mediacongo.net - Actualités - Elections 2018: Le processus électoral a coûté 903 millions USD entre 2016 et 2019 (Rapport de la CENI)



Retour Société

Elections 2018: Le processus électoral a coûté 903 millions USD entre 2016 et 2019 (Rapport de la CENI)

Elections 2018: Le processus électoral a coûté 903 millions USD entre 2016 et 2019 (Rapport de la CENI) 2020-01-15
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/1-janvier/13-19/nangaa-ceni-election-kits-machine-a-voter.jpeg -

De la révision du fichier électoral aux scrutins indirects des sénateurs, gouverneurs et vice-gouverneurs en passant par les élections du 30 décembre 2018, le Trésor public a débloqué 903,268 millions USD.

D’après le Rapport de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) déposé à l’Assemblée nationale, ce montant couvre respectivement les charges suivantes :

– Révision du fichier électoral 2016-2017 : 400,821 millions USD (399,575 millions USD) ;

– Trois scrutins directs combinés du 30 décembre 2018 : 432,753 millions USD ;

– Cooptation des chefs coutumiers, scrutins indirects (sénateurs, gouverneurs et vice-gouverneurs) : 7,196 millions USD ;

– Dépenses additionnelles (report des élections Beni-Butembo-Yumbi), formation, déploiement, télécommunications : 35,473 millions USD ;

– Dépenses exceptionnelles (incendie entrepôts Ceni à Kinshasa ) : 27,025 millions USD.

En ce qui concerne l’acquisition des kits d’enrôlement, la CENI rapporte que des sources d’énergie et des différents autres matériels, les dépenses relatives aux opérations de la révision du fichier électoral ont été effectuées d’abord dans la province pilote (Nord-Ubangi- et ensuite progressivement dans les cinq aires opérationnelles.

Des dépenses additionnelles d’environ $35 millions

Sur le budget initial prévu de 400 821 568 millions USD, seuls 399 575 246 millions USD ont été mis à sa disposition.

Ce budget a également pris en compte le recrutement et la formation du personnel, le déploiement du personnel et du matériel, la sensibilisation de la population et des autres parties prenantes, la supervision des opérations, la collecte et la centralisation des données, le paiement des salaires des agents opérationnels ainsi que le dédoublonnage.

Quant aux trois scrutins combinés du 30 décembre 2018, le Rapport indique que les acquisitions des matériels et de la quincaillerie électorale ont représenté 52,46% du total, la rémunération du personnel des opérations 19,09% et la logistique 17,18%.

Au sujet des dépenses de la cooptation des chefs coutumiers, des scrutins indirects (sénateurs, gouverneurs et vice-gouverneurs), les 7,196 millions USD ont couvert la formation, la sensibilisation, le déploiement du personnel et du matériel ainsi que la rémunération du personnel affecté à ces opérations.

D’après la CENI, trois raisons majeures ont justifient les dépenses additionnelles d’environ 35 millions USD. Primo, le besoin de sécurisation du processus électoral suite à l’environnement politique caractérisée par un sentiment d’hostilité et de méfiances. Secundo, le besoin de diabolisation des matériels utilisés dans le processus électoral occasionnant ainsi le perfectionnement des machines à voter, du dispositif informatique et des télécommunications. tertio, le report du scrutin du 30 décembre 2028 au 31 mars 2019 à Beni, Beni ville, Butembo et Yumbi à la veille du scrutin.

Enfin, les dépenses exceptionnelles d’environ 27 millions USD ont été justifiées par des réajustements du calendrier électoral et des coûts additionnels importants surtout au niveau de l’acquisition du matériel électoral et des couts liés à la logistique. Des charges qui ont été couvertes à la suite de l’incendie des entrepôts centraux STA à Kinshasa.

Le Débat sur le rapport remis à la session de mars 2020


Corneille Nangaa déposant le rapport général du processus électoral à l'Assemblée nationale, le 30 octobre 2019. (© Assemblée nationale)

Il y a lieu de rappeler que la CENI a déposé son Rapport de 258 pages, le 30 octobre dernier, au bureau de l’Assemblée nationale. La session budgétaire s’est clôturée le 15 décembre sans que la plénière ne l’ait examiné.

Considérant son importance, la président de la chambre basse du Parlement, Jeanine Mabunda a déclaré, dans son mot de clôture de la session budgétaire, que le débat sur ce rapport sera initié au cours de la prochaine session ordinaire de mars 2020.

