mediacongo.net - Actualités - Covid-19 : les provinces de Kinshasa, Nord-Kivu, Kongo central et Haut-Katanga concernées par les premières doses de vaccin



Retour Santé

Covid-19 : les provinces de Kinshasa, Nord-Kivu, Kongo central et Haut-Katanga concernées par les premières doses de vaccin

Covid-19 : les provinces de Kinshasa, Nord-Kivu, Kongo central et Haut-Katanga concernées par les premières doses de vaccin 2021-03-04
Provinces
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/01-mars/01-07/vaccin_astrazeneca_21_1.jpg -

La première phase d’introduction du vaccin pour l’année 2021 ciblera les quatre provinces de la RDC les plus touchées par la pandémie, à savoir : Kinshasa, Nord-Kivu, Kongo-Central et Haut-Katanga.

Les 1,7 million de doses de vaccin correspondent à la première livraison de 6 millions de doses prévues. C’est une étape historique vers l’objectif d’assurer une distribution équitable des vaccins contre la Covid-19 dans le monde entier, dans le cadre de ce qui sera la plus grande opération d’achat et de fourniture de vaccins de l’histoire. Le reste de doses pourront arriver dans les jours et les semaines à venir, assure l’OMS dans un communiqué de presse conjoint..

La RDC s’est prononcée en faveur de l’utilisation du vaccin Astra Zeneca qui répond aux conditions de conservation existantes dans le pays (entre 2°et 8°C). Un plan de déploiement du vaccin contre la Covid-19 en RDC a été validé par les autorités et approuvé par l’initiative COVAX.

VACCINATION DE 20% DE LA POPULATION

Ce dernier prévoit, sur la base de l’analyse des données épidémiologiques et des orientations de l’OMS, la vaccination de 20% de la population. Il s’agit notamment du personnel de santé qui représente 1% de la population, des personnes âgées de plus de 55 ans (6%) et des personnes souffrant de comorbidités (maladie rénale chronique, hypertension artérielle ou diabète), soit 13%, précise la source.

«La RDC est parmi les premiers pays d’Afrique à recevoir ces vaccins. La vaccination nous permettra de protéger et sauver des vies. Nous devons encourager la population cible à se faire vacciner », a déclaré le ministre de la Santé, le Dr Eteni Longondo.

C’est en décembre 2020, append-on, que le Gouvernement congolais avait introduit sa demande de vaccin contre la Covid-19. Le ministère de la Santé, par l’entremise du Programme élargi de vaccination (PEV), assurera les activités de vaccination contre la pandémie en sites fixes sur l’ensemble du territoire national.

Ces doses de vaccin sont le fruit du partenariat entre la Coalition pour les Innovations en matière de Préparation aux épidémies (CEPI), Gavi, l’UNICEF et l’OMS. L’UNICEF a assuré la commande et le transport des vaccins, du matériel d’injection et du matériel de protection. Il va également assurer la qualité de la chaine de froid et du stockage des vaccins, rassure la source. Le PEV procédera à la formation du personnel de santé sur les aspects logistiques et à la sensibilisation de la population avant les opérations de vaccination proprement dites.

LE ROYAUME-UNI ET LES ETATS-UNIS SE REJOUISSENT

Plusieurs pays, parmi les principaux bailleurs de Covax, se réjouissent de l’arrivée des vaccins au Congo-Kinshasa. C’est le cas du Royaume-Uni et des Etats-Unis d’Amérique.

Pour Juliette John, Directrice de la Coopération britannique, « le Royaume-Uni est ravi que la RDC soit parmi les premiers pays au monde à recevoir des vaccins contre la Covid-19 grâce à l’initiative Covax», ajoutant que le pays «est l’un des fondateurs et principaux bailleurs de Covax […] . avec un engagement de 750 millions de dollars ». Le Royaume-Uni, en collaboration avec ses partenaires internationaux, se dit disposé à accompagner la RDC pour lutter contre la Covid-19.

Il en est de même des Etats-Unis d’Amérique, qui par la voix de leur ambassadeur en RDC, Mike Hammer, se disent fiers de travailler avec les autres partenaires pour lutter contre la Covid-19. «Dans le cadre de cet engagement, le Président Biden a annoncé une contribution de 4 milliards de dollars américains pour soutenir l’initiative internationale Covax et les États-Unis sont fiers de travailler aux côtés du gouvernement de la RDC et des autres partenaires pour apporter ce vaccin d’importance vitale pour le peuple congolais», a souligné le diplomate américain.

LE PLUS DUR RESTE LA SENSIBILISATION

Les doses de vaccin étant arrivées, le plus dur reste à faire. C’est la sensibilisation qui doit être menée auprès de la population qui reste sceptique quant à la prise de ce vaccin. Ce, à la suite d'une certaine opinion négative véhiculée autour de ce vaccin. Il appartient donc aux autorités sanitaires congolaises, de sensibiliser la population bénéficiaire au bien fondé de ce vaccin.

Ce qui s’est passé à Lubumbashi, au Haut-Katanga et à Bukavu au Sud-Kivu, le 25 février dernier , illustre bien ce que pensent les Congolais de ce vaccin. On se rappelle que ce jour-là, une panique généralisée a envahi les écoles et la ville de Lubumbashi en général, ainsi que les écoles de Bukavu. A la base de cette effervescence inhabituelle, des rumeurs sur la vaccination contre la Covid-19. Ce qui a affolé et paniqué élèves et parents d’élèves.

Kléber Kungu
Forum des As / MCP, via mediacongo.net
1364 suivent la conversation
7 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Meso Mbuaki | 9KYSFK8 - posté le 04.03.2021 à 13:00

La vaccination n’étant pas obligatoire et la RDC étant un état de droit , PERSONNE ne peut ni OBLIGER ni EMPÊCHER ceux qui veulent se faire vacciner .Comme ça se passe dans le monde entier . D’ailleurs je suis curieux d’entendre la position officielle des opposants sur cette question qui relève de la santé publique .

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
dengombi | TAGYXKS - posté le 04.03.2021 à 11:05

6 millions de doses de vaccin, c'est très peu. Le gouvernement ne doit pas seulement attendre des dons. Il doit commander aussi des vaccins avec ses propres moyens comme le font d'autres pays africains. Le prix du vaccin Astra Zenneca est de 1,5 $. On sort facilement 12 millions de dollars pour une session extraordinaire de l'Assemblée Nationale et on ne le fait pas quand il s'agit de la santé de toute la nation. Ces 12 millions permettraient d'acheter 8 millions de doses de vaccin.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mogr@ | O1MX8S9 - posté le 04.03.2021 à 10:17

... Parlement eza na 500 députés, c'est déjà trop. Gouvernement eza soirée na 35 ou 45 ministres, c'est déjà trop. Kamata Sénat eza na 110, baza bato. Kamata FCC, Kamata CACH, soki bongo nyonso basangani, basala bongo VACCIN. Après on verra, eza bien, eza bien te. Mais, ÉPARGNEZ LE PEUPLE,.... Past. MUKUNA

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
microKa | 6UEOR41 - posté le 04.03.2021 à 09:21

Des bandits de grand chemin, ces idiots des politiciens croient que accepter le dictat de l'oligarchie financière mondiale peut les aider à bien régner sur des populations esclavagisées. Ils paieront cher un jour. Les esclaves finiront par se révolter un jour

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
microKa | 6UEOR41 - posté le 04.03.2021 à 09:20

Pourquoi faire des arrangements sur la santé d'autrui en cachette??????????????????????????????

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Hama | AXLM1XA - posté le 04.03.2021 à 09:18

Il faudra que Eteni Longondo, Jean Jacques Muyembe et Fatshi Béton ainsi que leurs familles donnent l’exemple au cours d'une cérémonie publique, comme le pouvoir sait bien le faire,en se faisant vacciner les premiers.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
microKa | 6UEOR41 - posté le 04.03.2021 à 09:18

Des bandits de grand chemin, ces idiots des politiciens croient que accepter le dictat de l'oligarchie financière mondiale peut les aider à bien régner sur des populations esclavagisées. Ils paieront cher un jour. Les esclaves finiront par se révolter un jour

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie
AUTOUR DU SUJET

Covid-19 : le ministère de la Santé renforce les contrôles aux frontières après la...

Santé ..,

L'OMS approuve d'urgence le vaccin anti-Covid-19 chinois Sinopharm

Santé ..,

Des scientifiques ont appris à des abeilles à identifier un cas de Covid-19 en quelques secondes

Insolite ..,

Covid-19 à Kinshasa : un immeuble de la Gombe mis en quarantaine

Société ..,