mediacongo.net - Actualités - Procès 100 jours : révélations explosives des témoins 


Retour Société

Procès 100 jours : révélations explosives des témoins

Procès 100 jours : révélations explosives des témoins 2020-06-05
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/06-juin/01-07/Proces_100_jours_Shangalume_Daniel_Masaro2_Conservateur_Kilangalanga.PNG -

Shangalume Daniel "Masaro" et le Conservateur des Titres Immobiliers Kilangalanga

Samibo aurait reçu 66, 7 millions USD à la place de 57 millions USD

Plusieurs témoins et renseignants ont défilé devant la barre, jeudi 4 juin, lors de l’audience publique du procès qui oppose Vital Kamerhe et consorts contre la République démocratique du Congo, dans le cadre d’un prétendu détournement des fonds destinés aux travaux du programme d’urgence de 100 jours du chef de l’État. Cette quatrième journée du procès a connu des comparutions troublantes mais très révélatrices, qui pourront éclairer le tribunal dans sa recherche de la vérité.

Le clou des témoignages, c’est celui du conseiller principal du chef de l’État en matières économiques et financières qui a renseigné que pour Samibo Congo Sarl, on a décaissé plus de 66, 7 millions USD pour 1500 maisons à la place de 57 millions USD, pièce à conviction à l’appui de la BCC. Désormais, le procès amorcera un virage décisif dans un sens comme dans un autre. 

C’était un procès de tous les enjeux, hier jeudi 4 avril, au Tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe, siégeant à la prison centrale de Makala. Pour ce jour, où toute la République a été tenue en haleine, le tribunal a auditionné divers témoins cités à l’audience publique du 25 mai. Les témoins invités par le tribunal et les parties défenderesses ont confirmé et infirmé certains avis  émis par les prévenus Vital Kamerhe et le Libanais Samih Jammal, respectivement directeur de cabinet du chef de l’État et patron de la Société Samibo Congo Sarl.

Tour à tour, le DG de la Direction générale de contrôle des marchés publics (DGCMP), Michel Ngongo ; les ex-ministres du Budget, Pierre Kangudia ; des Finances, HerniYav Mulang ; de l’Urbanisme et habitat, Thomas Luhaka ; le gouverneur de la Banque centrale du Congo,DeogratiasMutombo ; le conservateur des titres immobiliers, M. Kilangalanga ; le ministre des Affaires foncières, Aimé SakombiMulendo ; le commandant de la garde républicaine, le Général major Christian Tshiwewe ; le député provincial, Peter Kazadi ; ainsi que l’épouse et la fille du prévenu Vital Kamerhe (Amida Shatur et Soraya Mpiana) et son cousin, Daniel Shangalume Kingi dit Massaro qui ont répondu en tant que renseignants.... ont fait leurs dépositions devant le juge président, chacun, comme il le pouvait.

Depuis le début du procès, Vital Kamerhe ne laisse rien passer comme superflu. Il a toujours soutenu que la sortie des 57 millions de dollars américains payés à l’entreprise Samibo Congo Sarl était autorisée par la Direction générale de contrôle des marchés publics (DGCMP). Mais hier devant le juge, le DG de la DGCMP n’a pas reconnu la régularité du marché conclu avec la société Samibo dans le cadre des logements sociaux.

Des chocs qui font jaillir la lumière

Face aux questions du tribunal, la plupart des témoins ont répondu avec justesse de façon à se tirer d’affaires, mais visiblement, personne n’a soutenu un prévenu.

Cité par certains prévenus, la partie civile et le procureur général, le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire, Thomas Luhaka, a apporté un éclairage sur ce qu’il sait de la conception, de la mise en œuvre et de la supervision des projets de 4500 maisons préfabriquées. Il répondait des faits qui étaient commis à l’époque où il était ministre des Infrastructures et Travaux publics et assumait l’intérim du ministre de l’Urbanisme et Habitat.

À son tour, le gouverneur de la Banque centrale du Congo, intervenant également en qualité de témoin, s’est limité à dire qu’il n’est intervenu qu’au niveau du paiement et qu’il a payé la société Samibo sur instruction du ministre des Finances. Cité par le prévenu Kamerhe comme faisant partie du comité de supervision du programme de 100 jours, il a affirmé qu’il n’était pas dans l’équipe de supervision de ce programme.

Répondant à une question du tribunal sur l’érection des maisons au camp militaire Tshatshi, à Kinshasa, le commandant de la Garde républicaine, le Général major Christian Tshiwewe, a renseigné que 211 maisons sur les 300 ont déjà été construites. 

Quant à la parcelle située sur la baie de Ngaliema attribuée à Soraya Mpiana, le co-accusé de Vital Kamerhe, M. Jammal a affirmé avoir donné à titre de remerciement une parcelle à Daniel Massaro, cousin de vital Kamerhe et non à Soraya Mpiana qu’il n’a jamais rencontrée. «Je suis commerçant, j’ai beaucoup de terrains et Daniel m’a rendu des services. Il m’a emmené beaucoup de clients ; donc je lui ai cédé un terrain, mais c’est lui qui a dit que je mette le nom de Soraya, mais je ne connais pas Soraya », a expliqué le vieux Libanais.

Lors de son intervention, Mme Kamerhe a affirmé qu’elle était commerçante et que l’argent logé dans son compte bancaire à la RawBank (plus de 1 million USD) venait de son commerce, du travail de son mari et des cadeaux de mariage en février 2019.

« Détournement intellectuel »

Quand vient le tour du conseiller principal du chef de l’État en matière d’économie et finances, Marcellin Bilomba, avec une expertise avérée de plus de 25 ans,il a électrisé l’audience. Ce diplômé de l’Université de Genève (Suisse) a dégagé sa responsabilité dans la supervision du programme de 100 jours du président de la République, Volet « maisons préfabriquées » parce que n’en connaissant ni les tenants ni les aboutissants de la confection de ce projet.

Le conseiller principal a même renseigné que pour Samibo Congo Sarl, on a décaissé plus de 66, 7 millions USD pour 1500 maisons à la place 57 millions USD, pièce à conviction à l’appui de la BCC. Pour lui, cette sortie de fonds s’appelle ni plus ni moins « détournement intellectuel ».

Dans sa déposition, le conseiller principal charge lourdement le directeur de cabinet du chef de l’État qui utilise abusivement le nom du président de la République. Aux yeux de Marcellin Bilomba,  la coordination mise en place par le directeur de cabinet est une « coordination de façade » parce que, c’est une coordination qui n’a pas élaboré le budget. Il a tenu à signifier que le président de la République donne la vision, mais ne donne pas le quitus pour les tripatouillages organisés par le directeur de cabinet qui n’a su imprimer une transparence.

Bilomba a renseigné, par ailleurs, qu’en tant que conseiller principal du chef de l’État, il a pour rôle d’analyser toutes les informations pour aider la hiérarchie à orienter la décision. En tant que tel, il est délégué au Comité de politique monétaire à la BCC. Il y a trois semaines, il a conféré avec le chef de l’État, le Premier ministre, le ministre des Finances et le gouverneur de la BCC. Pour lui, le conseiller qu’il est, ne critique pas la vision du chef de l’État, mais la manière dont les informations ont été gérées sans tenir compte des paramètres macroéconomiques.

Après avoir constaté qu’il y a des choses qui ne sont pas bien faites dans le programme des 100 jours, le conseiller principal a proposé que les paiements soient faits en monnaie locale et étalés dans le temps, pas forcément dans les 100 jours calendaires.

Réagissant à la déposition du conseiller principal, Vital Kamerhe qualifie le conseiller d’« électron libre » qui se considère comme « ami et frère parce qu’il parle la même langue avec lui ».

S’appuyant sur ses prérogatives légales, Vital Kamerhe recadre le conseiller principal qui, à ses yeux, prend des raccourcis pour s’offrir la tête du directeur de cabinet du chef de l’État. En bon collaborateur du chef de l’État, Vital Kamerhe préfère « rester à Makala que de désacraliser le prestige de la haute fonction du chef de l’État ».

Après cette audience chaude et bien éclairée en témoignages, le tribunal renvoie le procès le 11 juin pour la plaidoirie.


Le Potentiel / MCP, via mediacongo.net
6503 suivent la conversation
19 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

christman | 4KMJ6EV - posté le 05.06.2020 à 18:26

il faut être un bambin pour ne pas comprendre ce procès,massaro c'est un aventurier on t'offre un parcelle et ensuite on te demande de donner le nom du bénéficiaire il dit en partant Soraya aaah! alors d'où est venu l'identité de la fille? ils veulent nous dribbler pour rien.d'ailleurs si vous vous souvenez du procès d'avant-hier jammal avait dit que massaro avait bel et bien acquis ou acheté la parcelle qui portait le nom de Soraya. eza mawa!

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 05.06.2020 à 18:03

Kamerehe n'est pas si idiot que cela . Il est sous serment donc il sait ce qu'il risque, à nomer le Président. Il a déjà accusé Tshilombo. Il reviendra au tribunal, l'éventuelle décision d'écoute ou temoignage du Président. Et nous pensons que les avvocats de Kamerehe le feront. 67 millions n'est pas une petite somme, les tracces doivent etre chercher,prouver,démontrer.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 05.06.2020 à 17:56

Mampuya | GFNVXBG - posté le 05.06.2020 à 17:41 « Je ne peux pas prendre des responsabilités à l’insu du président de la République » s’est défendu M. Kamerhe. « Le marché a été accordé sur instruction expresse du chef de l’Etat », a-t-il affirmé. Donc le Président de la République sera entendu comme temoin.