En rappel, ce rapport reprend dans les détails l’ensemble activités de la CENI, de 2011 à avril 2019, dont la cartographie électorale, l’enrôlement des électeurs et l’organisation des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales, sénatoriales et des gouverneurs et vice-gouverneurs.

Il a été déposé dans un contexte où le mandat de quatre ans des membres de la CENI était forclos, depuis le 16 juin 2019 et que rien n’ait été fait pour organiser les élections urbaines, municipales et locales conformément au calendrier électoral.

Emilie Mboyo
Zoom Eco / MCP, via mediacongo.net
1087 suivent la conversation
6 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

myrene62@yahoo.fr | 4SO127A - posté le 15.01.2020 à 12:52

L'unité | 5O7OOY8, tu n'es un qu'un cabot kanambérisé, errant et vociférant au service de Kanambé et du FCC, tu vis des flagorneries et des courbettes, ta raison de vivre c'est les léchages des culs de tous ceux qui tu défends bec et ongles pour ramasser des miettes des pains dans le dépotoir de la kabilie, tes courtisaneries et cajoleries aux égards de ceux qui détruisent la RDC, finiront par t'étrangler un jour. Tu es dans une vacherie mais tes yeux n'y voient rien à cause de ta zéloterie, et de ton raisonnement vrillé, je finirai par te détroncher, tôt ou tard. Malheur à la RDC, avec des canailles comme toi, le clientélisme, le fanatisme aveugle, la moutonnerie et...

Non 0
Oui 67
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Eyovidie | S4RLC4P - posté le 15.01.2020 à 11:14

50700Y8,je comprends très vite cette allergie.La vérité est comme une goutte d'huile dans un verre d'eau,invisible quand l'eau est trouble mais revient toujours à la surface dès que l'eau se calme. Peut être que j'aurai la chance de t'identifier en prison un jour.

Non 0
Oui 21
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
L'unité | 5O7OOY8 - posté le 15.01.2020 à 10:34

*@Eyovidie | S4RLC4P*: Vous détruisez inutilement votre santé en vociférant ! Faites quelque chose d'utile dans votre vie privée

Non 23
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
L'unité | 5O7OOY8 - posté le 15.01.2020 à 10:31

CE COMMENTAIRE A ETE SUPPRIME (INSULTES ET MANQUE DE COURTOISIE ENVERS UN INTERVENANT)

Non 41
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
myrene62@yahoo.fr | 4SO127A - posté le 15.01.2020 à 09:51

N'importe quoi, plus de la moitié de cette somme est rentée dans la poche des voleurs qui se sont succédés à la Céni, dont Malu-Malu, Ngoy Mulunda et surtout le plus fringant d'entr'eux Nangaa et le Rwandais Basengezi, tous sous la houlette de leur patron Kanambé la tête de gondole de ce panier à crabes, l'ordonnateur et le premier bénéficiaire de tous les vols et détournements de l'argent de la Céni. Ce rapport n'est qu'une duperie, la réalité en est tout autre. La Céni est une véritable caverne d' Ali Baba où les voleurs se suivent et se ressemblent, c'est une pompe à sou et des tricheries, aux services de Kanambé qui place les kanambérises pour fourvoyer le peuple...

Non 1
Oui 70
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Eyovidie | S4RLC4P - posté le 15.01.2020 à 09:28

Un faux rapport bricolé,nous savons tous qu'il n y a pas eu passation de marché selon les normes,la famille royale est dedans,Nangaa et son confrère Katintima sont là avec les fameuses machines à voler et les indices sont là:Hôtel Castelo,maisons d'habillements partout à Kinshasa...Souvenez-vous de cette dame de fer du MSR qui était Questeur à la CENI et que les Minaku ont chassée tout simplement parce qu'elle ne voulait pas collaborer.Ce sont donc tous ces charognards qui ont volé cet argent et non un coût net de fausses élections tenues dans une confusion totale.

Non 1
Oui 50
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Crise politique en Belgique: le retour aux urnes se rapproche

Monde ..,

Tchad: Les législatives repoussées depuis 2015 fixées au 13 décembre

Afrique ..,

Primaire démocrate : Bernie Sanders s'impose dans le New Hampshire

Monde ..,

Burkina Faso : les élections présidentielle et législative auront lieu au 22 novembre 2020

Afrique .., Ouagadougou, Burkina Faso