mediacongo.net - Actualités - Francis Kalombo : la crise actuelle entre le FCC et le CACH donne à Félix Tshisekedi le pouvoir de dissoudre le Parlement



Retour Politique

Francis Kalombo : la crise actuelle entre le FCC et le CACH donne à Félix Tshisekedi le pouvoir de dissoudre le Parlement

Francis Kalombo : la crise actuelle entre le FCC et le CACH donne à Félix Tshisekedi le pouvoir de dissoudre le Parlement 2020-01-31
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/02-fevrier/03-09/kalombofrancis.jpg -

Les contradictions constatées récemment entre le Président de la République et certains hauts cadres du pays notamment en rapport avec la dissolution de l’Assemblée Nationale n’ont pas laissé indifférent l’ancien député national et cadre d’ « Ensemble pour la République » Francis Kalombo qui était devant la presse ce vendredi 31 janvier 2020 à Kinshasa.

Il est donc d’avis que le Président de la République a pleinement le droit de dissoudre le parlement, au regard de la crise déjà perceptible au sein de la coalition au pouvoir et qui visiblement l’empêche à matérialiser sa vision.

Pour Francis Kalombo, le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi qui n’est pas allé sur le dos de la cuillère en promettant des sanctions contre certains ministres et la dissolution de l’Assemblée Nationale lors de sa dernière prise de parole devant la diaspora congolaise à Londres, avait déjà constaté une crise, le principal préalable pour arriver à cette conclusion.

« Le chef de cette majorité à l’Assemblée Nationale, c’est le Président de la République et c’est le programme du Président de la République qui doit être appliqué. Si le Président constate qu’au sein de sa majorité rien ne va, c’est-à-dire qu’il y a une crise déjà. Donc il a le devoir de dissoudre le parlement pour avoir la marge de manœuvre », a-t-il indiqué.

Pour le porte-parole adjoint de Moïse Katumbi, cette crise qui apparaît aujourd’hui aux yeux du monde entier a commencé le jour où l’étape de la nomination d’un « informateur » a été escamotée.

« Cette crise a commencé dès le début. Nous sommes aujourd’hui à notre troisième élection en RDC. En 2006, Kabila avait nommé un informateur qui était Antoine Gizenga pour identifier la majorité, c’était la même chose en 2011. Et cette fois-ci, le FCC qui n’avait pas une majorité réelle n’a pas voulu qu’on nomme un informateur. Ils ont floué le Président et ont imposé une majorité qui n’existait pas. Donc la crise vient de là. Il serait donc souhaitable pour le Président de la République de dissoudre le parlement afin qu’on recommence sur des nouvelles bases. La constitution donne à Félix Tshisekedi ce pouvoir », a-t-il ajouté.

Pour rappel, le Président Félix Antoine Tshisekedi n’avait pas écarté l’option de dissoudre le Parlement le dimanche 19 janvier à Londres, alors qu’il s’adressait aux congolais de la diaspora.

Germain Coucou Diantama
Ouragan fm/ MCP, via mediacongo.net
485 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Franck Diongo : "l'union sacrée ne sera pas une copie de la coalition CACH-FCC"

Politique ..,

La menace de la dissolution de l’Assemblée nationale est un « chantage odieux » (Lisanga...

Politique ..,

Menace de dissolution de l'Assemblée nationale, "une simple intimidation" (FCC)

Politique ..,

Jonas Tshiombela : "La dissolution de l'Assemblée nationale n'est pas à exclure"

Politique ..,