Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo (habillage new site)
Retour

Politique

Agression Rwandaise : Et si le mini-sommet de Luanda accouchait d’une souris ?

2022-11-25
25.11.2022
2022-11-25
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/11-novembre/21-27/luanda_sommet_22_02200.jpg -

Les résolutions du Mini-Sommet sur la Paix et la Sécurité à l’Est de la République démocratique du Congo, qui s’est tenu le 23 novembre 2022, à Luanda, en République d’Angola, sont loin d’avoir une issue favorable pouvant ramener la paix dans cette partie du pays en proie avec les groupes rebelles depuis plus de deux décennies. Et pour cause, le M23 qui n’a pas pris part à ce sommet dit avoir pris connaissance de la feuille de route de cette assise via les réseaux-sociaux.

« Le M23 a pris connaissance de ce document dans les réseaux sociaux… Il n’y avait personne dans ce sommet donc ça ne nous concerne pas vraiment », a déclaré jeudi soir à l’AFP Lawrence Kanyuka, porte-parole politique du « Mouvement du 23 mars ».

 
Et d’ajouter : « Normalement, quand il y a un cessez-le-feu, c’est entre les deux parties en guerre ».

Pour rappel, les chefs d’État, participant à ce sommet de Luanda se  sont résolus pour la paix et surtout à l’arrêt définitif des hostilités et en particulier des attaques du M23 contre les FARDC et la MONUSCO à compter de ce vendredi, 25 novembre 2022 à 18h00. En outre, le mini-sommet de Luanda a exigé le retrait du M23 des zones occupées et son repli dans ses positions initiales, conformément aux conclusions de la Réunion extraordinaire des chefs d’Etat-Major Généraux des Forces Armées de l’EAC du 8 novembre 2022, tenue à Bujumbura, République du Burundi, sous le contrôle de la Force Régionale et du Mécanisme ad hoc en collaboration avec la MONUSCO.

Option militaire

 La Communauté des Etats d’Afrique de l’Est(EAC) a décidé de créer une force régionale pour tenter de ramener la paix dans l’est de la RDC, en proie depuis près de trente ans aux violences de multiples groupes armés. Le Kenya devrait contribuer à cette force à hauteur de 900 hommes, dont les premiers sont déjà arrivés à Goma, chef-lieu du Nord-Kivu sous la menace d’une offensive des rebelles du M23. L’armée ougandaise a annoncé qu’elle s’apprête à déployer un contingent de mille hommes dans l’Est de la RDC dans le cadre de cette force régionale de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Est. 

La RDC peut-elle compter sur la force régionale ?

« C’est une erreur de vouloir participer aux guerres des autres, c’est une erreur ». Ces propos fermes sont du Président ougandais, Yoweri Museveni répondant à une question relative à la situation sécuritaire en Somalie au cours d’une interview accordée à France 24 en septembre 2021.

Dans cette entrevue, le Président Museveni avait indiqué que les interventions militaires étrangères déstabilisent la situation du pays hôte. Poursuivant son raisonnement, Yoweri Museveni avait soutenu lors de cet entretien que son pays [Ouganda], ne pouvait résoudre les problèmes sécuritaires d’autres États. En revanche, il avait souligné la nécessité de trouver et développer la solution localement sans aide étrangère.

D’après plusieurs observateurs, la RDC ne doit compter que sur elle-même si elle veut défendre son intégrité territoriale.

Cephas Kabamba
24sur24.cd / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 2 commentaires
1730 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


0 réponse
A mon avis, FÉLIX se comporte comme un idiot ,bourrique et naif .Kagame le considère même pas .Il pèse rien devant et Ce dernier lui tient à la corde au cou. Mêmes ceux qui étaient avec plui à Luanda savent bien ce qu'ils veulent. Si je le vois courir ces gens- là ,croyant qu'il trouvera la paix avec eux. Il

Réagir

10
2
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Que le mini sommet accouche d'une souris ou d'un boa, les Sukhoy-25 sont pour le moment notre réponse à Kagame et ses M23. Depuis que ces avions ont frappé à Rutshuru, ces terroristes ont appris une bonne leçon car ils ont vu de leurs propres yeux les dégâts causés dans leur camp y compris les morts qu'ils ont dû acheminer et enterrer au Rwanda. FARDC viva! Viva. Sukhoy-25 viva! Viva.

Réagir

9
4
1
Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
Article précédent Nairobi III : Tshisekedi, Kagame et Museveni interviennent par visioconférence

Les plus commentés

Politique Publication du calendrier électoral : "Ces élections auront lieu dans les temps voulus par les législateurs" (Lambert Mende)

26.11.2022, 14 commentaires

Provinces Nord-Kivu : zone tampon ou balkanisation de fait du pays

25.11.2022, 11 commentaires

Politique Menaces de balkanisation de la RDC : Bernadette Tokwaulu tire la sonnette d'alarme et interpelle Félix Tshisekedi

25.11.2022, 9 commentaires

Afrique Résolutions du mini-sommet de Luanda : « Avec la partie rwandaise, le respect de la parole donnée n’a jamais été au rendez-vous » (Christophe Lutundula)

25.11.2022, 9 commentaires

Ont commenté cet article



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance