mediacongo.net - Actualités - Formation du gouvernement : le désaccord persiste entre le FCC et CACH



Retour Politique

Formation du gouvernement : le désaccord persiste entre le FCC et CACH

Formation du gouvernement : le désaccord persiste entre le FCC et CACH 2019-01-30
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/01-janvier/28-31/mende_lambert_18_00001.JPG -

Lambert Mende Omalanga, cadre du FCC et porte-parole du gouvernement sortant

Après l’investiture du président de la République, Félix Tshisekedi, l'heure est à présent à la composition de l'exécutif national qui, dorénavant, sera sous la conduite d’un Premier ministre issu de la famille politique du président sortant, Joseph Kabila, qui s’est adjugé la majorité parlementaire à l'issue des élections du 30 décembre avec plus de trois cents députés.

Le président Félix Tshisekedi est appelé, au regard de la configuration politique qui lui a été imposée par la réalité des urnes, de composer avec le Front commun pour le Congo (FCC), dans le cadre d’une cohabitation qui verrait sa marge de manœuvre se rétrécir conséquemment. Coalition ou cohabitation ? Là encore, sa plateforme, le Cap pour le changement (Cach), et le FCC ont des difficultés à accorder leurs violons.

Le plaidoyer de Joseph Kabila pour la mise en place d’une coalition des forces progressistes traduit la perception du FCC sur cette question. Une manière pour la « Kabilie » de tenir encore le gouvernail du pays en poussant l’actuel chef de l’Etat à adhérer au schéma d’une nouvelle majorité FCC-Cach qui cheminerait dans l’optique d’une gestion consensuelle du pays. Du côté de Félix Tshisekedi, la tendance est plutôt de mettre en phase les deux coalitions dans la perspective d’une cohabitation avec des passerelles du pouvoir bien circonscrites entre lui et le Premier ministre. « Ce qui ressort des discours des deux chefs de coalition, c’est plutôt l’intention de former une nouvelle majorité », a laissé entendre Lambert Mende Omalanga, cadre du FCC et porte-parole du gouvernement sortant.  

Une chose est sûre, la nomination d’un informateur (personnalité choisie par le président de la République pour identifier une majorité parlementaire afin de former le gouvernement en cas de cohabitation) reste la seule issue pour résoudre cette équation. C’est ce qui est dit dans la Constitution. Mais, dans la pratique, ce schéma ne pourrait forcément pas être d’application, à en croire certains cadres du FCC qui estiment que la majorité parlementaire existe déjà et qu’en lieu et place d’un informateur, il s'agit plutôt de parler d’un formateur du gouvernement. Ce dernier, issu de Cach ou de la société civile, devrait être « une personnalité consensuelle, acceptée par le FCC qui détient la majorité numérique à la chambre basse du parlement », explique une source indépendante.

Les craintes de la « Kabilie »

Pourquoi le FCC redoute-t-il la nomination d’un informateur ? D’après certaines indiscrétions, il appert que la « Kabilie » craindrait le débauchage auquel pourrait s’adonner le fameux informateur dans le but de liquéfier le FCC en le délestant de ses élus moyennant promesse des postes ministériels. Ce qui conduirait à la redéfinition d’une nouvelle majorité parlementaire où le FCC ne sera pas forcément le regroupement politique phare. La famille politique du président sortant craint, en effet, que les consultations de l’informateur ne viennent affaiblir sa majorité de facto acquise sur la base des résultats provisoires de la Commission électorale nationale indépendante aux législatives nationales.

Et pourtant, argumente-t-on du côté du Cach, cet exercice est inévitable pour que chaque député national se détermine par rapport à son parti et regroupement politique, sans compromission aucune. Ce qui permettra d’avoir un aperçu sur la configuration générale du parlement et sur la majorité parlementaire avec laquelle le chef de l’Etat aura à collaborer. Cela va lui donner le feu vert pour nommer enfin un Premier ministre dans la majorité ainsi identifiée.

Au-delà de toutes ces hypothèses, l'évidence est que le prochain gouvernement qui sera piloté par un membre du FCC sera la résultante d’une mixture entre ce regroupement, le Cach et la société civile. Ici encore, la répartition des postes entre ces composantes parmi les plus influentes poserait problème. Les pro Kabila, à en croire des indiscrétions, revendiqueraient la quasi-totalité des postes ministériels – y compris ceux de souveraineté - pour avoir donné plus des députés à la République au niveau national. Le refus du Cach de ne pas se plier à une telle exigence serait à la base du retard que prend la formation du premier gouvernement de l’ère Fatshi. Les négociations pour sa formation pourraient encore prendre entre deux à quatre semaines, révèle-t-on. 

Alain Diasso
Adiac-Congo / MCP, via mediacongo.net
11013 suivent la conversation
25 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Mosakoli | 8HPLQJY - posté le 31.01.2019 à 16:00

Le problème des gens de FCC c'est leur manque d'éthique. Ils ont établi une idéologie selon laquelle il n'y a pas de vérité en politique... Dans ce sens, ils se sont faits nommer députés, ils sont conscients de ce qu'ils ont fait. Voilà qu'ils craignent le débauchage comme s'il n'y avait que ça comme mode opératoire. Que NON, ils doivent se reprendre un peu et penser à l'intérêt général du pays. Ils ont déjà assassiné JKK tout jeune, qu'ils n'espèrent pas toujours régner en impunité et tout gagner sans droit.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 31.01.2019 à 13:53

Mampuya | GFNVXBG - posté le 31.01.2019 à 13:51 (suite) L'art 78b parle de majorité, NON, PAS de majorité absolue.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 31.01.2019 à 13:52

JBLK poste le 31.01.2019 à 10:46 au parlement existe une majorité simple PPRD, mieux une majorité. Majorité celui qui a plus des députés par rapport aux autres partis. La majorité absolue veux dire les voix d'un seul parti sont supérieur à l'association par addition des autres parti. Cette majorité absolue est obtenue direttement après élections, ou par des plates formes, alliances eecc entre parti. Au Congo il y'a formation des alliances, ou plates formes avant les élections. Grace à ces alliances Thsilombo Tsisekedi est prèsident (CACH), le FCC a la majorité absolue, Lamuka est dans la rue.

Non 2
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 31.01.2019 à 13:51

(suite) L'art 78b parle de majorité, NON, PAS de majorité absolue.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 31.01.2019 à 13:49

JBLK au parlement existe une majorité simple PPRD, mieux une majorité. Majorité celui qui a plus des députés par rapport aux autres partis. La majorité absolue veux dire les voix d'un seul parti sont supérieur à l'association par addition des autres parti. Cette majorité absolue est obtenue direttement après élections, ou par des plates formes, alliances eecc entre parti. Au Congo il y'a formation des alliances, ou plates formes avant les élections. Grace à ces alliances Thsilombo Tsisekedi est prèsident (CACH), le FCC a la majorité absolue, Lamuka est dans la rue.

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JBLK | QB11MIS - posté le 31.01.2019 à 10:46

ART 78b Si une telle majorité n’existe pas, le Président de la République confie une mission d’information à une personnalité en vue d’identifier une coalition. La mission d’information est de trente jours renouvelable une seule fois. le président choisi un informateur pour identifier la majorité parlementaire et cet informateur est désigné par le président(pouvoir discrétionnaire) une personne de son choix. Jusqu’à preuve du contraire aucun parti politique ou regroupement n'a atteint cette majorité de 251 députés

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Zairois | Y5GIOO8 - posté le 31.01.2019 à 00:10

Mende, faites attention avec CACH, il est spécialiste dans le retrait de signature, l'accord que vous avez signé avec CACH doit vous rappeler l'accord de Genève. Kamerhe et Fatshi sont moins sérieux. Vous croyez être sous la protection d'eux mais ils peuvent retirer cette signature à tout moment et vous traduire tous en justice avec votre chef kanambe comme le souhaite le peuple que vous avez maltraités pendant 18 ans.

