Recherche
  Home Elections Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 05 février 2024
mediacongo
Retour

Style et Beauté

Cancer de la peau : comment savoir si un grain de beauté est un mélanome ?

2023-06-14
14.06.2023
2023-06-14
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2023_actu1/06-juin/12-18/graindebeautefeme.jpg -

Pris en charge précocement, les cancers de la peau peuvent se guérir par une simple chirurgie. D'où la nécessité de les détecter le plus tôt possible. A l'occasion de la Semaine de prévention et de dépistage des cancers de la peau, la Dre Marie Sophie Gautier, dermatologue spécialiste des cancers cutanés, vous explique comment se déroule le prélèvement et l'analyse des grains de beauté suspects.

En France, près de 1,2 millions d'ablations de lésions cutanées superficielles ont été réalisées en 2021, selon un chiffre de l'Assurance maladie. Destinée à prévenir des cancers cutanés – et surtout du plus dangereux, le mélanome – cette chirurgie est le plus souvent rapide et peu douloureuse. Comment se déroule-t-elle et à hauteur de combien est-elle remboursée ? A l'occasion de la Semaine de prévention et de dépistage des cancers de la peau, qui se déroule du 12 au 17 juin, la Dre Marie Sophie Gautier, dermatologue spécialiste des cancers cutanés, apporte ses réponses aux questions qu'on se pose sur nos grains de beauté.

Quand faut-il consulter pour un grain de beauté ?

Dre Marie Sophie Gautier. S’il y a apparition d’un nouveau grain de beauté différent des autres ou changement d’aspect de l’un d’entre eux. Les lésions à risque présentent au moins une des caractéristiques suivantes : Asymétrie (ni rond ni ovale), Bords irréguliers, Couleur non homogène, Diamètre supérieur à 6 millimètres, ou Évolution rapide – en quelques mois – de leur taille, forme ou couleur (règle "ABCDE"). De fait, 20 % des mélanomes dérivent d’un nævus [autre nom du grain de beauté, ndlr] préexistant et 80 % d’une lésion nouvellement apparue…

Comment enlève-t-on un grain de beauté ?

Cette "exérèse chirurgicale" a lieu sous anesthésie locale et dure 30 minutes environ. Le dermatologue commence par injecter, au niveau de la zone à opérer, de la Xylocaïne®, un anesthésiant local. La technique de référence consiste ensuite à inciser la peau autour du nævus avec un bistouri, à le retirer, puis à suturer la plaie. Enfin, la lésion prélevée est envoyée à un laboratoire d’analyse anatomopathologique (au microscope), afin de confirmer ou d’infirmer sa nature maligne.

Qu'en est-il de la destruction "locale" au laser à CO2 ?

Utilisée surtout pour retirer des nævi inesthétiques a priori sans risque, cette approche est fortement déconseillée : elle ne permet pas l’examen anatomopathologique du grain de beauté. Or, cet examen est indispensable pour garantir le caractère bénin de la lésion.

Que se passe-t-il si c'est un mélanome ?

Le médecin pratique une nouvelle opération autour de la cicatrice de la première exérèse, pour enlever une bande de peau saine large de 1 à 2 cm selon l’épaisseur du mélanome. Si celle-ci est supérieure ou égale à 1 mm, il faudra aussi retirer le premier ganglion lymphatique au plus près de la tumeur afin de l’analyser et de déterminer s’il est atteint (technique du ganglion sentinelle). Dans la majorité des cas, si le cancer est resté limité à la peau, l’exérèse assurera une guérison complète.

Comment soigner la cicatrice ?

En général, le patient peut la désinfecter lui-même quotidiennement, avec du savon et de l’eau, ou un antiseptique. Les fils de suture sont retirés en moyenne 15 jours après, par le médecin ou un infirmier.

Ensuite, pendant toute la durée de maturation de la cicatrice, à savoir 12 à 18 mois, il faut la protéger du soleil avec des vêtements et/ou de de la crème solaire très haute protection (SPF 50+). Car si elle se pigmente alors, ce sera définitif.

Combien coûte l'exérèse d'un grain de beauté ?

Si l’intervention est justifiée médicalement, elle est prise en charge par la Sécurité sociale et les mutuelles. Si l’exérèse est à visée purement esthétique, le patient devra régler toute la facture (en moyenne 100 €).

Notre experte : Dre Marie Sophie Gautier, dermatologue et spécialiste des cancers cutanés


topsanté/MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites :
2165 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


right
Article suivant La pierre brute se taille une jolie place en joaillerie
left
Article précédent Comment le maillot de foot est devenu un accessoire de mode

Les plus commentés

Politique Constant Mutamba recommande des poursuites judiciaires contre les Congolais qui prennent des armes pour accéder au pouvoir

03.03.2024, 16 commentaires

Société Assainissement public de Kinshasa : à Antalya, Félix Tshisekedi séduit par les assurances d'un Groupe d'experts turcs en construction

03.03.2024, 13 commentaires

Politique Agression rwandaise : Lamuka réitère ses vœux de dialoguer avec Félix Tshisekedi sans "compromission"

02.03.2024, 12 commentaires

Politique L’ECC recommande au Président Tshisekedi d’organiser un dialogue en vue de résoudre les questions de paix, de sécurité et de la gouvernance

03.03.2024, 12 commentaires


Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance