mediacongo.net - Actualités - Manifeste pour un Congo nouveau, le credo de la société civile !



Retour Politique

Manifeste pour un Congo nouveau, le credo de la société civile !

Manifeste pour un Congo nouveau, le credo de la société civile ! 2020-07-09
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/07-juillet/6-12/lumumba_jean_jacques_20_0.jpg -

Jean-Jacques Lumumba

Dans un manifeste, la société civile a exprimé son désir de voir un Congo nouveau : un état avec des institutions et une économie solide au service de citoyens. Ce manifeste est motivé par la grande désolation de citoyens congolais de voir, soixante ans après l’indépendance, un état en faillite dont l’intégrité territoriale même est continuellement menacée, un état prédateur et oppresseur avec un peuple constamment violenté, exploité, humilié et muselé.

L’un des signataires de ce manifeste pour un Congo Nouveau, Jean-Jacques Lumumba, explicité les 14 souhaits (ci-dessous) contenus dans ce texte et annonce des consultations citoyennes à partir du 30 juillet prochain sur l’ensemble de la Rd Congo.

1°. Pour la société civile, le but ultime de l’état congolais est d’assurer la dignité, le bien-être, la liberté, l’égalité et l’épanouissement tous les congolais.

2°. Le congo appartient à tous les congolais ainsi qu’à leur postérité avec son sol, son sous-sol, eaux, faunes, flores et patrimoine en commun.

3°. le Congo est et doit rester indivisible dans ses frontières. La société civile veut un état qui assure la paix et la sécurité, la cohésion ainsi que la solidarité entre différents groupes et communautés.

4°. La société civile veut un état stratège et efficace qui protège et défend la vie, la sécurité, la dignité et les intérêts légitimes de ses citoyens tant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

5°. Elle veut une république et un état de droit démocratique où l’accès et l’exercice du pouvoir émanent réellement et exclusivement du Peuple à travers des élections régulières, transparentes et basées sur le choix libre et éclairé de citoyens.

6°. Elle aspire à un Congo avec des forces de défense et de sécurité ainsi qu’une administration publique au service de la nation et de citoyens. Un état où l’armée, la police, les agences intelligentes sont républicaines et apolitiques.

7°. Elle désire voir une gouvernance transparente, responsable et participative. Un état où les dirigeants et les agents sont au service du bien commun et de citoyens à qui ils rendent de comptes par de mécanismes connus et efficaces.

8°. Elle émet le souhait d’un Congo où le peuple y puise l’inspiration nécessaire pour féconder sa vie et son organisation.

9°. Pour le secteur de l’éducation, la société civile veut avoir pour le Congo, une éducation nationale conçue et fonctionnant comme le socle par excellence de l’état Nation et de la société, et vecteur de la conscience, de l’unitéet de la cohésion nationale.

10°. Elle désire une culture de respect de droits humains pour tous dont le droit sacré à la vie, au travail, la non-discrimination.

11°. La société civile émet le vœu de voir un état qui assure la protection sociale et la solidarité, un pays où tout le monde a de quoi vivre et faire vivre sa famille décemment.

12°. Concernant l’économie, elle souhaite avoir une économie humaniste, inclusive, durable et prospère dans laquelle le profit est au service de la vie et de la dignité humaine de congolais.

13°. La société civile veut une nation qui met en avant le mérite dans tous les domaines et à tous les niveaux de la vie politique et sociale.

La société civile congolais, à travers les signataires de ce manifeste pour un Congo Nouveau, appelle les congolais à s’approprier s’en approprier pour conquérir, pour toujours, la liberté et la dignité qu’ils méritent.

Nadine Fula
Zoom Eco / MCP, via mediacongo.net
1282 suivent la conversation
2 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Un combatant | BE8KI5L - posté le 10.07.2020 à 09:13

Nous voulons des reformes institutionnelles dont (1) l’alignement des de l’administration publique aux priorités en rapport avec les projets et les programmes, et la synchronisation de cette administration, (2) la planification et l’integration d’une économie du marché qui s’appuie sur la (a) création des marchés financiers, (b) la formation des capitaux en provenance des épargnes nationales, (c) l’emergence d’une classe moyenne dont le pouvoir d’achat est très élevé et (d) la profitabilité des entreprises publiques et privées. Le Congo doit fonctionner comme une économie du marché et non un ONG qui distribue des vivres a la population.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Un combatant | BE8KI5L - posté le 10.07.2020 à 08:45

Une économie humaniste ou une économie du marché? Le ‘profit’ et non l’homme est le centre de la poursuite des affaires économiques. Le PIB du Congo est de 47 milliards de $ comparé au PIB de Kenya 100M. Les Congolais croient que le socialisme développe un pays. Les Kenyans utilisent leur militaire pour défendre leur Etat, les Congolais souhaitent l’intervention des troupes internationaux. Quel peuple qui ne peut ni planter une tomate ni défendre leur pays mais croit comme des enfants qu’un autre pays doit les aider en matière de budget, production et défense nationale. Les Africains vont vous coloniser bientôt.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Désignation du successeur de Corneille Nangaa: « Les églises décident souverainement de celui...

Politique ..,

Ancien président de la Ceni, le pasteur Daniel Ngoyi Mulunda arrêté à Lubumbashi

Société ..,

Ceni : le processus électoral sacrifié en 2020 à cause de la guéguerre FCC-CACH

Politique ..,

La nouvelle société civile appelle à la réforme de la CENI avant la désignation de ses...

Société ..,