mediacongo.net - Actualités - Guerre en Ukraine: les habitants de Kiev se préparent à la résistance armée



Retour Monde

Guerre en Ukraine: les habitants de Kiev se préparent à la résistance armée

Guerre en Ukraine: les habitants de Kiev se préparent à la résistance armée 2022-02-26
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/02-fevr/21-27/kiev_defense_22_02141.jpg -

Trois jours après le début de l'invasion russe en Ukraine jeudi 24 février, le sort de Kiev semble ne plus tenir qu'à un fil. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky est toujours dans la capitale. Pendant ce temps, des dizaines de milliers d'Ukrainiens ont fui vers les frontières.

Les points essentiels :

► Ce samedi, tous les regards sont tournés vers la capitale Kiev, où des combats sont en cours. Le chef de l'État ukrainien s'est dit « cible numéro un » de Moscou. La mobilisation générale a été décrétée côté ukrainien. 

► Des cohortes de déplacés, 100 000 selon l'ONU, sont sur les routes de l'Ukraine, et 50 000 personnes ont déjà fui le pays.

► Depuis le début de l'offensive, plusieurs trains de sanctions ont été successivement décidés par l'Union européenne, les États-Unis, le Royaume-Uni et le Canada, ciblant le secteur bancaire, les importations technologiques et de nombreux proches du pouvoir. Elles visent désormais également le président russe Vladimir Poutine et son chef de la diplomatie Sergueï Lavrov.

► Un sommet de l'Otan s'est tenu vendredi. « Nous déployons pour la première fois la Force de réaction au titre de la défense collective pour éviter des débordements sur le territoire de l'Alliance », a précisé Jens Stoltenberg, secrétaire général de l'Otan, à l'issue de la rencontre. La France va déployer 500 hommes en Roumanie dans le cadre de l'Alliance.

5h00 : Le président Volodymyr Zelensky lance un nouvel appel à la mobilisation pour défendre Kiev. 

 
"Nous ne pouvons pas perdre la capitale. Je m'adresse à nos défenseurs sur tous les fronts: cette nuit, l'ennemi va utiliser toutes ses forces pour briser notre résistance de la façon la plus vile, dure et inhumaine." Le président ukrainien Volodymyr Zelensky


03h00 : Pour lutter contre la désinformation, la Lituanie et la Lettonie interdisent la diffusion de chaînes russes et biélorusses. Lisez le reportage de notre correspondante à Vilnius, Marielle Vitureau. 

2h30 : Les forces ukrainiennes affirment avoir repoussé une « attaque » nocturne de militaires russes contre l'une de leurs positions sur l'avenue de la Victoire, une des principales artères de Kiev.


Des flammes s'élèvent dans la nuit à Kiev alors que la Défense ukrainienne dit avoir repoussé une attaque sans plus de précisions, aux premières heures du 26 février 2022. REUTERS - GLEB GARANICH
 

2h12 : Sept présidents d'Europe centrale et orientale (Pologne, Estonie, Lituanie, Lettonie, Slovaquie, Bulgarie, Hongrie) ont assisté en personne à un sommet à Varsovie, dans l'après-midi de vendredi 25 février. La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen était également présente.

Des pays, pour certains frontaliers de l'Ukraine, unis pour dénoncer l'offensive russe et pour tenir pour responsable le Kremlin de « ses actes barbares ». Parmi ces dirigeants, Viktor Orban, le Premier ministre hongrois qui le 1er février, s'était rendu à Moscou pour rencontrer Vladimir Poutine et jouait la carte russe face à l'Union européenne. Mais c'est une amitié entretenue qui appartient désormais au passé.

 
"On voit bien que M. Orban a cessé ses flirts avec la Russie, il s'est complètement aligné avec la politique européenne, d'autant plus qu'il est frontalier de l'Ukraine. C'est par l'Ukraine que les Soviétiques sont entrés en 1944. Il est sûr d'avoir toute la population derrière lui. Je suis persuadée qu'il y a une inquiétude forte" Catherine Horel, directrice de recherche au CNRS et spécialiste de l'histoire contemporaine de l'Europe centrale
 

1h30 : Des Canadiens se sont joints vendredi à leur tour au mouvement de solidarité envers l'Ukraine visible ailleurs dans le monde, tandis qu'Ottawa a annoncé une nouvelle salve de sanctions contre la Russie. À Montréal, des dizaines de personnes se sont rassemblées vendredi après-midi pour dénoncer la guerre en Ukraine sous une tempête de neige, criant « Poutine, enlève tes mains de l'Ukraine », sous les fenêtres du Consulat général de Russie, a constaté une journaliste de l'AFP.

En Argentine, près de 2000 personnes, dont des immigrés ukrainiens et Argentins descendants d'Ukrainiens, ont manifesté vendredi à Buenos Aires contre l'invasion de l'Ukraine, demandant face à l'ambassade russe « le retrait inconditionnel » des troupes de « l'assassin » Poutine. « Russes et Ukrainiens avons beaucoup en commun. Alors mon principal sentiment, c'est la colère : la dernière chose que j'imaginais, c'est que les Russes allaient venir tuer mon peuple », déclarait au bord des larmes à l'AFP Tetiana Abramchenko, 40 ans, arrivée avec sa fille en Argentine en 2014, après l'annexion russe de la Crimée.

Selon des données de la diplomatie argentine, la communauté ukrainienne au sens large, entre Ukrainiens et descendants d'immigrants depuis la fin du 19e siècle, est la septième diaspora ukrainienne au monde, avec 450 000 personnes environ. L'immense majorité de cette communauté est toutefois constituée d'Argentins issus de 3e ou de 4e génération d'Ukrainiens


Manifestation d'opposition à la guerre en Ukraine, à Buenos Aires (Argentine), le 25 février 2022. REUTERS - MARIANA NEDELCU
 

0h35 : « Les soldats doivent retourner dans leurs casernes », a exhorté Antonio Guterres. « L'ONU est née de la guerre pour mettre fin à la guerre. Aujourd'hui, cet objectif n'a pas été atteint ». Mais « nous n'abandonnerons jamais » pour obtenir la paix, a ajouté le numéro 1 des Nations unies, lors d'une brève déclaration aux médias. « Les dirigeants doivent se tourner vers la voie du dialogue et de la paix », a-t-il supplié, notant que « les besoins humanitaires se multiplient et s'étendent d'heure en heure ».

0h10 : À Kiev, la résistance s'organise. Volodymyr Zelensky a décrété la mobilisation militaire générale. Il a appelé les citoyens à se battre pour défendre la souveraineté de leur pays. Témoignages de citoyens en passe de devenir résistants.

Valéry, 46 ans, citoyen désormais officiellement armé : « Je suis citoyen ukrainien. J'ai des valeurs, je crois dans la liberté humaine, je ne veux pas le même destin que la Russie est en train de subir. » Il n'a pas hésité une seconde avant de s'engager.

 
Nous distribuons et distribuerons des armes à toutes celles et ceux qui veulent défendre notre pays et sa souveraineté. L'avenir de l'Ukraine dépend de chaque citoyen.


RFI / MCP, via mediacongo.net
8486 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Fifa : sanction alourdie pour Platini et Blatter ?
left
ARTICLE Précédent : 5 stratégies pour gagner de l’argent au casino en ligne
AUTOUR DU SUJET

Ukraine: Kiev bombardée à l'ouverture du sommet du G7

Monde ..,

Guerre en Ukraine : la ville de Severodonetsk « entièrement occupée » par les Russes, selon...

Monde ..,

Ukraine: dans la bataille pour le Donbass qui continue, Kiev veut la «parité de feu» avec les...

Monde ..,

Livraison de gaz russe : l’Allemagne annonce des moments difficiles

Monde ..,