mediacongo.net - Actualités - Travaux de réaménagement de la voirie à travers le pays : La crédibilité de Félix Tshisekedi à rude épreuve



Retour Politique

Travaux de réaménagement de la voirie à travers le pays : La crédibilité de Félix Tshisekedi à rude épreuve

Travaux de réaménagement de la voirie à travers le pays : La crédibilité de Félix Tshisekedi à rude épreuve 2020-02-05
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/02-fevrier/01-02/fatshi_100_jours_20_0214.jpg -

Les travaux d’exécution de réhabilitation et de construction des infrastructures lancés dans le cadre de «  100 jours » du  Président de la République connaissent un sérieux ralentissement. Dans certaines provinces comme le Kasaï central, la population a fait parler dernièrement sa voix dans  la rue pour exiger le début de l’exécution des travaux.

A Kinshasa où des chantiers pour la construction des sauts-de- mouton ont été lancés sur plusieurs artères, il est fait état d’un constat malheureux : soit c’est l’arrêt ou  c’est le travail à un rythme sans aucune contrainte pendant que les usagers des routes se trouvent confrontés à diverses difficultés, entre autres les embouteillages monstres et la surenchère des prix du transport en commun.

Les dernières pluies qui se sont abattues sur la ville ont mis vraiment à nu les décors de plusieurs chantiers entourés avec les tôles bac de couleur bleue démenées pour la plupart par le vent jusqu’à fendre la clôture dont les intervalles à découvert ont tout dévoilé au grand jour. Tel a été le cas des chantiers sur le boulevard Lumumba.

Du côté de Ngaliema, des passants en ont profité pour ouvrir à leur manière la voie à la courte circulation du Saut de mouton du quartier Kinsuka Pompage. Les travaux adjacents comme l’aménagement des routes environnantes et du petit marché sont encore nécessaires, avant l’inauguration officielle.

Presque partout, le manque de moyens financiers est à la base du ralentissement et de l’arrêt constatés sur plusieurs chantiers d’urgence du Président de la République. Le directeur de cabinet du Chef de l’Etat et le ministre des Finances ont laissé l’impression, à travers les médias, de ne pas émettre sur la même longueur d’ondes par rapport à l’érection de ces infrastructures modernes.

Quand Vital Kamhere indique que de nombreux dossiers financiers sont bloqués et retardent même l’exécution des travaux d’urgence du Chef de l’Etat, José Sele passe 24 heures après pour le contredire. Mais sur le terrain le constat est vraiment amer au regard des réalités vécues par les Kinois qui maugréent à l’endroit des autorités établies. Avant le pire, il faut que des solutions soient vite trouvées.

C’est en tout cas dans ce sens qu’il faut comprendre les interpellations hier mardi 4 février par deux des bénéficiaires  de la décrispation politique. Tout en appelant  à l’implication personnelle du Chef de l’Etat dans le dossier relatif à la construction de ces ouvrages, le député honoraire Franck Diongo exige des enquêtes pour situer réellement le blocage du financement au regard du calvaire enduré par la population.

Une partie de l’opinion pense qu’il s’agit du sabotage des chantiers du Président de la République dont l’image est sérieusement encornée par rapport à l’arrêt des travaux de modernisation à certains endroits et à leur ralentissement à d’autres endroits.

Eugène Diomi Ndongola qui se réjouit des signaux positifs du bilan à mi-parcours de Félix Tshisekedi tient à le voir briser tous les obstacles de façon à permettre à cet élu d’être en harmonie avec la population.
L’insalubrité de la ville de Kinshasa n’est pas loin, de son côté, de salir la réputation de Félix Tshisekedi pour avoir parrainé une action dite « Kin Bopeto » qui tarde à se concretiser.


La Tempête des Tropiques / MCP, via mediacongo.net
8332 suivent la conversation
14 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

RDC | HGR9S94 - posté le 06.02.2020 à 09:01

Lorsqu'on arrive au pouvoir sans un vrai programme d'action, on ne peut que aboutir à cela… Bonne chance Mr le Président

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Diakanda | VPVMCDX - posté le 05.02.2020 à 21:00

Le fmi est sur le dos du chef de l'etat , on ne plus décaissé sans l'avale de la fmi surtout que son representant avait dit que budjet de 11 milliards est irrealiste. Voyons voir ou l'on amène.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anaonyme | 92D3XD4 - posté le 05.02.2020 à 20:08

Parvenu au sommet de l’Etat par un par la SEULE volonté de JKK, les conséquences sont là : amateurisme au sommet de l’Etat quand AVEC DES FAUX DIPLOMES, l’on n’a jamais dirigé dans sa vie même UN PETIT BUREAU DE QUARTIER Comme ils avaient soif de retrocommissions avant l'installation du gouvernement, ils ont sauté sur la reserve de change que laissait JKK. C'etait le vrai motif de cette precipitation.

Non 0
Oui 21
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Vainqueur | S2ZZQWC - posté le 05.02.2020 à 17:11

Appliquons nous à chercher des solutions durables dans la gestion décentralisée des chantiers. La réputation du Président de la République n'est peut pas etre engagée à cause des chantiers pendings. Le Président présente la vision. Il peut etre initiateur des projets comme ce fut le cas du programme de 100 jours. Mais les mécanismes devraient etre mis en place pour le suivi et l'évaluation des projets mis en oeuvre. Si pour ce grand pays, nous attendrions que le Président fasse le controle de tous les projets, les autres affaires de l'Etat seront dans la lethargie. Là où il y a des contradictions entre Ministre et Directeur du Cabinet, il y a déjà...

Non 22
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 05.02.2020 à 16:30

Etre prisonier de son propre slogan, le peuple d'abbord, en plus des promesses démagogiques, cela devient difficile, traumatique,pour lui devant la rèalité des faits , de son impréparation à la tache. On va à la recherche du bouc émissaire en permanance. Le slogan "peuple d'abbord est bon" pour ceux qui ont lu , et croient à la légende de Robin Hood dans la foret du Sherwood en Grande Bretagne. Nous les congolais ou certains congolais prenent cette lègende au sérieux

Non 2
Oui 30
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Ananie | PXV9MLR - posté le 05.02.2020 à 15:57

On a tendance a soutenir l'insoutenable. Le gars devrait prendre un temps pour comprendre les ressources a sa disposition avant d'entreprendre les travaux. Comme ils avaient soif de retrocommissions avant l'installation du gouvernement, ils ont sauté sur la reserve de change que laissait JKK. C'etait le vrai motif de cette precipitation. Par naivete, on nous narge avec le slogan "le peuple d'abord"

Non 1
Oui 55
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Vrai Congolais | SBVC7PH - posté le 05.02.2020 à 15:02

Je vois les ennemis de la RDC qui parlent de trop embrasser, alors qu'ils crient jour et nuit que Félix ne fait rien. ce ne sont que les obstacles normales dans la vie de chaque oeuvre, ils finiront par être contournés. Nous croyons en RDC et en notre Président

Non 74
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Vérité | 8X33HLZ - posté le 05.02.2020 à 14:47

C’est ça l’inexpérience, amateurisme au sommet. Comment peut-on diriger un pays quand l’on n’a jamais dirigé dans sa vie une même maire d’une ville, ou un gouverneur de provine, un ministère, voir un chef d’entreprise. Nous savons tous que c’est par la volonté de maman Marthe qu’il a été désigné président de l’UDPS. Mais le constat est amer : il était incapable de diriger ses militants. C’est plutôt ces derniers qui le diriger et le dicter. Aujourd’hui au sommet de l’Etat par un miracle pour n’est pas dire par la volonté de JKK, les conséquences sont là. L’avenir du pays est sombre avec cet amateurisme au sommet de l’Etat.

Non 3
Oui 55
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
la perspicacité | 5LBBWWK - posté le 05.02.2020 à 14:41

les 100 Jours DE Fatshi chaque jour a 240 heures!

Non 2
Oui 37
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
apata | 2J4ZCAM - posté le 05.02.2020 à 14:28

jusqu'à présent aucune réhabilitation routière ici à Mongala pour le compte de 100 jours de chef d'Etat

Non 0
Oui 33
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
avatar
Nzobio-Pomporio-Kapulukusu | D6BBEH4 - posté le 05.02.2020 à 14:03

Qui trop embrasse mal étreint." Si on entreprend plusieurs choses à la fois on se disperse et on risque de ne rien mener à terme. Il vaut mieux n'entreprendre qu'une chose et la réussir.Mr le président Fatshi , tu es en train d'apprendre en travaillant, tu commences à comprendre que c'est compliqué la gestion de la chose publique, courage pour l'avenir, ce n'est que le début . Loba loba sala sala rien, tozo talela tozo jumellé,oko silisa yango

Non 37
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
avatar
Nzobio-Pomporio-Kapulukusu | D6BBEH4 - posté le 05.02.2020 à 13:57

Kin bobeto, un fiasco total , Bandal n'a pas changé malgré la sortie avec fracas de cet événement en 2019. Rien ne marche ,il faudrait se poser des vraies questions et se remettre en cause, en commençant par les petites choses et la lumière rejaillira sans doute. Si non, on va tout droit dans le mur et on va taper la tête dans la clôture, comme disent les ivoiriens (Dirigeants RDC y voient rien) ce n'est pas petit deh !!!!!! la gestion de l'état.

Non 3
Oui 45
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
avatar
Nzobio-Pomporio-Kapulukusu | D6BBEH4 - posté le 05.02.2020 à 13:50

Qui trop embrasse mal étreint." Si on entreprend plusieurs choses à la fois on se disperse et on risque de ne rien mener à terme. Il vaut mieux n'entreprendre qu'une chose et la réussir.Mr le président Fatshi , tu es en train d'apprendre en travaillant, tu commencent à comprendre que c'est compliqué la gestion de la chose publique, courage pour l'avenir, ce n'est que le début . Loba loba sala sala rien, tozo talela tozo jumellé,

Non 36
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Serge Mputu | 8ZUB9AY - posté le 05.02.2020 à 13:47

On doit se poser la question si le pays dispose, a l'heure actuelle, des Fonds du Tresor d'urgence; pour resoudre ce que l'Etat doit essayer de parrainer! La gratuite de l'enseignement: n'a-t-elle pas empiete la bonne marche de l'Etat afin d'amorcer la concretisation des travaux de 100 jours? Il y a egalement, le retour du FMI au Congo; mais c'est toujours quoi le probleme? Trop de question! Qui necessitent la aussi des reponses!

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Jean-Marc Kabund est arrivé au parquet près la Cour de Cassation pour la poursuite de son audition
AUTOUR DU SUJET

Bilan de Tshisekedi : « Pouvez-vous dire que sous le régime passé, les recettes publiques...

Politique ..,

Reconnaissance de l'agression rwandaise : un coup réussi de la diplomatie agissante du Chef de...

Politique ..,

“Nul n’a le droit de jouir seul de la richesse de ce pays ! “(Koffi Olomide)

Musique ..,

La France favorable au renforcement du processus diplomatique des Nations Unies pour une paix...

Politique ..,