mediacongo.net - Actualités - Une campagne contre la corruption avant la formation du gouvernement



Retour Société

Une campagne contre la corruption avant la formation du gouvernement

Une campagne contre la corruption avant la formation du gouvernement 2019-08-05
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/08-aout/05-11/coruption.jpg -

La Ligue congolaise de lutte contre la corruption (LICOCO) et le Réseau parlementaire de lutte contre la corruption (APNAC) ont décidé de lancer une« campagne d’ici la formation du gouvernement pour effectivement demander à tous ceux qui ont géré les fonds publics, à travers des projets financés par le gouvernement, de rendre compte ».

« Durant les dix dernières années, il y a eu beaucoup de projets qui avaient été financés mais dont les résultats sont mitigés », déplore Ernest Mpararo, président de la LICOCO.

Pour illustrer ses propos, le président de la LICOCO revient sur le « projet Fibre optique qui a été financé par le gouvernement mais aujourd’hui en RDC, relève-t-il, nous payons l’internet le plus cher de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC). Nous savons tous qu’il y a eu plus de 25 millions de dollars américains.

13 projets ciblés pour la campagne

« Il y a eu plusieurs millions de dollars que nous avons vus entre 2009 jusqu’à 2015. ll y a eu plus de 70 millions de dollars qui ont été débloqués par le gouvernement. Il y a eu des enjeux et des fonds qui ont été même envoyés au près des gouverneurs de provinces pour effectivement financer le secteur agricole de la RDC. Ce projet là, le responsable c’était sous le premier ministre Matata, le projet Bukanga-Lonzo, un projet qui a été financé par pas moins de 150 millions de dollairs américains mais aujourd’hui, Bukanga-Lonzo est en faillite », souligne Ernest Mpararo.

« Il y a pas mal de projets mais nous avons pris aléatoirement 13 projets », a précisé le président de la LICOCO qui annonce que dans les prochains jours, cette campagne de lutte contre la corruption va « distribuer auprès des députés, des partenaires, du gouvernement et des sénateurs pour que ceux qui ont géré ces fonds, viennent nous expliquer comment ils l’ont fait ».

Parmi ces projets visés par LICOCO et APNAC, en dehors du déploiement de la fibre optique (25 millions USD) et du parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo (environ 200 millions USD), la campagne insiste sur le projet de relance agricole 2012-2014 (70 millions de dollars), la pose des passerelles sur le Boulevard Lumumba à Kinshasa (15 millions USD), la réhabilitation de 2 Km de la route de Lutendele (25 millions USD), le projet de l’acquisition des machines à voter (150 millions USD), le projet de reconstruction et de la réhabilitation des infrastructures scolaires (PPRIS) avec la construction de 1000 écoles par an (plus de 198 millions USD).

Les deux organisations de la société civile ne passent pas sous silence le Projet Go Pass à la Régie des voies aériennes (déjà 15 à 20 millions USD mobilisés depuis 2009), l’achat des locomotives pour la relance de la Société nationale des chemins de fer du Congo (SNCC) pour 435 millions USD, la réhabilitation du Palais du peuple (22 millions USD), la construction des stades municipaux à Kinshasa (5 millions USD), le dossier des fonds du Fonds de promition de l’Industrie empruntés notamment par certains acteurs politiques congolais (plus de 140 millions USD) ainsi que la redevance logistique terrestre allouée à la Société congolaise des transports et des ports (SCTP, ex ONATRA, l’Office national des transports) pour la réhabilitation du chemin de fer (plus de 150 millions USD mobilisés).

Pour ces deux organisations, « les responsables impliqués dans la gestion de ces différents projets doivent rendre compte ».


Top Congo / MCP, via mediacongo.net
8343 suivent la conversation
7 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

MBK | SQHP93G - posté le 06.08.2019 à 00:53

Je me demande par quel mécanisme ceux qui ont géré et qui sont soupçonnés de corruption ou détournement des deniers publics iraient s'expliquer devant les députés, sénateurs, le gouvernement et autres partenaires dès lors qu'ils ne sont plus aux affaires. Le principe de demander des comptes est bon certes, mais ce qu'il faut faire, c'est ficeler tous ces dossiers et les déposer devant les Cours et tribunaux sur lesquels le peuple, victime de la mauvaise gestion des fonds publics, a le droit de faire pression puisque que c'est en son nom que sont rendues les décisions de justice. (art 149 de la constitution)? Le parlement et le gouvernement, repaires des politiciens dont la...

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
le Peuple d'abord | 9URPBVZ - posté le 05.08.2019 à 18:07

PAS OUBLIER DE DEMANDER DESCOMPTES À TOUS LES GESTIONNAIRES ET DIRECTEURS À L'OFFICE DES DOUANES OÙ CERTAINS VOLEURS CONTINUENT ENCORE À DÉTOURNER DES RECETTES DU TRÉSOR PUBLIC... TOUT LE MONDE CONNAÎT LES NOMS DE CES GENS, DES INTOUCHABLES QUI DOIVENT RENDRE DES COMPTES

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
MBK | SQHP93G - posté le 05.08.2019 à 17:39

Je me demande par quel mécanisme ceux qui ont géré et qui sont soupçonnés de corruption ou détournement des deniers publics iraient s'expliquer devant les députés, sénateurs, le gouvernement et autres partenaires dès lors qu'ils ne sont plus aux affaires. Le principe de demander des comptes est bon certes, mais ce qu'il faut faire, c'est ficeler tous ces dossiers et les déposer devant les Cours et tribunaux sur lesquels le peuple, victime de la mauvaise gestion des fonds publics, a le droit de faire pression puisque que c'est en son nom que sont rendues les décisions de justice. (art 149 de la constitution)? Le parlement et le gouvernement, repaires des politiciens dont la...

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KALUMBA | TR57OBY - posté le 05.08.2019 à 14:55

Matata Ponyo est dans plus ou moins 7 cas. Mais Hypolite Kanambe faisait quell travail vraiment !?? Et c'est le pays le plus pauvre et certains Congolais font des alliances avec ces sorciers, exemple Trichekedi et Kamerhe, vous etes aussi des sorciers. BANDE DES INCOSCIENTS.

Non 2
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jamel | UPHR8QX - posté le 05.08.2019 à 14:39

Une très bonne initiative pour la surveillance. Au total, ceci fait un bon montant sans compter l'argent débloqué sans passation du marché public pour les saut de mouton actuel.

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Un Grenier Pour Tous | EHQ24L9 - posté le 05.08.2019 à 13:53

L'instauration de la démocratie et de l' Etat de droit ne s'accommode ni de la corruption, ni avec l'impunité. Nous soutenons les actions de la LICOCO et de l'APNAC. La constitution d'une commission "vérité et réconciliation" à l'instar de ce qui s'est passé en Afrique du Sud post apartheid est d'une nécessité absolue en RDC. Faute de quoi, les corrompus et les criminels de tout genre continueront à circuler librement sur toute l'étendue de la RDC. Ce qui sera vécu comme une profonde injustice par le peuple congolais.

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
demain=aujourd'hui | DR1XJDP - posté le 05.08.2019 à 13:35

C'est ça le vrai rôle de la société civile, ne vous arrêter pas en chemin, aller jusqu'au bout de votre demarche et tout le peuple congolais est derrière vous car on doit voir clair. Ne vous laisser pas intimider par tous ceux-là qui se sentent concerner

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Révision du fichier électoral, la CENI et MIRU SYSTEMS Co signent un accord pour l’acquisition des kits électoraux