mediacongo.net - Actualités - Coupe du monde Russie : La soirée qui sonne la fin du règne Messi-Ronaldo



Retour Sport

Coupe du monde Russie : La soirée qui sonne la fin du règne Messi-Ronaldo

Coupe du monde Russie : La soirée qui sonne la fin du règne Messi-Ronaldo 2018-07-01
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/07-juillet/01/messi-ronaldo-mondial-2018-russie.jpeg -

Aucun des deux super stars du football mondial ne disputera le quart de finale de la coupe du monde-Russie 2018. Lionel Messi et Cristiano Ronaldo ont été éliminés respectivement par la France et l’Uruguay, ce samedi 30 juin 2018, dans deux rencontres où le suspens était d’actualité jusqu’aux ultimes secondes de jeux.

Est-ce enfin le déclin de cette pitoyable domination dont l’argentin et le portugais s’étaient attribuées le monopole, par-dessus la planète foot, sur une ère longue d’une décennie ? L’ambiance actuelle semble en dire nettement plus. Dans un duel à distance, décalé d’à peu près deux heures, les deux artistes ont essuyé un sort similaire ! Détenteurs, tous les deux, de 10 derniers Ballons d’or, Ronaldo et Messi sont restés muets, sur le rectangle vert, pendant les 90 minutes des rencontres qu’ils ont disputées au cours de cette soirée inaugurale de la phase de huitième de finale.

Faisant face à chronologiquement plus petit, l’Argentine n’a pas pu éviter le pire. Contre toute attente, Leo et les siens ont mordu la poussière face à cet arsenal rajeuni de France. Le flatteur score de 4 buts à 3 est étonnamment l’œuvre des footballeurs modestes, alors que le quintuple ballon d’or argentin était resté l’ombre de lui-même. Cette rencontre a cependant consacré l’un des futurs meilleurs joueurs du monde, en la personne du jeune attaquant français Kilian Mbappé. Auteur d’une prestation galactique, avec au passage un doublé, le parisien a livré sans doute livré l’un des meilleurs matches de sa jeune carrière.

Si du côté français, les buteurs sont à compter parmi les probables successeurs de la paire CR7-LM10, dont Mbappé et Griezmann, côté argentin, la touche excitante du doyen Angel Di Maria et l’efficacité de Kun Aguero ont ravivé la fougue du match amplement disputé, faisant rêvé les supporters de l’albiceleste jusqu’à la fin. Pendant ce temps, l’homme le plus attendu de la rencontre, Lionel Messi se marmonnait sans succès face à une défense de fer [avec Varane et Umtiti] épaulé par l’infatigable Ngolo Kanté.

Un peu plus tard est survenu l’épreuve du Portugal, avec son puissant capitaine Cristiano Ronaldo. Initialement donné favori de cette rencontre, la sélection Lusitanienne s’est pris dans les filets savamment confectionnés par cette ambitieuse équipe de l’Uruguay. Le Portugal a été rapidement mené au score dès l’entame de la rencontre, grâce à un minutieux travail collectif entre Luis Suarez et Edinson Cavani, conclu par l’attaquant parisien, d’une tête somptueuse.

Le score étant resté inchangé jusqu’à la mi-temps, le Portugal de l’autre quintuple Ballon d’Or, Ronaldo, y a brièvement cru après l’égalisation du vétéran Kepler Lima (Pépé) en pleine seconde période. La joie ne durera pas plus longtemps, malheureusement car le même remuera l’épée dans la plaie de sa victime, en marquant, d’une frappe croisée, le but de la victoire pour sa nation, avant de sortir sur blessure.

A l’image de Lionel Messi, Cristiano Ronaldo n’a pas réussi l’exploit de prolonger le bail de son équipe en terre russe. Plutôt peu entreprenant, CR7 ne se sera pas offert plus de deux tirs cadrés. Face à un Diego Godin ayant musé sur le match de sa vie, la madrilène a jeté l’éponge, assistant impuissamment à l’éclosion d’une probable future star des grands rectangles, Edinson Cavani.

Cette compétition ne cesse de créer des sensations et de défier tout pronostic. Enfin, les deux joueurs les plus attendus de la compétition ont vu leur aventure s’arrêter loin du prestigieux carré final. Qui l’aurait donc deviné au départ de cette compétition ? Sans doute, aucun !

La phase de quart de final se poursuivra, dimanche 1 juillet 2018, avec des alléchantes affiches : Espagne-Russie et Croatie-Danemark. En effet, si l’Espagne et la Croatie sont données favoris, il faudra se méfier de la sensation que peuvent créer les deux autre candidats. L’expérience de cette compétition nous servant de leçon, que jamais rien n’est gagné d’avance, nous attendons impatiemment l’avènement de ces deux confrontations, dont l’éphorie est susceptible de laisser les amoureux du beau football perplexes.

John Achiza (Correspondant à Bukavu)
mediacongo.net / PrunelleRDC
1633 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Foot-transfert : Bruno Bla et Gladys Bokese s’engagent avec Shark XI FC
left
ARTICLE Précédent : Linafoot : Dcmp se débarrasse difficilement du SC Rojolu
AUTOUR DU SUJET

Coupe du monde 2018 : la frappe du Français Benjamin Pavard contre l'Argentine élue plus beau...

Politique ..,

Mbappe et Salah en lice pour le prix meilleur joueur de la FIFA

Sport ..,

Mondial 2018 : Quand le football se vit comme une religion

Sport ..,

Mondial 2018 : le débat sur l'identité des Bleus prend de l'ampleur, les Etats-Unis s'en mêlent

Sport ..,