mediacongo.net - Actualités - Lualaba : Kanyama Kasese, une enquête est ouverte



Retour Société

Lualaba : Kanyama Kasese, une enquête est ouverte

Lualaba : Kanyama Kasese, une enquête est ouverte 2022-08-06
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/08-aout/01-07/kanyama_kasese_22_2222_1.jpg -

Le transfèrement des jeunes désœuvrés à Kanyama Kasese a laissé des traces dans la ville de Kolwezi. La société civile du Lualaba dénonce les arrestations arbitraires parmi les jeunes. C’était dans le cadre de l’opération ”Lualaba zéro délinquant”. La ville est sous le choc des abus de la police nationale. Celle-ci vient d’ouvrir une enquête pour établir les responsabilités.

Ceci fait suite aux plaintes de la population. La société civile a dénoncé des multiples cas des violations des droits de l’Homme qui ont caractérisé l’opération dite ”Zéro délinquant”. Ainsi, les ONG du Lualaba ont déclaré avoir reçu beaucoup de plaintes de la population. ”S’agit-il d’un enrôlement forcé où il s’agit d’une mesure de lutte contre la délinquance ? S’interroge la société civile dans leur déclaration lue par Donat Kambola Lenge, membre de la structure, ce jeudi 4 août.

Au total, près de 200 jeunes étaient acheminés à Kanyama Kasese. La société civile parle de 15 morts. ”Exigeons la démission sinon la suspension immédiate de Monsieur Deodat Kapenda wa Kapenda, ministre provincial de l’intérieur, pour violation grave des droits humains. Notamment pour avoir provoqué des morts gratuites, des blessures graves, enlèvements, arrestations arbitraires et pour la panique généralisée au sein de la population de Kolwezi”, a rapporté Donat Kambola. Sur ces faits, la société civile exige une enquête en vue de trouver les coupables et rendre justice aux nombreuses familles.

Des arrestations sans critères objectifs

Pour la société civile, le coupable n’est pas à chercher. Il s’agit du ministre de l’Intérieur. Car
”c’est sous la supervision directe de Monsieur le Ministre Provincial de l’Intérieur que cette opération sans fondement légal a été lancée. Et la population se plaint de la police qui se livre aux enlèvements et arrestations arbitraires des petits enfants, des mineurs, des élèves, des étudiants, des travailleurs d’entreprises, des jeunes et des femmes sans aucun critère objectif”, précise la société civile.

Ainsi, la société civile considère que l’opération en question est une violation des droits humains. De plus, elle place la population de Kolwezi dans une insécurité organisée. Le conseil provincial de la jeunesse du Lualaba dénonce quant à lui le mode opératoire. ”Le service de sécurité s’est démarqué par les dérapages flagrants tendant à dénaturer la vision du chef de l’État”.

Il faut noter que la police a ouvert une enquête. Le général Raüs Chalwe, l’Inspecteur général de la Police nationale congolaise veut établir les responsabilités de ce dérapage.


Magazine Laguardia.info / MCP, via mediacongo.net
2529 suivent la conversation
4 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Salima | TTYVYQL - posté le 06.08.2022 à 19:21

General Raus Chalwe, le même qui s'était illustré dans le massacre de BDK au kongo central!.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congo mon unique pays | 2RG113N - posté le 06.08.2022 à 11:43

Katangais toujours plaintifs.

Non 5
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Blackpower | 8KJCKG7 - posté le 06.08.2022 à 10:48

Vous êtes là pour vous plaindre comme des vieilles femmes. Soyez comme nos frères de l'Est RDC. Actifs et révolutionnaires. Pas des pleurnichards esclaves

Non 4
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
FwaLuFwaKafwaKaka | 3PKSUR1 - posté le 06.08.2022 à 10:15

Ça s'appelle ANARCHIE ETATIQUE.

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Révision du fichier électoral, la CENI et MIRU SYSTEMS Co signent un accord pour l’acquisition des kits électoraux
AUTOUR DU SUJET

Plus de 60 morts en une semaine dans le Haut-Katanga et Lualaba: Des cas d’accident routier de...

Provinces ..,

Kolwezi : les agents de la mairie exigent le départ de Véronique Upite

Provinces ..,

Lualaba : opération zéro délinquant, les enquêtes sont en cours

Provinces ..,

Kolwezi : la cité Mutoshi, une carrière pour une survie

Provinces ..,