mediacongo.net - Actualités - La main mise des étrangers dans l’économie congolaise paupérise les nationaux



Retour Economie

La main mise des étrangers dans l’économie congolaise paupérise les nationaux

La main mise des étrangers dans l’économie congolaise paupérise les nationaux 2020-02-07
Société
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/02-fevrier/03-09/kinshasa-centre-commercial-avenue-du-commerce-gombe.jpeg -

La légèreté dans l’hospitalité de la République démocratique du Congo (RDC) clochardise la population qui végète depuis des décennies. Le pays accueille chaque jour des étrangers, businessman et investisseurs-constructeurs, mais pas comme sous d’autres cieux. Au Congo, les expatriés détiennent l’économie du pays, imposent leurs lois, ramènent la main d’œuvre de chez eux.

Quand un Libanais, Indien, Chinois ou Pakistanais arrive à Kinshasa, ce sont des Généraux et Colonels des Forces armées de la Rdc (FARDC) qui l’accueillent, lui font des courbettes et lui indiquent les raccourcis, le modus vivendi et operendi congolais. A ce niveau, les procédures d’acquisition des documents sont au départ biaisées.

Ce haut gradé de l’armée qui se comporte en boussole et protecteur indique à son hôte la voie à suivre. Oui, il a déjà empoché sa cagnotte. Même les véhicules et marchandises échappent au contrôle de certains services de l’Etat. Aux ports ou aux frontières, les convois sont dédouanés par le Général lui-même gratuitement ou moyennant 1% du montant normal. Ces pratiques sont connues de l’Etat, lui-même impliqué et submergé jusqu’au cou.

L’Indo-pakistanais, Libanais ou Chinois devient maître sur une terre étrangère. Il est désormais intouchable. Il traque qui il hait, il punit quand il a envie, il gifle impunément les vendeurs nationaux à son gré.

Même les petits commerces

Des Chinois vendant des beignets dans des marchés et quartiers à la place des Kinoises et Kinois 

A Kinshasa, les expatriés vendent en gros et détail. Les fameux Chinois vendent tout, même les beignets et saucissons, commerce du reste, réservé aux nationaux. L’Etat le sait, le voit et encourage le système. Ces manœuvres sont bien structurées au plus haut niveau. L’Etat le sais, le voit et l’encourage, parce qu’il a reçu pots-de-vin.

Au Congo Kinshasa, le Libanais fixe des prix déloyalement. Il exploite les jeunes filles vendeuses qui touchent 50 à 70$ en francs congolais le mois. Pourtant, le travail ne respecte aucune norme. Les nationaux y travaillent du lundi à samedi, de 7h à 22h, surtout dans des supers marchés.

Le Libanais et ses amis Indo-pakistanais manipulent l’économie du Congo à leur guise. Cependant, l’Etat congolais le sait, le voit et l’encourage, parce que certains agents de l’État ont été monnayés.

Des Congolais complices

Boutiques chinoises pillées suite à une manifestation à Kinshasa. (© REUTERS)

La plupart des immeubles qui croissent à travers la capitale appartiennent aux expatriés. La main d’œuvre est étrangère. Les agents de l’Etat n’accèdent presque pas dans les concessions où ces maisons sont construites. Des politiciens en ont trouvé des astuces pour échapper au contrôle des ministères concernés. Beaucoup de politiques s’allient aux expatriés pour éviter de perdre leurs immobiliers en cas de changement de régimes. Des biens mal acquis. L’Etat le sait, le voit et l’encourage.

Dans ces immeubles, c’est le blanchiment d’argent. Des trafics d’êtres humains se font dans ces immeubles des Libanais, Indiens, Pakistanais et Chinois. Le trafic du sexe y a élu domicile. Des filles y sont séquestrées et y laissent la peau. Beaucoup d’entre ces étrangers ne payent presque pas l’impôt et autres taxes de l’État. Ils ont des parapluies. Des Généraux et Colonels des FARDC ou de la Police. L’Etat lui-même le sait, le voit et le permet. Pourtant, si tout était bien organisé, le pays profiterait de ces investissements et construirait son économie pour colmater les brèches.

Actuellement la crise qui secoue le pays est complexe. Et l’Etat qui a perdu le contrôle de son économie a difficile de la mâter. Tout ça parce que sans le savoir, des dirigeants avaient bu de la mauvaise eau. Il revient au Chef de l’Etat de les soigner aujourd’hui, et demain, demander aux techniciens d’assainissement de venir voir avec la population, comment avoir de la bonne eau. 

En clair, la lutte contre la corruption, l’enrichissement illicite, les fraudes fiscales, le trafic d’influence,…. voilà autant de maux qui ont aliéné l’économie du pays. Le Chef de l’Etat est appelé à matérialiser ses multiples promesses afin d’améliorer le climat des affaires. Le peuple a besoin du changement structurel, changement de mentalité, changement de gouvernance. Les nationaux ne sont pas à sacrifier pour des intérêts des Libanais, Chinois, etc. C’est maintenant ou jamais.

Edo Bamu
Le Potentiel / MCP, via mediacongo.net
1640 suivent la conversation
6 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Mampuya | T6L7OKA - posté le 09.02.2020 à 21:30

Rien de neuf, sont des pratiques qui existent depuis le temps du Maréchal Mobutu d'ailleurs c'ètait le motif de la Zairinisation, "voir les Etrangers vendre du n'importe quoi à la place des Congolais". Le problème c'est l'accès aux crédits,et de manque de politique économique domestique et rurale pour le pays.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
microKa | 6UEOR41 - posté le 07.02.2020 à 18:33

Eliminer ces pratiques sont la clé de réussite de Felix. Si non...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Dick | 5TLDD3W - posté le 07.02.2020 à 12:22

Pitié pour les congolais, appelez les belges pour mieux gerer car vos freres politiciens sont des inhumains.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | J4TI6QP - posté le 07.02.2020 à 12:09

Kolwezi/Lualaba les Indiens, Chinois... vendent en détail au marché de Manika: pagnes, mèches, biscuits... Ilunkamba avait promis le petit commerce serait réservé aux RDCongolais, les jours passent et le peuple aux oubliettes

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VH | TILVP3A - posté le 07.02.2020 à 11:40

Il est claire qu'il y a une légèreté dans l’hospitalité, mais le plus défis de congolais est qu'ils ont laissé les espaces aux étrangers qui leur permettent de mettre en place des petites entreprises dynamique. Par contre, les congolais ne parviennent même pas à répondre aux conditions d'affaires mises en place par eux mêmes.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Marechal T | AT3NI3S - posté le 07.02.2020 à 11:17

Vous avez tout dis mr, le Chef de L’État à la connaissance sur tout ces engients, il fait sous d'Oreille aux cris des Congolais même de sa base. Endurer dans l'opposition, ce comprendre le besoin du peuple mais de quel Opposition Félix avait enduré? La base cri haut et fort mais il à tournez le dot à la base au détriment de ses intérêts personnel. même les aveugles voient comment la vie est devenue.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC-Ouganda: appel à cesser l'activité pétrolière autour du parc des Virunga
left
ARTICLE Précédent : Le Chef de l’Etat Joseph Kabila préside la réunion de l’équipe économique du gouvernement
AUTOUR DU SUJET

Avec le Coronavirus, les dirigeants congolais doivent pour la première fois « faire face à...

Politique ..,

Covid-19 : Avec 81 cas pour 8 décès, la RDC entre dans le Top 10 africain des pays les plus...

Santé ..,

Allo le 101: Le Comité multisectoriel de riposte lance le centre d’appel téléphonique pour...

Société ..,

24 mars 1969, décès du premier Président, Joseph Kasa-Vubu. Jean Claude Vuemba rend hommage à...

Politique ..,