mediacongo.net - Actualités - Haut-Katanga : les non-dits de la rencontre entre Moïse Katumbi Mike Hammer



Retour Politique

Haut-Katanga : les non-dits de la rencontre entre Moïse Katumbi Mike Hammer

Haut-Katanga : les non-dits de la rencontre entre Moïse Katumbi Mike Hammer 2021-09-17
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/09-septembre/13-19/mike_hammer_et_moise_katumbi_21_0.jpeg -

La rencontre, la semaine dernière au village Kashobwe, dans le Katanga, entre l’ambassadeur américain Mike Hammer et le président d’Ensemble pour la République, Moïse Katumbi, continue de défrayer la chronique rdcongolaise. De nombreux observateurs se sont interrogés sur les tenants et aboutissants de ce rendez-vous dans la jungle en raison de l’actualité mouvementée de ces derniers jours dans notre pays.

Alors que plusieurs d’entre eux ont mis l’accent sur les sujets qui fâchent aujourd’hui entre le chairman ainsi que ses partisans et l’Union Sacrée de la Nation, créée par Félix Tshisekedi, d’autres se sont appesantis sur la question des élections générales de 2023, s’inquiétant de la tendance, selon eux, à exclure Moïse Katumbi de la course, sur base de la proposition de loi Tshiani sur le verrouillage des fonctions de souveraineté, des positions en flèche prises par les partisans d’Ensemble et des menaces implicites sur la stabilité des institutions du pays.

Des compte-rendus de la presse ont souligné le souhait du gouvernement américain, à travers son représentant Mike Hammer, pour la tenue dans les délais constitutionnels des élections générales de 2023. Mais aussi de leur organisation dans la paix et la transparence pour préserver la stabilité en République Démocratique du Congo et dans les Grands Lacs.

Des non-dits et des signaux

La plupart des commentaires ont ainsi mis en exergue le fait que le rendez-vous de la ferme Kashobwe constituait un message clair à l’attention et à l’intention de Moïse Katumbi Chapwe.

En l’occurrence, Mike Hammer a dit exactement qu’il s’était rendu à Kashobwe afin de palper du doigt les investissements mis en place par Moïse Katumbi, notamment dans le domaine agricole. Mais le venin étant toujours dans la queue, l’on retient surtout que l’ambassadeur américain déclare avoir insisté auprès de Moïse Katumbi sur le fait que son pays souhaite que les élections en 2023 soient mieux organisées que celles de 2018.

Question : pourquoi un tel message au président d’Ensemble qui n’est ni le gouvernement, ni le pouvoir organisateur des élections ?

La réponse pourrait être à rechercher dans les dernières déclarations en date du chairman, au cours desquelles il a semblé menacer, d’une manière ou d’une autre, la bonne tenue des élections.

On peut du coup penser tout ce que l’on veut, sauf que le patron d’Ensemble et le diplomate américain se seraient rencontrés dans la jungle uniquement pour échanger des banalités et des amabilités, se donner des tapes dans le dos ou parler du bon temps.

Se donnant en revanche la peine de traduire en langage politique ce qui a été déclaré en langage diplomatique, plusieurs autres commentateurs ont ainsi tenté de décrypter les échanges entre les deux interlocuteurs :

Un : Washington est clairement inquiet des annonces en flèche faites par Ensemble de Moïse Katumbi – quitter à terme l’Union Sacrée puis le gouvernement – et qui pourraient avoir pour effet de déstabiliser les institutions.

Deux : le Partenariat Privilégié pour la Paix et la Prospérité (PPPP) auquel tient Washington pour son retour historique en RDC ainsi que dans les Grands Lacs, ne s’accommoderait pas d’un détricotage brutal, piloté par Moïse Katumbi à partir du Grand Katanga, d’un processus très déterminant sur le plan stratégique.

Trois : aux yeux des Américains, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, avec ses qualités et ses défauts, est à l’heure actuelle la pierre d’angle de cette stratégie qu’entend poursuivre et développer Washington en Afrique et dans les Grands Lacs africains.

Quatre : le dilemme pour Moïse Katumbi se situerait entre deux risques au prix fort. D’une part, bousculer la vision américaine telle qu’elle se dégage à court, moyen et long terme à travers le partenariat stratégique Kinshasa-Washington et en supporter les conséquences. Ou, d’autre part, subir Félix Antoine Tshisekedi durant un deuxième mandat à la tête du pays, moyennant des ajustements institutionnels et décaler peu ou prou son ambition pour 2028.

Un geste de bonne volonté ?

C’est en ce moment et de cette manière que tout se joue en effet de manière feutrée dans des cercles politiques et diplomatiques de Kinshasa, quand la presse se perd souvent dans les effets d’annonce, les conjectures et les apparences. De sorte qu’en lieu et place du clash institutionnel récemment brandi par Moïse Katumbi, on devrait plutôt s’orienter vers des compromis historiques, dont le sacrifice serait par exemple la proposition de loi Tshiani. Celle-ci ne serait pas bloquée de manière anti-démocratique comme l’ont suggéré certains, mais devrait, par contre, passer par les fourches caudines des mécanismes parlementaires afin de subir des métamorphoses, ou encore d’être postposée en attendant les jours meilleurs.

Il restera à savoir si, moyennant ces ajustements, avec à la clé plus de responsabilités pour Ensemble, Moïse Katumbi, qui sera encore dans la fleur de l’âge, se sera formé à plusieurs métiers d’Etat et aura acquis plus de sagesse et d’expérience entre-temps, bénéficiera du soutien automatique de Washington pour 2028. Rien, évidemment, n’est moins sûr quand l’Udps tend désormais à s’organiser, quand le PPRD entreprend de se battre pour sa survie, et que l’ombrageux Chairman du MLC est décidé à défendre ses positions au cœur du dispositif politique congolais…

Retour d’ascenseur ou pas, force est de constater que sur le vaste échiquier politique congolais, Moïse Katumbi est déterminé à ne pas céder le moindre pouce de terrain sans en tirer, d’une manière ou d’une autre, des dividendes politiques. Déjà, en signe de bonne volonté, il s’est clairement et publiquement désolidarisé de la marche programmée par le tandem Fayulu-Muzito pour le compte de la plateforme Lamuka, expliquant que le pays doit avancer et que ce n’est pas le moment de le bloquer avec des manifestations. Qu’en termes politiques tout cela est dit !

Kenge Mukengeshayi
Le Phare / MCP, via mediacongo.net
3398 suivent la conversation
10 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Le sage | SD3Y66Q - posté le 18.09.2021 à 18:11

Une longue liste d'hypothèses non plausibles.

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Meka-Okangama | 6VTSV3N - posté le 18.09.2021 à 14:27

L'auteur de l'article un membre de l'udps essaie de desinformer de se donne une conscience tranquille par peur du message claire de washigton a tshilombo: les usa ne vous accompagnera jamais jamais dans la fraude,car la gachette des troubles en afrique se trouve au congo et le monde entier sera destabilise.

Non 1
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 18.09.2021 à 14:20

(Suite)qui se battent au Congo, depuis l 'indépendance disons. Aujourd'hui la guerre Cina/ USA en Afrique Centrale. Tous les opposants d'hier avaient fait legence aux USA. Bemba, Fayulu, katumbi, kamarehe, bahati eecc chacun d'eux veut un Congo des affairistes et une économie libérale. Malheureusement avec eux peut être sont les portes des dettes avec FMI, BM, eecc qui vont s'ouvrir de temps en temps, mais jamais l'argent du gvt.USA.

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 18.09.2021 à 14:10

Pour comprendre ce que fait Hammer, il faut lire et comprendre son curriculum vitae. Un Ambassadeur peut-être un homme d'affaires ou un diplomate. Un civil ou homme d'affaires qui a financer la campagne d'un Président peut-être nommer Ambassadeur, pour remerciement. Ntita Hammer par son curriculum, est homme à la défenses des intérêts USA à l'extérieur. Donc homme des services secrets des USA, qui doit tenir l'Afrique Centrale dans les mains des USA. Il incarne la politique de la politique de l'Afrique Centrale que Tshilombo execute. La loi Tshiani est l'antithèse de cette vision Américaine.. Bref la lutte entre patriotisme nationalisme et servilisme libéral qui se battent,...

Non 2
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Taty | JUCJQ3P - posté le 18.09.2021 à 13:28

RDC : Les réserves de change se chiffrent aujourd'hui à plus de 3,3 milliards USD, un record historique jamais atteint au pays (Gouverneure BCC)

Non 7
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 18.09.2021 à 12:25

les USA ont interet de voir un Gard naïf comme tshilombo a leurs soldes president après les deux Kabila père et fils qui ne voulait pas des USA en RDC, ce pourquoi l'ambassadeur Hummer est comme chez lui en RDC,le vrais boss de Tshilombo sans doute on demande a Katumbi d'aider Tshilombo en lui promettant la succession de Tshilombo après ses mandats ,Katumbi ne pas un vrais politicien il aurait due anticiper tout ça avant de soutenir bêtement la naissance de l'union sucrée hors Tshilombo était a leur merci dot au mur face au FCC

Non 2
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Papa Fololo | VNWZBF1 - posté le 18.09.2021 à 05:29

O tolobaki te. Deux façons de tenir le frétin MOKAT par les couilles : Loi TSHIANI et sa Gestion du Katanga. Troisième et quatrième. . . To bombi.

Non 6
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mwalimu | 2PIM3JB - posté le 18.09.2021 à 02:33

(Suite...) Kenge Mukengeshay est l'un de ces sophistes excellant dans la logique de dependance de la RDC des desseins Americains, plus de 60 ans apres la pretendue independance de la RDC. Kenge croit dur comme fer que Joe Biden et Secretaire d'Etat Anthony Blinken n'ont pas de soucis plus importants que le sort de leur dauphin Fatshi et la protection de sa jouissance au sommet malgre un bilan desastreux inbu de vides promesses a son "Peuple d'Abord".

Non 2
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Fils | 8FWV95V - posté le 18.09.2021 à 02:11

Voila une analise tres poliquement haute, A meme temps les un sur les netes ce sont donner des metiers de diviser les congolais et de cree la.heine tribale. Voici les decideurs et leurs orientations. Ce pas voa I jures ni tribalisme qui peut changer qlqs chose.

Non 7
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mwalimu | 2PIM3JB - posté le 18.09.2021 à 02:05

Avec son arrogance de (pseudo-)analyste politique, Kenge Mukengeshayi se perd dans des conneries en pretendant connaitre la politique Americaine envers la RDC mieux que les Americains eux-memes. Et ce en se basant sur l'activivisme nauseabond de l'electron libre Mike Hammer - devenu lobbyiste de son copain Fatshi. A noter le long de son verbiage a faire dormir debout, que Kenge tente faussement de demontrer le soutien des Americains pour un 2nd mandat de Fatshi en 2023. Comme si les Americains colonisaient la RDC. Kabuya et sa bande a Limete ne peuvent qu'etre "fiers" de leur frere Kenge. ce mec pretend connaitre en fond la politique Americaine en RDC rien quen observat...

Non 2
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Le Gouvernement initie un audit de tous les contrats de concessions forestières
AUTOUR DU SUJET

Haut-Katanga : Le gouvernement provincial décide de sécuriser le site minier de Shinkolobwe...

Provinces ..,

Haut-Katanga: Une cinquantaine de personnes périssent dans l’incendie d’un bus à Lubumbashi

Provinces ..,

Haut-Katanga : Un des fils de Kyungu wa Kumwanza “tabassé” au directoire de l’UNAFEC

Provinces ..,

Nicolas Kazadi : « Des centaines de millions de dollars de manque à gagner dans le secteur...

Economie ..,