Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 01 juillet
mediacongo
Retour

Politique

Présidentielle 2023 : « aucune disposition n'empêche un ancien président de la République à briguer », selon Atundu

2019-11-04
04.11.2019
2019-11-04
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/11-nov/04-10/atundu-fcc-porte-parole-conference-presse.jpg -

En sa qualité de communicant du Front Commun pour le Congo (FCC), l’Ambassadeur André-Alain Atundu a une fois de plus convoqué la presse, ce dimanche 3 novembre 2019, pour s’exprimer autour de plusieurs sujets d’actualité. Il s’agit notamment de la déclaration de Jean-Marc Châtaigner, nouvel ambassadeur de l’Union européenne en RDC sur Top Congo, du débat sur l’éventualité d’une candidature de Joseph Kabila à la prochaine présidentielle, de la déclaration de Trump selon laquelle la situation en RDC représenterait un danger pour la politique américaine, des relations FCC/CACH et des récentes bavures des forces de l’ordre.

Au sujet des propos de l’ambassadeur de l’Union européenne en RDC, Jean-Marc Châtaigner, qui a déclaré sur Top Congo que l'UE n'a pas pris de sanctions envers la RDC mais « des mesures individuelles très limitées contre 14 personnes », Atundu pense que c’est une narration politique faite sur la base d’une rhétorique juridique. Il estime que toute mesure est une sanction et quand on voit le contexte, la sanction de l’UE est une mesure politique destinée à faire pression aux autorités congolaises pour les intérêts de l’UE contre l’intérêt de la population.

Sanctionner l’idée des citoyens à avoir un comportement politique différent, c’est un acte moral condamnable. Selon lui, l’agir congolais doit être dicté par une trilogie : la souveraineté de la République, qui commence par la possibilité d’organiser notre pays en interne ; est-ce que le développement économique du pays est garanti ? La population congolaise, est-ce que la situation sociale s’améliore ?

Avenir politique de Kabila

Avant d’aborder la question de la candidature ou pas de Joseph Kabila en 2023, A. Atundu, dans son franc parler, a d’abord rendu hommage au Président Joseph Kabila, pour le prix lui décerné par la SADC en reconnaissance de sa contribution déterminante et de son engagement inconditionnel dans le processus de la passation pacifique de pouvoir. Chose unique dans l’histoire de la Rdc depuis l’indépendance. A l’en croire, le Parlement congolais aurait dû être la première institution à décerner un tel prix afin d’encourager la classe politique congolaise à suivre cet exemple historique qui honore particulièrement le peuple de la Rdc qui a ainsi toutes les raisons de croire désormais en la parole de ses dirigeants.

Sur l'avenir politique de l'ancien président Joseph Kabila à l'horizon 2023, Alain Atundu a fait observer qu'une lecture attentive de la Constitution en ses articles 72 et 108 ainsi que la loi électorale en ses articles 9 et 10 ne décide aucun obstacle dirimant à un ancien président de se lancer dans la course au pouvoir présidentiel entant que sénateur à vie. Et pour étayer sa thèse, il prend le cas de l'actuel président Felix Tshisekedi comme contre exemple. « Et donc, en principe, s'il faut s'en tenir à la stricte logique de la thèse de Sénateur à vie, Son Excellence Félix-Antoine Tshisekedi, Président en exercice ne pourrait même pas prétendre à un 2ème mandat parce qu'à partir de l'exercice de sa fonction, il est éligible au Statut de Sénateur à vie avant ou après la fin de son mandat présidentiel. Est-ce raisonnable? Est-ce rationnel constitutionnellement ? Est-ce concevable ? », s'interroge-t-il.

Pour l'ancien porte-parole de l'ex-majorité présidentielle, « aucune disposition n'empêche un ancien président de la République à briguer la présidence après avoir passé le relais à son successeur ». 

Selon l'ambassadeur Atundu, « tous les fantasmes qui circulent autour de l'impossibilité éventuelle, juridique où constitutionnelle, du président Joseph Kabila ne sont que malveillance, aversion envers sa personne et autre anti démocratique ».

Bref, en un mot comme en mille, ce débat sur l'impossibilité de l'éventualité du président Kabila de briguer un autre mandat, parce que Sénateur à vie, est une vaste blague, une talentueuse prestidigitation de quelques amuseurs publics de qualité, il faut le reconnaître. 

« Le débat précoce sur la présidentielle de 2023 est une recette remise au goût du jour de la volonté des ennemis de la démocratie de créer une situation inédite susceptible de déboucher sur un dialogue politique dans le but inavoué d’entrer au pouvoir par effraction », dit-il.

Quant à savoir s'il n'y a pas d’autres cadres du FCC compétents, Atundu a répondu que « Le FCC est une organisation politique qui ne marche pas en fonction de fantasme de quelqu’un. Kabila est un nationalisme qui a donné la preuve de son patriotisme, en jouant et en évitant à notre pays le spectacle d’une République bananière. Si au sein du FCC on estime que c’est Kabila qui est le meilleur alors ça sera Kabila. »

Prendre au sérieux la menace de Trump

Dans sa communication, l’ex-porte-parole de la majorité présidentielle constate que pendant que l’opinion nationale est distraite par le débat sur la possibilité de l’éventualité d’un ancien président de la République de revenir aux affaires, une déclaration préoccupante du président Trump concernant le Congo passe inaperçue.

En effet, il y a quelques semaines, le président Trump a qualifié la situation politique en rdc de menace pour la politique étrangère des USA. « Ce n’est certainement pas une déclaration de guerre contre un ami et un partenaire historique, mais ce n’est pas loin de lui ressembler », observe-t-il, avant de dire que la population congolaise et l’opinion internationale ont apprécié et la passation pacifique de pouvoir entre Joseph Kabila et Félix Tshisekedi comme l’expression évidente de leur maturité politique.

Beaucoup d’Etats amis, dont les USA ont exprimé le désir d’accompagner le Président Félix Tshisekedi dans son mandat. Le message du président Trump introduit une fausse note et une turbidité inutile dans l’esprit des populations congolaises, alors que le réchauffement de la coopération militaire à travers Africom est un signal positif et un signe porteur bien compris des Congolais.

Et Atundu de se demander si le président Félix Tshisekedi a eu tort de proclamer « le peuple d’abord » ? Certainement pas, répond-t-il, même si ce type de réaction rappelle au président de la République les exigences de sa fonction de chef de l’Etat, à savoir : défendre la souveraineté de la République, assurer le développement économique du pays et poursuivre l’amélioration de la situation sociale du Congolais.

Relation FCC-CACH

Pour lui, l’intérêt de la Nation est de soutenir la coalition FCC-CACH non seulement pour avoir épargné les populations congolaises des affres d’une guerre post-électorale jugées alors inévitables par les prophètes des malheurs, mais surtout pour avoir décidé de mener ensemble la bataille du développement du Congo sur la base de la Constitution et de la volonté politique des présidents Félix Tshisekedi et Joseph Kabila.

C’est dans ce contexte, constate-t-il que viennent s’ajouter les escarmouches entre les principaux partis de l’alliance FCC-CACH. Sinon, est-il nécessaire de rappeler que cette alliance des nationalistes qui placent l’homme congolais au centre de leur action n’est pas du gout de tout le monde ? Et ce, lorsqu’on sait que des voix ne jurent que par la destruction et l’échec de la coalition par le biais d’un holdup politique sur la souveraineté du pays. Raison pour laquelle « les membres de la coalition FCC-CACH doivent agir avec circonspection et retenue pour l’intérêt majeur de la coalition et des populations congolaises. » 

Condamnation des meurtres par des agents de l'ordre


Atundu a terminé par « condamner les auteurs de ces crimes scrupuleux que rien ou qu'un esprit normalement constitué ne peut justifier. »

Avant de rencherir en affirmant que « La tragédie de meurtre par balle des citoyens ordinaires par des agents chargés d'assurer la protection des citoyens et de leurs biens devrait interpeller tout nationaliste et compatriote, à fortiori les autorités nationales, civiles et militaires.» 

Selon lui, « ces bavures sont inacceptables, indéfendables et la justice a eu raison d’avoir eu la main particulièrement lourde dans le jugement de ces assassins impénitents. »

De même, propose-t-il, les autorités nationales devraient, à la suite de ces incidents devenus récurrents et en prévention des cas semblables, réduire drastiquement les bénéficiaires et le nombre des agents de protection de la police et de l’armée dont on réduit sans vergogne le rôle à régler la circulation en contre sens du code de la route ou plus révoltant à porter les sacs des épouses de ces dignitaires. « Les conditions de l'utilisation, à des fins individuelles, des agents de l'ordre et des forces de la défense devraient être plus restrictives. L'idéal est de privilégier la protection de l'ensemble de la communauté au détriment des protections individuelles », a-t-il fait savoir.

Didier KEBONGO
L'Avenir / Forum des As / MCP, via mediaacongo.net
C’est vous qui le dites : 30 commentaires
8659 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


Mampuya @T6L7OKA   Message  - Publié le 04.11.2019 à 23:15
(suite) la parole déboulonnement était prononcée lors du voyage de Tshilombo aux USA. Mais on voit qu'il ne déboulonne rien. Alors il y'a lieu de se demander ,quelles sont les confidences et promesses faites par les varis Bemba,Tshilomo,Fayulu, Katumbi,eeccà l'occident ?

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Mampuya @T6L7OKA   Message  - Publié le 04.11.2019 à 23:13
(suite) Donc il s'agit de consolider ou non une pratique,cdà meme si loi ,la constitution ne dit rien,consolider la pratique de 2 mandats à l'absence d'une interdiction formelle. Notons bien la différence de discours entre Shadary et Atundu,cdà FCC et PPRD. Sont deux messages à l'interne . Atundu dit". Si au sein du FCC on estime que c’est Kabila qui est le meilleur alors ça sera Kabila. »,pendant que Shadary du PPRD parle presque de certitude. Donc 2 références différentes. Pour le discours de TRUPM, nous devons nous rappeler des multiples voyages de l'opposition avant les élections aux USA,surtout la parole déboulonnement était prononcée lors du voyage de Tshilombo aux USA. Mais on voit qu'il ne déboulonne rien. Alors il y'a lieu de se demander ,quelles sont les confidences et promesses faites par les varis Bemba,Tshilomo,Fayulu, Katumbi,eeccà l'occident ?

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Mampuya @T6L7OKA   Message  - Publié le 04.11.2019 à 23:03
Atundu n'a pas dit que kabila est candidat en 2023. Il a dit simplement rien empeche a Kabila se présenter eccc. Ici il pose un problème politique de longue vision, un sénateur à vie peut etre candidat prèsident RDC? Une partie d'une constitution n'est jamais ècrite sur papier, mais dans l'esprit, dans le comportement,pratique. Il y'a peu de pays avec Senateur à vie, si nous étions dans ce cas la,est ce qu'un ancien président peut se representer pour un autre cycle des mandats, après interruption du précedent cycle ? Ainsi laissons de coté Kabila. Raisonons les cas d'un ex président n'importe lequel. Donc il s'agit de consolider ou non une pratique,cdà meme si loi ,la constitution ne dit rien,consolider la pratique de 2 mandats à l'absence d'une interdiction formelle.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
kap @DR16Q1Y   Message  - Publié le 04.11.2019 à 19:38
ILS SONT TOUJOURS ASSOIFFES , CE TUEUR, VOYOU DE GRAND CHEMIN QUI SE MOQUE DU PEUPLE A COMMENCE AVEC MOBUTU ET ENCORE A LA DÉFENSE DE KABILA. IL EST LE PCEA EST CONTINUE A BOUFFE L’ARGENT DES CONGOLAIS.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
le peuple gagne touj @RCJWHGE   Message  - Publié le 04.11.2019 à 18:32
Tu es l'une de ces personnes qui ont poussé Kabila à oser dire qu'il n'a pas reussi à transformer l'homme congolais.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
bokolela @FZNBCEB   Message  - Publié le 04.11.2019 à 18:01
je demande aux cash de respecter l'acoord

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @VQ8M5YK   Message  - Publié le 04.11.2019 à 14:48
CE COMMENTAIRE A ETE SUPPRIME POUR INSULTES

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Un combatant @BE8KI5L   Message  - Publié le 04.11.2019 à 14:23
Le pouvoir se mesure au sein du Conseil de Sécurité par le nombre des tanks, bombes, budget de defence, hommes et la rapidité dans laquelle vos troupes sont capable de se déplacer et protéger l’intégrité territoriale. La diplomatie n’est la cours a votre épouse. Elle est brutale, méchante et sans sentiment. Ghadafi avait compris. Il négociait a peine avec la France et l’Angleterre lorsque leurs bombes tombaient sur son toit. Vendre le pays a Museveni et Kagame est ce que préoccupe Trump. Les Américains ne pardonnent pas.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Kala mingi te @OJKLCMZ   Message  - Publié le 04.11.2019 à 14:15
En lisant ces écrits, est-ce qu'on peut vraiment affirmer que Kabila avait raison de dire qu'il n'avait pas 15 personnes de confiance et compétentes autour de lui ?

