mediacongo.net - Actualités - Kinshasa: interpellé par les Renseignements, le père Yoba a été relâché

Retour Société

Kinshasa: interpellé par les Renseignements, le père Yoba a été relâché

Kinshasa: interpellé par les Renseignements, le père Yoba a été relâché 2018-02-04
Religion
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/4-10/yebo_pretre_saint_robert_18_002.jpg -

Le père Yebo, curé de la paroisse Saint Robert

Le père Sébastien Yoba de la paroisse Saint-Robert, interpellé samedi matin dans la périphérie Est de Kinshasa, a été relaxé en fin d'après-midi. Le religieux avait été conduit aux renseignements généraux de la police. Les questions ont tourné entre autre sur le conflit de terrain.


« C'est une simple interpellation de police, nous l'avons entendu, il est déjà libéré. » Ces propos du général Vital Awashango des renseignements généraux de la police ont été confirmés par le père Sébastien Yoba que RFI a pu joindre au téléphone. Le curé a confirmé sa libération, intervenue vers 16 heures. Et il a dit avoir été interrogé entre autre sur un conflit de terrain en rapport avec la parcelle sur laquelle est érigée la paroisse Saint-Robert qu'il dirige.

Le religieux ne voulait pas en dire plus, même si entre deux phrases, il a laissé entendre que d'autres aspects ont été abordés et qu'il pourra les évoquer plus tard. D'autres interrogatoires pourront en outre être programmés dans les prochains jours pour approfondir le dossier.

Il faut dire cependant que l'interpellation du père Sébastien Yoba intervient dans un moment de crise entre le régime en place et l'Eglise catholique locale. Des prêtres et des chrétiens se disent victimes d'un acharnement outré de la part des services de sécurité. Les critiques, y compris les plus acerbes provenant des partisans du pouvoir, visent en particulier le cardinal-archevêque de Kinshasa.


RFI / MCN, via mediacongo.net
3716 suivent la conversation
8 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
mushikazi - 07.02.2018 13:54

c'est une méthode intimidation que ces rwandais applique au congo pour frustrer les peuple. ils ont fait se même bêtise au kivu mais nous sommes resté éveillé et équilibré. nous n'allons pas sédé à vos caprice vous allez vous fatigué et abandonné comme c'est le cas sur tout au Sud-Kivu.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
judas_jordan - 05.02.2018 10:13

Donc au congo Kinshasa c'est maintenant les services secrets qui règlent les conflits parcellaire ??? ah quelle bande des mediocres. ils font expres d'afficher leur médiocrité ou quelqu'un les paie pour faire ça, franchement je n'y comprend plus rien.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kimamba/Kalenge - 04.02.2018 21:44

Regime aux aboits mes frères, les mediocres sont ivres du sang du peuple congolais, ils vont fuir bientôt.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
LES KABILISTES PRETS A TOUT VENDRE POUR JKK - 04.02.2018 20:34

CE REGIME SE COMPORTE VRAIMENT COMME DES COLONS BELGES ET TRAITENT LES CONGOLAIS COMME DES SOUS-HOMMES (PAS DE DROIT ET LIBERTÉS).C'EST INACCEPTABLE MEME MOBUTU N'ÉTAIT PAS COMME ÇA.ARRETEZ AVEC LA THEORIE DE NON-VIOLENCE P.C.Q NOUS SOMMES EN DANGER.CES MEDIOCRES VEULENT TOUT DONNER AUX IMPÉRIALISTES POUR QUE KANAMBE RESTE AU POUVOIR PAR LEUR SOUTIEN (FRANCE,GRANDE BRETAGNE,ESPAGNE...)IL FAUT SE LIBERER ET APRES CONDAMNER TOUS LES TRAITRES CONGOLAIS COLLABOS.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Bilobela kaka - 04.02.2018 18:35

Ah, comme les médiocres nous agacent de plus en plus !!

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
"Justice" ya mboka na biso - 04.02.2018 15:09

"Interpellé" signifie maintenant embarqué quelqu'un de force,en le molestant et l'emmener vers une destination inconnue par des hommes en civil qui ne ne sont pas présentés!15ans depuis les aides de l'Ue que l'on parle de réformes des services de sécurité.Que nenni! Cette confusion(demiap police judiciaire ) permet à ce régime d'intimider n'importe qui,sous des prétextes spécieux et violer en toute impunité les libertés de paisibles citoyens .Des agents payés par le contribuable au service d'une politique de non-droit !!

Non 1
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Sauvonsdrc - 04.02.2018 12:14

Franchement' trés drôle. Juste pr une question de parcelle fallait-il qu'il soit enlevé comme un bandit ??? Il y a quelque chose qui cloche. Cette explication ne tient pas. Il faut faire partir des médiocres pr croires ä des telles médiocrités.

Non 1
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima - 04.02.2018 09:56

DRÔLE DE FAÇON D'INTERPELLER UN PRÊTRE POUR UN SIMPLE CONFLIT DE TERRAIN !

Non 2
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Est de la RDC : des prêtres toujours victimes d’enlèvements et d’assassinats

Religion ..,

Repression des marches : des prêtres craignent pour leur vie

Religion .., Kinshasa, RDC

Beni : un mois de captivité de deux prêtres catholiques, l'église tire la sonnette d'alarme

Provinces ..,