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Diakanda | VPVMCDX - posté le 05.06.2020 à 15:29

C'est pd ce procès que j'ai compris que le president n'est pas mauvais mais son equipage, ns avons tous suivi la rtnc, et pd ce procès que j'ai decouvert que JKK n'etait pas aussi , il ns a laissé le congo entier et les reserves internationnales à la banque. Vraiment le salut du congo viendra du congolais lui mm. Il a volé seul avec sa propre famille maintenant c'est sa tribu qui cherche à le justifier. Pitié!!

Non 2
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anaonyme | 92D3XD4 - posté le 05.06.2020 à 15:17

@lamnert OU TSHILOMBO est COMPLICE , ou alors cela dépasse ses CAPACITES et il réellement INCOMPETENT et INAPTE pour cette fonction. Comment peut on PUISER 370 MILLIONS DE DOLLARS sur les reserves de change à SON INSU et pour SON 100 JOURS? KANGUDIA au procès:"Il y avait une lettre officielle ... Pour toutes les sortie de fonds, il fallait se référer au DIRCAB du Chef de l'Etat","Sans l'autorisation du DIRCAB, le MINFIN ne faisait rien".OR LE MINFINANCES a ordonné à la BANQUE Centrale de PAYER 370 MILLIONS DE DOLLARS SUR LES RESERVES DE CHANGE DE LA REPUBLIQUE:

Non 2
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Saint Immo | H8P7Y2P - posté le 05.06.2020 à 13:55

vive la coallition

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mukwatarssisse | VHRDO7W - posté le 05.06.2020 à 13:40

Le sage tu ne peu rien comprendre surtout que tu es tribaliste, je regrette si média Congo tautorise à insulter le chef de l'état. Tu ne peu jamais te rapprocher même de celui que tu dis machafu, tu es impoli

Non 3
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jamel | UPHR8QX - posté le 05.06.2020 à 12:10

C'est ça la Présidence de la République. Quel grand marché bitshakutshaku.

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Lambert | VCSSG8U - posté le 05.06.2020 à 11:55

Il faut être aveugle pour ne pas voir le schéma de ce réseau. Il faut être fanatique pour ne pas reconnaitre que la justice a mis tout en lumière. Contradictions entre eux-mêmes. Si Tshilombo était impliqué il n'aurait pas laissé BIBOMBA son Conseiller Principal allait jusqu'à avoir le vrai montant payé 66 million de USD auprès de la BCC. Il ya eu un réseau qui a detourné beaucoup d'argent meme les reserves de la BCC. L'Objectif était de destabiliser meme l'economie afin qu'on dise que Tshilombo a échoué. Et on y est avec la hausse de dollar. Regarder de prêt les choses vous verrez la vérité. Ne soyez pas fanatique aveugle.

Non 3
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 05.06.2020 à 11:48

... le kamerheon, son 'grand cousin et presque papa' comme il le qualifie fièrement. 'Miso makasi, ndoki te': c'est le motto qu'on aperçoit que lui et le kamerheon ont en commun. C'est terrible. Nous, congolais/zairois, devons consulter et décortiquer nos cultures traditionnelles des uns et des autres pour y déceler les valeurs et anti-valeurs que ça contient. Ainsi, devant ces types de scandales, le juge pourra commissioner une évaluation culturo-psychologique des acteurs dans un procès. Car, étaler le genre de spectacle qu'on a suivi aux yeux du monde, c'est terriblement se faire un mauvais nom au monde en tant que pays.

Non 0
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 05.06.2020 à 11:47

...kaka! Bue tusa! Tugeni masumu mau ga moko ma nzambi mpungu nkua zulu ye ntoto. Les mama kongo hamida et soraya, ici, ne font que se débrouiller simplement comme femmes. Les femmes en mauvaise postures ou tombées entre les mains puissantes et prédatrices font toujours les mieux qu'elles peuvent pour survivre la situation et en sortir avec un semblant de gratification. Mais, pas de pitié de notre part pour le 'Massaro', un terrible personnage et le genre que la république doit se lamenter d'avoir comme fonctionnaire. Lui a étalé aux yeux du public la médiocrité qui gangrène le Congo/Zaïre depuis des décennies depuis le désistement des colons belges. Il est le même type que...

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le sage | SD3Y66Q - posté le 05.06.2020 à 11:46

Je retiens ce temoignage poignant et accusateur du conseiller principal de Trichekedi, trop imbu de lui-meme, un prototype de muluba: "Que ce soit le ministre des Finances ou le gouverneur de la banque centrale du Congo, chacun a agi en exécution des instructions émanant du directeur du cabinet Kamerhe sur ordre du président de la République". Comment condamner Kamerhe seul alors que le conseiller de trichekedi dit clairement que Kamerhe ne faisait qu'exécuter les ordres de Machafu????????? Justice ou injustice, on verra.

Non 12
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 05.06.2020 à 11:37

C'est tout de même extraordinaire ce qui s'est observé comme forme: une sorte de ballet d'espèce de vedettes de mauvais goût, avec point culminant mama kongo hamida sakur, originaire du kongo central dans le seke banza. C'est dommage elle semble ne connaîtra grande chose du coin qu'elle dit être originaire ( soit dit en passant, c'est presque général à tout kinois des parents originaire du kongo central et donc on va pas, elle non plus, lui en tenir rigueur). Nous, étant matriarcale et ayant cette faiblesse pour nos ndona zi kongo, notre fibre matriarcale a donc joué en sa faveur et en faveur de sa fille Soraya qui aussi est ne-kongo selon la même loi matriarcale. Ainsi "mpasi...

Non 3
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anaonyme | 92D3XD4 - posté le 05.06.2020 à 11:02

OU TSHILOMBO est COMPLICE , ou alors cela dépasse ses CAPACITES et il réellement INCOMPETENT et INAPTE pour cette fonction. Comment peut on PUISER 370 MILLIONS DE DOLLARS sur les reserves de change à SON INSU et pour SON 100 JOURS? KANGUDIA au procès:"Il y avait une lettre officielle ... Pour toutes les sortie de fonds, il fallait se référer au DIRCAB du Chef de l'Etat","Sans l'autorisation du DIRCAB, le MINFIN ne faisait rien".OR LE MINFINANCES a ordonné à la BANQUE Centrale de PAYER 370 MILLIONS DE DOLLARS SUR LES RESERVES DE CHANGE DE LA REPUBLIQUE:

Non 7
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anaonyme | 92D3XD4 - posté le 05.06.2020 à 10:51

ORDONNEZ UN RELEVE PRECIS DES MOUVEMENTS DS LES COMPTES BANCAIRES des 2 COMPLICES,de HAMIDA,y compris des numéros aux noms des nièces, beaufrères, cousins et domestiques et chauffeurs/ ET AUSSI les comptes de :Pierre Kangudia ; HerniYav Mulang ; Thomas Luhaka ; ,Deogratias Mutombo ; Kilangalanga ;Aimé SakombiMulendo ; Daniel Shangalume Vous constaterez des mouvements correspondants aux périodes de décaisssement des En définitive 370 millions de DOLLARS décaissés tel que renseignés ds votre rubrique « économie »

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Un Congolais | KKJG74Z - posté le 05.06.2020 à 10:38

Félix devrait être dans ce procès c'est lui le détourneur en chef.

Non 15
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anaonyme | 92D3XD4 - posté le 05.06.2020 à 10:25

ASSEZ PERDU de TEMPS/Les deux mafiosi sont KAMERHE et JAMMAL;De connivence leur mécanisme de défense: on ne se connait pas donc pas de opération de retour/Mr le PROCUREUR:ordonnez un RELEVE SCIENTIFIQUE DES COMMUNICATIONS TELEPHONIQUES,des 2 COMPLICES,de HAMIDA,y compris des numéros aux noms des nièces, cousins et domestiques et chauffeurs/Vous verrez que le "domestique" de l'un communiquait souvent avec le "chauffeur" de l'autre,SI LA LOI DE RDC l'autorise,faites un appel à témoins avec prime/ AMENEZ tt CELA LE 11JUIN

Non 1
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Hama | AXLM1XA - posté le 05.06.2020 à 09:52

Massaro, qui n'est ni commerçant ni entrepreneur, mais juste un cadre de la Sonas, prétend avoir acheté la parcelle donnée a Soraya Mpiana. Pourquoi n'en a-t-il pas fin don a sa femme, a l'un de ses enfants, ou a une nièce bcp plus proche? Jammal continue a soutenir qu'il a donné ce terrain a Massaro par reconnaissance, vu les services lui rendus. Qui dit vrai au vu de cette flagrante contradiction? Il n'y a pas de crime parfait

Non 0
Oui 22
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Invitée au Parquet, Hamida Chatur sollicite le report de sa comparution (Avocat)

Société ..,

Travaux des 100 jours: la collaboratrice d'Hamida Shatur obtient une liberté provisoire ! (Me...

Société ..,

Condamné à 2 ans de prison, Jeannot Muhima recherché

Société ..,

Kikwit : des avis croisés après la condamnation de Vital Kamerhe

Provinces .., Kikwit, Kwilu