Recherche
  Home Elections Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 05 février 2024
mediacongo
Retour

Politique

Présidentielle : des piques de F. Tshisekedi à Katumbi et Mukwege

2023-10-10
10.10.2023
2023-10-10
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2023_actu1/10-octobre/09-15/des_piques_de_fatshi_a_katumbi_et_mukwege.jpg -

Félix Tshisekedi, Moïse Katumbi et Denis Mukwege, tous candidats à la présidentielle de décembre prochain @Photo Montage Ouragan.

Le corps à corps entre prétendants au fauteuil présidentiel sera fatal. En remettant son titre en jeu, Fatshi a sorti ses griffes. Gifles et uppercuts. Tshisekedi s’est ouvertement attaqué samedi après le dépôt de son dossier à la CENI, à ses concurrents de taille à savoir Katumbi et Mukwege. Le président sortant a accusé le premier (ex-gouv du Katanga) d’être à la base de la faillite de certaines entreprises avant de qualifier le second (prix Nobel de la paix) de candidat fabriqué par l’étranger.

Visiblement, l’homme a repris sa casaque de combattant de l’UDPS. Félix Tshisekedi a indexé Moïse Katumbi (sans le citer nommément), d’avoir été incapable de reluire la Société nationale de chemin de fer congolais. Cependant, le chef de l’État congolais a vanté un combattant du parti présidentiel qui, selon lui, a ressuscité la SNCC avec brio. “La société SNCC qui était jadis, un des fleurons de notre économie et qui avait été mise par terre, est aujourd’hui ressuscitée grâce à la bravoure, au brio d’un des nos fils de l’UDPS (Fabien Mutomb), son directeur général. Il a remis sur les rails plusieurs voitures. Aujourd’hui, les Congolais peuvent voyager sur les lignes SNCC comme en Europe. J’ai vu ces trains, ils sont formidables alors qu’il y a des gens qui veulent postuler comme président de la République, qui ont dirigé cette province et n’ont pas été capables de faire reluire cette SNCC”, a-t-il affirmé.

Pire encore, a-t-il ajouté, l’ancien gouverneur du Katanga avait créé des sociétés concurrentes privées causant ainsi, la faillite de l’entreprise publique. “Au contraire qui l’ont même tué, rappelez-vous, ils ont créé des sociétés des transports par route, ce qui a complètement tué la SNCC et aujourd’hui, ils se positionnent comme étant les sauveurs de la République”, a-t-il révélé avant de promettre qu’il reviendra sur ça (certainement pendant la campagne électorale).

Pour clouer Katumbi 

En comparant la gestion de son administration en peu de temps à celle de Katumbi dans l’espace Grand Katanga, Tshisekedi fils assure être sur la bonne voie. “J’invite tout simplement nos compatriotes à continuer le combat. Rappelez-vous en 2018 une fois arrivé au pouvoir, j’avais dit : le combat continue mais il a changé de formation. Et le combat aujourd’hui, ce combat, c’est notre indépendance économique”, a-t-il rappelé.

Le président-candidat dit avoir décliné le combat pour l’indépendance économique en trois lettres, à savoir : RDC (République démocratique du Congo qui se traduit en Renaissance ou remontada, développement et…).

Aujourd’hui, je reviens du Grand Katanga (du Haut-Katanga et du Lualaba), je peux vous dire que je suis fier de ce que nous y avons réalisé. Je vais vous donner quelques exemples : la Société de traitement du terril de Lubumbashi (STL) a développé aujourd’hui toute la chaîne de valeur pour la production du germanium. On peut dire avec fierté que les lendemains sont meilleurs, car nous avons des partenaires aujourd’hui très sérieux (Américains et Japonais) qui vont même nous transférer de la technologie et qui vont permettre à ce que le germanium soit produit au Congo et peut-être même transformé jusqu’au produit fini, a-t-il annoncé.

Tout porte à croire que le récent voyage de Félix Tshisekedi dans l’espace Grand Katanga n’était pas anodin, relate un analyste à Ouragan. D’après notre source, les projets initiés et infrastructures inaugurées à la va-vite dans cette région avaient pour objectif de construire un discours-bilan. “Tout a été planifié pour clouer un challenger lors de la campagne électorale”, a-t-il noté.

