mediacongo.net - Actualités - Candidature de Joseph Kabila dans un scénario à la burundaise : Jean-Pierre Kambila parle d'intox !

Retour Sur le net

Candidature de Joseph Kabila dans un scénario à la burundaise : Jean-Pierre Kambila parle d'intox !

Candidature de Joseph Kabila dans un scénario à la burundaise : Jean-Pierre Kambila parle d'intox ! 2018-05-08
Politique
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/05-mai/07-13/kabila-17-ans-pouvoir-confpress.jpg -

Le président Joseph Kabila, candidat à sa propre succession lors des élections prévues le 23 décembre prochain ! Intox ? Ballon d’essai ? Initiative privée d’un Kabiliste qui aimerait voir le Raïs demeurer au pouvoir au sommet de l’Etat ? Mystère ! Entretemps, les réseaux sociaux semblent en savoir un peu plus. Sans la moindre réserve d’usage, plus d’un internaute confirme la candidature de Joseph Kabila à la présidentielle, officiellement prévue dans la dernière semaine du mois de décembre 2018.

Cependant, du côté de la Majorité présidentielle (MP), les allégations partagées par les internautes, via les réseaux sociaux, sont qualifiées de folles rumeurs. Pas plus tard qu’hier lundi 7 mai, la Présidence a démenti toute nouvelle candidature du Président Joseph Kabila, au prochain scrutin devant élire son successeur. Selon Jean-Pierre Kambila, Directeur de cabinet adjoint du Président Joseph Kabila, cité par l’Agence France Presse (AFP), les affirmations relayées sur les réseaux sociaux, procèdent de la rumeur et de l’intox. "C’est de l’intox pure et simple. Il n’en est pas question", a déclaré Jean-Pierre Kambila, interrogé par notre consœur.

"Combien de fois voulez-vous que le président Kabila dise qu’il respectera la Constitution ? La Constitution est en vigueur et elle sera respectée dans son intégralité. Ceux qui demandent au président de déclarer qu’il ne sera pas candidat attendront longtemps puisque c’est lui manquer de respect", a ajouté Jean-Pierre Kambila

Une autre réaction est celle de Alain-André Atundu Liongo, porte-parole de la Majorité présidentielle (MP). Comme Jean-Pierre Kambila, le porte-voix de la MP qualifie lui aussi d’intox, la rumeur sur la candidature du Président Joseph Kabila au scrutin de décembre prochain. "C’est de l’intox. Peut-on imaginer quelqu’un se représenter à l’improviste à une élection présidentielle ?", a réagi Alain-André Atundu.

LA GENESE DU FEUILLETON

Au mois d’avril dernier, lors d'une conférence-débat, le chercheur en droit public et juriste de formation, Jean-Cyrus Mirindi Batumike, avait défendu la possibilité d'une nouvelle candidature de Joseph Kabila à la présidentielle de 2018.

Selon cette même rumeur largement partagée depuis le week-end sur les réseaux sociaux, la MP se préparerait à déposer la candidature du Président Joseph Kabila à la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), qui va la rejeter avant de saisir la Cour constitutionnelle qui trancherait en faveur du chef de l’État.

Du point de vue de nombre d’analystes de la situation politique en RD Congo, tout part d’une conférence-débat sur le thème "La possible éligibilité du Président Joseph Kabila pour un nouveau mandat, au regard de la Constitution du 18 février, telle que révisée à ce jour", donnée au mois d’avril dernier par le chercheur en droit public et juriste de formation, M. Mirindi Batumike Jean-Cyrus, dans la salle père Boka de CEPAS à Gombe.

Face à un auditoire majoritairement composé de juristes, l'orateur avait constaté que la RD Congo semble actuellement revivre l’époque de Copernic, naguère marquée par l’intolérance. "Joseph Kabila est en droit de briguer un nouveau mandat au regard du comptage contenu dans la loi n°11/02/2011", avait déclaré le même conférencier, assistant à la Faculté de Droit de l’Université de Kinshasa (UNIKIN).

Selon Mirindi Batumike, c’est la modification de l’article 71 de la Constitution du 18 février qui offre justement à Joseph Kabila, la possibilité de se présenter à la prochaine élection présidentielle. "Il ne fallait pas modifier cet article. Le comptage du nombre de mandats devait en principe commencer avec l’organisation des élections de 2016. Le fait que ces dernières n’avaient pas eu lieu, suppose que le mandat constitutionnel de Joseph Kabila issu des élections de 2011 se poursuit encore", avait expliqué le conférencier.

Et d’ajouter : "On ne peut pas empêcher le Président Kabila d’exercer sa faculté de se présenter aux élections dès lors que le régime juridique a changé. La force n’appartient pas à la rue. Plutôt à la loi. Le droit est du côté de l’actuel Chef de l’Etat", avait renchéri ce jeune chercheur congolais en Droit constitutionnel, avant de conclure que "le cas Joseph Kabila n’est qu’un cas didactique. N’importe quel autre acteur politique à sa place, bénéficierait de mêmes garanties juridiques".

Quiconque avait participé à cette conférence-débat, se rappellera de mémoire la guerre sémantique et même de doctrines ayant opposé des juristes présents dans la salle, à leur collègue. Depuis, la thèse de Mirindi est diversement commentée dans l’opinion à Kinshasa. Et dire qu’il y a des gens aussi bien dans les rues de la capitale qu’au sein des états-majors des partis politiques de l’Opposition qui, à tort ou à raison, prêtent déjà cette "stratégie" à la Majorité présidentielle.

FAIRE GAGNER LE DEBAT POLITIQUE EN CLARTE

Souvent interrogé sur sa succession, le président Joseph Kabila a toujours répondu de la même manière et sans la moindre équivoque : "La Constitution sera respectée"

A plus d’une occasion qu’il lui est posé la question sur son avenir politique, le Président Joseph Kabila a toujours brillé par une sorte de constance. En d’autres termes, chaque fois que l’on pose clairement à Joseph Kabila, la question de savoir s’il se représentera ou pas à la prochaine présidentielle, sa réponse a toujours été la même et sans la moindre équivoque. "La Constitution sera respectée", rétorque généralement l’actuel Chef de l’Etat.

Il l’a encore déclaré lors de son tout dernier face-à-face avec les professionnels des médias au Palais de la Nation. A une consœur revenue sur cette récurrente question de sa candidature, le Président Joseph Kabila avait même ironisé, en demandant de trouver pour l’auteur de la question, un exemplaire de la Constitution du 18 février. C’était tout dire.

A la lumière de ces réactions spontanées de Joseph Kabila, nombre d’observateurs se trouvent en droit de chercher à savoir à quoi rime alors le débat qui s’installe de plus en plus dans l’opinion, à propos de cette idée de la représentation du Président Joseph Kabila pour un nouveau mandat. S’agirait-il d’une initiative d’un Kabiliste qui aimerait voir le Raïs demeurer au pouvoir ? Toute la question semble être là.

Cependant, l’article 64 de la Constitution interdit formellement au Président Joseph Kabila, de briguer un troisième mandat consécutif. C’est en tout cas, ce que n’ignorent pas les majors de la Coalition au pouvoir. Fort de cette restriction constitutionnelle reprise dans l’article sus-évoqué, les dauphins se chauffent en catimini, s’épient et se donnent des crocs-en-jambe dans les vestiaires de la Kabilie. Car, si la Constitution n’autorise pas l’actuel Chef de l’Etat à se présenter pour la troisième fois de suite, en tout cas, la même Loi fondamentale n’interdit pas à la Majorité présidentielle de présenter son candidat au prochain scrutin.

Déjà, au crépuscule du second et dernier mandat constitutionnel, l’Opposition ne jure que par l’alternance au sommet de l’Etat. De bonne guerre. Légitime aussi est l’ambition de la Majorité présidentielle de conserver le pouvoir. A tous égards, le débat actuel gagnerait en clarté, si maintenant ou dans les jours à venir, les Congolais pouvaient savoir qui, au sein de la MP, porterait les couleurs ou serait le candidat à la présidentielle de décembre. Cet exercice est aussi valable pour l’Opposition.

C’est la seule manière de mettre un terme à toutes les supputations qui semblent avoir gagné du terrain dans les débats sur la place publique à Kinshasa. La loi sur la répartition des sièges votée au Parlement étant en passe d’être promulguée, il appartient donc aux deux camps politiques (Majorité présidentielle et Opposition), de fixer l’opinion quant à leurs candidats Présidents de la République.

Car, conformément au calendrier électoral publié le 5 novembre 2017 par la Ceni, le dépôt des candidatures à ce scrutin interviendra en juillet prochain.

Laurel Kankole
Forum des As / MCN, via mediacongo.net
9270 suivent la conversation
48 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Bondekwe - 11.05.2018 08:57

MIRINDI a abordé la notion de l'immutabilité du droit dans un champ politique dangereux. La MP y tient aujourd'hui comme à un bouet de sauvetage. Mais, le bon sens et la moralité qui fondent le droit ne seront jamais satisfaits si, au PPRD, toutes ces grosses têtes devaient se taire et regarder Kabila comme un dieu irremplaçable. La MP peut garder le pour s'ils gagnent les élections, mais pas avec Kabila, si on aime encore un peu la mère patrie. L’auteur de l’idée doit être devenu millionnaire en ce moment, mais il aura rendu un très mauvais service à mon pays. J’aurai du mal à lui pardonner le déplacement de débat juridique. JKK en tant qu’individu est un problème...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KABILA MOYIBI - 10.05.2018 07:19

Cher "JUSTICE" j'ai beaucoup apprécié votre article sur le million, c'est certain que celui qui trouvera l'astuce diabolique permettant à Kabila de se représenter gagnera effectivement ce million don't tout le monde rêve! Le Congo n'est pas le Burundi et j'espère que si ce rwandais se représente, ce jour là le people se lèvera pour l'arrêter et le traduire à la CPI!

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
james - 09.05.2018 23:33

Monsieur le Président, je trouve incensé votre désir incommensurable de rester au pouvoir,parce que vous n'avez pas su apporter le minimum aux Congolais, réagissez donnez nous les raisons pour lesquelles nous devons encore croire en vous.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Christopher Columbus - 09.05.2018 18:14

Retiens une chose, Past DSK, je ne suis pas juriste mais je suis un peu informé : parmi les sources du droit, il y a le bon sens, la morale et l’équité. Il n’est ni sensé, ni équitable, ni moralement admissible que celui qui a réduit le nombre des tours (juste pour fuir le débat avec Tshisekedi) contre la volonté du peuple en avançant un motif fallacieux, devienne aujourd’hui le bénéficiaire de cette « opération ». Le motif invoqué était le manque d’argent ; si aujourd’hui ça change, alors nous conclurons qu’il y a eu intention de fraude et Hyppolite sera traduit en justice pour HAUTE TRAHISON. C’est aussi simple que ça.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Christopher Columbus - 09.05.2018 18:03

Past DSK - 09.05.2018 09:26, il faut arrêter un moment avec les sophismes. Si Hyppolite ne peut pas se présenter à ce cycle électoral, ce n’est pas question de sa volonté ou de sa sagesse (pour éviter un soulèvement, oooh!!!). C’est parce qu’il n’est pas éligible, point final !!! Tu crois sincèrement qu’il suffit de changer le nombre de tours de l’élection pour que celui qui a fait ce changement stupide (pour un motif finalement fallacieux : manque d’argent) bénéficie d’une décompte de ses mandats ? Donc si on change l’endroit où les juges de la cour prostitutionnelle vont faire caca, par parallélisme de forme on va aussi décompter un mandat ?

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya - 09.05.2018 14:41

Christopher Columbuse Veritè: la parole déroute ne veut pas dire défaite mais perdre ses traces, son orientation, perdre une bataille (une épisidio). Alors après une déroute il est encore possible de se regroupe,se réorganiser et reprendre la guerre, pendant que une défaite veut dire perdre totalement la guerre par manque des moyens ou autres. Ainsi l'opposition subdivisée (G7,les touristes de Genval, udps eccc)peut s'organiser pour la bataille finale. Une armée subdivisée en plusieurs chefs autonomes ne peut gagner une guerre ou une bataille meme.

Non 2
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Past DSK - 09.05.2018 09:26

Chers internautes et chers compatriotes, au lieu de discuter sur des futilité, réfléchissons sans passion, à ce qu'a dit le compatriote BONDEKWE hier 16:44; 16:47. Je trouve qu'il connait ce qu'il explique. Après analyse approfondie, nous pensons que JKK peut honnêtement se représenter pour ce qui peut être appeler 2ème mandat à partir de 2011. Mais, la crainte est qu'il y aurait risque de soulèvement. Il faut alors penser à la volonté de JKK à se représenter ou non et la loi ne le lui interdit pas formellement!!!!!!

Non 5
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Christopher Columbus - 08.05.2018 20:02

Cher VERITE' - 08.05.2018 13:45, tu n’es pas le seul à te poser des questions, j’ai la même difficulté que toi à comprendre Mr Mampuya 13:36 et 18:11: on parle de déroute APRES la bataille : déroute de Napoléon à Waterloo par exemple, ou déroute des FARDC commandées par Hyppolite à Pweto. Les élections n’ont pas encore eu lieu, comment peut-il parler de déroute ? Entre l’opposition qui a déjà aligné plusieurs candidats, et la MP qui a ZERO candidat, c’est l’opposition qui est en difficulté ? Je ne suis certes pas docteur en psychologie, mais je pose à Mr Mampuya la même question que Vérité : ça va bien ????

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
#YEBELA - 08.05.2018 18:12

Les marionnettes au pouvoir (MP)

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
BANDU HAMULI - 08.05.2018 18:12

Nous sommes à l'une pour toute question, attention car la chaleur est dans la RDC

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya - 08.05.2018 18:11

Mr Verité je suppose que vous etes de l'opposition, qui est une très bonne chose. Qui est votre candidat dans l'opposition? : Si vous n'avez pas à manger, vous allez vous préoccuper de vous meme ou du voisin qui a déjà mangé ou en train de manger?. Dans l'opposition tout est pluriel voilà son mal à mon avis. Le plus important meme, ce n'est pas etre Président de la RDC, mais de la qualité de ses hommes, des congolais. Après mauvaise géstion de l'économie après 1965 ,Zairinisation, pillages, fraudes douanières des matières ecc. Qui sont les hommes qui peuvent mieux gérer ,orienter notre économie eecc. Si l'économie marche , le pays est content voir la chine. Chez nous...

Non 4
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Bondekwe - 08.05.2018 16:47

La RDC n’étant pas une monarchie… C’est quoi l’objet du litige ici ? Absolument pas un sujet de succession héréditaire. Le nombre de mandats du Chef de l’Etat ? La constitution ? Quoi ? Faut-il laisser le pays se mourir au nom de ce vieux principe de droit ou au nom d’un gain égoïste lié à son appartenance à une famille politique ? Ou bien il faut rechercher une mesure de l’équilibre et sauver le pays ? Arrêtons un peu, l’alternance tant souhaitée ne signifie pas le départ de la MP actuelle du pouvoir. Les élections trancheront. Mais le maintien de Joseph Kabila dans son fauteuil ne manquera pas d’exacerber la crise déjà plus ressentie sur le plan social...

