mediacongo.net - Actualités - Alexis Mutanda : « L'accord de Genève était biaisé dès le départ »



Retour Politique

Alexis Mutanda : « L'accord de Genève était biaisé dès le départ »

Alexis Mutanda : « L'accord de Genève était biaisé dès le départ » 2018-11-19
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/11-novembre/19-25/mutanda_alexis_18_00001.jpeg -

Alexis Mutanda

Pour Alexis Mutanda, SG honoraire de l’UDPS et candidat à la députation nationale dans la circonscription de Lukunga, la démarche amorcée à Genève pour choisir un candidat commun de l’Opposition était biaisée dès le départ. Aussi pointe-t-il du doigt les manipulateurs.  

Depuis une semaine, l’opposition politique congolaise vit une nouvelle crise causée par le retrait des signatures de certains leaders de l’opposition à l’accord de Genève.

Cette crise qui était prévisible  d’ailleurs et qui risque de plonger le pays dans un chaos organisé n’a pas laissé indifférent le Secrétaire général honoraire de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) Alexis Mutanda. Celui-ci vient de donner son point de vue, tout en proposant des solutions pour sauver ce qui reste à sauver.

Une crise prévisible

S’entretenant avec différents médias de la capitale, le vendredi 16 novembre, le député Alexis Mutanda a indiqué que cette crise était prévisible, dans la mesure où  il n’existe aucun pays au monde où les politiciens de l’opposition se réunissent à quelques mois des échéances électorales pour se choisir un candidat commun. Dans un pays organisé, cette expérience, qu’il qualifie « d’unique dans l’histoire », ne peut pas se faire.

Sachant très bien que chaque parti est créé selon une certaine base politique notamment : son plan d’action, son plan de gouvernement, son histoire et sa structure. Et cette formation ou ce regroupement politique ne peut être assimilable à un autre parti politique.

S’appuyant sur ces éléments, déjà au départ, l’homme ne voyait pas comment la rencontre de Genève pouvait aboutir à quelque chose de bon, car ce regroupement politique est composé de personnes évoluant dans des formations politiques différentes, sans dénominateur commun.

L’UDPS : un parti créé en 1982, au moment où la dictature de Mobutu était au top.   Le candidat député national pour le compte de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) a précisé que son cher parti a été créé en1982, au moment où la dictature du Maréchal Mobutu était au sommet.

Comment un parti qui a connu tous les déboires pendant plus de 36 ans doit aujourd’hui s’aligner derrière d’autres formations politiques qui ont aussi « leur histoire et leur manière de voir l’avenir du pays pour sortir un candidat commun ? », s’est exclamé Alexis Mutanda, en cherchant à savoir s’il existe un cas pareil, même dans les pays qui nous ont « appris la démocratie ».

Un départ erroné et biaisé  

Se disant non surpris, Alexis Mutanda a fait savoir que le départ pour cette démarche était déjà biaisée. Selon lui, la suite qui est arrivée à Genève  est une logique des choses. Pour ne pas parler de manipulation, le SG honoraire de l’UDPS soutient qu’il y a à boire et à manger dans cette histoire de Genève, où on s’est parfois retrouvé noyé sans se rendre compte.

Pour des électeurs sans maturité, sans discernement et manipulables, a-t-il poursuivi, cette histoire risque de prendre d’autres allures très inquiétantes et même tribales, comme on le constate déjà à travers certaines rues de Kinshasa, où l’amalgame s’installe.

Pour Alexis Mutanda, le problème ne concerne plus des individus, mais plutôt des provinces (Bandundu, Kasaï ou luba et swahili). Pour le candidat de Lukunga, c’est une crise planifiée et organisée pour nous emmener à un point où nous nous trouvons complètement trempés dans la boue.

 « Aujourd’hui tout le monde parle de signatures et de leur retrait et personne ne veut nous dire qui étaient les manipulateurs et tous ce qui est derrière », s’est-il exclamé.

Ce qu’il faut faire pour le temps qui nous reste

En bon père de famille, le Secrétaire honoraire de l’UDPS, Alexis Mutanda a indiqué que depuis un certain temps, il y a du suspens dans ce processus électoral, d’abord concernant la machine à voter, qui ne fait d’ailleurs pas l’unanimité de toute la classe politique congolaise, le ficher électoral complètement corrompu qui, sur 40.000.000 de personnes inscrites, compte 10.000.000 de personnes non identifiables.

« Les gens de l’opposition n’ont jamais cessé de crier pour ce problème qui nous met encore devant un fait accompli. Autrement dit, le pouvoir en place vous met dans un dilemme, vous avancer et vous retrouver complètement noyés ».

Devant tout ceci, les opposants congolais sont invités à mobiliser leurs troupes, à mettre toutes ces irrégularités au grand jour et déjouer le jeu de ces ennemis du peuple.

Ils doivent montrer à ces masses populaires le candidat aligné par la Majorité ou le FCC, juger le bilan de cette plateforme qui est au pouvoir et qui gère le pays depuis l’année 2006 à aujourd’hui.

Devant un tel bilan largement négatif, le peuple congolais est appelé à jouer son rôle de souverain primaire, pour qu’on ne continue plus à se moquer de lui. Et pour cela, les Congolais doivent aller voter en toute conscience.

Unikin : des morts de trop !

Concernant les incidents survenus encore à l’Université de Kinshasa et qui ont coûté la vie à deux étudiants, victimes de la répression brutale des manifestations des étudiants qui réclamaient la fin de la grève des professeurs, Alexis Mutanda n’a pas hésité à dire que la jeunesse congolaise est encore la plus grande victime du régime.

A côté de ces jeunes déjà victimes du niveau de l’enseignement secondaire et supérieur en baisse, il y a aussi les professeurs qui revendiquent leurs droits, parce qu’ils doivent être mis dans les meilleures conditions de travail.

Pour Alexis Mutanda, les autorités doivent trouver des solutions requises et sans verser le sang. Compatissant avec les familles des victimes, le SG honoraire de l’UDPS et candidat député national à Lukunga condamne ces pertes en vies humaines et invite le Gouvernement à se remettre en question.

Thony Kambila
La Tempête des Tropiques / MCP, via mediacongo.net
4046 suivent la conversation
10 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

EN DIEU NOTRE ESPOIR | JL4Y99K - posté le 20.11.2018 à 08:42

Oui je suis tout à fait d'accord avec toi cher candidat député. « L'accord de Genève était biaisé dès le départ » car comment voulez-vous, deux groupes se dessinent l'un pour les élections avec ou sans machine-imprimante validé pour la compétition avenir et l'autre contre cet outil ne jurant que sur le boycott des élections.Donc avec une telle caricature comment cet accord pouvait-il réussir? Loin de là. Pour le moment l'opposition ira en ordre dispersé et le CANDIDAT du FCC l'emportera haut la main ces élections.

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Observateur | FDEOYV1 - posté le 20.11.2018 à 08:03

(Suite) aux USA. Mais pourquoi la majorité des udpistes sont soit des menteurs soit des incultes soit des diffamateurs soit des adeptes des théories de complots.

Non 3
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Observateur | FDEOYV1 - posté le 20.11.2018 à 08:00

«dans la mesure où il n’existe aucun pays au monde où les politiciens de l’opposition se réunissent à quelques mois des échéances électorales pour se choisir un candidat commun.» quel inculture, les primaires républicains ou démocrates, c'est quoi? «Comment un parti qui a connu tous les déboires pendant plus de 36 ans doit aujourd’hui s’aligner derrière d’autres formations politiques qui ont aussi « leur histoire et leur manière de voir l’avenir du pays pour sortir un candidat commun ? », s’est exclamé Alexis Mutanda, en cherchant à savoir s’il existe un cas pareil, même dans les pays qui nous ont « appris la démocratie ». » Oui ça existe,...

Non 3
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
CONGO MA PATRIE | CL8X569 - posté le 20.11.2018 à 06:54

Le Congo appartient aux Congolais. In regime sanguinaire a pris tout in people en otage. Avancer seul, ideologie de longue date de UDPS a fait de ce parti in parti eternal de l'opposition. Il sera ainsi tant que ses dirigeants ne s'associeront pas aux autres. Vous nous presentez toujours vos 36 ans d'opposition, demain ca sera 100 ans. Non, zonga sima koma moto. Mettons-nous ensemble pour lutter contre la dictature.

Non 6
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
OURAGAN | RBEPVWD - posté le 19.11.2018 à 23:12

JUSTICE YA MBOKA, moi suis pas fanatique je réponds aux réactionnaires qui prépare le KO en RDC en nous faisant croire que Fayulu a déjà gagner avant meme le début de la campagne électorale que vaut un sondage en ligne réaliser avant meme que les finalistes déclinent leurs programmes devant le pays ? qui a déjà sillonner les villes congolaises a ce jour pour battre campagne ? exploiter un sondage de début novembre pour faire la propagande ne pas honnête

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
"Justice" ya mboka na biso | TYE1YEX - posté le 19.11.2018 à 20:25

(suite et fin) ...tu méprises tes compatriotes qui ont un portable?Dans ce cas dis à ton ministre de ne plus couper internet lors des manifs puisque personne n'a les moyens de le consulter...!!!

Non 2
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
"Justice" ya mboka na biso | TYE1YEX - posté le 19.11.2018 à 20:22

@ouragan tu es très actif toi aussi mais peu informé sur ces mêmes réseaux sociaux!!Une question: d'après toi qui es CONNU dans le Congo profond: Shadary,dont les rassemblements sont appuyés par les gouverneurs,membres d'office de sa campagne? Fayulu dont tu dis que les congolais non connectés ignorent la désignation,"à l’issue d’un sondage mené( il y a une semaine) sur les réseaux sociaux, Facebook et WhatsApp principalement, les internautes de l’Ituri ont plébiscité Martin Fayulu" ?? Félix dont le parti est populaire depuis Etienne Tshisekedi? Kamhere qui séduit son auditorat dans les langues du pays?? Avant internet, il n'y avait pas de campagne ou tu méprises...

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
OURAGAN | RBEPVWD - posté le 19.11.2018 à 18:47

combien des congolais sont connectés en ce moment en province ou il n'y a meme pas l'électricité pour s'est réjouir de la désignation de Fayulu avec ses amis tous issues de grande famille,les hommes d'affaires ? la bourgeoisie congolaise en Europe, les fils a papa tous dans un hôtel pour décidé de l'avenir de la RDC,combien des congolais vont sacrifiés leurs 2000FC dans un Cyber pour parler de Fayulu sur internet ? Fayulu c'est le fantasme de la bourgeoisie congolaise de la Gombé et les kinois en Europe

Non 5
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 19.11.2018 à 17:37

Vous jugez le bilan de Kabila largement négatif après 17 ans, et celui de l'UDPS après 36 ans ? largement en dessous du négatif. Personnelement depuis le 31.12.2017 parti politique que je dèclare fini. Des soubresauts il y'en aura mais... un parti incapable de ramener le corps de son leader au pays n'a pas de poids. Le nom de Tshisekedi est connu, mais le parti c'est autre chose.

Non 6
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

L'UDPS commémore ses combattants tombés dans la nuit du 19 au 20 septembre 2016

Politique ..,

CENI: le rapport général sera déposé au cours de cette cession parlementaire (Kalamba)

Politique ..,

Burkina : au moins 5 soldats tués dans une embuscade dans le Nord-Ouest (sources sécuritaires)

Afrique .., Ouagadougou, Burkina Faso

Présidentielle en Tunisie : 45,02 % de taux de participation (officiel)

Afrique .., Tunis, Tunisie