Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 01 juillet
mediacongo
Retour

Politique

Processus électoral : des leaders de l’opposition exigent l'annulation du « simulacre » d’élection

2024-01-06
06.01.2024
Spécial Elections
2024-01-06
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2024_actu/01-janvier/01-07/opp_leaders_23_666_1.jpeg

Quelques leaders de l'opposition, ont, au cours d'un point de presse tenu ce samedi 06 janvier 2024, exigé l'annulation totale de ce qu’ils ont qualifié de « simulacre d’élection » du 20 décembre 2023 à tous les niveaux. Ils ont aussi demandé la mise « immédiate » à la disposition de la justice du président de la CENI,Denis Kadima, des membres de la CENI, de leurs complices et de tous les autres acteurs de la fraude électorale.

Au cours de ce point de presse, Martin Fayulu, candidat malheureux à la présidentielle, a indiqué Denis Kadima est le responsable principal des chaos et désordres électoraux que la République démocratique du Congo déplore à ce jour.

"Après avoir refusé l'audit du fichier électoral, Denis Kadima est dans la même logique, aujourd'hui, de se soustraire à une commission d'enquête indépendante, qui va déterminer sa propre implication ainsi que celle de tous ses complices dans la fraude et la tricherie électorales que nous avons toujours dénoncées et qui viennent d'être démontrées à la face du monde", a déclaré Martin Fayulu.

En ce qui concerne la liste des 82 candidats « sacrifiés », les opposants ont indiqué que cela démontre que la fraude s'est disséminée sur toute l'étendue du territoire national. « Ceci implique,en réalité, qu'elle a des dimensions beaucoup plus graves. Surtout, lorsqu'on constate que les bénéficiaires des machines à voter sont tous globalement de la même famille politique de monsieur Tshisekedi et ont des status étatiques », a indiqué Martin Fayulu.

Ce dernier s'est posé la question savoir comment la CENI a su que seules les législatives ont été corrompues et pas la présidentielle.
« Cette fraude atteste de la complicité entre la famille politique de monsieur Tshisekedi, les organes de l'État et la CENI. Raison pour laquelle, la CENI est toujours dans l'incapacité de répondre à des questions fondamentales, notamment sur le nombre de bureaux effectivement ouverts, le nombre de machines à voter déployés, le nombre de bulletins de vote et le nombre de machines à vote qui ont été mises à la disposition de la famille politique de Tshisekedi", a fait savoir Martin Fayulu, pour qui
la CENI a prêté main forte à la tricherie électorale.

"Cette situation démontre, de manière inévitable, que la CENI, à tous les niveaux, atteste de la tricherie qui a eu lieu. La CENI de monsieur Kadima a prêté main forte à la tricherie, dès lors que le monopole de la détention des machines à voter relève exclusivement de sa responsabilité », a-t-il fait savoir.

Par ailleurs, ces leaders de l’opposition ont appelé à ce que les 82 candidats invalidés puissent dénoncer la chaîne de distribution des machines à voter et tous les acteurs de cette entreprise criminelle ayant contribué à voler au peuple congolais sa voix et sa souveraineté.

Joslin Lomba et Daniel Aloterembi
congo-press.com (MCP) / mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 6 commentaires
4000 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


A Concerned Citizen @5MMWL26   Message  - Publié le 07.01.2024 à 06:51
La place des fraudeurs est en prison car ils sont dangereux pour continuer a gerer Les biens de la res publica. Qu'ils soient arretes pour servir de maniere pedagogique aux autres futures candidats ne pas y penser lorsque on est engage dans Les elections. Commencez a arreter d'abord Mr Kadima. Malheureusement, ils ont triche bougrement😀. Autant d'incoherence des calculs. C'est tres difficile de tricher sans laisser des traces

Réagir

25
Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @IPRHNVP   Message  - Publié le 07.01.2024 à 05:05
Le système était tellement bien organisé que même si l'opposion arrivait à l'unité en ayant moins d'un candidat, ELLE SE FERAIT BATTRE par ce que le Cardinal Ambongo a appelé le "GIGANTESQUE DÉSORDRE ORGANISÉ". Alors arrêter de mentir aux gens que l'unité de l'opposition allait assurer sa victoire! C'est totalement "FAUX" Maintenant que le vint est tiré qu'il faut le boire, C'EST À LA COUR CONSTITUTIONNELLE D'EN TIRER LES CONSÉQUENCES EN ANNULANT TOUT SIMPLEMENT TOUT LE SCRUTIN DE DÉCEMBRE 2023; car il ya pas une élection du 20/12, mais il eu élection en DÉCEMBRE 2023!

Réagir

38
Répondre
@
Insérez un émoji
Salima @TTYVYQL   Message  - Publié le 06.01.2024 à 21:04
Monsieur Fayulu ne pouvait-il pas faire en 2018 ce qu'il fait ce jour d'aujourd'hui. Là j'étais pour lui contre naanga et Cie. Il a mal amorcé sa retraite politique alors.

Réagir

68
19
15
1
Répondre
@
Insérez un émoji
LE CONGOMANI @HPHMW34   Message  - Publié le 06.01.2024 à 20:37
Ils étaient si égoïstes qu'ils ne voulaient pas se mettre d'accord sur un candidat commun! Ils pensaient qu'ils gagneraient en ordre dispersé. Quelle manière de se tromper! Le jour du vote, Katumbi avait dit qu'il serait proclamé vainqueur. Frank Diongo avait martelé sur Top Congo que la CENI n'aurait pas de choix que de proclamer Katumbi. Maintenant qu'ils se sont rendus compte de leur échec, ils demandent l'annulation. C'est depuis 2020 que je le dis dans ce forum: nous n'avions pas passé 38 ans dans l'opposition pour laisser le pouvoir après un seul mandat.

Réagir

127
23
9
7
1
Répondre
@
Insérez un émoji
BIBI @GR3UJ9N   Message  - Publié le 06.01.2024 à 20:23
C'est maintenant que vous vous rassemblez ? Etiez-vous si naïfs pour ne pas s'avoir que ça se passera ainsi. Si vous n'êtes surpris qu'aujourd'hui ce que, le moins qu'on puisse dire, vous avez une vision courte des choses, vous manquez donc le sens d'anticipation et par ricochet vous seriez pas de bons dirigeants . Grandissez et revenez la fois prochaine.

Réagir

33
3
2
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Gagnant @5HSYKNY   Message  - Publié le 06.01.2024 à 20:13
😂😂😂😂😂distraction vous nous avez dit ici que vous avez gagné en premier vous saviez très bien la voix à suivre pour les contentieux électoraux en plus n’oubliez pas vos preuves

Réagir

46
7
1
Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Processus électoral : le jeu de l’opposition en faveur du plébiscite du candidat président réélu
left
Article précédent Martin Fayulu : « La CENI peut nous expliquer que seules les législatives ont été corrompues et pas la présidentielle ? »

Les plus commentés

Société Gims : "J'ai refusé l'offre de Bill Gates de m'utiliser pour vacciner toute la RDC"

17.07.2024, 10 commentaires

Science & env. Insalubrité à Kinshasa : une amende de 50 millions de FC à toute personne qui va jeter des immondices sur la voie publique

18.07.2024, 10 commentaires

Economie Commerce extérieur : des véhicules transportant du poisson à destination de la RDC bloqués en Ouganda

17.07.2024, 9 commentaires

Politique Est de la RDC : l’UE préconise un « cessez-le-feu permanent »

18.07.2024, 7 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance