mediacongo.net - Actualités - Dossier Sayiba : Célestin Tunda recadré par le Procureur Général Mumba



Retour Société

Dossier Sayiba : Célestin Tunda recadré par le Procureur Général Mumba

Dossier Sayiba : Célestin Tunda recadré par le Procureur Général Mumba 2020-04-23
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/04-avril/20-26/mumba_victor_tshisekedi_felix_hauts_magistrats_serment_20_002.jpg -

Le Procureur Général près la Cour de Cassation, Victor Mumba Mukomo a apporté, sur un ton presque tranchant, des éclaircissements aux inquiétudes exprimées par le Vice-premier Ministre et Ministre de la Justice et Garde des sceaux, Célestin Tunda Ya Kasende en rapport avec l’instruction des dossiers par le Parquet Général près la Cour de Cassation.

Dans une lettre datant de 20 avril 2020 dont une copie a été authentifiée par Ouraganfm.cd, le PG reconnaît avoir reçu à travers ses services une correspondance non datée du patron de la justice où il insiste notamment sur le respect de l’instruction des dossiers au Parquet Général près la Cour de cassation.

Dans sa lettre, explique-t-il, Tunda déplore la violation ou le non-respect par le Parquet Général, de certaines dispositions légales notamment les articles 72 et 77 de la loi organique n°13/011-B du 11 avril 2013 portant organisation, fonctionnement et compétences des juridictions de l’ordre judiciaire, principalement dans le dossier du justiciable Sayiba Tambwe, Directeur Général de l’Office de Gestion de Fret Multimodal (OGEFREM).

M. Mumba note que le mandat d’amener peut être décerné par un officier du Ministère Public à la demande d’un officier de police judiciaire menant une enquête préliminaire contre un justiciable qui refuse de répondre à ses invitations, étant donné que force devant rester à la loi.

Pour l’organe de la loi, à la suite d’une plainte déposée dans son Bureau contre le justiciable susnommé, l’enquête préliminaire a été confiée à un officier de police judiciaire tandis que son office avait ouvert un dossier de supervision et non d’instruction sous le D.23/3701/PGCCAS/KAS/MUN/2020.

Il précise que » l’accusé n’ayant pas répondu à ses convocations, l’officier de police judiciaire a sollicité et obtenu, par deux fois, les mandats de comparution qui ont été remis à l’intéressé et qu’en dépit de cela, faisant preuve de mauvaise foi manifeste, Mr. Sayiba a même demandé à l’officier de police judiciaire enquêteur de se déplacer pour l’auditionner à son Bureau ou à défaut lui envoyer un questionnaire préétabli ».

Voilà ce qui a justifié, selon lui, la sollicitation du mandat d’amener auprès du magistrat superviseur qui a été malencontreusement mis en circulation dans les réseaux sociaux.

Pour le Procureur Général, l’enquête en cours au niveau de l’officier de police judiciaire à charge du Directeur Général de l’OGEFREM, n’a pas vocation d’être relayé par son bureau étant entendu que les procès- verbaux qu’aura dressés ledit officier de la police judiciaire, seront en principe, rédigés devant l’officier du ministère public.

Sachez que le Directeur Général de l’OGEFREM Sayiba Ntambwe avait sollicité en 2017 un crédit de 3 millions de dollars américains à Afriland First Bank pour amorcer les travaux de construction du port sec de Kasumbalesa. Des dénonciations de détournement ont fusé de partout épinglant le DG de l’OGEFREM.

Germain Coucou Diantama
Ouragan FM / MCP, via mediacongo.net
8333 suivent la conversation
5 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Anonyme! | ET86R2M - posté le 23.04.2020 à 15:27

J'imagine que la Justice a bien suivi la procédure avant d'écrire ce manda d'amener au DG de l'OGEFREM! Et si c'est le cas, c'est donc le MINISTRE DE LA JUSTICE QUI A POSSIBLEMENT TORT! Serait-il alors la MOQUERIE DU DIABLE qui a finalement semé le TROUBLE pour montrer qu'il est le MAÎTRE DE TRICHERIE DE LA PRÉSIDENTIELLE DE 2018? Et partant il SÈME LE TROUBLE AU SEIN DE LA COALITION AU POUVOIR, car MENACÉ PAR LES PRIÈRES DES PAUVRES CHRÉTIENS QUI CRIENT JOURS ET NUITS VERS DIEU POUR QU'IL RETOURNE EN ENFER?

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
avatar
Mbok'Elengi 10e rue | TSWZGT3 - posté le 23.04.2020 à 12:03

L'opprobre de la tricherie aux elections du 30 Dec 2018 fait rage dans les camps des tricheurs, FCC et CACH...Satan, kotela bango...tiii bakotubela

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
respect | AZLR11Q - posté le 23.04.2020 à 11:17

Amateurisme ds Notre Justice.Voir dos.KAMERHE.On arrete puis on cherche des preuves de culpabilité...GRATUITE SNEL AVRIL ET MAI,Nous sommes etonnés de voir ce Mercredi 22.04.2020 sur av.Kingabua et autres à MASINA SANS FIL qu'on a distribué des factures commercial pour AVRIL venant d CVS/PETRO-CONGO.Est-ce une blague? Comment la SNEL peut-il saboté ordre du gouvernement et FATSHI alors qu'il a été declaré gratuité pr AVRIL ET MAI,LA PRESIDENCE ce quoi ca? Des sanctions doivent etre prise à l'endroit de la SNEL

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JP | KT1IVA4 - posté le 23.04.2020 à 09:47

Ça donne l'impression d'une Justice qui tantone dans la mis en place des décisions et malheureusement qui ne mesure les tort qu'elle inflige à ses concitoyens.une justice on dirait qui agit dans la précipitation.

Non 8
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
bobo | T3DJ93C - posté le 23.04.2020 à 09:40

Mu lukamte

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Lubumbashi : Les mécontentements des peuples autochtones au menu des échanges entre Augustin Kibassa et des chefs coutumiers du Grand Katanga
AUTOUR DU SUJET

Condamné à 20 ans de travaux forcés, David Blattner serait en Belgique

Société ..,

David Blattner condamné à 20 ans de travaux forcés

Société ..,

60ème anniversaire de l'indépendance: pas d'inauguration de sauts-de-mouton en ce jour du 30...

Société ..,

"L'affaire Kamerhe", un procès pour corruption au sommet de l'Etat qui interpelle toute l'Afrique

Afrique ..,