Non 2
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 30.01.2019 à 21:26

La parole informateur est déjà néfate en soit, nous rappel un agent de l'ANR sous couverture , nuitament pour embocher on sait quoi. Peut etre la parole explorateur aurait été mieux.

Non 3
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Un Congolais | KKJG74Z - posté le 30.01.2019 à 21:19

SEM FELIX fais toi respecter ne te laisse pas faire. Mende et compagnie doivent trembler devant toi. Fais toi respecter si ils s'imposent alors tu ne contrôlera plus rien et dans 5 ans out. Ils chechent a te faire détester. La seul façon de te racheter après ta nomination c'est de t'imposer et faire ton programme.

Non 0
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
YONGO KAMENGA | MDBS53I - posté le 30.01.2019 à 16:43

Mende Nzay tu n'as plus des griffes

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! | ET86R2M - posté le 30.01.2019 à 16:34

DAUPHIN ya FCC apanzi mbongo durant présidentielle: est-ce-qu'aza élu? Bo panza parlement wana en même temps que CENI pour commencer.

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?

CES MEDIOCRES NE COMPRENNENT RIEN VRAIMENT.ILS VEULENT ENCORE REPARTIR DES POSTES POUR BIEN CONTINUER A PARTAGER LE GATEAU RDC QUE LEURS PARENTS LES ONT LEGE. Continuez à jouer mais SACHEZ QUE LES CONGOLAIS VOUS OBSERVENT VOUS FCC ET CASH.S'il n'y a pas des nouvelles tetes pour redresser ce pays et que nous voyons ces memes pilleurs ,assassins, traitres, menteurs systemiques,anti-patriotes et gens sans dignité et sans honneur encore au gouvernement LA LA LA FELIX........WAIT AND SEE

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?

VOUS PARLEZ DE LA GESTION DU PAYS? KOKAMWA...CES MEDIOCRES ONT GERE PENDANT TANT D'ANNEES AVEC DES ETERNELS MINISTRES DES MINES,JUSTICE,COMMUNICATIONS ET AUTRES MEDIOCRES ET LES CONGOLAIS CONTINUENT DE CROUPIR DANS LA MISERE ALORS QUE EUX SE SONT ENRICHIS EN PILLANT LES DENIERS PUBLICS.Par ex:L'ANGOLA DE 2002 EST TRES DIFFERENT DE L'ANGOLA DE 2019.MAIS LA RDC....MAWA. Felix doit nous prouver qu'il y aura du changement et faire la volonté des congolais de voir ces mediocres hors circuit.LE REGARD EST SUR LUI MAINTENANT.

Non 0
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JKK | 5N56XLA - posté le 30.01.2019 à 14:10

C'est quoi cette photo là, il faut l'enlever elle me fait peur.

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JKK | 5N56XLA - posté le 30.01.2019 à 14:07

Comment pouvez m'expliquer que la population vote pour Félix aux présidentielles sans voter les députés UDPS? Cela prouve les arrangements entre Félix et Kabila.

Non 10
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JKK | 5N56XLA - posté le 30.01.2019 à 14:04

Président sans pouvoir, touts étaient bien étudiés et calculés pour mettre Félix en difficulté.

Non 8
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le sage | SD3Y66Q - posté le 30.01.2019 à 13:41

Fatshi tu as mangé un met indigeste. Avale-le, bien qu'amer. la tricherie ne paie pas!

Non 12
Oui 18
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
EN DIEU NOTRE ESPOIR | JL4Y99K - posté le 30.01.2019 à 13:21

Que dise l'article 78 alinéa 1er de la constitution de 2006? N'est-ce pas qu'il y a eu accord entre FCC et CACH? n'est-ce pas que ce sont de regroupements politiques? Alors si tel est le cas pourquoi tant d'agitation? Laissons ladite article de la constitution s'appliquer mutatis mutandis.

Non 2
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
MBOLO ANCIEN BULUKUTU | D1ZK2YP - posté le 30.01.2019 à 12:54

La nomination ou pas d' un Informateur ne changeront en rien les rapports de force car je vois pas CASH avec ses quelques 40 élus débaucher plus de 250 au fcc et LAMIKA. Le président doit adopter d'autres stratégies en dehors de celle relative à la dissolution de l'assemblée car rien ne lui garantit cette fois là la majorité à l' assemblée. Une telle décision risque nous être une dépense unitile.

Non 6
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 30.01.2019 à 12:49

Maitre Mukendi doit savoir nous parlons de la géstion du pays pas de l'UDPS, ou une association des balubas.

Non 15
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 30.01.2019 à 12:48

L'intellectualisme fonctionnel de Mulumba est la maladie de l'UDPS et des certains Baluba. Le role d'un président de la Rèpublique ce n'est pas celui d'interpreter la constitution comme il veut ,suivant sa convenance. Rien empeche au président de la République de se choisr un informateur, mais il doit venire du parti qui a la majorité, pas de la majorité absolue. Ici c'est le PPRD qui a la majorité. Il revient à la pprd de réussir ou d'échouer. Le pprd est l'unique qui a une dot riche qui est le FCC. Pourquoi normer un informateur pauvre en dot, rien pour recruter des camèleons de tout genre. Aucun pays démocratique ou la majorité au parlement ne pas interpeler en primis.

Non 8
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 30.01.2019 à 12:46

Mampuya | GFNVXBG - posté le 30.01.2019 à 12:31 L'intellectualisme fonctionnel de Mulumba est la maladie de l'UDPS et des certains Baluba. Le role d'un président de la Rèpublique ce n'est pas celui d'interpreter la constitution comme il veut ,suivant sa convenance. Rien empeche au président de la République de se choisr un informateur, mais il doit venire du parti qui a la majorité, pas de la majorité absolue. Ici c'est le PPRD qui a la majorité. Il revient à la pprd de réussir ou d'échouer. Le pprd est l'unique qui a une dot riche qui est le FCC. Pourquoi normer un informateur pauvre en dot, rien pour recruter des camèleons de tout genre. Aucun pays démocratique ou la...

Non 6
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mammifère Volant | W45JION - posté le 30.01.2019 à 12:31

Bolongola nanu image ya tat'oyo. Tolingi komona bango lisusu te. Boyebisa kamere na tshisekedi bapanza fcc wana. Batu ya fcc wana sont des criminels endurcis. Ils ont même le culot de revendiquer? Bandoki...

Non 3
Oui 21
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mamu nationale | EWZ71CU - posté le 30.01.2019 à 12:28

Eh Fatshi, si cette soi-disant majorité n'est pas flexible, une deuxième option s'offre à toi : la dissolution du Parlement ! Dans tous les cas, Raïs lui-même ne t'a laissé que notre grand et beau pays en héritage… pas de collaborateurs ! Donc personne ne viendrait vers toi en son nom. Il sait comment te joindre pour te recommander quelqu'un, a-t-il dit. Donc ceux là ne règneront pas toujours. Qu'ils se contentent de leur "honorabilité' n'étant pas les seuls aptes à travailler pour le Congo. D'ailleurs qu'ont-ils fait durant leurs années au pouvoir ?

Non 2
Oui 22
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kitete | Q4WCSDL - posté le 30.01.2019 à 12:23

INFORMATEUR AZA IMPORTANT, FCC KAKOLELE naunu baleli te, fatshi akolesa bango, mbongo pe bakopanzana, BAKOLELE

Non 1
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Le Président Tshisekedi joue et gagne : Kagame et Museveni signent un mémorandum d’entente à...

Politique .., Luanda, Angola

L’administrateur de l’USAID reçu en audience par le Président Félix Tshisekedi

Politique ..,

Tanzanie : le chef de l'Etat Félix Tshisekedi prendra part au 39ème sommet de la SADC

Politique .., Dar-es-salam, Tanzanie

CCM: Un mouvement citoyen dénonce une « arnaque » de services de la présidence de la République

Société ..,