mediacongo.net - Actualités - USA : Quand Trump suggère une « injection » de javel ou des UV comme solution contre la pandémie du Covid-19 !



Retour Insolite

USA : Quand Trump suggère une « injection » de javel ou des UV comme solution contre la pandémie du Covid-19 !

USA : Quand Trump suggère une « injection » de javel ou des UV comme solution contre la pandémie du Covid-19 ! 2020-04-25
Monde
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/04-avril/20-26/trump-preconise-un-traitement-pour-le-covid-par-injection-de-desinfectant.jpeg Washington, USA-

Le président américain a suggéré d’injecter du désinfectant pour éliminer le virus !

Donald Trump n’est pas connu pour sa rigueur scientifique. Mais ses propos confus sur de possibles injections de désinfectant pour lutter contre le coronavirus ont suscité la stupéfaction.

Réagissant à une étude – très préliminaire – selon laquelle la chaleur, l’humidité et les rayons du soleil affaibliraient le coronavirus, Donald Trump a réfléchi à voix haute, jeudi, sur de possibles traitements à bases d’UV et de désinfectants. Des médecins ont aussitôt alerté sur les risques d’empoisonnement, comme cela s’est déjà produit avec de l’automédication à la chloroquine.

Ce n’était pas une scène du « Médecin malgré lui », mais bien une conférence de presse de Donald Trump consacrée au Coronavirus, jeudi 23 avril. Le président des Etats-Unis est monté sur le podium, visiblement fasciné par des travaux présentés par Bill Bryan, sous-secrétaire responsable de la technologie et de la science au département de la sécurité intérieure.

Une étude (encore) embryonnaire prise très au serieuse par Trump

Avant de permettre à quiconque de poser une question, le président s’est lancé dans une improvisation dont il est coutumier, offrant de répondre à une « question à laquelle, probablement, certains d’entre vous [les journalistes] pensent ».

« Supposons que nous exposions le corps avec un énorme ultraviolet ou simplement une lumière très puissante, a déclaré M. Trump, je pense que cela n’a pas été vérifié, mais vous allez le tester. » Les chercheurs pourraient également apporter « la lumière à l’intérieur du corps », a ajouté M. Trump, « soit à travers la peau, soit d’une autre manière ». L’Organisation mondiale de la santé a pourtant mis en garde contre l’utilisation de lampes UV pour stériliser une partie quelconque du corps, affirmant que cela pouvait provoquer des irritations cutanées.

Bill Bryan a également déclaré que des recherches avaient montré que l’eau de Javel pouvait tuer le virus dans la salive ou les fluides respiratoires en cinq minutes et que l’alcool isopropylique pouvait le tuer encore plus rapidement. M. Trump a suggéré qu’il y aurait d’autres tests effectués dans ce domaine également. « Le désinfectant l’élimine en une minute. Une minute ! », a-t-il déclaré. « Y a-t-il un moyen de faire quelque chose comme ça par injection à l’intérieur ? », évoquant « un nettoyage », sachant que le virus pénètre dans les poumons et y fait « énormément de dégâts ».

Un peu plus tard, il a précisé qu’il parlait « du nettoyage et de la stérilisation de certaines surfaces », puis a assuré devant la presse, depuis le Bureau ovale, s’être exprimé de façon « sarcastique ».

La docteur Deborah Birx, membre de la cellule de crise de la Maison Blanche sur le virus n’a pas réagi aux propos du président concernant la luminothérapie ou les injections de désinfectant.

« Cette idée d’injecter dans le corps ou d’ingérer n’importe quel type de produit nettoyant est irresponsable et dangereuse », a déclaré à la chaîne NBC le docteur Vin Gupta, expert de santé publique spécialiste du poumon et des soins intensifs. « C’est une méthode couramment utilisée par les gens qui veulent se tuer », a-t-il poursuivi.

Sur les réseaux sociaux, de nombreux médecins et scientifiques ont également fustigé les propos de M. Trump. « Veuillez ne pas boire d’eau de Javel ou d’alcool isopropylique pour éliminer #COVID19 de votre salive », a tweeté Dara Kass, professeure associée de médecine d’urgence du centre médical de l’université de Columbia.

« De la même manière, l’immolation par le feu pourrait être une alternative utile », a ironisé le centre de recherche français Marseille Immunopôle, en soulignant que les méthodes suggérées par le président américain « tuaient le virus et les patients ! ».

Maillons faibles dans la chaîne de transmission

Quelques instants auparavant, Bill Bryan avait expliqué : « Nous avons identifié quelques-uns des maillons faibles dans la chaîne de transmission du virus. Nous avons identifié que la chaleur et l’humidité étaient des éléments faibles de cette chaîne. Nous avons identifié que la lumière du soleil, les rayons UV étaient une faiblesse dans cette chaîne. »

A l’appui de ses dires, l’expert a présenté quelques données chiffrées de cette étude menée par le Centre national d’analyse et de contre-mesures en matière de biodéfense. Bill Bryan en a conclu que des conditions estivales pouvaient créer « un environnement dans lequel la transmission peut être réduite ». Mais cela ne signifie pas que l’agent pathogène soit éliminé entièrement. Et les résultats de cette seule étude ne sauraient justifier une levée des mesures de distanciation sociale actuellement en vigueur aux Etats-Unis, a-t-il mis en garde.

Qu’importe aussi si le coronavirus s’est révélé meurtrier dans des lieux comme Singapour alors que les températures y étaient estivales, ce qui met en doute un lien entre comportement du virus et facteurs environnementaux.

Près de 50 000 morts aux USA

Seize Etats américains établissent des plans de reprise de l’activité économique et d’assouplissement des mesures de confinement destinées à enrayer la propagation du coronavirus. La Géorgie et la Caroline du Sud autorisent certains commerces à rouvrir en cette fin de semaine.

La pandémie a fait 49 759 morts aux Etats-Unis, l’un des pires bilans humains enregistrés en vingt-quatre heures, selon les chiffres de l’université Johns Hopkins jeudi soir. Entre mercredi soir et jeudi soir, 3 176 nouvelles morts liées au Covid-19 ont été enregistrées dans le pays, selon les chiffres officiels. Sur cette période de vingt-quatre heures, ce sont 26 971 nouveaux cas de coronavirus qui ont été recensés, pour un total de 866 646 cas identifiés, selon le comptage de l’université Johns Hopkins. En raison du manque de tests, le nombre réel de personnes infectées est probablement très largement supérieur.


Le Monde / AFP / MCP, via mediacongo.net
7822 suivent la conversation
2 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

willcow | KCTZP8R - posté le 25.04.2020 à 12:48

Titre USA : Quand Trump suggère une « injection » de javel ou des UV comme solution contre la pandémie du Covid-19 !. Bon, à cette étape les choses sont simples, qu'on commence d'abord à administrer la javel et l'UV sur la population américaine (si c'est vrai) au lieu d'en parler et après comme finalité VENIR FAIRE LE TESTE EN AFRIQUE. Dommage, si Mr. TRUMP n'écoute pas le docteur Vin Gupta ce que Mr. Trump se croit être invulnérable et c'est les autres qui doivent mourir. C'est pourquoi nous peuple/RDC devons valoriser nos scientifiques en la matière.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anaonyme | 92D3XD4 - posté le 25.04.2020 à 10:39

ALERTE ALERTE partout le laxisme et la CORRUPTION: alors que les vols de passagers sont INTERDITS entre KINSHASA et les provinces, les AVIONS CARGOS des intouchables INDIENS transportent sans vergogne des centaines de passagers par semaine, de Kinshasa à LUBUMBASHi et comme ces indiens offrent du fret GRATUIT et autres faveurs à certains haut placés ::::IL FAUT SEVIR ,,,!!! KAMERHE est bien en prison non ?

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : L’incroyable histoire du tardigrade réveillé après plus de 30 ans de congélation
left
ARTICLE Précédent : Russie: un haut responsable arrêté pour avoir démonté et revendu une autoroute
AUTOUR DU SUJET

Vaccin anti-Covid-19 : Sanofi annonce des résultats prometteurs de phase II

Santé ..,

Coronavirus : la levée du masque pour les vaccinés provoque vifs débats et confusion aux...

Monde ..,

Covid-19: le Gouvernement informé sur les risques pouvant conduire à une troisième vague

Santé ..,

La pandémie de Covid-19 "aurait pu être évitée", selon des experts indépendants

Santé ..,