La force pour faire face au combat

Fortifiez-vous et soyez fermes, ne les craignez pas, et ne soyez pas épouvantés devant eux ; car c’est l’Éternel, ton Dieu, qui marche avec toi ; il ne te laissera pas et il ne t’abandonnera pas… L’Éternel est celui qui marche devant toi ; lui, sera avec toi ; il ne te laissera pas et il ne t’abandonnera pas : ne crains pas, et ne t’effraie pas.

Deutéronome 31. 6, 8

La force pour faire face au combat

T’es-tu déjà demandé ce qui a permis à Moïse, en tant que conducteur du peuple d’Israël, de tenir bon pendant ces années difficiles ? Était-ce l’éducation qu’il avait reçue en Égypte, ou sa force personnelle ? – Non, plus d’une fois Moïse a voulu abandonner à cause de la pression qu’il ressentait. Mais il a été fortifié par la promesse de la présence de Dieu (voir Exode 32. 32-34 ; Nombres 11. 13-19).

À la mort de Moïse, Josué a été choisi par Dieu pour conduire le peuple d’Israël, et l’Éternel lui a fait la même promesse qu’à Moïse (voir Josué 1. 5-9). Ces hommes avaient besoin tous les deux de cette promesse pour les aider à conduire le peuple et à mener les batailles qui les attendaient.

Aujourd’hui, le chrétien doit faire face à de nombreuses charges et à de nombreux combats, et quelquefois ce qui nous est confié peut nous sembler écrasant. Mais nous avons la même promesse que celle qu’avaient reçue Moïse et Josué, et sur laquelle ils comptaient. Le Seigneur Jésus a dit : “Voici, moi je suis avec vous tous les jours, jusqu’à l’achèvement du siècle” (Matthieu 28. 20). Nous lisons aussi : “Que votre conduite soit sans avarice, étant satisfaits de ce que vous avez présentement, car lui-même a dit : Je ne te laisserai pas et je ne t’abandonnerai pas ; de sorte que, pleins de confiance, nous disions : Le Seigneur est mon aide ; je ne craindrai pas” (Hébreux 13. 5, 6).

Il est réconfortant de savoir que le chrétien n’est jamais seul. La force pour combattre ou porter les charges n’est pas en nous ; elle vient du Seigneur. Si lourd que soit le fardeau, ou si difficile que soit le combat, le Seigneur Jésus est avec nous et nous n’avons pas à craindre, car il est notre aide et notre secours. Nous devons nous abandonner à lui, “rejeter sur lui tout notre souci” (1 Pierre 5. 7), et le laisser accomplir tout ce qu’il veut faire en nous et par nous aujourd’hui.

T. Hadley

(La Bonne semence)
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png
Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 04 juin 2024
mediacongo
RETOUR À LA LISTE

Petites annonces : Evénements, Formations, Conférences & Eglises  

Avis aux utilisateurs
Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
Référence : AN1 222 770 Publiée le 04.03.2024 LUBUMBASHI - Lubumbashi 338 vues

La force pour faire face au combat

Ajouter aux favoris
Description
Fortifiez-vous et soyez fermes, ne les craignez pas, et ne soyez pas épouvantés devant eux ; car c’est l’Éternel, ton Dieu, qui marche avec toi ; il ne te laissera pas et il ne t’abandonnera pas… L’Éternel est celui qui marche devant toi ; lui, sera avec toi ; il ne te laissera pas et il ne t’abandonnera pas : ne crains pas, et ne t’effraie pas.

Deutéronome 31. 6, 8

La force pour faire face au combat

T’es-tu déjà demandé ce qui a permis à Moïse, en tant que conducteur du peuple d’Israël, de tenir bon pendant ces années difficiles ? Était-ce l’éducation qu’il avait reçue en Égypte, ou sa force personnelle ? – Non, plus d’une fois Moïse a voulu abandonner à cause de la pression qu’il ressentait. Mais il a été fortifié par la promesse de la présence de Dieu (voir Exode 32. 32-34 ; Nombres 11. 13-19).

À la mort de Moïse, Josué a été choisi par Dieu pour conduire le peuple d’Israël, et l’Éternel lui a fait la même promesse qu’à Moïse (voir Josué 1. 5-9). Ces hommes avaient besoin tous les deux de cette promesse pour les aider à conduire le peuple et à mener les batailles qui les attendaient.

Aujourd’hui, le chrétien doit faire face à de nombreuses charges et à de nombreux combats, et quelquefois ce qui nous est confié peut nous sembler écrasant. Mais nous avons la même promesse que celle qu’avaient reçue Moïse et Josué, et sur laquelle ils comptaient. Le Seigneur Jésus a dit : “Voici, moi je suis avec vous tous les jours, jusqu’à l’achèvement du siècle” (Matthieu 28. 20). Nous lisons aussi : “Que votre conduite soit sans avarice, étant satisfaits de ce que vous avez présentement, car lui-même a dit : Je ne te laisserai pas et je ne t’abandonnerai pas ; de sorte que, pleins de confiance, nous disions : Le Seigneur est mon aide ; je ne craindrai pas” (Hébreux 13. 5, 6).

Il est réconfortant de savoir que le chrétien n’est jamais seul. La force pour combattre ou porter les charges n’est pas en nous ; elle vient du Seigneur. Si lourd que soit le fardeau, ou si difficile que soit le combat, le Seigneur Jésus est avec nous et nous n’avons pas à craindre, car il est notre aide et notre secours. Nous devons nous abandonner à lui, “rejeter sur lui tout notre souci” (1 Pierre 5. 7), et le laisser accomplir tout ce qu’il veut faire en nous et par nous aujourd’hui.

T. Hadley

(La Bonne semence)


Intéressé(e)?
Contactez l'annonceur !
Douceur@L3EVKWY
Auteur : Douceur
Code MediaCongo : L3EVKWY
Envoyer un message


Signaler un abus

Détails sur l'annonceur

Douceur@L3EVKWY
Auteur : Douceur
Code MediaCongo : L3EVKWY
Envoyer un message

Dernières annonces vues

Best of

Ces annonces peuvent vous intéresser

Ils nous font confiance