Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 02 mai 2024
mediacongo
Retour

Santé

Maternité de Kintambo : « Ni eau, ni électricité, la césarienne se fait à l’aide des torches », témoignent certains pensionnaires

2023-06-12
12.06.2023
Société
2023-06-12
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2023_actu/23-29/maternitekintambo.png -

La situation est catastrophique à la maternité de Kintambo, à Kinshasa, indiquent les pensionnaires de cette institution sanitaire. C’est depuis cinq jours qu’il n’y a ni électricité, ni eau courante.

Les femmes accouchent par césarienne à l’aide des torches de téléphones portables, notent des sources contactées par Radio Okapi. Ces conditions entrainent parfois des cas de décès des mères et des nouveaux nés, ajoutent les mêmes sources.

D’autre part, les femmes qui accouchent sont obligées de débourser l’argent auprès des aides-soignants pour bénéficier de leur service.

Rien n’est gratuit, le personnel de la maternité s’est même transformé en pharmacie ambulante.

« J’ai accouché à l’hôpital Kitambo par césarienne. Il y a vraiment un problème d’eau et d’électricité. Il faut aller chercher de l’eau en bas, alors que je suis césarisée. Pour qu’on puisse me laver, il faut payer une somme de 10 000 francs, même pour laver le bébé, il faut payer. A la maternité de Kitambo, rien n’est gratuit. D’autres femmes se font césarisées à l’aide de torche par manque d’électricité. Certaines femmes ont perdu leurs bébés. Il n’y a même pas de couveuse pour stabiliser les bébés », témoigne une malade.

Malgré ces « conditions inacceptables au XXIe siècle » en pleine capitale Kinshasa, en matière d’argent, le personnel de cette maternité ne se fait même pas prier. Aucun acte médical, si minime soit–il, ne se fait gratuitement. En retour, la malade ne reçoit aucun reçu ni facture. Ce qui complique la vie a ceux qui en ont besoin pour se faire rembourser par leur employeur ou leur mutuelle de santé.

« La situation des femmes qui accouchent ici est inacceptable. Ici, quand tu paies ta facture, on ne te donne pas la preuve de payement », atteste un témoin qui a requis l’anonymat et dont la femme a accouché par césarienne.

Radio Okapi a tenté, en vain, d’avoir la réaction du médecin directeur de cette maternité.


Radio okapi/ MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 1 commentaire
1461 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


Anonyme @SS8IHQA   Message  - Publié le 12.06.2023 à 14:26
Pendant ce temps on claironne: BILAN POSITIF. Encore un deuxième mandat pour faire quoi?

Réagir

1
Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Les infirmiers accordent un ultimatum de grève d’une semaine au gouvernement
left
Article précédent Tanganyika : plus de 300 cas de choléra enregistrés à Manono

Les plus commentés

Politique L'Union Sacrée annonce la sortie du gouvernement ce week-end

25.05.2024, 16 commentaires

Politique Augustin Matata Ponyo: « Un coup d’Etat ne vise pas un ancien ministre de l’Economie mais un Président en fonction »

24.05.2024, 12 commentaires

Politique Formation du Gouvernement : la Première Ministre Suminwa Tuluka soumet une liste de candidats triés sur le volet au Président Tshisekedi

24.05.2024, 12 commentaires

Politique L'attaque du 19 mai pourrait-elle attiser des tensions au sein de l'Union Sacrée ?

24.05.2024, 8 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance