mediacongo.net - Actualités - Goma : inquiétude après la disparition de Black Man Bausi, un musicien engagé 


Retour Provinces

Goma : inquiétude après la disparition de Black Man Bausi, un musicien engagé

Goma : inquiétude après la disparition de Black Man Bausi, un musicien engagé 2018-02-11
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/4-10/amani_festival_17_002.jpeg -

En RDC, c’est l’inquiétude, à Goma, au sujet de Black Man Bausi, un musicien engagé, très populaire. Sa famille dit être sans nouvelles de lui depuis le jeudi 8 février au soir, à la veille de l'ouverture du festival Amani dont il fut l'un des invités l'an passé.

Dans plusieurs quartiers de la capitale, des jeunes et des fans sont sortis spontanément dans les rues, samedi 10 février, pour dire leur inquiétude. La police est intervenue.

« Qu'il revienne vite... ! ». C'est le cri du cœur lancé par ces jeunes enfants, sortis par dizaines dans le quartier Katindo de Goma. Des voisins et des fans de Black Man Bausi se disent frustrés et inquiets de sa disparition.

« On n'a plus vu Black Man depuis jeudi. Nous l'avons cherché dans tout le quartier, il est introuvable. C'est pour ça que nous marchons. Nous voulons qu'on nous le rende et qu'on nous le rende vivant. Nous sommes tristes, vraiment. Dans quel pays vivons-nous ? », s’insurge un des jeunes.

Dès vendredi, la famille de Black Man Bausi a écrit une lettre aux autorités. Rémy Changa, l'un de ses grand-frères, précise que la dernière fois qu’il a vu son frère, ce dernier s’apprêtait à participer à une émission de radio.

Menaces

« Il a promis que dans 15 minutes, il rentrerait à la maison mais jusqu’à présent, il n’est pas revenu. Nous sommes en train de nous adresser aux différentes prisons de la place pour voir s’il a été arrêté mais jusque-là, aucune suite favorable. Nous craignons pour sa vie et pour son intégrité physique. Nous plaidons à ce que les autorités puissent nous aider et interpeller, par tous les moyens possibles, tous les canaux, afin de trouver Black Man », a-t-il appelé.

Selon sa famille, Black Man Bausi avait reçu des menaces récemment, suite à une chanson critique vis-à-vis d'un pasteur réputé proche des autorités. Mais à ce stade, toutes les hypothèses sont envisagées.

Pas de réaction officielle

Les organisateurs du festival Amani invitent quiconque aurait des informations sur cette figure de la vie musicale de Goma à les partager. Aucune autorité, ni policière ni administrative, n'a souhaité réagir samedi soir.


RFI / MCN, via mediacongo.net
2549 suivent la conversation
5 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Marechal T | AT3NI3S - posté le 12.02.2018 à 14:25

Gloire à Dieu que les habitants de Goma on vue la réalité en face. Mais, mieux vaut la fin d'une chose que sont commencement. Votre pasteur c'est un traitre plus médiocre comme son chef mais, l'histoire on ne le change pas.Ils verront la colère de Dieu sur leur famille pour compte du peuple Congolais torturé,Assassiné,misérable,....

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Nguma | 5REW87T - posté le 12.02.2018 à 14:16

Ekofo l'a deja dit. le pays ne sera toujours pas dans cette faiblesse ou la MP l'a plongé.

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
fausseliberation | 79WIPZ6 - posté le 12.02.2018 à 07:44

Tôt ou tard la vérité triomphera sur les ténèbres en RDC. La RDC ne demeurera pas assujetti, un jour les choses seront changées.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! | ET86R2M - posté le 11.02.2018 à 21:37

FAISONS TRÈS ATTENTION CAR CE PASTEUR EST EN TRAIN DE CONSTRUIRE UNE VÉRITABLE"RADIO MILLE COLLINE" QUI FONCTIONNE DÉJÀ À GOMA; avec la bénédiction du pouvoir MP DE KINSHASA! QUE CEUX CONNAISSENT LES EFFETS NÉFASTES DE CE GENRE DE MÉDIA, fassent arrêter immédiatement ce type. Procéder par tous les moyens possibles imaginables!Car c'est extrêmement dangereux!

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! | ET86R2M - posté le 11.02.2018 à 21:29

SON KYDNAPPING EST LIÉ AU PASTEUR QUI INSULTE TOUT LE MONDE SUR SA RADIO PRIVÉE ET POUR LUI C'EST SEULEMENT LE POUVOIR EN PLACE EN KINSHASA QUI A RAISON! ALORS ON COMPREND LA RAISON POUR LAQUELLE CE PASTEUR EST TRÈS TRÈS PROTÉGÉ PAR L'ARMÉE ET LA POLICE: une armée et police qui décident de tirer sur la population et qui opte pour un individu qui insulte tout le monde qui n'est pas du pouvoir: LE PAPE, LE CARDINAL, LES ÉVÊQUES, LES PASTEURS... LES CATHOLIQUES ET LES AUTRES CHRÉTIENS... tous sont insultés systématiquement et PUBLIQUEMENT PAR CE PASTEUR que kinshasa protège au détriment de son propre peuple! IL FAUT FAIRE PRESSION SUR LUI, car il est en train de construire...

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

Goma : un pasteur poursuivi pour enlèvement de l’artiste Black Man Bausi

Provinces .., Goma, Nord-Kivu