mediacongo.net - Actualités - Affaire Bemba : la CPI doit prononcer ses jugements en appel le 8 Juin prochain



Retour Diaspora

Affaire Bemba : la CPI doit prononcer ses jugements en appel le 8 Juin prochain

Affaire Bemba : la CPI doit prononcer ses jugements en appel le 8 Juin prochain 2018-05-21
Société
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/05-mai/21-27/bemba-cpi-icc-audience.jpeg La Haye, Pays-Bas-

Arrêté depuis 2008 et condamné à 18 ans de prison, le sénateur congolais espère, à travers l’appel fait par ses avocats, obtenir la réduction de cette peine, tandis que la Procureure de la Cour pénale internationnale souhaiterait même une peine plus lourde !

La Chambre d’appel de la Cour pénale internationale (CPI) tiendra une audience publique le 8 juin 2018 à la Haye, pour se prononcer sur l’affaire Jean-Pierre Bemba Gombo dont les avocats avaient fait appel à sa condamnation à 18 ans de prison.

Au cours de cette importante audience publique qui se tiendra au siège de la CPI, aux Pays-Bas, la Cour pénale internationale va donc prononcer ses jugements concernant les appels à l’encontre du verdict et de la peine prononcés dans cette affaire par la Chambre de première instance III. La Chambre d’appel est composée de Mme la juge Christine Van den Wyngaert, Juge présidente, M. le juge Chile Eboe-Osuji, Mme la juge Sanji Monageng, M. le juge Howard Morrison, et M. le juge Piotr Hofmañski.

Pour rappel, le 21 mars 2016, le sénateur et ancien vice-président de la RDC, Jean-Pierre Bemba, a été déclaré coupable au-delà de tout doute raisonnable, en tant que chef militaire, de deux chefs de crimes contre l’humanité (meurtres et viols) et de trois chefs de crimes de guerre (meurtres, viols et pillage), commis en République centrafricaine entre octobre 2002 et mars 2003.

Le 21 juin 2016, la Chambre de première instance III a condamné Jean-Pierre Bemba à 18 ans d’emprisonnement. Suite à ces décisions, le sénateur Bemba a fait appel du verdict et de la peine et le Procureur a fait appel de la peine. En détention à la CPI depuis 2008, le sénateur congolais et leader du Mouvement de Libération du Congo (MLC) espère, à travers l’appel fait par ses avocats, obtenir une réduction de sa peine.

Mais, si cette peine est revue à la hausse comme semble le vouloir la Procureure de la CPI Fatou Bensouda (qui vient d’effectuer dernièrement un bref séjour à Kinshasa où elle a même rencontré le chef de l’Etat congolais Joseph Kabila), ce serait un coup dur pour l’opposant congolais.

Pour rappel, Jean-Pierre Bemba a été reconnu coupable, de deux chefs de crimes contre l’humanité (meurtre et viol) et de trois chefs de crimes de guerre (meurtre, viol et pillage).

Ces crimes auraient été commis lors de l’opération menée en République centrafricaine du 26 octobre 2002 ou vers cette date jusqu’au 15 mars 2003 par un contingent du Mouvement de Libération du Congo (MLC).


La Tempête / La Prospérité / MCN, via mediacongo.net
4239 suivent la conversation
14 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Pro développement | JXMDFJF - posté le 22.05.2018 à 11:23

La justice des impérialistes: princes de ce monde des ténèbres!

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
fausseliberation | 79WIPZ6 - posté le 22.05.2018 à 11:03

Bensouda est venue touché sa solde à Kinshasa pour alourdir la peine de Bemba qui peut passer de 18 à 20 ans. Tout ça fait parti des jeux de la vie. A l'exemple de Mandela qui en fait 27, Bemba sortira toujours peu importe mais ce que nous refusons c'est la justice de deux poids deux mesures juste pour brader les richesses de la RDC.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le Congolais vrai | K8CYHUW - posté le 22.05.2018 à 10:41

La CPI instrument de l'Impérialisme,sa justice semble être sélective.Il y a plus de criminels que Bemba qui circulent librement.La part des autorités centrafricaines de l'époque dans ce dossier est où?C'est un acharnement sur ce digne fils du pays.Mais la justice de Dieu existe.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SAUVONS LE CONGO | KQUDOJA - posté le 22.05.2018 à 10:40

C'EST PLUTOT KANAMBE JOSEPH QUI MERITE CET EMPRISONEMENT. TROP C'EST TROP. ON EST FATIGUE

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
banamura | RCI4Q6F - posté le 22.05.2018 à 10:36

la CPI pouvait condamner aussi MUSEVENI et Kagame qui ont utilisé le hema et le lendu en Ituri , justice à double vitesse

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Bukavu | E55LLEK - posté le 22.05.2018 à 10:13

La CPI est un organe utilisé par la communauté Internationale pour faire peur aux africains et savons tous que Madame Fatou est venue à Kinshasa non pas pour mettre pression au gouvernement mais plutôt pour toucher sa part de corruption. Donc Bemba sera de plus en plus condamné. Mais aussi la CPI attend quoi pour traquer Nkunda, Mutebusi et autres. où sommes nous avec le Massacre de Kasika, des réfugiés rxandais, de Mutarule.

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | NY5VDP3 - posté le 22.05.2018 à 10:01

Fatou est un salarié de Kabila.ce Dossier sera difficilement en faveur de Bemba tant que cette fille Fatou est là.

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' | MYBMKJD - posté le 22.05.2018 à 09:56

Une comedie internationale. Un parlementaire Belge avait bien dit l'amerique et la Belgique vaient assassine' Mzee et ont choisi un sujet Rwandais trop jeune pour bien le manupiler. Nous avons toutes les images. Cette communaute' internale a fait des enquetes et on trouve' plus de 87 fosses communes en RDC, rien n'est fait, mais pour Bemba sans preuves suffisante il est A la CPI. LE MONDE A L'ENVERS.

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Bukavu | E55LLEK - posté le 22.05.2018 à 09:32

La CPI est un organe utilisé par la communauté Internationale pour faire peur aux africains et savons tous que Madame Fatou est venue à Kinshasa non pas pour mettre pression au gouvernement mais plutôt pour toucher sa part de corruption. Donc Bemba sera de plus en plus condamné. Mais aussi la CPI attend quoi pour traquer Nkunda, Mutebusi et autres. où sommes nous avec le Massacre de Kasika, des réfugiés rxandais, de Mutarule.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | 5FV4S9K - posté le 22.05.2018 à 08:52

Bemba est un otage des tous les idiots qui pillent les richesses de la RDC avec Kanambe l'envahisseur

Non 1
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Monde | H7I76T6 - posté le 22.05.2018 à 05:13

Pourquoi l'affaires Bemba à si duré ? Si elle n'est pas politise alors la cpi est incapable. Qu'on le relâche et que d'autres aussi le remplacement

Non 0
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Chemin de vie | JT29NE5 - posté le 21.05.2018 à 19:46

A chacun sa peine.

Non 5
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Moïse Katumbi communie avec la population zambienne
left
ARTICLE Précédent : Basket-ball : l’ex-internationale Philo Bompoko inhumée en France
AUTOUR DU SUJET

CPI : Un autre Africain pour succéder à Fatou Bensouda ?

Société ..,

Gambie : Fatou Bensouda accusée d'avoir tu les crimes commis sous Jammeh

Afrique .., Banjul, Gambie

Cour pénale internationale: la succession de Fatou Bensouda est ouverte

Société ..,

Implication de la CPI dans les massacres au Kasaï : la balle est dans le camp de la communauté...

Société ..,