mediacongo.net - Actualités - Processus électoral : machine à voter, fichier corrompu, le CNSA tente un recadrage



Retour Politique

Processus électoral : machine à voter, fichier corrompu, le CNSA tente un recadrage

Processus électoral : machine à voter, fichier corrompu, le CNSA tente un recadrage 2018-10-09
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/10-octobre/8-14/cnsa-ceni-rencontre.jpeg -

Avec des recommandations non suivies, le Conseil national de suivi de l’accord de la Saint-Sylvestre et du processus électoral (CNSA) ne lâche pas prise. Il entend jouer le tout pour le tout pour se faire entendre. Le but est de recadrer le processus électoral miné par l’absence de consensus sur des questions majeures. Olenghankoy et sa troupe initient des réunions de concertation. Premier acte : la rencontre CNSA-Sénat.

À trois mois du rendez-vous électoral, le décor de contestation et du chaos est bien planté. À la base, des divergences majeures sur les modalités des élections. Dans le bras de fer qui oppose les pro et contre la machine à voter, sans compter la polémique sur des électeurs sans empreintes dans le fichier électoral, le Conseil national de suivi de l’accord et du processus électoral tente un énième recadrage.

L’exercice cadre bien avec sa mission. Mais la question reste posée : se fera-t-elle entendre cette fois-ci ? Déjà, ses multiples recommandations visant, notamment l’inclusivité et la transparence du processus électoral n’ont jamais été suivies. Le duo gouvernement-Ceni s’inscrivant dans une autre logique.

Hier lundi 8 septembre, Joseph Olenghankoy et une partie de son équipe du CNSA ont été reçus par le président du Sénat, Léon Kengo wa Dondo, entouré des membres du bureau de la Chambre haute du Parlement. Les échanges à huis clos pendant plus d’une heure ont tourné, selon le rapporteur du CNSA, Valentin Vangi, autour de la situation politique et du processus électoral.

Pour le rapporteur du CNSA, c’est sur base du chapitre 6, point 4 de l’Accord, que cette institution d’appui à la démocratie initie des réunions de concertation avec les responsables des institutions. « C’est à ce titre que le président du CNSA a pris l’initiative d’écrire aux animateurs des institutions pour qu’ensemble, nous passions en revue la situation politique du pays et l’évolution du processus électoral », a-t-il déclaré devant la presse au sortir de l’audience accordée à la délégation de cette institution d’appui à la démocratie.

Le CNSA qui œuvre pour des élections crédibles, transparentes, démocratiques et inclusives, se propose d’arbitrer. Question de rapprocher toutes les parties prenantes sur l’essentiel. 

« À ce jour, il y a beaucoup de points de divergence au sein de la classe politique. C’est, notamment concernant le processus électoral avec la machine à voter, le fichier électoral et la question de financement. Nous venons de commencer la série de réunions de concertation pour avoir le point de vue de tout le monde. À la fin, la primeur sera réservée au chef de l’État, et aussi des recommandations seront versées à la prochaine tripartite. À ce stade, il n’est question que de dresser l’état des lieux. Il est prévu au cours de la semaine, une rencontre avec la Ceni et d’ici là avec le Premier ministre », a-t-il indiqué.

Pitshou Mulumba
Le Potentiel / MCP, via mediacongo.net
3951 suivent la conversation
8 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

TROP C'EST TROP | O4W9648 - posté le 09.10.2018 à 15:32

NKOYI OLENGA NE PEUT JAMAIS DÉMISSIONNER. POUR CEUX QUI NE LE SAMENT PAS ENCORE, QUELQUES JOURS SEULEMENT APRES AVOIR PRIS LES COMMANDES DE CENSA, IL S'EST TAPE UNE NAVIGATOR BLANCHE. COMMENT VOULEZ-VOUS QU'UN TEL MONSIEUR DÉMISSIONNE, LUI QUI ÉTAIT DÉJÀ EN FAILLITE FINANCIÈREMENT et politiquement.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
nabavuna | EKY4MXQ - posté le 09.10.2018 à 12:08

Incompétent olenga nkoyi, quelle solution peut on amené toi?

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | 5OD19FR - posté le 09.10.2018 à 11:14

bonjour C'est avec une profonde reconnaissance que je tiens à vous apporter ici mon témoignage. Etant à la recherche de prêt, je suis tombé sur un monsieur. il m'a octroyé un prêt avec un taux de 2% par ans et j'en ai parlé à plusieurs collègues qui ont également reçu des prêts chez ce monsieur sans avoir de soucis. Particulièrement à moi, son contact email : credit.cofadis@gmail.com j'ai reçu ma demande de crédit sans protocole et je suis tout à fait satisfaite. Je vous conseille de ne plus vous trompez de personne si vous voulez effectivement faire une demande de prêt d’argent pour votre projet et tout autre. Vous pouvez l'écrire et l'expliquer votre...

Non 11
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! | ET86R2M - posté le 09.10.2018 à 11:13

OlengaKoy, tu sais bien combien ces gens se moquent de ton CENSA! L'unique chose à faire est que toi et Fumu Toto et les autres qui se disent de l'OPPOSITON, de DÉMISSIONNER!

Non 1
Oui 16
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | VQ8M5YK - posté le 09.10.2018 à 10:37

une bande des traitres et des cons,vous vous etes rendus compte que sans la presence des partis politiques influentes dans votre machin, vous etes objet de moquerie?

Non 1
Oui 16
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
LE GLAS des imposteurs | 1XVY75Q - posté le 09.10.2018 à 10:28

Pas d'autres dialogues,ni moins des sales concertations allons aux élections,un point barre.

Non 0
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Hecantochires | HI783NZ - posté le 09.10.2018 à 10:26

Nous ne voulons plus d'autres dialogues,allons aux élections le 23/12/2018 sans machine à voter et sans ces fantômes de 10.000.000 sans empreintes.NAANGA sera responsable du chaos s'il n'y a pas les élections le 31/12/2018.Et aussi Mr KABILA le président sortant doit rendre le tablier car vos manigances on les comprend.Si le 23/12/2018 il n'y a pas des éléctions il y aura une transition sans Mr KABILA un point barre.Alors d'autres dialogues.

Non 1
Oui 17
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

« La révision de la loi électorale en vue de la dépolitisation de la Ceni s'avère plus que...

Politique ..,

Élections locales: des obstacles demeurent

Société ..,

La Cenco plaide pour l’organisation des élections locales

Société ..,

Contentieux électoraux : des juges mouillés dans la corruption !

Société ..,