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Bondekwe - 08.05.2018 16:44

Notions : Immutabilité du droit signifie invariabilité, constance ou inaltérabilité. Dans la notion de l’immutabilité du droit successoral, l’héritier nécessaire succède, non comme héritier, mais comme monarque du royaume, par le seul droit de sa naissance. En matière d’objet de litige, le droit est immuable, c.-à-d. que dans l’idéal, la contestation présentée au juge ne doit pas être modifiée en cours de litige. Le régime matrimonial des époux, une fois choisi revêt d’un caractère immuable. Or, les crises économiques, sociales et politiques ont pour effet indirect de préparer la voie à une invasion des cadres normaux. La RDC n’étant pas une monarchie…

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Musa - 08.05.2018 15:50

Joseph Kabila n' a aps besoin de quitter au pour puisqu'il veut faire ce que Denis Sassous a fait au Congo Brazza Ville donc de changer la Constitution ou de faire un 3eme DISALOGUE qui va lui favoriser de de se presenter aux elelctions. Apres le 23 Decembre 2018 Joseph Kabila sera toujours president. Preuve il vient de signe' et a mit la pierre pour construire AEROGRA un projet de 3 ans jusqu'a 2021 cela montre que AKOKENDE te. Akozala kaka wana. Peuple Congolais prenons nous en charge to bengana Kabila sinon apres 2018 ekozala lisusu pasi ya makasi. Misisa ya ki DICTATURE ekozala somo donc eko se planter. A bon attendeur SALUT.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Bondekwe - 08.05.2018 15:46

La macabre strategie, c'est de vouloir rendre le monde a un "fait accompli" avec une candidature qui ne pourra qu'etre valide par une cour constitutionnelle fortement dependante de l'executif en place. Et a la MP, detrompez-vous, ils sont nombreux a attendre ce fait accompli, ils vont meme chanter victoire avant le vote. Ce qui les interesse c'est voler, piller, detourner et devenir riche comme dans un reve, au plus grand mepris de l'Etat-patrie. MIRINDI avait lancee l'idee, on le retrouvera ministre plus tard. Wait and see !

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
zalaekenge - 08.05.2018 15:40

Jean Cyrus Mirindi Batumike, un juriste rabougris et voulant converger l'attention sur sa personne. Il a grand besoin de revoir ses notions de Droit Constitutionnel et la légistique(kengo) : Différence entre La Loi fondamentale(constitution ici d'une part) et la loi Organique(loi électorale ici d'autre part).

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mamadou ndala - 08.05.2018 15:29

Jouer avec le feu!merci et oser vous allez voir la timidité des congolais!la bombe n'explose pas deux fois!! merci

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kawasaki - 08.05.2018 15:00

Kabila avait même ironisé, en demandant de trouver pour l’auteur de la question, un exemplaire de la Constitution du 18 février. C’était tout dire. Est ce que JKK au fond de son coeur parvient-il de croire et dire la vérité à ses pairs qu'il respecterait ladite constitution? Si toute les paroles promises n'ont jamais été respectées, à combien plus forte valeur ce message cité ci-haut serait respecté.

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Tarzan moteur bis - 08.05.2018 15:00

Si la solution du Congo se trouvait dans les insultes,les gens l'opposition devaient en trouver plus de un milliards. Loba loba sala sala rien ! Mbanga ya pamba. Kabila est là et il en restera. Boko sala rien.

Non 9
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' - 08.05.2018 13:45

Mampuya - 08.05.2018 13:36," L'opposition est en deroute. Son dernier souhait, voir Kabila se présenter, un bon pretexte pour justifier leur impreparation ".Mr Mampuya est ce que ca va LA EN HAUT ???? Entre l'opposition et la Mediocrite' au Pouvoir qui sont pres pour les elections ???? Vous etes sans candidat, sans projet ni plan d'execution, c'est le marche' central.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' - 08.05.2018 13:41

L'opposition est en deroute. Son dernier souhait, voir Kabila se présenter, un bon pretexte pour justifier leur impreparation.

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya - 08.05.2018 13:36

L'opposition est en deroute. Son dernier souhait, voir Kabila se présenter, un bon pretexte pour justifier leur impreparation. L'hypothèse de Mirindi a son fondement théorique, mais sa praticabilité est difficile si pas impossible. Kabila le sait et son entourage aussi. Une hypothèse reste une hypothèse. Ceux qui insulte Kabila sur le web, ou sur ce site,rendent un très mauvais service au pays. Il est difficile pour un touriste, un homme d'affaire investir au Congo. Il y'a plusieurs façon de manifester son opposition.Insultes, xénophobie,intimidation eccc nous éloignent de ce pays qu'on aimerait vivre,travailler,investir. Meme si Kabila partait ces stigmates restent sur le dos...

Non 4
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 08.05.2018 12:26

Si KANAMBE Hypolitte se représentait alors NANGA PGR Flory Kabange, Cour prostitutionnelle le peuple RDCongolais va accepter la mort ou rien. Ce Rwandais KANAMBE qui a transformé la RDC en un abattoir humain avec des fausses communes du Kasai...

Non 1
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
"Justice" ya mboka na biso - 08.05.2018 12:26

Le troisième mandat, c'est le rêve de Kabila,faut pas en vouloir à Mirindi,c'est la course au trésor dans la Kabilie.Celui qui réussira à trouver l'astuce aura le million!! Après les Kabila désir peu convainquant,les béquilles des opposants pour le glissement ,une fausse solution.Retour à l'argument juridique.En réalité,Kabila et ses militaires n'a qu'une solution marcher sur nos corps.Le peuple gagne toujours !!

Non 0
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KABILA MOYIBI - 08.05.2018 12:24

Ce jurist est un satellite de la majorité, son role est de preparer le people a une possible candidature du Rwandais, Je conseille au people de ne pas rentrer dans cette polémique, mais plutôt de se preparer à chaser Kabila par la force, car in fine c'est ce qui se passera Tous les cassiques de la MP dissent que Kabila ne se représentera pas car il respectera la constitution, tous ces gens sont fous car ils ne semblent pas se render compte qu'il ne respecte déjà pas la constitution en ce moment! Nous savons tous que Kabila est un rwandais, comment se fait il qu'aucun député de l'opposition n'ait à ce jour demander officiellement sa destitution? Est ce que toute la classe...

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 08.05.2018 12:18

Mirindi fait attention pour ton ventre ne cherche pas à rependre l'huile sur le feu

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le peuple - 08.05.2018 12:18

Stratégie contre stratégie, essaie contre essaie, thèse contre thèse finalement rien ne trouvent le consentement du peuple la majorité est aux abois. C'est le signe du temps de la fin et de la vraie libération du peuple.

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Poisson - 08.05.2018 12:10

LA FAUSSE THESE DE CE VOYOU INTELLECTUEL NOMME MIRINDI EST UNE HONTE INTELLECTUELLE.CE GARCON DE COURSE DE KANAMBE VEUT JUSTE MENTIR POUR CONTINUER A LECHER LES TESTICULES ET LE FESSSES DE SON CHEF HYPOLITE KANAMBE.CETTE CHOSE(MIRINDI BATUMIKE) EST TORCHON INTELLECTUEL,SYMBOLE DE LA DECHEANCE MORALE ET DE L'EXCELLENCE DANS LA MEDIOCRITE.

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 08.05.2018 11:51

vous savez pourtant bien que votre mediocre taximan devenu president par la seule volonté des occidentaux qui voulaient piller les minerais du congo derriere le mediocre kagame du rwanda,est determiné à rester au pouvoir en RDC comme son pere adoptif LDK lui avait dit que c'etait un pays conquit par AFDL,arretez alors de nous distraire,le peuple s'occupera de lui.

Non 1
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
OMICRON - KAPPA - POSITON ! - 08.05.2018 11:45

Analysons: S'il faut faire à la Poutine et Medvedev!il faut quelqu'un de confiance, mais pas en Afrique ? parce qu'il n'y a plus un MANDELA; tous veulent le paiement du Pot cassé ! Bon, alors il faut se plonger à la JUNGLE! c'est la loi de la Foret, c'est la force de frappe qui compte. Oh! faut pas oublié, le bâton et la carotte ? Bon...Ecoutez, le temps n'existe pas! parce que ça dépend du résultat que l'on attend. Mais! CELUI QUI CREUSE UNE FOSSE Y TOMBERA, et ? CELUI QUI RENVERSE UNE MURAILLE SERA MORDU PAR UN SERPENT.

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Past DSK - 08.05.2018 11:30

Chers Juristes, que vous soyez de la Majorité ou de l'Opposition: Pouvez-vous nous dire la vérité selon le droit que: A/ La modification partielle de la Constitution, et de surcroît de l'article 71 amène le changement du régime, donc ramène le compteur à zéro? N'ayez pas honte de nous départager car ici il s'agit de la science qu'il ne faut pas étouffer!!!! Nous attendons votre réponse svp!!!! Confirmez-nous, partant de la réponse à la question A, que B/JKK peut-il ou non se représenter aux élections présidentielles???

Non 2
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
BOT95PARIS - 08.05.2018 11:28

Qu'ils osent seulement !!! on verra!!..

Non 1
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
BOT95PARIS - 08.05.2018 11:24

La science!!!? on lui demande a c pti con il dit c la science, mais ; la science des médiocres ce : LA MEDIOCRATIE englober de la MEDIOCRITE ca peut pondre que des VENTRILOGUE sans conscience.

Non 1
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Christopher Columbus - 08.05.2018 11:18

Est-ce que ce type est congolais ? J’ai été dans plusieurs provinces de notre pays, et surtout j’ai étudié avec pratiquement des collègues de TOUS les grands groupes ethniques de ce pays, et avec des rwandais et des burundais : je n’ai pas vu ce faciès parmi les vrais congolais, zaïrois à l’époque. Observez-le bien sur la photo, le front, les yeux, la forme de la bouche; vous ne voyez pas un faciès RWANDAIS ou BURUNDAIS ?????

Non 1
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Christopher Columbus - 08.05.2018 11:11

C'est ça le problème de ce pays, VERITE' - 08.05.2018 10:54, problème que nous voulons déraciner avec le départ de Hyppolite avec toute sa clique de médiocres diplômés. Et le type , le Kambila est soi-disant professeur d'université. Quelle élite on peut avoir avec des "professeurs" pareils???

Non 1
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' - 08.05.2018 10:54

Je suis tres sure que kanambe donne des giffles A ces mediocres A kingakati. Ce type de kambila est un flateur ou c'est la peur de kanambe. Manqué de respect A kanambe kiekiekiekiekiekiekie, il va respecter la constitution dans son integralite' hahahahahahahahahaha Jean-pierre kambila, que veut dire integralite' ???? Nous sommes en 2018, que dit la constitution A propos des elections presidentielle ???? Le parlement ???? le Senat ???? Ca c'est un mediocre vraiment.

Non 1
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Désiré EBAKA - 08.05.2018 10:52

Science sans conscience n'est que ruine de l'âme.

Non 0
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Omnia in bonum - 08.05.2018 10:42

Mirindi est libre de penser ce qu'il peut penser. S'il panse être un chercheur, libre à libre à lui. Mais à arguer que la Constitution autoriserait un autre mandat pour l'actuel chef de l'Etat! Nous ne somme pas passés à la quatrième république. Le changement de la manière de se choisir un président ne change pas le fondement du système républicain que nous avons organisé dans la Constitution. Mirindi oublie que l'article 71 ne concerne que le jeu électoral alors que la Constitution est plus large que la seule modalité de choix d'un Président. Il oublie que le principe de l'article 220 n'est pas touché par la modification de l'article 71. Les choses seraient différentes...

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kabila rwandais tufi - 08.05.2018 10:40

Faux kabila tu te trompes sur tout ça , je te conseille de fuir,démissionner,dénoncer avant le temps car même si tu n'es pas mauvais mais ton comportement laisse à désirer; Malgré tes stratégies de t’éterniser au pouvoir, la population n'acceptera jamais ta dictature plus que Zaïre.

Non 0
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
MUGUSHI PIMBU - 08.05.2018 10:37

Qu'il ose déposer sa candidature, ils verront ce qui va se passer. La RDC n'est pas le BURUNDI. Eloko nini esilaka te? Le mois de juillet n'est plus loin, on verra qui trompe qui. ce jour là ekozala bafwa-bafwa, basal-basal. Ils vont voir avec quel bois les congolais se chauffent.

Non 1
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
fausseliberation - 08.05.2018 10:34

Kiekiekikekiekie, la MP est rempli de médiocres et d'incapables. sans Kabila, ils n'ont pas une autre alternative. Kabila, maître penseur de la MP? SANS kABILA ILS SONT BLOQUES tous, MENDE SHEO KITTUNDU ALAIN ATUNDU AZARIAS NANGAA SHADARY ZACHARIE BABASWE KANTITIMA

Non 2
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mokili - 08.05.2018 10:32

Nous peuple congolais attendons le moment M avec patience pour en finir une fois pour toute avec le PPRD et la Médiocrité Présidentielle.Si Hypollite KANAMBE veut se représenter il le fera au Rwanda car la constitution ne le permet pas au Congo.

Non 1
Oui 17
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Benoit kangoma - 08.05.2018 10:29

EYINDI! Kabila Et Sa Famille Politique BAKOLELAAAAA Na Minoko Ya Ba Rwandais, les KABILIES Sont Arrivé A La Fin De Leur Pensés Et Strategies, 17 Ans De Règne Pas De Dauphin Ce Drole!!! Meme Les Crocodiles S, Organisent un Peut. Par Manque D, Organisation KABILA Et Ces Alies Commence A Sauté Partout Comme Des Cancrélats, Tantot MATATA MPONIO TANTOT OBIN MINAKO TANTOT SHADARI TANTOT KABILA SEUL. Pas De Position Fixe Kiekiekiekieee

Non 1
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JOHN CANDIDAT PRESIDENT - 08.05.2018 10:20

Anonyme - 08.05.2018 09:59(Les BURUNDAIS sont naïf mais pas les peuples Congolais.)Kimbuta vient d'augmenter le cout de transport mais tu paie, tes frères Luba viennent de doubler le prix de la moto, tu paie. Tu es naïf, Kabila sera encore président et tu ne fera rien.

Non 19
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Okolela - 08.05.2018 10:10

un article bidon, un article sans fondement ni forme... Forum des As ecrit des articles irreel, comme si il vivait ds une autre planete.

Non 1
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Emma - 08.05.2018 10:02

La force n’appartient pas à la rue. Plutôt à la loi. Le droit est du côté de l’actuel Chef de l’Etat et c'est ce que on va voir.

Non 21
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 08.05.2018 09:59

Les BURUNDAIS sont naïf mais pas les peuples Congolais. Si la majorité et le sois disant chercheur pense que la RDC est l'héritage de KANAMBE Hypollite, qu'il dépose sa candidature ou soit qu'il n'organise pas les élections. Et on verra ce que l'avenir nous dira. Wait and see.

Non 1
Oui 21
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Christopher Columbus - 08.05.2018 09:37

"Combien de fois voulez-vous que le président Kabila dise qu’il respectera la Constitution ? Ceux qui demandent au président de déclarer qu’il ne sera pas candidat attendront longtemps puisque c’est lui manquer de respect ", a ajouté Jean-Pierre Kambila. Comme si le gars était digne de respect. "C’est de l’intox. Peut-on imaginer quelqu’un se représenter à l’improviste à une élection présidentielle ?", a réagi Alain-André Atundu. Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose. Nous l’attendons, qu’il vienne déposer sa candidature soki aza mobali. S’il croit que la RDC c’est le Burundi, il se trompe.

Non 1
Oui 24
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Yahoo! réduit la voilure
left
ARTICLE Précédent : Microsoft greffe un anti-ransomware à OneDrive et Outlook.com
AUTOUR DU SUJET

Kinshasa : des calicots annonçant la candidature de Joseph Kabila

Politique ..,

Présidentielle 2018 : avec ou sans Joseph Kabila ?

Politique ..,

Election: le CLC accuse la majorité présidentielle d'être déjà en précampagne

Politique ..,

« L’opposition » au gouvernement en coalition électorale avec la MP ?

Politique ..,