mediacongo.net - Actualités - Élections : le CNSA propose une présidentielle à deux tours



Retour Politique

Élections : le CNSA propose une présidentielle à deux tours

Élections : le CNSA propose une présidentielle à deux tours 2021-05-01
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/05-mai/01-02/olengakoy_cnsa_21_02145.jpg -

Le Conseil national de suivi de l’accord et du processus électoral ( CNSA ) apporte sa contribution aux réformes électorales déjà entamées au niveau de la Chambre basse du Parlement.

Pour renforcer la légitimité du président de la République, l’institution d’appui à la démocratie dirigée Joseph Olenghankoy Mukundji recommande le retour de l’élection présidentielle à deux tours.

Le CNSA propose également la suppression du seuil de représentativité instituée dans l’actuelle loi électorale dans le but de donner les mêmes chances à tous les candidats.

« Sur la loi portant organisation des élections : la restauration du second tour pour la présidentielle, le renforcement de la législation contre la corruption et l’achat de conscience pendant la période préélectorale et électorale, la suppression du seuil de représentativité nationale, provinciale et locale dans la loi électorale pour garantir l’égalité des chances », peut-on lire dans ses recommandations.

Rejoignant les propositions de l’ancien candidat président, Martin Fayulu, le CNSA appelle à l’interdiction des candidatures pour une même personne à plus d’un scrutin au cours d’un même cycle électoral, mais aussi la désignation comme suppléants, des membres de familles par alliance ou de sang jusqu’au troisième degré inclus.

En outre, il suggère la réduction du taux de frais de dépôt de candidature à tous les niveaux.

Joseph Olenghankoy précise que ces recommandations découlent des conclusions d’évaluation des scrutins de décembre 2018 réalisées lors de la tripartite CNSA-gouvernement-CENI du 29 mars 2019.


OURAGAN FM / MCP, via mediacongo.net
2773 suivent la conversation
14 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

SHAKA | 2ZKD172 - posté le 02.05.2021 à 06:54

non aux 2 tours une escroquerie, il fait encore quoi lui Olenga Nkoy ? les deux tours coûtent cher , favorisent des alliances bidons et le tribalisme

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mwalimu | 2PIM3JB - posté le 02.05.2021 à 00:37

CE FARCEUR ET SON CNSA INUTILE ET BUDGETIVORE EXISTENT TOUJOURS...?

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Musuti | S5U9GGM - posté le 01.05.2021 à 18:57

Erratum : je le croyais déjà parti "ad patres".

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Musuti | S5U9GGM - posté le 01.05.2021 à 18:55

Ah, ce monsieur existe toujours ? Je le croyais déjà parti as patres. C'est un téméraire, cet Olenghanyau MUFUZI. Un bon à rien. A-t-il remis l'argent qu'il avait volé lorsqu'il était sinistre (excusez ministre) ? Sinon, il doit rejoindre grand-frère Wilima, expert en gratuité de l'enseignement.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Musuti | S5U9GGM - posté le 01.05.2021 à 18:54

Ah, ce monsieur existe toujours ? Je le croyais déjà parti as patres. C'est un téméraire, cet Olenghanyau MUFUZI. Un bon à rien. A-t-il remis l'argent qu'il avait volé lorsqu'il était sinistre (excusez ministre) ? Sinon, il doit rejoindre grand-frère Wilima, expert en gratuité de l'enseignement.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Meso Mbuaki | 9KYSFK8 - posté le 01.05.2021 à 18:18

Avoir réduit toute l’exercice de la démocratie au Congo à l’élection présidentielle est la plus grande erreur que nous avons commis , l’élection présidentielle n’est que le moyen de choisir un des animateurs des institutions de la république. Quand à cette CNSA , elle n’a plus des raisons d’exister même si Olengakoy prétend que le processus électoral n’est pas terminé tant les élections municipales n’ont pas eu lieu.

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Lwabeya Ntumba | LAAJN8T - posté le 01.05.2021 à 16:40

EHHHHHHHHH! Il existe encore? Oh! Mon Dieu. Rien n'a disparu dans ce pays........

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Roland Mak | 2QT4LE8 - posté le 01.05.2021 à 15:17

Il faut d'abord commencer par la suppression totale de cette organisation appelée CNSA L'accord que vous suiviez est déjà caduque à ce que je sache. Le gouvernement de votre accord j'espère était celui de Bruno Tshibala . Il y a déjà des nouvelles institutions à quoi sert ce CNSA. Ne gaspillez plus l'argent du pays avec de dépenses inutiles de CNSA et consorts, l'heure est la reconstruction du pays et sa sécurisation.

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 01.05.2021 à 12:43

...gouvernement et homme d'état numéro un du pays. Le pays gagnera ainsi avec la suppression des salaires irréalistes d'un président et ses 1001 conseillers inutiles et les autres fabrications salariales fanfaronnes congolaises qu'on voit.

Non 0
Oui 40
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 01.05.2021 à 12:41

Au Congo il faudra réformer le mode de gouvernement en soi pour une meilleure gouvernance. Supprimer l'institution président de la république qui fait courir tout le monde y compris en armes pour y accéder et en faire juste un poste honorifique avec un bureau de protocole conséquent. Réformer la loi qui régit les partis politiques et l'exercice de la politique par les citoyens et citoyennes, le tout conduisant à supprimer le pléthore et la médiocrité observée dans le chef des formations politiques et leurs praticien/nes. Assurer ainsi que le parti politique élu véritablement désigne son leader premier ministre qui devient chef du gouvernement et homme d'état numéro un du...

Non 0
Oui 84
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Loup qui ne dort | 4J8SNI2 - posté le 01.05.2021 à 11:06

"Ces recommandations découlent des conclusions d’évaluation des scrutins de décembre 2018 réalisées lors de la tripartite CNSA-gouvernement-CENI du 29 mars 2019". Nous espérons que cette fois-ci, les "mandataires" ne brandiront plus leur amnésie des acquis engrangés de par le passé à travers tous les travaux d'évaluation à tous les niveaux de pouvoir pour une sérieuse redéfinition du projet de société que le peuple aspire à voir se réaliser.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
bobo | T3DJ93C - posté le 01.05.2021 à 09:30

Manque a faire

Non 3
Oui 30
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Steve Mbikayi récolte 113 751 signatures pour la suppression des certaines institutions...

Politique ..,

Le CNSA recommande au gouvernement de mettre à la disposition de l’armée des moyens «...

Société ..,

Le CNSA note « une attitude d’indifférence » des acteurs politiques face à...

Politique ..,

Rencontre Tshisekedi-Kabila : "Je crois qu'elle s'inscrit déjà dans l'agenda du Chef de...

Politique ..,