Recherche
  Home Elections Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 05 février 2024
mediacongo
Retour

Politique

L’Udps s’épaissit et se dépèce

2020-03-13
13.03.2020
2020-03-13
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/03-mars/09-15/udps_kabund_jacquemin_20_2014.jpeg -

L’Union pour la démocratie et le progrès social (Udps) traverse un mauvais temps de fortes turbulences qui risquent de provoquer un crash. Les ambitions démesurées, les appétits, l’exclusion, le non-respect des textes légaux et la gloutonnerie des uns et des autres mettent en mal la quiétude au sein du parti du Sphinx de Limete.

En refusant de partager les butins équitablement entre les vaillants combattants, le leadership de la fille aînée de l’opposition s’effrite et dilue. Parti de masse, l’Udps n’a pas su capitaliser ses chances et opportunités. C’est une équipe infime qui jouit et se réjouit au détriment de la majorité.

Les cofondateurs encore en vie sont écartés, les pionniers, ces figures de proue qui ont donné le meilleur d’eux pour la survie du parti de feu Étienne Tshisekedi, sont considérés comme des personna non grata. Pourtant, nul n’ignore les sacrifices consentis par ces cadres.

Le jeudi 12 mars 2020, les combattants ont manifesté devant le siège de leur parti, situé à la 11e rue Limete. Ils exigent l’annulation de toutes les décisions qu’ils qualifient d’« illégales » et contestent la décision dégommant Jacquemin Shabani de ses fonctions de président de la Commission permanente électorale du parti.

Jacquemin Shabani, ce juriste légendaire qui s’est battu des années durant en plaidant la cause des combattants arrêtés et mis en prison sans un frais du parti. Ce combattant de première heure allait chaque jour à la prison de Makala et dans tous les cachots défendre gratuitement et bénévolement les dossiers des membres du parti arrêtés en cascade.

Jacquemin Shabani est ce Secrétaire général de l’Udps qui était au front, qui prenait le devant de la scène dans chaque marche pacifique, réprimée dans le sang par le régime précédent. Shabani a dû braver le danger au plus fort des dictatures, ce disciple d’Étienne Tshisekedi était toujours là. Il est celui qui a tout fait pour qu’une solution négociée soit trouvée à l’amiable à la crise qui secoue ce parti depuis la mort de de Wa Mulumba.

Aujourd’hui, Jacquemin est remercié comme un simple vendeur de  petits pains. « Une humiliation de plus », regrette-t-il sur son compte twitter.

 Ils sont en nombre

Shabani n’est pas le seul à être écarté de la gestion du parti, en dépit des services loyaux rendus. Alexis Mutanda, lui aussi Secrétaire général honoraire, celui-là même qui avait donné sa résidence de Limete comme siège de l’Udps pendant treize ans, avant de voir une milice du parti brûler cette permanence. Alexis Mutanda est aujourd’hui écarté de la gestion et n’a pas droit au chapitre ni dans les ministères, ni dans les entreprises. L’opinion se souviendra que Mutanda Ngoy Mwana a dépensé son argent, des millions de dollars, de 2007 à 2010, pour redynamiser le parti déchiré par de fortes dissensions pendant que Tshisekedi était malade en Belgique.

Maître Jean-Joseph Mukendi wa Mulumba, ce bâtonnier d’un art oratoire hors pair, qui parle de lui? Est-il moins entreprenant que ceux qui dirigent le parti aujourd’hui par « défis »? Valentin Mubake est parti parce que ne voulant pas cautionner le mensonge. Les cadres les plus actifs, intelligents et véloces sont considérés comme gênants, et donc écartés et ensevelis. Pourtant, l’Udps au pouvoir avec ces hauts cadres cités et omis, elle n’aurait pas besoin de partenaires pour gérer le pays, elle n’assisterait pas à l’amateurisme vécu aujourd’hui.

Le leadership actuel est sujet à contestation. Il a organisé le 38e anniversaire et aucun membre de la famille biologique d’Étienne Tshisekedi n’était au stade, alors que tout le monde identifie ce parti au Lider Maximo. L’absence de la famille Tshisekedi à cette grande fête, est un message en communication. Ça veut dire que le leadership actuel pose problème.

Le parti au pouvoir fait aujourd’hui objet des critiques acerbes pour sa gestion de la res publica. Elle est victime des complots de ses partenaires. Au lieu de réunir les têtes pensantes du parti et former une cellule stratégique d’études pour anticiper les événements, les dirigeants se livrent plutôt aux coups bas, au dénigrement d’autres cadres, à la corruption des combattants pour légitimer leurs sales besognes. Ils sont préoccupés par l’enrichissement, oubliant d’assurer leurs arrières, même s’ils sont conscients de leur position éjectable.

Halte à la division

Parlant des incidents du jeudi 12 mars à la Permanence du parti où le secrétaire national en charge de sécurité a été tabassé et brûlé au 3ème  degré, le secrétaire général de l’Udps voit des voyous recrutés à Mombele pour l’agresser. Il estime que tous les organes du parti sont illégitimes, et donc leurs animateurs ne peuvent participer au congrès électif. Mais il ne dit pas ce qu’il compte faire pour régler cette question qui prend des allures de l’activisme de beaucoup des milices au sein du parti présidentiel.

Les déclarations intempestives n’ont pas leurs raisons d’être. Ça ne sert à rien de marginaliser ceux qui ont lutté aux côtés de Mbuta Étienne. Ce dernier a des larmes qui ne sèchent pas dans l’autre monde, en voyant comment son héritage est géré aujourd’hui. Si seulement il pouvait parler.

L’heure est grave. Les combattants réclament un congrès électif. En d’autres termes, ils veulent de nouveaux dirigeants. Il faut les écouter comme on les écouta après Genève, dans l’épisode Fayulu-Félix. C’est ça la démocratie. L’autorité morale doit intervenir avant que l’irréparable n’arrive. Il doit sauver l’héritage de son père. Sans quoi, le parti au pouvoir ne saura bien terminer son mandat et prétendre conserver le pouvoir. « On bat le fer tant qu’il est chaud », dit-on. Il y a de hauts cadres écartés mais, qui n’ont pas créé leurs partis politiques. Ces gens méritent mieux.  Il n’est jamais trop tard pour mieux faire.

Edo Bamu
Le Potentiel / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 14 commentaires
8572 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


Le Congo avant tout @UVCW7WI   Message  - Publié le 14.03.2020 à 15:58
Des amateurs en politique et dans la gestion de la chose publique.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Okolela @V73Q7NS   Message  - Publié le 14.03.2020 à 12:38
Bientot nous allons assistes a des cassures au sein de cet parti - il y a trop d'amateurisme de la part de ceux qui sont en tete!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Constant @H8ZB99Q   Message  - Publié le 14.03.2020 à 10:23
SHAKA, grand merci pour cette très belle réflexion, mais les médiocres ont leurs forces qu'en injuriant. un parti qui fait actuellement la honte de tout un pays. jusque là qu'est-ce que JKK a fait du mal ????

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
A Concerned Citizen @5MMWL26   Message  - Publié le 14.03.2020 à 08:13
C'est normal pour un parti en transition avec bcp d'espoirs incomensurables et surtout parce que les partisants n'avaient jamais d'espoir de diriger un jour. Le comportement d'opposition alors qu'il sont deja dans la mouvance actuelle! A sense of denial.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Mampuya @T6L7OKA   Message  - Publié le 13.03.2020 à 22:49
". Il doit sauver l’héritage de son père " un bien privé reste un bien privé.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
SHAKA @2ZKD172   Message  - Publié le 13.03.2020 à 22:42
une bonne leçon aussi a la diasporas qui considèrent que seul les opposants en RDC sont intelligent ,compétent et qu'il suffit qu'un opposant arrive au pouvoir pour que tout aillent mieux qui peut dire aujourd'hui c'est quoi la différence de la vie en RDC depuis que FELIX est président ? qui parle encore de peuple d'abord a l'UDPS pour ceux qui ont des ministères et de postes ? tous construisent a tour des bras des villas dans les quartiers chic,ils déjeunent ou ses réunissent maintenant que dans des hôtels luxueux de la Gombé, finie limeté

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
bob @65TAKTN   Message  - Publié le 13.03.2020 à 19:07
Quand vous avez à la tête d'un parti comme KABUND ET KABUYA vous vous attendez à quoi? Un parti qui a quelques intellectuels qui restent à son sein on leur met à côté pour fonctionner les bawuta comme KABUND, si KABUND et KABUYA restent en tête de ce parti UDPS n'ira plus loin.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Josephe KABILA @X44GU1E   Message  - Publié le 13.03.2020 à 17:51
c'est mieux que FATSHI quite l'UDPS et cree son parti politique avec un autre statut, comme avait fait Joseph Kabila, à l'arrivé au pouvoir son feu père avait un parti CPP, et JKK avait dissous le CPP pour crée le PPRD jusqu'à ce jour, aujourd'hui le FCC= PPRD et toute ces petits fils y compris CASH car ils sont en coalission càd l'UDPS est dans le CASH, le CASH dans le FCC diriger par l'autorité moral du FCC qui est Joseph KABILA

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Kabila Kabange Fils @WD7B5FA   Message  - Publié le 13.03.2020 à 17:23
Que des amateurs !

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
CHOMBA TCHIAKABIOLA @XEXQUSJ   Message  - Publié le 13.03.2020 à 17:22
C'est bien dommage! On se croirait dans une jungle avec ce parti présidentiel!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme! @ET86R2M   Message  - Publié le 13.03.2020 à 16:43
Que kabund arrête de DÉTRUIRE LE PARTI et s'il veut le bien de l'UDPS, QU'IL DÉMISSIONNE pour qu'on regarde objectivement ce que le STATUT dit du fonctionnement du Parti Lui comme le Président a i du parti, est malheureusement le PREMIER DÉSTRUCTEUR ACTUEL DE L'UDPS! Que lui est son Kabuya aillent au "diable"! Paul Tshilumbu a vu loin pour DÉNONCER cela avant qu'il ne soit trop tard!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
congo uni @PKLOZ8L   Message  - Publié le 13.03.2020 à 16:17
eza mawa

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Merlin Massamba Amba @Y7P79AW   Message  - Publié le 13.03.2020 à 16:12
Felix Tshisekedi doit se reveiller, le parti est en feu

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Meso Mbuaki @9KYSFK8   Message  - Publié le 13.03.2020 à 15:15
Dans les statuts de l’Udps , nul part il est fait mention du terme « autorité morale » , c’est un terme utilisé par le PPRD et ses partis alimentaires. En tant que président de tous les congolais, Tshilombo ne peut plus se prévaloir d’une quelconque fonction au sein de l’Udps

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant La LUCHA accuse Felix Tshisekedi de “haute trahison”
left
Article précédent CPI : les avocats de Bemba s’attellent à le rendre éligible

Les plus commentés

Economie Protocole d'accord UE- Rwanda : Cardinal Fridolin Ambongo dénonce une stratégie de diversion de la communauté internationale

25.02.2024, 20 commentaires

Société L’argent des routes pour financer l’effort de guerre: un courrier de Bemba aux sociétés des péages fait scandale

26.02.2024, 16 commentaires

Politique L’ancien Porte Parole du MLC Jean Jacques Mamba et proche de Jean-Pierre Bemba rejoint l’AFC de Corneille Nangaa

26.02.2024, 15 commentaires

Politique Vital Kamerhe pressenti président de l’Assemblée nationale !

26.02.2024, 12 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance