mediacongo.net - Actualités - Pas de « chasse aux sorcières ». Quid du « peuple d’abord » ?



Retour Société

Pas de « chasse aux sorcières ». Quid du « peuple d’abord » ?

Pas de « chasse aux sorcières ». Quid du « peuple d’abord » ? 2019-08-22
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/08-aout/19-25/kinshaasa_population_19_000.jpeg -

Les cris d'alarme de la population congolaise face aux factures antérieures de la Regideso et de la Snel. Les kinois sont à bout de souffle en ce qui concerne les dettes antérieures de ces deux entreprises publiques, de surcroît monopolaires en desserte d'eau et d'électricité. Si la promesse du chef de l'Etat Félix-Antoine Tshisekedi lors de son investiture à la présidence avait rassuré la classe politique en martelant « Je ne ferai pas la chasse aux sorcières », apaisé et satisfait cette dernière, tel n'est pas le cas pour la majeure partie de la population.

Ici dans la commune de Ngaliema, aux quartiers Binza Ozone, Pompage et Delvaux, les habitants se disent excéder des menaces des agents de ces deux entreprises qui ne cessent de les extorquer jour et nuit en se servant des factures antérieures comme armes.

Quelques habitants de ces coins délient ainsi leurs langues et s'expriment en ces termes : « Le président de la République a comme slogan le ‘’peuple d'abord’’ ; mais force est constater que ce n'est pas le cas. Comment est-ce possible que le peuple qu'il chérit si tant à travers ses discours soit la proie des agents publics ? Pourquoi devrons-nous payer ce que nous n'avons pas consommé ? S'interrogent-ils. Le président a tenu sa promesse qui consistait à ne pas faire la chasse aux sorcières, et pourquoi ne respecte-t-il pas celle faite au peuple ‘’le peuple d'abord’’ en annulant ces dettes antérieures que nous qualifions de non-sens ! », ont- ils ajouté.

La maltraitance que subit la population kinoise de ces deux entreprises de distribution d’eau et d’électricité est sans pareille. Déjà qu’elle se plaint de coupures intempestives de courant ou d’eau qui constituent le gagne-pain quotidien de leurs agents, l’inaction du chef de l’Etat face aux déboires de sa population renvoie à la politique de deux poids deux mesures. Les mêmes figures qui sont la cause du social dégradant du peuple congolais ont été blanchies et sont pour la plupart aux affaires avec le nouveau président. Quid de la population-victime dans ce nouveau clivage qui accorde crédit, seconde chance, aux pilleurs et bourreaux ?

Et le contexte économique et social n’arrange rien, le pessimiste dirait : pas de « peuple d’abord » sans la « chasse aux sorcières ». La considération témoignée aux dirigeants, devrait l’être davantage à la population. Repartir sur de nouvelles bases, sur un même pied d’égalité entre dirigeants et dirigés, c’est tout ce que demande la population.

Serge Maheme
MEDIA CONGO PRESS / mediacongo.net
3338 suivent la conversation
8 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Mamu nationale | EWZ71CU - posté le 22.08.2019 à 18:07

en lisant ce papier, je vois que les abonnés disent ne pas etre concernés par ces dettes antérieures "pour des non consommations" mais qui reviennent tous les mois... ce que j'ai personnellement c'est même lorsque vous payez ce qu'ils considèrent dettes, le mois suivant soit deux mois c'est la même somme qui revient. comment expliquer. effectivement s'il y a dettes annulées cela concerne les nons consommées. ne soyons pas si extremistes et sensibles;ils ont bien dit non consommés

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congolais LAMUKA! | TSWZGT3 - posté le 22.08.2019 à 17:51

Quel peuple d'abord avec le pantin Elilingi ya pamba? Revez bien

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
ERIC BHT | 4EIYFXC - posté le 22.08.2019 à 15:31

ARTICLE BIDON.ET DIRE QUE TU ES JOURNALISTE

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KinMaloba | JX51CGD - posté le 22.08.2019 à 14:33

Ce serait une bêtise que d'annuler purement et simplement les anciennes factures. Les resources de l'état proviennent des services de ces sociétés et des impôts payés par la population. Si tout est gratuit d'où proviendrait alors les moyens dont le Pays abesoin pour se construire. Changeons de mentalité et abandonons la politique de la main tendue.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
L'unité | 5O7OOY8 - posté le 22.08.2019 à 14:30

Où pensez-vous que l'État trouvera de l'argent pour donner suite au slogan " le peuple d'abord" ? Cet article est une bouffonnerie !

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 22.08.2019 à 14:02

Si l'état intime l'ordre à la snel et regideso d'identifier tous les hauts fonctionnaires de l'état, hommes politiques et militaires qui ne paient aucune facture à ces entreprises, il y aura de quoi effacer ces factures de la masses qui en général ne devaient pas être produites pour commencer.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KATU | JY4LJDR - posté le 22.08.2019 à 14:02

wakwambabu cela veut dire qu'il poursuivre ceux qui ont pillé recuperer les deniers publics qu'ils ont amassé pour leur compte et resoudre les problèmes du peuple

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Wakwambabu | S5SRGXT - posté le 22.08.2019 à 13:21

Je suis un peu perdu avec cet article: ne pas faire chasse aux sorcières devrait-il signifier aussi laisser tomber les anciennes factures non payées de la SNEL et Regidéso ??? Pure amalgame...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR

Fatal error: Uncaught Error: Call to a member function fetch() on boolean in /home/clients/1812ff89df20ac0b20ff14a626498488/web/article.php:486 Stack trace: #0 {main} thrown in /home/clients/1812ff89df20ac0b20ff14a626498488/web/article.php on line 486