mediacongo.net - Actualités - 82 personnes tuées et 76 enlevées au Kivu en mai dans l'Est de la RDC

Retour Provinces

82 personnes tuées et 76 enlevées au Kivu en mai dans l'Est de la RDC

82 personnes tuées et 76 enlevées au Kivu en mai dans l'Est de la RDC 2018-06-14
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/06-juin/01-03/uvira_casques_bleus_18_0121.jpg -

Quatre-vingt-deux personnes ont été tuées et soixante-seize autres enlevées ou kidnappées au courant du mois de mai dans les provinces troublées du Nord-Kivu et du Sud-Kivu, dans l'Est de la République démocratique du Congo, selon un rapport paru mercredi.

"82 morts violentes, 42 enlèvements, 34 kidnappings et 35 affrontements entre belligérants", ont été enregistrés en mai dans le Nord-Kivu et le Sud-Kivu, selon ce rapport sur la sécurité dans ces deux provinces réalisé par l'ONG Human Rights Watch (HRW) et le Groupe d'études sur le Congo (GEC) de l'université de New-York.

Ce document établit mensuellement la cartographie des "pires violences" dans ces deux provinces.

"Le 20 mai, des hommes armés non identifiés ont abattu dix civils dans le village de Mangboko, sur la route entre Beni et Oicha" dans le nord du Nord-Kivu, lit-on dans le rapport.

En marge du "déploiement massif des forces de sécurité" dans la région de Beni, il a été enregistré "une augmentation des abus contre les civils : en mai, huit civils ont été tués sur le seul territoire de Beni par des militaires congolais et quatre autres ont été grièvement blessés", indique le document.

"Neuf civils ont été massacrés" dans la province voisine du Sud-Kivu, dans le territoire d'Uvira, lors d'affrontements à caractère communautaire entre les membres des ethnies Banyamulenge et Bafuliro.

"Les niveaux des violences sont restés élevés" en mai, note ce rapport.

En plus de Beni, d'autres territoires de ces deux provinces sont concernés par ces violences : Walungu et Kalehe (Sud-Kivu), Rutshuru, Walikale, Masisi, Nyirangongo (Nord-kivu) où des hommes armés ont tué une garde-parc et enlevé deux touristes britanniques le 11 mai.

Les provinces du Nord et du Sud-Kivu sont en proie à des violences meurtrières de groupes armés nationaux et étrangers depuis plus de 20 ans.


VOA /MCN via mediacongo.net
659 suivent la conversation
1 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Scripta popilus - 14.06.2018 17:23

Moi je suis convaincu que seul un nouveau régime changera ces choses, il aura ses défauts bien sur mais pas celui de laisser que son peuple soit tué à longueur de journée annuelle

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

Gambie : l'ex-président Jammeh mis en cause dans le meurtre de dizaines de migrants

Afrique .., Banjul, Gambie

Au Mozambique, les voix critiques paient le prix fort

Afrique ..,

Burundi: un referendum où on est obligé de voter. Et de voter « oui »

Afrique ..,

Palestine: après une journée de protestation à Gaza, les Palestiniens enterrent leurs morts

Monde ..,