Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 04 juin 2024
mediacongo
Retour

Politique

Afrique du Sud : l’opposition face à ses responsabilités pour une alternance démocratique

2018-10-25
25.10.2018
2018-10-25
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/10-octobre/1-7/opposants_meeting_18_0000.jpg -

Alors qu’elle est secouée par de fortes turbulences qui menacent sa cohésion, l’opposition congolaise se retrouve les 24 et 25 octobre en Afrique du Sud pour dissiper ses divergences. Une façon de laver les linges sales en famille. Sous l’œil vigilant de l’Ong sud-africaine « In transformation initiative [ITI] ». 

Face aux prophètes de malheur qui ne jurent que par sa désintégration, l’opposition congolaise, qui se retranche les 24 et 25 octobre 2018 en Afrique du Sud, donne plutôt le contraire. Elle reste unie et n’est pas non plus prête à se disperser. Si les principaux leaders de l’opposition maintiennent tous la marche du vendredi 26 octobre contre la machine à voter, ils ont en même temps les regards tournés vers l’Afrique du Sud où ils tentent de réajuster leur stratégie pour se présenter en ordre utile au rendez-vous électoral du 23 décembre 2018.

L’opposition n’est donc pas essoufflée. Bien au contraire. Elle est débout. Après le vent de panique qui a soufflé dans ses rangs, c’est à Johannesburg, capitale économique de l’Afrique du Sud, que l’opposition congolaise est allée dissiper ses malentendus.

Dans les rangs de la majorité au pouvoir, c’est le désespoir qui se lit dans les figures. Pour autant que certains avaient déjà crié à la victoire,
estimant que l’opposition était au bord d’une désintégration presqu’irréversible. Le rendez-vous de Johannesburg vient de prouver le contraire. Plus que jamais, l’opposition reste unie et prête à affronter les urnes le 23 décembre prochain.

UNE ONG SUD-AFRICAINE À LA MANŒUVRE

De l’avis de Jeune Afrique, les grands partis de l’opposition congolaise se réunissent donc à Johannesburg, à l’initiative d’une ONG sud-africaine, « In transformation initiative [ITI] », dirigée par d’anciens négociateurs de la fin de l’apartheid. Certes, Jean-Pierre Bemba, Moïse Katumbi ou encore Félix Tshisekedi manquent à l’appel de la réunion des opposants congolais, mais leurs délégués ont fait le déplacement de l’Afrique du Sud, confirme l’ITI. Ivor Jenkins de l’ITI reste satisfait. « Chaque parti a envoyé deux délégués et toutes les formations sont représentées », affirme-t-il à Jeune Afrique.

Ce consultant sud-africain, spécialisé dans la résolution des conflits et les transitions politiques, est l’un des directeurs de l’« In transformation initiative » (ITI), une ONG sud-africaine fondée en 2013 par d’anciens acteurs de la transition post-apartheid sud-africaine pour « soutenir […] les solutions pacifiques et durables » aux conflits à travers la planète. C’est cette organisation qui a invité les parties congolaises à se réunir, les 24 et 25 octobre, à Johannesburg, « pour leur donner une opportunité de discuter des problèmes qui se posent autour des élections en RDC », selon Jenkins. 

La rencontre de l’Afrique du Sud vient rabattre les cartes sur la scène politique congolaise. Qu’est-ce qui va se passer après le cap de Johannesburg ? Difficile à dire. L’on sait néanmoins que l’opposition se servira de ce forum pour dissiper ses malentendus et, sans doute, repartir du bon pied, à deux mois des élections du 23 décembre 2018.

Comme au temps fort de la crise politique du débat des années 2000, sous feu Laurent-Désiré Kabila, c’est encore sous l’égide d’une Ong sudafricaine que pourrait peut-être s’ouvrir l’espoir d’une sortie de crise en RDC. L’opposition doit se saisir de cette opportunité et prouver qu’elle est en mesure d’assumer le poids de l’alternance démocratique.

On espère qu’une fumée blanche sorte aujourd’hui jeudi en Afrique du Sud, ouvrant la voie à une opposition responsable et prête à amener le peuple congolais sur le chemin de l’alternance démocratique.


Le Potentiel / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 4 commentaires
8467 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


Anonyme @CNPD5EB   Message  - Publié le 26.10.2018 à 03:19
Toujours il faut avoir les béquilles des étrangers avant de prendre une décision.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
EN DIEU NOTRE ESPOIR @JL4Y99K   Message  - Publié le 25.10.2018 à 16:26
La Machine - imprimante sera de la partie.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
MWIN MANGAND @WIU5GXD   Message  - Publié le 25.10.2018 à 14:34
soki basali erreur to kotumba ba ndaku na bango pas une trahison de plus

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
kitete @Q4WCSDL   Message  - Publié le 25.10.2018 à 13:54
c'est le moment

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Budget 2019 : Tshibala face aux députés nationaux ce jeudi
left
Article précédent Candidat commun de l'opposition : toujours aucune fumée blanche à Johannesburg

Les plus commentés

Politique L’Ouganda officialisé agresseur de la RDC par l’ONU

14.06.2024, 12 commentaires

Religion L'Église La Compassion en deuil : Blanche Tunasi, épouse du pasteur Marcello Tunasi, victime d'une crise cardiaque qui l'a emportée

12.06.2024, 7 commentaires

Politique Kinshasa veut faire plier Apple

14.06.2024, 7 commentaires

Politique Assemblée nationale: le gouvernement Suminwa investi

12.06.2024, 6 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance