mediacongo.net - Actualités - Trois ans après l’alternance, l’ombre de Kabila plane toujours sur le pays ?



Retour Politique

Trois ans après l’alternance, l’ombre de Kabila plane toujours sur le pays ?

Trois ans après l’alternance, l’ombre de Kabila plane toujours sur le pays ? 2022-01-27
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/01-janv/24-30/jkabila_kabange_21_0.jpeg -

Joseph Kabila Kabange

Le 24 janvier 2019, la RDC a vécu l’un de ses plus beaux jours, certainement le plus beau depuis le 30 juin 1960. Ce jour-là, l’esplanade du Palais de la nation a accueilli du monde pour un événement jamais vécu : une passation pacifique du pouvoir entre deux présidents élus. Trois ans plus tard, que reste-t-il de ce jour historique ?

Le 24 janvier 2019, à l’issue de son élection au suffrage universel, Félix Tshisekedi prêtait serment en qualité de cinquième président de la RDC. Bien plus qu’un serment, cette date marquait surtout une double victoire : celle de la démocratie et de la souveraineté congolaise. En effet, contrairement aux cycles électoraux de 2006 et 2011, celui de 2018 a été organisé sur fonds propres.

Tshisekedi investi, c’était surtout la réalisation d’un grand rêve, celui de voir deux présidents cohabiter dans notre pays : un ancien et un autre en fonction, avec en prime un passage de témoin dans les règles de l’art.

En effet, durant les 59 premières années de son existence, la RDC n’avait jamais eu ce privilège. Kasa-Vubu, premier président du Congo indépendant, est mort quatre ans après son renversement dans un anonymat complet. A son tour, Mobutu est décédé quatre mois après son éviction. Scénario plus affreux encore, Laurent Désiré Kabila a été assassiné en pleines fonctions.

Kabila à jamais dans l’histoire

Arrivé au pouvoir à tout juste 29 ans, Joseph Kabila a su relever plusieurs défis : organiser les élections et asseoir la culture du vote, mais surtout offrir au pays sa première transition démocratique et pacifique. Oui, ce n’est nullement un cadeau, mais un prescrit constitutionnel. Et on connait la valeur des Constitutions dans les démocraties africaines. Bien plus, les élections de 2018 ont surtout consacré la victoire d’un candidat de l’opposition, de quoi rendre l’histoire encore plus belle.

La scène restera à jamais dans les annales du pays. Sur l’estrade installée ce 24 janvier 2019, le couple Tshisekedi et le couple Kabila partageaient les honneurs et célébraient ensemble la victoire de tout un peuple. Le lendemain, la remise et reprise a finalement eu lieu. Le désormais sénateur à vie Kabila se retranchait dans son domaine de Kingakati pour faire de l’espace au nouvel homme fort de Kinshasa.

L’alternance oui, mais pour quels résultats ?

Trois ans après l’événement, l’état de grâce est terminé pour Tshisekedi. Fini les tâtonnements, fini les apprentissages, place au travail. Surtout que le Congo est très en retard. Seulement, 36 mois après, les résultats tardent à venir. Les opposants, donneurs de leçons d’hier et aujourd’hui au pouvoir, semblent répéter les erreurs qu’ils condamnaient jadis. Même parti et déplumé, Joseph Kabila conserve son ombre sur la nation. Aujourd’hui, tout semble se mesurer à lui : les actions, les bavures et mêmes les bêtises.

L’alternance pacifique était censée nous faire couper les ponts avec les méthodes du passé. Malheureusement, l’on se plait à les prendre aujourd’hui pour modèle. Ce 24 janvier, bien plus qu’une célébration, chaque Congolais devrait se rappeler de Rossy Mukendi, Thérèse Kapangala et d’autres héros de la démocratie qui ont arraché cette victoire au prix de leur sang. Les honorer, c’est rectifier le tir et ne plus refaire ce qu’on reprochait au régime passé. Vive l’alternance !


Habari RDC / MCP, via mediacongo.net
8415 suivent la conversation
3 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Mampuya | T6L7OKA - posté le 27.01.2022 à 16:53

(Suite) 37 des discours vagues. Si nous voulons la démocratie, si nous parlons de la pratique démocratique avec sa jurisprudence Kabila sera toujours là. Le pire très peu des politiciens peuvent dire de n'avoir pas travaillé avec Kabila. Nous avons diabolise' ,au lieu d'apprendre, comprendre.

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 27.01.2022 à 16:48

Kabila reste et sera toujours la pierre angulaire de comparaison au retour de la démocratie de 1960 , kasavubu Président, Lumumba 1er ministre. Cette période fut de courte durée, interrompues par la bande de la cia sous Mobutu. Kabila a renoué le pays avec la pratique de la démocratie, pendant 18 ans. 18 ans d'âge en Europe, l'homme est considéré mâture, adulte responsable de soi même et des ses actes. Notre démocratie devait etre, mâture, animer par des hommes mûrs. Malheureusement il n'en est pas ainsi. Le pire l'actuel Président est fils de l'udps, sensé avoir un parti politique robuste sur ses épaules. Aujourd'hui ce parti a montré ses limites dans tous les sens....

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Meka-Okangama | 6VTSV3N - posté le 27.01.2022 à 12:31

Si c'etait pour aboutir a ce regime des talibans idolatres, de Rossy Mukendi, Thérèse Kapangala et d’autres héros de la démocratie ne devraient pas mourrir.

Non 0
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Conférence des donateurs de l’UA : Félix Tshisekedi annoncé à Malabo
AUTOUR DU SUJET

Laurent Onyemba: « Vivement la deuxième alternance pour un développement intégral »

Politique ..,

Alternance: le président Felix Tshisekedi n'a plus que 2 ans pour convaincre !

Politique ..,

L’an 3 de l’alternance : Charles Okoto suggère qu’on « enseigne aux enfants à l’école...

Politique ..,

3 années de Félix Tshisekedi à la tête du pouvoir: Des premiers signaux positifs

Politique ..,