mediacongo.net - Actualités - Prix Nobel : désolé, on ne répare pas une femme !



Retour Femme

Prix Nobel : désolé, on ne répare pas une femme !

Prix Nobel : désolé, on ne répare pas une femme ! 2018-10-08
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/10-octobre/8-14/mukwege_femmes_18_00001.jpg -

Après l’ancien Premier ministre Patrice Lumumba, « Prix Nobel de la Paix », le docteur Denis Mukwege vient de gagner la plus grande notoriété internationale jamais connue par un Congolais. Si l’homme politique avait succombé atrocement sous les coups des impérialistes occidentaux, le médecin de Panzi (Est) de la RDC, lui, passe derrière des affreux militaires et rebelles rwandais, derrière des ignobles militaires, rebelles et miliciens congolais qui ont érigé le viol en arme de guerre. Ces odieux vont jusqu’à violer avec un bâton, une baïonnette, le canon d’un fusil… Ce qui place le médecin nobélisé en situation de soigner d’effroyables mutilations génitales et des blessures psychologiques dont certaines irréversibles. « Chapeau l’homme qui répare les femmes ! » Pardon ? Vous avez dit qui ?

Dans le concert des louanges planétaires, cet héroïque soignant est désigné comme « l’homme qui répare les femmes ». D’où vient que l’on parle de « réparer » des femmes comme on réparerait une voiture cabossée, un mur affaissé, un lave-linge encrassé, une mobylette déglinguée ? D’où vient que l’on ne parle de « réparation de femmes violées » uniquement pour les victimes congolaises ? Pour la victime d’une excision au Mali ou au Sénégal, d’une jeune fille violée en France ou d’une victime d’un viol collectif en Inde, on parle simplement d’intervention chirurgicale. Comme d’ailleurs pour Luhaka, ce jeune Congolais violé en France par un policier à l’aide d’une matraque télescopique.

Réparer comporte un objectif de fonctionnalité à rétablir, le docteur Mukwege ne soigne pas pour remettre ces femmes en service. Le tout frais « Nobel de la Paix » s’emploie plutôt à réhabiliter ces femmes blessées au propre comme au figuré, il s’efforce à leur redonner la rage et la joie de vivre.

D’où viendrait que ces soins physiologiques et psychologiques, pas du tout spécifiques à la RDC, jouissent d’une désignation aussi étrange ? N’y aurait-il pas là une volonté condescendante de caractériser, de tropicaliser une souffrance afin de la distinguer, de la différencier d’un autre fléau… identique ? La singularité de la motivation et le mode opératoire des violeurs autoriseraient-ils cette douteuse allusion ?

D’où vient, d’où viendrait, Patient Ligodi, Rachel Kitsita, Israël Mutala, Glorya Nseya, Tchèques Bukasa, Christine Tshibuyi et Stanys Bujakera Tshiamala, que vous ameniez vos lecteurs, auditeurs et téléspectateurs à répéter machinalement avec vous « L’homme qui répare les femmes », « L’homme qui répare les femmes » ? Ayons, au moins, la souveraineté sur la désignation de nos maux. Ainsi, c’est d’une manière très souveraine aussi que nous pourrions désigner comme « Mende » toute démence qui se manifeste quand on a fini de faire la pute dans tous les camps politiques.

Botowamungu Kalome
Afrique Echos
3197 suivent la conversation
11 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Sprint | BWBFKWC - posté le 18.10.2018 à 13:03

Dans le dictionnaire biologique,cherchez le mot réparer, vous aller trouver le vrai sens du mot! Le terme est bel et bien biologique même si moi je ne suis pas d'accord avec ce que l'homme fait

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Faith | 96BZMQN - posté le 12.10.2018 à 09:45

ça s'appelle la sorcellerie

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Suzanna Mwa Mpanguhe | KK1EJTR - posté le 08.10.2018 à 13:57

Tu ne connais pas ce que tu dis. A supposer que c'était ta grand-mère, ta mère, ta femme ou ta fille qui a subit un des ces viols atroces et qu'elle par MUKWEGE tu allais le prendre pour qui? Tu cite MENDE il est aussi méd... comme toi mais lui il connais bien son français. Il n'a jamais dénié à MUKWEGE ce titre. Va demander à ceux-là qui ont le français comme leur langue maternelle pourquoi il le désigne ainsi! Ce sont mes GRAND-MERES, MERES,TANTES, SOEURS et nièces qui ont subit ces atrocités. RESPECT. Ou tu es RWANDAIS ou tu es MEDIOCRE. Dégage vite.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Eyovidie | S4RLC4P - posté le 08.10.2018 à 12:57

Allez là -bas pour constater que Mukwege a toute une branche qui s' occupe de l'encadrement psychologique de ces femmes, victimes du génocide économique entretenu par la haute hiérarchie actuelle, afin d'essayer de leur redonner la joie de vivre. Arrêtez la logorrhée .

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jamel | UPHR8QX - posté le 08.10.2018 à 12:17

Ce quoi ce sujet ???? Créer votre mot ou vicable si vous voulez. Débat stérile.

Non 1
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
EN DIEU NOTRE ESPOIR | JL4Y99K - posté le 08.10.2018 à 11:40

On ne répare pas une personne mais on la soigne. Utiliser un tel langage prouve que l'auteur veut le marchandage politique du nobéliste qui n'est qu'un simple médecin traitant les cas des fistules vaginales dans un coin de la république bien connu. Évitons de chosifier nos mamans, please!!!!

Non 11
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 08.10.2018 à 11:32

Les hommes, femmes, les plantes, les animaux, les maisons, tout au monde, et même l'atmosphère, tout se répare. Le belge qui a usé ce terme a le français comme langue d'origine et il peut se prévaloir en droit d'y ajouter tout métaphore voulu pour s'exprimer. Desolé pour toi monsieur XXXXMUNGU.

Non 2
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
"Justice" ya mboka na biso | TYE1YEX - posté le 08.10.2018 à 10:45

@zemira tu lui en demandes beaucoup à ce pauvre monsieur,se documenter,s'informer,lire, apprendre à écrire,articuler le 2nd degré...le film a vu sa diffusion interdite (public) sous prétexte qu'il mettait en cause les FARDC dans la commission de viols.Alors,il lui est sans doute plus coutumier de reproduire les comptes rendus ministériels, les intox de l'ANR ou fanfaronner moyennant quelques billets(non pas d'humeur),de banques bien sûr !!!

Non 1
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
CONGO MA PATRIE | CL8X569 - posté le 08.10.2018 à 10:30

Ca s;appelle la jalousie

Non 2
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Zemira | 4SRZTHP - posté le 08.10.2018 à 09:59

Article insipide écrit par un journaliste cancre qui ne sait pas que "L'homme qui répare les femmes" est le titre du film sur Dr Mukwege, réalisé par Thierry Michel, monté par Idriss Gabel et produit par Christine Pireaux. Son scénario est écrit par Thierry Michel et Collette Braeckman. Avant d'écrire n'importe quoi, il faut se documenter, journaliste médiocre.

Non 1
Oui 28
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Les femmes en période d'ovulation, des rivales aux yeux des autres femmes ?
left
ARTICLE Précédent : Violences sexuelles en RCA: la RDC va rester «attentive et solidaire»
AUTOUR DU SUJET

Procès Ntaganda: « la décision rendue à La Haye est un pas dans la bonne direction » (Denis...

Société ..,

Encore un autre doctorat honoris causa pour Dr Denis Mukwege

Société ..,

Selon Jeune Afrique : Mukwege plébiscité «l’homme le plus influent pour 2019»

Société ..,

Le Dr Mukwege appelle le président Tshisekedi à exercer « toutes ses prérogatives »*

Politique ..,