 Mukwege, l’autre cible 

Félix Tshisekedi a laissé entendre qu’il existait des candidats soutenus par l’étranger, faisant allusion (sans le dire ouvertement) au prix Nobel congolais dont la réputation a dépassé les frontières nationales. “[…] J’ai parlé de notre ambition de devenir indépendant sur le plan économique. Cela ne plaît pas aux étrangers. Ces étrangers vont fabriquer des candidats. Ces candidats vont venir vous parler, faites très attention ! Ne craignez rien parce que vous êtes les plus forts”, a-t-il rassuré.

En évoquant la notion du genre, Fatshi a signifié que les candidats soutenus par l’étranger pourraient introduire des concepts qui ne correspondent pas à la culture congolaise. “Il est temps de laisser tomber cette politique du passé qui consiste à soutenir des pantins et de penser pouvoir les faire élire contre la volonté du peuple[…]. Vous reconnaîtrez ces gens par leurs discours quand ils se mettront ensemble”, prévient-il.

Un dernier coup de poing verbal de Félix Tshisekedi à Denis Mukwege en rapport avec le surnom du toubib, à savoir : “l’homme qui répare les femmes”. Le chef de l’État sortant a déclaré que la RDC n’est pas un véhicule ou un organe du corps humain pour être réparé. “Le Congo est une nation. Le Congo, c’est un peuple qui a besoin de pain et de paix. Nous travaillons à lui ramener du pain et de la paix grâce à un programme très ambitieux de transformation agricole”, a-t-il conclu.

Les couleurs de la campagne viennent d’être dévoilées durant la période de dépôt des candidatures au BRTC de la Centrale électorale. La bataille des urnes sera rude. Les têtes d’affiche comme Tshisekedi, Katumbi, Fayulu, Mukwege, Diongo, Matata se préparent en conséquence.

Patrick Mputu
OURAGAN / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 11 commentaires
2903 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


Shadary LIBOLOGIE @59S3XLJ   Message  - Publié le 10.10.2023 à 17:50
VIVE LE PREZO FATSHI. WUMELA !!!!! QU'IL PLEUVE OU QU'IL NEIGE, 3e MANDAT YA SUR. TIII BAKOLELA

Réagir

21
13
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Mwana Congo @9EJ2677   Message  - Publié le 10.10.2023 à 13:02
Nous avons passé tout un mandat de promesses. Nous voulons quelqu'un qui puisse réaliser ce qu'il promet, ou qui puisse nous faire de bonnes surprises sans avoir promis. La RDC est-elle devenue l'Allemagne d'Afrique ? La paix est-elle revenue à l'Est ? La connexion internet (devant provenir du RAM) est-elle existante là où elle devrait l'être ? Les cachots de l'ANR et DEMIAP sont-ils fermés ? Les tracasseries policières (surtout des "roulages") ont-elles pris fin ? Autant de questions.

Réagir

23
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @IPRHNVP   Message  - Publié le 10.10.2023 à 10:39
C'est Fatshi qui est le plus complexé des candidats! Voilà pourquoi il a tout tribalisé de la CENI, EN PASSANT PAR LA COUR CONSTITUTIONNELLE JUSQU'AU GOUVERNEMENT! S'il était "UN HOMME" IL SUIVRAIT L'EXEMPLE DE FRANÇOIS HOLLANDE EN FRANCE et ne PRÉSENTERAIT PAS SA CANDIDATURE! Voilà comment F. Hollande garde toujours l'estime des Français.

Réagir

15
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @3TR77NP   Message  - Publié le 10.10.2023 à 09:37
C'est un complexé qui ne sait pas quoi dire aux congolais car son bilan est tellement négatif Pourquoi a-t-il effectué des centaines de voyages à l'étranger et aujourd'hui il vient nous dire que ce sont les candidats de l'étranger Qu'il arrête de nous distraire car il a divisé les congolais par son tribalisme à outrance et nous ne voulons plus de lui Docta allez-y vous méritez d'être notre Président parce que vous avez le cerveau et les contacts

Réagir

36
5
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Lwabeya Ntumba @LAAJN8T   Message  - Publié le 10.10.2023 à 09:27
Malhonnête, il s'approprie sans gêne les projets de l'époque Kabila. Un parvenu sans curriculum vitæ. Il n'a même pas un diplome d'état. Ah! Non. C'est un fossoyeur. Félix n'a même pas le niveau d'un vendeur d'eau. Il a un raisonnement de niveau tellement bas qu'il ne se gêne même pas de mentir publiquement. C'est dommage pour notre pays.

Réagir

84
12
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Citoyen Lambda @HOEVOJK   Message  - Publié le 10.10.2023 à 09:22
Ce Tshisekedi est vraiment incroyable ! Acheter quelques vieux wagons pour de vieux trains, construire un poste frontalier (à travers « un partenaire ») et former 36 Congolais (sur une population de 100 000 000 d’habitants) sont ses réalisations sur cinq ans ? L’Allemagne d’Afrique se fera alors attendre pendant 10 000 ans. Moi je dis que n’importe lequel des candidats battrait le champion de l’UDPS s’il s’agissait de véritables élections libres et transparentes. Mais comment avoir de bonnes élections avec les Kamuleta, les Kadima et les Nkokesha ? Ce népotisme est quand même patent !

Réagir

51
11
2
1
Répondre
@
Insérez un émoji
TJB @26JI5QT   Message  - Publié le 10.10.2023 à 09:12
Un immature , il ne tiendra dans un débat devant n'importe lequel des candidats à la Présidence Dans débat de fond, avec ses contradictions et ses insuffisances ,il sera ridiculisé.

Réagir

42
2
2
Répondre
@
Insérez un émoji
Mampuya @T6L7OKA   Message  - Publié le 10.10.2023 à 09:06
Voilà pourquoi l'USN est l'endroit le plus sûr pour les detourneurs et voleurs. Si Katumbi était resté dans l'USN, il n'allait pas tenir ce langage.

Réagir

38
2
Répondre
@
Insérez un émoji
Mampuya @T6L7OKA   Message  - Publié le 10.10.2023 à 08:51
Tout congolais sait que Tshilombo avait dit mboka esi ekufa, donc à soigner ou réparer. Le problème c'est que Tshilombo ne se souvient de rien, de ce qu'il dit parceque il ignore les limites entre vérités et mensonges. Au Lualaba il n'a rien foutu de lui-même. De toute façon, ses papiers scolaires nous intéresse pour mieux connaître son état mental.

Réagir

48
3
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
1 réponse
Anonyme @R7Z1ZZN   Message  - Publié le 10.10.2023 à 08:26
Cher Président, Le Peuple est derrière vous ; allez de l'avant, vous avez tout notre soutien.

Réagir

52
24
20
11
6
Répondre
@
Insérez un émoji
Raphaël Mbate @NOMWGVI   Message  - Publié le 10.10.2023 à 08:15
Le Congo, c’est un peuple qui a besoin de pain et de paix. Nous travaillons à lui ramener du pain et de la paix grâce à un programme très ambitieux de transformation agricole”, a-t-il conclu Oui malheureusement ils sont incapables de le faire , ils se sont remplis les poches et se sont baladés a travers le monde privant même le peuple congolais des miettes et de minimum de paix que ce peuple avait il y a cinq ans ,imaginez vous que l'insécurité a élu domicile mémé a Kinshasa et ses alentours.

Réagir

27
19
5
2
1
Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Attaque contre Denis Mukwege : Aimé Boji désapprouve le langage déplacé et irrespectueux de Billy Kambale sur les patients de l’hôpital Panzi
left
Article précédent L’escalade verbale du “wanted” John Numbi

Les plus commentés

Afrique Conflit rwando-congolais : l’UE insiste sur une « solution politique »

20.02.2024, 17 commentaires

Politique Conseil de sécurité : Willy Ngoma sanctionné

21.02.2024, 15 commentaires

Politique Agression rwandaise de la RDC : pourquoi Kinshasa n'use pas de son droit universel de légitime défense ?

20.02.2024, 15 commentaires

Politique Corneille Nangaa: « Le M23 est le fils aîné sur lequel s'appuie cette composante qu'est l’AFC ! »

20.02.2024, 14 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance