mediacongo.net - Actualités - CPI : l'heure de l'arrêt est venue pour le Congolais Jean-Pierre Bemba



Retour Diaspora

CPI : l'heure de l'arrêt est venue pour le Congolais Jean-Pierre Bemba

CPI : l'heure de l'arrêt est venue pour le Congolais Jean-Pierre Bemba 2018-06-08
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/06-juin/01-03/bemba_jean_pierre_cpi_18_0121.jpg -

La Cour pénale internationale (CPI) rend son arrêt en appel vendredi à l'encontre de l'ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu responsable d'une vague de meurtres et de viols commis par sa milice en Centrafrique.

L'ancien riche homme d'affaires devenu chef de guerre a été condamné en première instance en 2016 à 18 ans de prison pour les crimes de guerre commis par sa milice, le Mouvement de libération du Congo (MLC), entre octobre 2002 et mars 2003.

D'après les juges, l'accusé "a dirigé une ample attaque contre la population civile" durant laquelle "des familles entières ont été prises pour cibles".

En cinq mois, quelque 1.500 hommes du MLC ont tué, pillé et violé dans la République centrafricaine voisine, où ils s'étaient rendus pour soutenir le président Ange-Félix Patassé face à une tentative de coup d'Etat menée par le général François Bozizé.

Dans son jugement, la chambre avait souligné la "cruauté particulière" de ces crimes contre des victimes "particulièrement vulnérables". Certaines ont été violées de façon répétée par vingt soldats. D'autres tuées à bout portant pour avoir refusé de céder une moto ou un mouton.

Jean-Pierre Bemba, 55 ans, a interjeté appel en juin 2016 du jugement de la CPI à l'issue d'un procès qui a duré six ans.

Libération "envisageable"

Les audiences en appel ont surtout été "une opposition entre la défense et l'accusation au sujet de la culpabilité de crimes contre l'humanité", estime Karine Bonneau de la Fédération internationale des ligues des Droits de l'Homme (FIDH), citée par la radio francophone RFI.

En plus de contester le verdict, la défense a demandé aux juges de réduire la peine, étant donné que M. Bemba a déjà passé près d'une décennie derrière les barreaux au centre de détention de la CPI à La Haye.

Le procureur a également fait appel et appelé les juges à augmenter la peine car celle-ci "ne reflète pas la gravité" de tous les crimes commis.

"Si les juges ne confirment pas la culpabilité pour crimes contre l'humanité et crimes de guerre", la libération de Bemba est "envisageable", poursuit Mme Bonneau.

En cas de confirmation de la décision de première instance, "Jean-Pierre Bemba restera plus longtemps en détention", ajoute Karine Bonneau qui dirige le bureau Justice internationale de la FIDH.

La plus lourde peine

Après l'arrêt rendu vendredi, les juges de la CPI devront décider des mesures de réparation accordées aux victimes.

"Il serait assez choquant que Jean-Pierre Bemba puisse sortir de prison avant même que des formes de réparation soient définies pour les victimes", conclut Mme Bonneau.

Le procès de M. Bemba, qui s'est ouvert à La Haye en novembre 2010, était le premier de la CPI ciblant les viols et violences sexuelles comme crimes de guerre et mettant en avant la responsabilité d'un commandant militaire quant à la conduite des troupes sous son contrôle.

La peine de 18 ans d'emprisonnement est la plus lourde jamais imposée par la CPI, juridiction fondée en 2002 pour juger les pires crimes commis à travers le monde.

Fils d'un riche homme d'affaires proche de l'ancien dictateur Mobutu Sese Seko, le colosse de 1,90 mètre au visage rond était autrefois un géant de la scène politique et économique congolaise.

Les partisans de Jean-Pierre Bemba prévoyaient de se réunir au siège de son parti politique vendredi matin à Kinshasa dans l'attente du prononcé du verdict à La Haye.


VOA / MCN via mediacongo.net
4329 suivent la conversation
14 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Marechal T | AT3NI3S - posté le 08.06.2018 à 16:29

Ce soir, nous aurons une très bonne nouvelle que d’ailleurs tout le monde attend des congolais. La sortie du Tsharmane.

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Pro développement | JXMDFJF - posté le 08.06.2018 à 16:01

Que dire? 58 années d'indépendance = 58 années de haine = 58 années d'incompréhension = 58 années de stationnement = 58 années du développement du sous-développement (médiocrité)= 58 années d'interventionnisme impérialiste en RD Congo.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
THAMBWE MWAMBA | 6RVB8LB - posté le 08.06.2018 à 13:35

JE SUIS KATANGAIS .SI BEMBA SORT DE LA PRISON ,NOUS ALLONS L'ACUEILLIR A BRAS OUVERT .C'EST NOTRE FRERE .AU LIEU DE VOTRE KANAMBERE QUI A TERNI L'IMAGE DES KATANGAIS .NOUS ALLONS VOTER BEMBA .ET AVC LUI LES RWANDAIS NE SE JOUERONT PLUS DE NOUS.QUAND A TOI KATUMBIO .IL EST GRAND TEMPS DE RENCONTRER BEMBA ET DE FAIRE ALLIANCE AVEC LUI PARCEQUE C'EST A TRAVERS LUI QUE TU RENTRERA AU PAYS.

Non 3
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SUNGA CONGO | 5MN8N3S - posté le 08.06.2018 à 13:19

Nul n'est parfait certes, mais pour le moment c'est la personne qu'il nous faut pour face aux médiocres qui entoure KANAMBE et qui ne comprennent pas qu'ils enfoncent le pays le gouffre. Lui au moins peut peser parce ce qu'il a tout une armée.

Non 3
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
"Justice" ya mboka na biso | TYE1YEX - posté le 08.06.2018 à 12:28

Toute cette histoire du procès Bemba à cette CPI est tellement partial qu'on se demande si les procédures ne sont qu'un prétexte pour ne pas le libérer....!!

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
James Bond | V9EBA8Q - posté le 08.06.2018 à 12:07

Il ne va pas sortir, car bensouda lors de sa dernière visite au congo , elle était repartie avec un sac des millions des dollars.

Non 4
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
lolaka | 4G7JNLA - posté le 08.06.2018 à 12:03

BEMBA sort à la CPI et KABILA entre àla CPI

Non 2
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Omega | 22CILVY - posté le 08.06.2018 à 11:59

Etre liberer oui mais etre president de la grande R.D congo non mieux rester avec kabila que ce gar.

Non 12
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
lolaka | 4G7JNLA - posté le 08.06.2018 à 11:54

avec Dieu nous vaincrons

Non 0
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
WIT | Z48YVHT - posté le 08.06.2018 à 11:30

c'est un compatriote, espérons qu'il sera libéré et qu'il revienne en homme de paix.

Non 1
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le sage | SD3Y66Q - posté le 08.06.2018 à 11:29

L'histoire du comportement de ce gars dans sa vie privée (réputé brutal par ses proches), dans le monde des affaires (trop cupide) et en politique (corruptible) n'est pas de nature à rassurer les congolais. Il n'est pas la plus importante personnalité dont on a besoin pour le moment. Si rébellion il faut, d'autres congolais peuvent les diriger aussi bien que lui.

Non 7
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
derekNk | 71RJVQY - posté le 08.06.2018 à 10:18

Nelson Mandela ????? certes, il est congolais mais pas un bon gestionnaire pour cette nation ! Bemba c'est du mobutisme en lui, la ferveur populaire qui vise à faire trembler ne devrait pas nous distraire ! on veut un gars nouveau sans tâche !!!!

Non 3
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Cour d'Appel CPI pour les inciviques | R94N8BJ - posté le 08.06.2018 à 10:13

Il sera libéré cet après midi pour rentrer à son pays le poste présidentiel est préparé pour lui nouveau Nelson Mandela au congo c'est Jean Pierre Bemba, il était écarté pour la tetutesse du pouvoir en place actuellement il est disponible

Non 7
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Moïse Katumbi communie avec la population zambienne
left
ARTICLE Précédent : Basket-ball : l’ex-internationale Philo Bompoko inhumée en France
AUTOUR DU SUJET

Le MLC nie tout projet de rapprochement avec le pouvoir

Politique ..,

Après Katumbi et Bemba, Muzito nouveau patron de la coalition Lamuka

Politique ..,

CPI : condamné pour subornation des témoins, Jean Pierre Bemba ne fera plus la prison

Société ..,

CPI : Jean-Pierre Bemba définitivement condamné dans l’affaire de subornation de témoins

Société ..,