mediacongo.net - Actualités - Désignation des animateurs de la Ceni et réformes électorales : la Cenco dénonce des manœuvres qui « présagent un glissement »



Retour Politique

Désignation des animateurs de la Ceni et réformes électorales : la Cenco dénonce des manœuvres qui « présagent un glissement »

Désignation des animateurs de la Ceni et réformes électorales : la Cenco dénonce des manœuvres qui « présagent un glissement » 2020-10-19
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/10-octobre/19-25/shole_donatien_cenco_20_0.jpg -

Abbé Donatien Nshole, secrétaire général de la conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco)

Au cours d’une conférence de presse donnée ce lundi 19 octobre 2020, à la suite de son assemblée générale tenue du 12 au 15 octobre, la Conférence Épiscopale Nationale du Congo (Cenco) a dénoncé des manœuvres politiciennnes visant à contrôler la Commission Électorale Nationale Indépendante (Ceni) et à maintenir les divergences autour des réformes électorales.

Selon l’abbé Donatien Nshole qui a animé ce face-à-face avec les professionnels des médias, cette situation présage un glissement c’est-à-dire la non-tenue des élections en 2023.

« L’obsession du pouvoir pour le pouvoir porte à confisquer la souveraineté du peuple Congolais. Autrement, comment expliquer tant de manigances pour le contrôle de la Ceni et l’absence du consensus autour des réformes électorales qui présagent un glissement de plus ? », s’est interrogée la Cenco dans une déclaration lue par son secrétaire général.

Cette structure de l’église catholique déplore par ailleurs les conflits communautaires et le tribalisme qui sont « souvent fomentés et exacerbés par les mêmes acteurs politiques qui sacrifient les compétences et la méritocratie dans la gestion de la chose publique au profit des intérêts partisans ».

De ce fait, les évêques invitent le peuple congolais de tout bord à rester debout et fidèle aux idéaux tracés par les pères de l’indépendance pour léguer aux générations futures un plus beau Congo qu’avant.

Pénélope Kasita
Actu 30 / MCP, via mediacongo.net
1639 suivent la conversation
7 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Jean Jacques Bukasa | GFA7ICS - posté le 19.10.2020 à 20:01

Notre malheur est que nous ne savons pas prendre un moment pour nous rendre compte que nous nous laissons entrainer dans notre fougue à faire le lit de nos exploitants et dictateurs alors que le temps que nous avons et les circonstances heureuses d’un président à l’écoute du peuple devraient nous aider à détruire une fois pour toute la carotte qui attire tous ces politiciens.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jean Jacques Bukasa | GFA7ICS - posté le 19.10.2020 à 19:58

(Suite)...nous aurons nettoyé de ce cadre tous les opportunistes actuels et éventuels qui n'ont aucun projet de société à présenter mais se battent pour le haut siège pour qu'ils se mettent et s'enrichissent aussi en utilisant le peuple qui mangera la poussière de leur demagogies comme marche pied; Ils doivent entrer dans les institutions avec ce qu'ils ont et sortir avec ce qu'ils avaient comme biens pour ne présenter au peuple que leur travail de conscience.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jean Jacques Bukasa | GFA7ICS - posté le 19.10.2020 à 19:57

(Suite)... Ils entreront dans les institutions en sandales comme Ghandi et en sortiront en sandales avec un salaire moins que le petit ouvrier, avec la prison et la justice grandement prêtes à accueillir les malhonnêtes et le peuple aura récupéré son pouvoir, son âme, sa voix, et ses richesses seront distribuées équitablement. C'est celle-là la voie du salut; La politique, l'opposition sans conscience est un parent pauvre. Lorsque nous éliminerons la carotte qui les attire c'est à dire les salaires et le profit, lorsque nous introduirons le bénévolat à ce niveau, la politique et l'opposition deviendront constructives, nous auront sauvé le Congo de tous ses maux et nous...

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jean Jacques Bukasa | GFA7ICS - posté le 19.10.2020 à 19:56

Otons de la voie la carotte qui rend beaucoup de gens fou, et le Congo sera sauvé: Ramenons la position dans les institutions publiques a une affaire de vocation et coulons cela dans la Cconstitution et les rues et les bureaux se videront des avares et il fera bon de vivre au Congo; le servant doit y entrer avec des "sandales" et en sortir avec des "sandales" . Du président au plus petit des travailleurs, tous doivent toucher le même salaire, par exemple $1000 pour commencer, et le petit travailleur un peu plus parce que c'est lui qui va rendre la ville et le pays propre, c'est lui qui va construire les routes et les maisons, c'est lui qui va planter pour nous nourrir etc. Ils...

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jean Jacques Bukasa | GFA7ICS - posté le 19.10.2020 à 19:31

...le plus pauvre du monde pourtant dans le pays le plus riche du monde.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jean Jacques Bukasa | GFA7ICS - posté le 19.10.2020 à 19:30

Il est quand même bizarre que les opposants et les hommes de l’Église ne parlent que des élections, donc sans honte du tout de comment assurer leurs poches dans le futur; aucun ne parle d'une solution de développement rapide ou immédiate pour aider la population. Cela montre clairement à qui nous avons à faire. La solution au développement immédiat nous l'avons déjà donné et il n'y en a pas 2: Le débat national doit se situer autour du partage des richesses divisibles (Terres) et indivisibles (Minerais qui exigent la division des parts commerciales) entre les citoyens Congolais pour qu'ils se mettent enfin au travail et quittent du jours au lendemain la zone du citoyen le...

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Laure | TF1HMSV - posté le 19.10.2020 à 16:02

Pour le décollage de la RDC, il est impérieux qu'il y ait une nouvelle génération de la classe et se défaire de tous ses vautours qui remplissent les institutions et partis politiques actuels. Qui n'ont ni cœur ni âme et prêt à tout pour conserver le pouvoir au détriment de la majorité de la population congolaise qui croupit dans une misère noire au détriment d'une poignée des gens avares et stupides qui nous prennent pour des marches pieds.

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Désignation du successeur de Corneille Nangaa: « Les églises décident souverainement de celui...

Politique ..,

Ancien président de la Ceni, le pasteur Daniel Ngoyi Mulunda arrêté à Lubumbashi

Société ..,

Ceni : le processus électoral sacrifié en 2020 à cause de la guéguerre FCC-CACH

Politique ..,

La nouvelle société civile appelle à la réforme de la CENI avant la désignation de ses...

Société ..,