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Un combatant @BE8KI5L   Message  - Publié le 04.11.2019 à 14:14
N’est ce pas vrai que l’amateurisme du Président commence a irrité les grandes puissances? Rappelons nous de Lumumba, sans formation technique ni diplôme, voulant s’empreindre aux Occidentaux se mêlant dans la guerre froide sans une armée ni un budget de défense énorme. Se trouvant coincé dans sa résidence, et puis derriere une camionnette avant de le jeter dans un avion cargo a destination to Katanga. Président Félix doit se calmer, planifier et choisir ses batailles. Il risquera d’affronter la brutalité de la politique internationale. Sadam Hussein et Gadhafi ont compris la leçon.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Un combatant @BE8KI5L   Message  - Publié le 04.11.2019 à 14:06
LA DIPLOMATIE AU RABAIS: Atundu nous signale l’échec d’une visite prolongée, ni autorisée ou acceptée par le Département d’Etat et la Maison Blanche du Président de la République. Le Président n’informe ni explique aux Congolais le résultat de ces missions diplomatiques. Président Trump declare la situation d’urgence nationale, l’instabilité qui secoue le pays, la violence généralisée et les atrocités qui menacent la stabilité régionale forment une menace inhabituelle et extraordinaire sur la politique étrangère des États-Unis, le President doit s’expliquer.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Okolela @V73Q7NS   Message  - Publié le 04.11.2019 à 13:40
La declaration de SHADARY EMMANUEL sur l'eventuel retour de JKK en 2023 comme candidat President de la Republique n'engage que le PPRD, les articles 72 et 108 de la Constituion et les articles 9 et 10 de la loi electorale sont clairs, donc si JKK le veut il peut etre candidat. les congolais aiment se focaliser sur les futilites. On a oublier facililement le fameux dossier de 15 millions de $ detourner.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Eyovidie @S4RLC4P   Message  - Publié le 04.11.2019 à 13:10
Kabila est bien capable de vous abandonner dans la rue pour adhérer à l'UDPS,tellement vous êtes bêtes Tout ça pour vous laisser bouffer à la SNEL où vous vendez de l'obscurité à un prix surchargé de taxes destinées à servir la famille propriétaire de la RDC

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Me Alain Lumony @K65MHWD   Message  - Publié le 04.11.2019 à 13:03
Ridicule!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Victor @KBDBF1B   Message  - Publié le 04.11.2019 à 12:07
aahayayaya la sorcelerie pure et simple. l'homme polique congolais ne veut pas la paix et recherche toujours la guerre dans sa rhétorique. c'est une forme d'une nouvelle guerre qui commence. regardons cela de loin. le peuple sera la première victime allez y Atundu, l'avenir nous donnera raison!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
kimbilikiti @HY4YZL1   Message  - Publié le 04.11.2019 à 12:07
mawa mingi

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Joky555 @HUZ9COJ   Message  - Publié le 04.11.2019 à 11:40
Mr Atundu qui va voter Kabila????????? Vous pensez que les congolais sont idiots???? Il n'y t-il pas d'autres congolais qui peuvent diriger le Congo?????? Kabila est sage et il comprend que vous continuer a le flatter comme vous les faisiez depuis toujours et il ne va pas céder a vos flatteries. laisser le se reposer et se réjouir de ses biens et de sa retraite svp en paix.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme! @ET86R2M   Message  - Publié le 04.11.2019 à 11:37
Ah FCC, si vous étiez capable de dire la vérité à Kabila, vous auriz déjà lui dit que la Constitution est claire et il y est bien précisé que APRÈS UN PREMIER MANDAT D'UN PRÉSIDENT ÉLU, IL A LA POSSIBILITÉ D'EN AVOIR UN DEUXIÈME et c'est FINI POUR LE RESTE DE SA VIE SUR LA TERRE(EN MOINS QU'IL MEURT ET REVIENNE SOUS UNE AUTRE IDENTITÉ) Mais malheureusement vous êtes tellement MALADES non seulement vous ne rendez pas un bon service à kabila en lui disant le mensonge, mais vous vous RUINEZ VOUS MÊME FCC, COMME STRUCTURE!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
bob @65TAKTN   Message  - Publié le 04.11.2019 à 11:11
(CETTE PARTIE DU COMMENTAIRE A ETE SUPPRIMEE POUR INSULTES) même si kabila est candidat aujourd'hui IL est sûr de dépasser 5% dans quel pays ? Vous chercher la guerre civile mais vous n'y parviendrez pas

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Le livre ouvert @U7NPB7H   Message  - Publié le 04.11.2019 à 10:04
Qu'est-ce que Hypolite Kanambe a fait avaler à tous les membres du FCC pour qu'ils fassent des déclarations aberrantes ? LA PEUR. Si la tête du pieuvre est écrasée, ses tentacules n'auront plus de force et peut-être beaucoup confesseront comme l'a déjà fait ZACHARIE.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Benoit kangoma @DL8NMG7   Message  - Publié le 04.11.2019 à 09:50
Nos amis d' fcc doivent savoir que la mort existe pour tout le monde, et on ne peut pas imaginer sur ce qu'on doit faire en 2023 aussi longtemps qu' on respire le soufle d' autruit.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @J4TI6QP   Message  - Publié le 04.11.2019 à 09:48
(CETTE PARTIE DU COMMENTAIRE A ETE SUPPRIMEE POUR ATTEINTE A LA PERSONNE) nous peuple RDCongolais soutient les sanctions contre les médiocres sanguinaires et satanistes du regime KANAMBE et ses acolytes.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
KATU @JY4LJDR   Message  - Publié le 04.11.2019 à 09:35
(CETTE PARTIE DU COMMENTAIRE A ETE SUPPRIMEE POUR ATTEINTE A LA PERSONNE) un mauvais servic a joseph Kabila la disposition qui va empecher ca c'est pas la constitution mais la meme disposition qui vs a fait partir vs empechera de revenir à savoir le peuplke congolais

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
KALUMBA @TR57OBY   Message  - Publié le 04.11.2019 à 09:19
La premiere chose A faire pour resoudre un probleme c'est reconnoitre qu'il y a un probleme,l'identifie'. En faisant ces deux choses, vous etes deja A mi-chemin ou 50% de la solution.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Le sérieux @ITYD3Q5   Message  - Publié le 04.11.2019 à 09:14
Monsieur Atundu, à vous et à tous ceux qui pensent comme vous que Kabila peut encore briguer un autre mandat, je dis: " à l'impossible nul n'est tenu". A bon entendeur , salut !

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
A bon entendeur @74PQ24O   Message  - Publié le 04.11.2019 à 09:09
Je comprends que ces gens du FCC ont peur de JKK et le prenne pour une divinité plus qu'à l'époque du Maréchal Mobutu. JKK, quand tu es arrivé à Kinshasa en 1997, tu avais quoi? Ne te laisse pas SEDUIRE PAR TON ENTOURAGE BIOLOGIQUE ET SURTOUT POLITIQUE. On veut te mettre en évidence, tu seras décomposé en facteur si tu ne prends garde.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
KALUMBA @TR57OBY   Message  - Publié le 04.11.2019 à 09:07
" pour avoir décidé de mener ensemble la bataille du développement du Congo sur la base de la Constitution et de la volonté politique des présidents Félix Tshisekedi et Joseph Kabila ". Kiekiekiekiekiekie ATUNDU OZA TATA MOKOLO TIKA BO ZOBA, PARDON. Il dit " les presidents Felix Trichekedi et Kanambe " pour lui son dieu Kanambe est toujours president. Ce que Trump vient de dire c'est ca la verite'. Vous parlez d'une transition pacifique alors que vous savez tres bien qu'il ya eu nomination, les Americanis les savent aussi, et c'est un danger permenant.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
LITOYI @X65XKXK   Message  - Publié le 04.11.2019 à 08:45
On ne peut répondre à un bourrique Ne perdons pas nos temps.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
JSDB @7PNROT2   Message  - Publié le 04.11.2019 à 08:23
Quand bien même ce fils (JKK) égaré du pays se présenterait en 2013, tout le monde le sait, en commençant par le concerné lui même qu'il ne pourra jamais remporter les élections, sauf si FATSHI se décidait de lui nommé comme il l'a lui même été.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
JSDB @7PNROT2   Message  - Publié le 04.11.2019 à 08:20
Ces soient disant intellectuels qui font honte au pays, alors que la constitution est claire sur ce sujet. Kabila joseph ne pourra plus se présenter à un mandant électif, dont la la présidence (article 108 de la constitution).

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant « La réforme de la Police n’a pas encore donné les résultats espérés » (Jacques Djoli)
left
Article précédent « Je souhaite que la RDC redevienne un partenaire vraiment incontournable pour l’UE en Afrique centrale » (Châtaignier)

Les plus commentés

Science & env. Insalubrité à Kinshasa : une amende de 50 millions de FC à toute personne qui va jeter des immondices sur la voie publique

18.07.2024, 11 commentaires

Politique Est de la RDC : l’UE préconise un « cessez-le-feu permanent »

18.07.2024, 7 commentaires

Politique Prorogation de la trêve humanitaire entre FARDC et M23 : « Les USA jouent le jeu de l'ennemi » (CVAR)

19.07.2024, 5 commentaires

Politique Crise au sein de l'UDPS : Augustin Kabuya sommé de démissionner dans 48 heures

19.07.2024, 4 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance