mediacongo.net - Actualités - Expulsion de Kabund: après Kabila, Kamerhe, le temps de l’ingratitude continue ?



Retour Politique

Expulsion de Kabund: après Kabila, Kamerhe, le temps de l’ingratitude continue ?

Expulsion de Kabund: après Kabila, Kamerhe, le temps de l’ingratitude continue ? 2022-01-31
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/01-janv/31/fatshi_kabila_tete_a_tete.jpeg -

Après Kamerhe, après Kabila, au tour de Kabund d’être mis hors jeu. Les principaux acteurs congolais  qui ont amené frauduleusement Tshisekedi sur le trône de la RDC ont été écartés sans ménagement.

La Convention démocratique de l’UDPS, le parti présidentiel en République démocratique du Congo, a décidé, ce samedi 29 janvier, de destituer Jean-Marc Kabund de ses fonctions de président ad intérim du parti et même de l’exclure définitivement. Parmi les griefs évoqués, les négociations sans mandat officiel de Kabund avec les responsables du parti de l’ex-président Joseph Kabila début 2019.

En attendant l’hypothétique organisation d’un congrès du parti (attendu depuis des années) pour élire la nouvelle direction, Augustin Kabuya, secrétaire général confirmé dans son poste ce samedi, sera le “patron” de l’UDPS. Il a directement fixé le cap en expliquant que l’essentiel pour le parti est de “faire gagner Félix Tshisekedi aux prochaines élections.”

Jean-Marc Kabund demeure pour l’instant premier vice-président d’une Assemblé nationale en vacances et dont la prochaine session n’est pas prévue avant le mois de mars prochain.

Kabund après Kamerhe et Kabila

Avec le départ forcé de Jean-Marc Kabund, Félix Tshisekedi boucle son divorce avec tous les acteurs nationaux qui l’ont amené frauduleusement à la tête de l’État. Le secrétaire a.i. de l’UDPS fut en effet la cheville ouvrière au sein de l’UDPS des négociations avec le clan Kabila qui ont permis d’installer leur représentant à la tête de l’État sans que les résultats officiels de l’élection présidentielle ne soient jamais publiés. Il n’aurait jamais pu mener ses pourparlers sans l’aval de Félix Tshisekedi.

L’autre grand acteur de ce tour de passe-passe fut Vital Kamerhe, colistier et cofondateur avec Félix Tshisekedi de la plateforme électorale Cap pour le Changement (Cach). Un temps directeur de cabinet du président, Vital Kamerhe qui devait être le candidat à la course à la présidence de la République de cette plateforme en 2023, fut condamné en juin 2020 à 20 ans de prison pour “détournement de deniers publics”, une peine ramenée à 13 ans en appel en juin 2021 avant qu’il ne soit relâché sous condition le mois dernier.

L’alliance formée avec la Kabilie a, elle, volé en éclat fin 2020 et la majorité des “élus” sous l’étiquette du Front Commun pour le Congo (FCC) ont été purement et simplement rachetés par le clan présidentiel. Les artisans au sein de la Kabilie qui n’ont pas accepté de rejoindre l’Union sacrée de Tshisekedi vivent aujourd’hui en exil.

Kamerhe, Kabila et Kabund, les complices congolais de l’accession au trône de Félix Tshisekedi ont tous désormais goûté à l’ingratitude présidentielle.


La Libre Afrique / MCP, via mediacongo.net
8524 suivent la conversation
6 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Janvier | SPXCQ3E - posté le 31.01.2022 à 11:20

Kamerhe, Kabila et Kabund, les complices congolais de l’accession au trône de Félix Tshisekedi ont tous désormais goûté à l’ingratitude présidentielle. Quoi ça?

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Benoit kangoma | DL8NMG7 - posté le 31.01.2022 à 11:17

On ne peut pas resoudre les problemes au pays en meme temps resoudre encore les problemes d'un parti politique ( udps ); comment les problemes interne de l'udps peuvent bloquer tout les projets au pays ?? Les dirigeants de ce pays doivent savoir que les congolais dont ils considerent comme des idiots sont capable de faire la campagne de diabolisation contre eux a fin de trouver leur echec de 2023.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 31.01.2022 à 11:07

(Suite) jouissance de la misère du peuple, de la richesse du pays. La vision est de courte vue pour amuser et épater le peuple. Boucher un trou, devient évènement historique

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 31.01.2022 à 11:03

Il faut mettre de côté la parole élections frauduleuses, si nous voulons comprendre l'homme politique congolais depuis l'indépendance, avec Mobutu, avec Kabila eecc. Frauduleuses où pas, si l'homme politique congolais était sérieux Tshilombo se serait plus là depuis longtemps. Il y'a eu violation des textes plusieurs fois. Mais surtout le tax RAM est l'indicateur principal. Tout le monde dans l'usn est contre, mais aussi longtemps que le chef de bande Tshilombo, ne consent son élimination ce tax reste, pas même une démission de protestation des accolytes de la bande. Conclusion même avec Fayulu ou autre, l'homme politique congolais reste égal à lui-même, jouissance de la...

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JM Karavia | 6LYIFOO - posté le 31.01.2022 à 10:10

Conseil a JM Kabund: Malgre cette defenestration et humiliation qui vous serviront de reference pour eviter des comportements megalomanes, ne vous decouragez pas. Allez vite joindre le camp de la "vraie MAJORITE" des Congolais pour mieux servir le pays d'ici 2023 sous impulsion de jeunes leaders comme Delly Sesanga ou Claude Lubaya, donc plus meritocrates que la bande d'escrocs venus de Matonge sous Felix Tshilejelu. Les Congolais ne voient pas la kleptocratie UDPS-USN piloter leur pays et leur avenir d'ici 2023.

Non 1
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Okolela | V73Q7NS - posté le 31.01.2022 à 10:10

Maman TSHALA MWANA avait raison de chanter " Ingratitude " - Tout en rejettant tous ceux-la qui l'ont porter au sommet de l'Etat. Beaucoup des Conseillers de Tshilombo detournent l'argent de l'Etat, mais non inquites.

Non 1
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Un ancien premier ministre rwandais accuse le régime de Kigali de jouer la carte de l’Occident pour déstabiliser la RDC
AUTOUR DU SUJET

Assemblée nationale : la candidature de prof André Mbata portée par l'UDPS pour remplacer Kabund

Politique ..,

Assemblée nationale : JM Kabund sera remplacé au poste de 1er vice-président le mercredi 27 avril

Politique ..,

L’Assemblée nationale prend acte de la démission de Kabund

Politique ..,

Poste du 1er vice-président à l’Assemblée nationale : la « Gestion des ambitions » à la...

Politique ..,