mediacongo.net - Actualités - Muzito annonce des journées villes-mortes, des marches et des meetings

Retour Politique

Muzito annonce des journées villes-mortes, des marches et des meetings

Muzito annonce des journées villes-mortes, des marches et des meetings 2018-10-16
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/10-octobre/15-21/muzito_adolphe_meeting_18_00001.jpg -

Adolphe Muzito

"Nous ne reculerons devant rien", tempête le leader de Nouvel élan après le clash de Lubumbashi.

A peine revenu de Lubumbashi, Adolphe Muzito ne s’avoue pas vaincu. Devant ses partisans, le leader de Nouvel Elan a annoncé une série de manifestations que l’Opposition entend organiser dans les jours qui viennent. Au menu, "villes-mortes", meetings, marches pacifiques. "Nous ne reculerons devant rien" a martelé le père des "Tribunes" et de l’université populaire.

La plateforme politique « Nouvel Elan », chère à Adolphe Muzito, a organisé sa première manifestation publique depuis sa création. Le meeting s’est tenu le dimanche 14 octobre à Mpasa, dans la commune de la N’sele.

C’est sous le fond sonore de « Biloko’a boye » (traduisez : des choses pareilles), NDLR, opus de l’artiste rappeur engagé Alesh que le public a suivi le message du leader de la plateforme Nouvel Elan. Devant une foule réunie à l’espace Muzito au quartier EFOBANC, à Mpasa, le numéro un de ce regroupement politique a fait d’une pierre deux coups. Il a présenté les candidats députés nationaux et provinciaux de sa plateforme au public de la circonscription de la Tshangu et fait part des activités de l’Opposition politique.

« Nous avons montré au peuple nos candidats. Mais sachez que nous restons dans la logique de l’unité de l’opposition : nous battrons campagne sur base d’un programme commun de la coalition. Nous nous inspirerons donc de la vision du candidat unique. Par ailleurs, nous devons batailler pour gagner la majorité parlementaire, parce que le Congo a un Exécutif à deux têtes, à savoir la Présidence et le Gouvernement issu de la majorité parlementaire », a expliqué le patron de Nouvel Elan aux militants de la Tshangu.

UN MEETING ETOUFFE

Dans sa restitution, celui que les militants de Nouvel Elan surnomment « Mfumu mpa » a également expliqué les raisons de la non-tenue du meeting de la capitale cuprifère. « En rapport avec le meeting de Lubumbashi, le pouvoir en place a eu peur de voir le peuple s’exprimer et montrer son désarroi vis-à-vis de lui. C’est la raison pour laquelle il nous a interdit de nous réunir. On peut aussi conclure que les Gouvernants ont profité du départ du Conseil de sécurité pour agir. La présence de ces membres dans la capitale a été comme une sorte de pression à leur endroit. Les obligeant à nous accorder l’autorisation de tenir notre rassemblement le 29 septembre dernier ».

Selon le Premier ministre honoraire, Tshangu a été le point de départ d’une série d’activités que sa plateforme entend organiser à travers tout le pays dans les prochains jours. « L’objectif, c’est d’accompagner le peuple dans la revendication de ses droits. Entre autres, l’organisation des élections libres, démocratiques, et transparentes. Cela suppose l’exclusion de la machine à voter, le nettoyage du fichier électoral, mais aussi le respect du principe d’inclusivité. Le tout dans le respect du timing prévu par le calendrier électoral. L’organisation de ces trois scrutins, à savoir la présidentielle, les législatives et les provinciales, devra être maintenue au 23 décembre », a martelé Adolphe Muzito. 

"NOUS NE RECULERONS DEVANT RIEN"

Toutefois, Nouvel Elan et ses alliés ne s’avouent pas vaincus. Ce regroupement politique de l’Opposition annonce dans les tout prochains jours, une série de manifestations de rue, malgré la répression des rassemblements publics. 

« Dans les jours qui viennent, nous envisageons des activités de terrain, entre autres des journées villes-mortes, des marches pacifiques et des meetings. Malgré la répression des manifestations, nous ne reculerons devant rien, a-t-il clamé. Nous leaders de l’Opposition continuerons à nous battre pour obtenir gain de cause en harmonie avec la population. J’ai suivi ce qui s’est passé au stade hier, c’est l’expression de la volonté politique du peuple. Ce n’est pas notre défi à nous, mais celui du peuple. Ce dernier veut les élections et la liberté de se choisir des dirigeants », a indiqué Mfumu mpa.

« La mobilisation d’aujourd’hui est le minimum que nous puissions faire. Cela va de soi. Nous ferons mieux et davantage dans l’avenir, surtout que nous sommes ensemble », a-t-il conclu.

Bahati Kasindi
Forum des As / MCP, via mediacongo.net
2790 suivent la conversation
17 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Omanga | CRCDKM5 - posté le 17.10.2018 à 19:44

Il semble que Muzito est aussi professeur d universités. Ces manifestations bêtes n empêcheront la tenue des élections.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Past DSK | D5JSB3I - posté le 17.10.2018 à 14:40

Cher Benoit kangoma, le 16.10,22:15. C'est bien toi qui écris pour écrire. Qu'est-ce que tu me reproche au juste? Je n'ai rien compris de ce que tu voulais dire exactement.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
mwana mboka | JOLNWDF - posté le 17.10.2018 à 11:31

"jeunes zaïrois la lutte est engagée ,brandissons très haut le flambeau de liberté préparons avec courage citoyen l'avenir de notre cher patri ,avec nos force armée nous vaincrons l'ennemi ,avec la ……" je crois qu'il est temps que nous jeunes et bien le miliaire du rang et non le haut gradé corrompu ,qui vole les soldes de se soldat, nous allons vaincre se régime …. et je pense que pour notre pays il faut maintenant la vrai révolution au vrai sens du mot ,un révolutionnaire est celui qui dit non à ce qui ne va pas et cherche à aller loin ,donc debout peuple congolais pour notre avenir ...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mbuyu | FTQYZ3Z - posté le 17.10.2018 à 11:14

MUZITO a été premier ministre dans le régime de KABILA, connaissez-vous bien son bilan? Ton bilan a été mitigé, échec patent. Celui qui avait échoué hier, il se voit opposant aujourd'hui puisqu'il ne vole plus avec ses anciens frappeurs. TIKA MAKAMBO YALUKUTA, TOYEBI BINO NYOSO. C'est de la distraction pure et simple

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Benoit kangoma | DL8NMG7 - posté le 16.10.2018 à 22:15

PAST DSK Est Ce Que Tu Comprend Bien Tes Ecrits ?? Ou Bien Tu Ecrit Par Ce Qu, Il Faut Ecrire ?? Tu Sait Pourquoi On Vous Appel Les Mediocres ? Ce Parceque Vous Laissez Vos Tetes Tranquile Et Vous Voulez Raisonner Dans Vos Ventres. Si Tu Es Un Bon Pasteur Je Te Demande De Faire Guerison Miracle Sur Un Aveugle Qui Sort Devant Toi Aujourdhuit Si Non Tu Est Un Mandiant Pasteur.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JOHN CANDIDAT PRESIDENT | 2ZB9OHK - posté le 16.10.2018 à 17:16

Quelqu'un d'autre peut nous dire ce que Muzito vient de nous dire. Un voleur de 1ere catégorie comme lui peut se tenir devant les gens et parler au nom de l'opposition? Il oublie vite de la ou on l'a ramassé de Livulu? ses enfants et lui se perdent tout les jours à Gombe. En plus, l'opposition congolaise, c'est idéologique ou courant ou encre personnaliser?

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Past DSK | D5JSB3I - posté le 16.10.2018 à 15:13

Organisez bien vos villes mortes. Lorsque le Gouvernement vous dira qu'il a manqué la politique de ses moyens au dernier trimestre pour financer la CENI et qu'à ce temps là il sera difficile pour la CENI d'organiser les élections, à qui vous apprendrez-vous? C'est le moment de réfléchir avec intelligence et ses conséquences dans vos stratégies.

Non 8
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Past DSK | D5JSB3I - posté le 16.10.2018 à 15:05

Qui croyez-vous mentir??? Quand vous dites que vous ne reculerez devant rien, pourquoi alors n'avez-vous pas tenu votre meeting de Lubumbashi???? Ce courage ne vous est venu qu'après cette interdiction? Si à Lubum vous n'étiez pas capable de vous réunir, vous pensez réussir à Kinshasa? C'est ici où vous voulez que vos frères meurent? Vous protégez vos belles familles à Lubum c'est la population kinoise qui est votre marche pied???? BUZOBA YA BA KINOIS bango moko!!!!!

Non 5
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Abdoul | 3LK5AB4 - posté le 16.10.2018 à 14:28

VOUS AVEZ LA CONFIANCE DU PEUPLE MAIS VOTRE STRATÉGIE DES MULTIPLES MARCHES NE VONT RIEN RÉSOUDRE, AVEC CE RÉGIME IL FAUT UN COUP DE FORCE, UNE RÉVOLUTION, SANS LAQUELLE....

Non 3
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' | MYBMKJD - posté le 16.10.2018 à 14:25

Un mediocre reste toujours mediocre. Ces mediocres de Front des Congolais en Captivite' n'ont pas de candidat commun, " mama na yo " est le NDAKALA de hypolite kanambe, imposer par kanambe mais vous demandez aux autres qui cherchent un consensus de faire vite. kiekiekiekiekiekiekie STUPIDITE.

Non 3
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
mabiwasa amani joseph | YJT9QJN - posté le 16.10.2018 à 13:04

je suis comptent de ce commentaire: Cherchez d'abord le CANDIDAT COMMUNAUTAIRE tant voulu par l'Opposition radicalisée, au lieu d'envoyer les enfants des pauvres citoyens congolais dans des rues pour de fins politiciennes. A Quand le candidat commun de l'opposition? Les assises du 10/10 dernier à Paris ont abouti à quoi?

Non 7
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congo mon amour | CGVQBNS - posté le 16.10.2018 à 12:49

Si la honte pouvait avoir in visage il ressemblerait celui de Adolphe Muzito. Walahii… Cet individu est vraiment abject est opiniâtre et je ne sais comment le qualifier autrement. Après avoir volé et pillé l’argent du trésor public durant le deux and et 9 mois passé à la primature il s’est même retourné contre son oncle Antoine GIZENGA FUNDJI en animant cette histoire de bas niveau qu’il avait lui-même appelé « universitaire populaire ». Asafurulahhh, la honte incarnée dans la chair est là.

Non 4
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 16.10.2018 à 11:39

Muzuti, Katumbi, Bemba eecc aussi longtemps que leurs noms seront déhors ils n'ont et n'auront aucun n'intéret, pour le peuple , aucun intéret à ce qu'il y'ait des élections .Mais quand le siflet de la campagne va sonner, et la majorité silencieuse va sortir, ils se rendront compte que le peuple veut des élections et s'en fiche de la machine, du fichier.

Non 19
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' | MYBMKJD - posté le 16.10.2018 à 11:16

OPERATION CHASSER L'IMPOSTEUR ET SA MEDIOCRITE'. " MAMA NA YO " et le Front des Congolais en Captivite' (FCC) n'ont pas de projet de societe', pas de vision, ils veulent continuer avec la vision mediocre de kanambe, celle de tuer, voler et detruire. La bible dit "...le voleur ne vient que pour tuer, detruire et egorger " n'est ce pas ce que nous vivons en RDC ??!!! C'est cette vision que vous voulez continuer avec ???? BONGO YENU, LOKUTA NA BINO. Deja au stade de martyre plus de 80000 personnes vous ont donne' le message. TOBOYI MACHINE A VOLEEERRRR. Les mediocres vont se distribuer ces machine pour usage domestique. WAIT AND SEE.

Non 2
Oui 16
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Muravumba | 29KBYHZ - posté le 16.10.2018 à 11:13

Muzito, si tes enfants biologiques et tous les membres de ta famille élargie prendront part à ces manifestations en s'alignant en évidence pour que les premiers tirs de la police les touchent avant de toucher les enfants des autres que vous voulez encore envoyer à la boucherie, je soutiendrai tes actions.

Non 8
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Muravumba | 29KBYHZ - posté le 16.10.2018 à 11:08

Curieux que les chantres d'hier deviennent opposants d'aujourd'hui. La politique du ventre continue.

Non 4
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
EN DIEU NOTRE ESPOIR | JL4Y99K - posté le 16.10.2018 à 10:43

Cherchez d'abord le CANDIDAT COMMUNAUTAIRE tant voulu par l'Opposition radicalisée, au lieu d'envoyer les enfants des pauvres citoyens congolais dans des rues pour de fins politiciennes. A Quand le candidat commun de l'opposition? Les assises du 10/10 dernier à Paris ont abouti à quoi?

Non 11
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Election : Opposition, division, confusion, spéculation...

Politique ..,

UDPS : Kabund Ordonne, Fatshi S’exécute !

Politique ..,

Opposition : Martin Fayulu, entre rejet et acceptation

Politique ..,

L’UNC décide d'aller seul aux élections

Politique ..,