAL EN FAVEUR DE KABILA QUE TU CONVOQUES LE CORPS ELECTORAL.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Mukumbane @357333X   Message  - Publié le 02.02.2018 à 10:11
En avant marche!!!!!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Dr Stergomena Tax : "Nous sommes rassurés par les avancées de l’Accord "
left
Article précédent Crise politique : le MR déplore le bras de fer entre l’Etat congolais et l’Eglise catholique

Les plus commentés

Politique L’Ouganda officialisé agresseur de la RDC par l’ONU

14.06.2024, 18 commentaires

Politique Instruction judiciaire contre Nicolas Kazadi : Augustin Kabuya déclare, « Ce que l’Assemblée Nationale fait, c’est prévu par la loi, nous n’avons pas formé un royaume pour sécuriser les malfaiteurs »

16.06.2024, 10 commentaires

Politique Gouvernement Suminwa : les ministres seront évalués tous les trois mois (Félix Tshisekedi)

15.06.2024, 9 commentaires

Politique Kinshasa veut faire plier Apple

14.06.2024, 7 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance