Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 01 juillet
mediacongo
Retour

Politique

Moïse Katumbi : de l’allié politique à l’ennemi juré de Félix Tshisekedi

2024-01-03
03.01.2024
Spécial Elections
2024-01-03
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2023_actu1/12-decembre/25-31/katumbi_de_allie_politique_a_ennemi_jure_de_tshisekedi.jpg -

Moïse Katumbi, une figure politique aux multiples facettes, a navigué entre allié et adversaire, devenant ainsi un acteur incontournable de la scène politique congolaise.

Ancien gouverneur du Katanga, homme d’affaires prospère et manager sportif de renom, Katumbi a su s’imposer par son charisme et ses ressources financières considérables. Son parcours politique est marqué par des alliances surprenantes et des revirements stratégiques.

Après avoir soutenu Martin Fayulu en 2018 contre Félix Tshisekedi, il se rapprocha de ce dernier pour former l’Union Sacrée pour la Nation aux côtés de Jean-Pierre Bemba. Cependant, en 2023, il a quitté la coalition pour devenir le principal concurrent de Tshisekedi, mettant en lumière les tensions et les rivalités au sein de la classe politique congolaise. Sa campagne électorale, digne des standards américains, a reflété sa puissance financière incontestable.

Malgré sa position de dauphin selon les résultats provisoires de la CENI, il revendique de son côté la victoire aux élections présidentielles refusant ainsi de se plier aux résultats issus des machines à voter. Et pourtant, son score obtenu à la présidentielle fait de lui le leader naturel de l’opposition devant Martin Fayulu. D’ailleurs, les deux opposants qui ne s’apprécient pas mutuellement invoquent l’application de l’article 64 de la constitution de la RDC pour faire échec à ce qu’ils considèrent comme un tripatouillage électoral opéré par Dénis Kadima pour le compte de Félix Tshisekedi.

Les partisans de Katumbi, très actifs sur les réseaux sociaux, attendent ses prochaines déclarations transmises généralement par son porte-parole et directeur de cabinet, Olivier Kamitatu, pour déterminer la nature de l’opposition qu’il entend mener ayant publiquement refusé d’aller contester les résultats provisoires devant la cour constitutionnelle. Moïse Katumbi incarne la complexité et l’audace de la politique congolaise, défiant les attentes et les normes établies, et promet de continuer à façonner l’avenir politique de la République démocratique du Congo.

Les options politiques de Moïse Katumbi après les élections présidentielles de 2023 : Stratégies d’opposition et de leadership pour l’avenir

Après avoir été classé deuxième à l’issue des élections présidentielles de 2023, Moïse Katumbi dispose de plusieurs options pour maintenir son influence politique et se positionner en vue de l’élection de 2028. En tant que leader naturel de l’opposition, il pourrait choisir parmi différentes stratégies pour consolider son rôle politique et devenir incontournable dans le paysage congolais. Il pourrait opter pour une opposition constructive en proposant des alternatives politiques et en travaillant à la construction d’une plateforme unifiée avec d’autres partis d’opposition. Cette approche lui permettrait de renforcer sa légitimité en tant que leader politique et de présenter une vision claire pour le pays.

En outre, il pourrait mettre l’accent sur des réformes politiques et économiques en s’engageant dans des actions concrètes pour améliorer les conditions de vie des citoyens congolais. En adoptant une position pro-active axée sur les intérêts nationaux, il pourrait gagner en popularité et en crédibilité. En parallèle, Moïse Katumbi pourrait également envisager de renforcer son soutien au niveau régional et international, en travaillant à établir des partenariats stratégiques et à promouvoir son image dans les instances internationales. Cela lui permettrait de renforcer sa position sur la scène politique nationale et de bénéficier d’un appui extérieur.

En vue des élections de 2028, la consolidation de son parti politique Ensemble pour la République, l’élargissement de sa base électorale et la mise en place d’une stratégie de communication efficace seraient des éléments clés pour asseoir sa position. De plus, l’écoute des préoccupations des différentes composantes de la société congolaise et la formulation de politiques inclusives seraient cruciales pour élargir son soutien populaire.

En fin de compte, les choix de Moïse Katumbi dans les années à venir détermineront sa capacité à devenir un acteur politique incontournable en 2028. En combinant des stratégies d’opposition constructive, des réformes concrètes et une vision politique claire, il pourrait consolider sa position en tant que figure majeure de la scène politique congolaise et prétendant sérieux à la présidence en 2028.

TEDDY MFITU Polymathe, chercheur et écrivain / Consultant senior cabinet CICPAR


Congo Profond / MCP , via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 12 commentaires
3492 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


dengombi @TAGYXKS   Message  - Publié le 04.01.2024 à 08:59
Katumbi n'est pas ennemi juré de Tshisekedi, il est seulement adversaire politique.

Réagir

19
Répondre
@
Insérez un émoji
Jacque @TPUK6ZK   Message  - Publié le 04.01.2024 à 07:39
Zongela commerce tika politique eza yayo te politique eza koloba communication yo oyebi kutu koloba ata langue moko te kiadi kibeni okoyokisa congo soni

Réagir

29
1
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Krokodile @SPRCNFK   Message  - Publié le 04.01.2024 à 07:11
Flateur. Le corbeau et le renard de la Fontaine. Un parasite. Made in JKK. Incapable d'evoluer seul du genre de sangsue. Une politique qui paye en echec cuisant. Repentez vous. Cessez de faire le mal.

Réagir

45
2
2
2
Répondre
@
Insérez un émoji
3 réponses
SHAKA @2ZKD172   Message  - Publié le 04.01.2024 à 06:25
la RDC vient de signer un accord avec Israël pour accueillir les palestiniens de Gaza en RDC ,toute la presse internationale parlent de cette information depuis hier mais les congolais s'en fichent

Réagir

11
2
1
1
1
Répondre
SHAKA @2ZKD172   Message  - Publié le 04.01.2024 à 09:58
LE CONGOMANI il s'agit bien de la RDC des négociations secrètes dommage ici on est peut pas joindre des preuves ,vous pouvez niés l'évidence nous verrons qui a raison

Réagir

10
7
LE CONGOMANI @HPHMW34   Message  - Publié le 04.01.2024 à 07:40
SHAKA, tika liboma. Les médias internationaux disent que Israël serait en train de négocier avec le Congo Brazza. Ce n'est pas la RDC. Kwiti ya échec eza ko tungisa yo. Na yebisaki bino bo ko lela. Bo kanisaki eza kwanga na nguba.

Réagir

10
3
1
1
congo uni @PKLOZ8L   Message  - Publié le 04.01.2024 à 06:29
Congo brazza

Réagir

1
1
@
Insérez un émoji
Mampuya @T6L7OKA   Message  - Publié le 04.01.2024 à 04:33
Ils était alliés de circonstance. Tout Kassaien pense que l'eau et l'huile se mélangent.

Réagir

13
8
2
Répondre
@
Insérez un émoji
Le Saint @RAHLZM8   Message  - Publié le 04.01.2024 à 01:55
Katumbi, incontournable ???? Mon œil !!!! Il est versatile.

Réagir

16
4
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @D4OJYPY   Message  - Publié le 04.01.2024 à 00:57
Vous ne cessez de le flatter pour lui soutirer des sous. Arrêtez cette flatterie.

Réagir

6
2
1
Répondre
@
Insérez un émoji
1 réponse
GERTRUDE TSHEZA @PCK5MGU   Message  - Publié le 04.01.2024 à 00:56
Article bidon et fantaisiste. Je vous conseille d’arrêter d’écrire des conneries sur une personne si vous ne la connaissez pas. Vous ne savez rien sur Moïse Kakumbi. Sa vie est une longue histoire familiale qui a investi dans le commerce des poissons à Lubumbashi. C’est une famille qui a effectivement travaillé et gagné sa fortune pendant que nous chantions pour Mobutu. (…) Ensuite, il n’a pas soutenu Fayulu en 2018 contre Fatshi. C’est Fatshi qui s’était retiré de Lamuka et Katumbi était resté fidèle à Lamuka pour une opposition républicaine. (…) En ce qui concerne les élections de 2023, Katumbi a effectivement gagné mais la cuisine interne kasaïenne caractérisée par la tricherie a modifié les résultats. L’annulation sera bientôt effective puisqu’il n’y a pas une autre solution face à cette fraude planifiée.

Réagir

28
7
1
Répondre
Meso Mbuaki @9KYSFK8   Message  - Publié le 04.01.2024 à 01:57
Katumbi devenu millionnaire en vendant du poisson, c’est un mythe. Il est devenu millionnaire en revendant les mines de la Gecamines achetées à vil prix c’est tout . Même les observateurs de la MOE-CENCO -ECC ne contestent pas la victoire de Tshilombo mais , comme tous le monde , relèvent des irrégularités. Attendons la décision de la cour constitutionnelle puisque le professeur Théodore Ngoy , qui est juriste, a saisi cette dernière.

Réagir

10
1
1
1
1
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Réélection de Félix Tshisekedi : au Sud-Kivu, Blaise Maseka (FPCN) parle d’une victoire politique qui était « prévisible »
left
Article précédent Rutshuru : Corneille Nangaa annonce son intention de "marcher sur Kinshasa" aux côtés des membres du M23

Les plus commentés

Société Justice : Constant Mutamba annonce l'ouverture, ce mercredi, d'un procès public contre Corneille Nangaa et ses complices

23.07.2024, 13 commentaires

Société Constant Mutamba : "Tout celui qui va détourner un seul dollar des Congolais aura sa place à la prison de Makala"

24.07.2024, 11 commentaires

Société Judith Suminwa aux membres du gouvernement : « Nous devons bannir l’exposition d’une vie ostentatoire, d’un luxe isolent »

22.07.2024, 10 commentaires

Société Procès Nangaa : des cadres du M23, du PPRD et autres également sur le banc des accusés

24.07.2024, 8 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance