mediacongo.net - Actualités - Après la dissidence, Modeste Bahati procède au nettoyage de l’AFDC-A



Retour Politique

Après la dissidence, Modeste Bahati procède au nettoyage de l’AFDC-A

Après la dissidence, Modeste Bahati procède au nettoyage de l’AFDC-A 2019-09-03
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/09-sept/02-08/afdc.jpg -

La vague de la dissidence qui a se coué l’AFDC-A, regroupement politique dont il est à ce jour la seule et unique autorité morale, étant passée, Modeste Bahati Lukwebo procède maintenant à un nettoyage à fond de ses écuries. Ce n’est pas une chasse aux sorcières qui est lancée, a rassuré son entourage. Il s’agit, note-t-il, de s’entourer, désormais des gens avec qui on partage une même vision et une même passion. En effet, après la dissidence, c’est une AFDC-A relookée qui se met en place.

De retour d’un voyage d’immersion en dehors du pays, Modeste Bahati est rentré avec de nouvelles idées. Au sein de l’Alliance des forces démocratiques du Congo (AFDC) et alliés, l’heure est au grand ménage. Des personnalités débauchées par le Front commun pour le Congo ont été mises de côté.

Il s’agit particulièrement de Patrick Djanga, le désormais ancien secrétaire général de l’AFDC ayant choisi de traverser la rue. Ce poste sera assumé par le prof. Placide Mutabunga Rugina, secondé par Richard Mayaya en charge des questions politiques et
idéologiques et Vicky Katumwa chargée de l’administration et de l’organisation. Hubert Makengo Lutimba, secrétaire général adjoint chargé du suivi et contrôle des activités des structures fédérales et relations avec des partis politiques alliés.

Cette décision d’élévation a été annoncée et adoptée au terme de l’assemblée générale de l’AFDC-A tenue, le dimanche 1er septembre 2019, à l’hôtel Venus.

La conférence des présidents des partis et personnalités composant l’AFDC- A a donné de la voix, près d’une semaine après la publication du gouvernement dans lequel ses membres ne figurent pas. Marginalisé dans la formation du gouvernement, la conférence des présidents a demandé au Parlement « de ne pas cautionner la violation des lois par lui édictées », tout en réaffirmant son appartenance à la majorité parlementaire. Par conséquent, l’AFDC-A a invité ses députés nationaux à valider par leur voix l’investiture du gouvernement Sylvestre Ilunga Ilunkamba.

Quant au débauchage dont il a été victime, le regroupement a pris acte, « à la majorité absolue, du retrait délibéré du regroupement politique AFDC-A, des partis politiques Alliance des démocratiques pour le progrès social (ADPS) ; Congrès des alliés pour l’action au Congo (CAAC) ; Conscience nationale congolaise pour l’action et le tr av ai l (CONACAT) ; P arti Travai lliste (PT ) ; Union des démocratiques pour la concorde nationale (UDCN) ».

Sans pour autant fermer la porte à toute réconciliation, la conférence des présidents a dit garder « sa main tendue aux élus députés et sénateurs ainsi qu’autres cadres qui évoluent en marge de la légitimité et de la légalité détenues par le sénateur Modeste Bahati Lukwebo en vue de reconstituer l’unité et la cohésion de l’AFDC -A ».

C’est dire qu’à l’AFDC-A, c’est déjà la régénérescence. En tout cas, après la vague de débauchages qui a failli la fragiliser, l’AFDC-A est en train de renaître. Modeste Bahati, son autorité morale, peut encore compter sur les soutiens de ceux qui – et ils sont nombreux – n’ont pas choisi la voie de la trahison.

Des nouveaux partis et personnalités ne cessent de frapper à la porte du regroupement. C’est le cas du Rassemblement pour le peuple Congolais (RPC) du professeur Kitenge Kayembe.

En ce temps de renouveau, Bahati s’est servi de la tenue de cette assemblée générale pour battre le rappel des troupes. Il a encouragé ses partisans à persévérer, convaincu que tôt ou tard l’histoire les rétablira dans leur droit. « Nous sommes du côté de la légalité et de la légitimité. Personne ne peut nous r avir l’ AFDC -A qu’on a mis en place dans la douleur », a lancé Bahati.

Alors qu’il séjournait encore en Belgique, Modeste Bahati avait accepté en humilité la mise à l’écart de sa liste dans le gouvernement  Ilunga Ilunkamba. Il avait cependant les nouveaux membres du gouvernement à « travailler pour l’intérêt du peuple ». Il est d’ailleurs revenu sur le même souhait, au terme des assises de l’hôtel Venus. « Ils [les membres du gouvernement, Ndlr] doivent s’atteler à concrétiser les attentes de la population ».


Le Potentiel / MCP , via mediacongo.net
643 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa