Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 08 avril 2024
mediacongo
Retour

Culture

Cinq ans après, Alfred Liyolo toujours présent sur la scène artistique (Un artiste peintre)

2024-04-02
02.04.2024
2024-04-02
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2024_actu/04-avril/01-07/Alfred_Liyolo_3342.jpg -

Alfred Liyolo

Cinq ans après la disparition de l’artiste sculpteur et plasticien de la République démocratique du Congo, Alfred Liyolo Limbe, décédé le 1er avril 2019, à Vienne, en Autriche, demeure toujours présent sur la scène artistique nationale et internationale à travers ses œuvres.

« Me Liyolo aujourd’hui physiquement n’est pas présent sur la scène artistique nationale ou internationale, cela n’exclut pas sa présence spirituelle à travers les œuvres qu’il a réalisées, les monuments qu’il a laissés à l’Académie des Beaux-Arts, à N’sele ainsi que toutes ses sculptures qu’il a réalisées en Chine durant quelques années », a déclaré Franck Dikisongele, artiste peintre et chef de travaux à l’académie des Beaux-arts de Kinshasa.


Franck Dikisongele

Il a qualifié Alfred Liyolo d’artiste qui a su vendre l’image de cette institution en léguant à la postérité un esprit de travail pour la considération des œuvres artistiques.

« Je pense que l’héritage que Me Liyolo a laissé c’est du point de vue travail, notoriété et de la considération de l’œuvre. Aujourd’hui, nul ne peut en douter et l’on ne peut pas parler de l’académie des beaux-arts sans penser à Me Liyolo qui a fait porter son image à cette grande institution en tant que directeur général », a-t-il dit.

Pour lui, Liyolo a su bien vendre l’image de l’académie des beaux-arts et a laissé cette fierté d’être artiste d’appartenir à un corps à travers le métier que l’on exerce avec de la compétence. C’est cet héritage et ce côté artistique qui est aujourd’hui, transmis aux étudiants.

Et de poursuivre : « Nul ne pourrait douter de ses capacités artistiques, donc ce qu’il enseignait c’est ce qu’il exposait et il faisait preuve en tant qu’artiste, d’imagination et de créativité ».

La sphère culturelle congolaise s’est souvenue, lundi d’Alfred Liyolo Limbe décédé à Vienne (en Autriche), à l’âge de 76 ans. Artiste sculpteur de renommée internationale et professeur émérite à l’Académie des Beaux-arts de Kinshasa, Alfred Liyolo Limbe (surnommé « Maitre du bronze ») a consacré plus de 50 années de sa vie à l’art.

A Kinshasa, ses œuvres sont remarquables notamment à la « Place des artistes » (à Kalamu) où sont aménagés les « Deux mains entre liées » et la statue de l’artiste musicien « Luambo Makiadi », ainsi que l’embellissement du jardin de la primature, et les bustes des anciens Premiers ministres

Qualifié d’inspirateur qui transformait le bronze en réalité vivante. Son originalité réside dans le caractère, à la fois, traditionnel et contemporain de son art, réunissant plusieurs sculptures au style pur et effilé, dont certaines en grand format.

Une journée culturelle portes ouvertes sur l’héritage artistique de Maître Liyolo, cinq ans après sa mort

A l’occasion de la commémoration du 5ème anniversaire de la disparition de l’artiste-sculpteur et professeur, la fondation ‘’Liyolo’’, prépare depuis le mois de mars dernier, une journée culturelle portes ouvertes, qui va se tenir le 13 avril prochain, en vue de remémorer le riche et vibrant héritage artistique de cet artiste de renommée internationale

Pour sa Fondation, cette journée culturelle augure l’ouverture d’un centre culturel ainsi que le Musée « Liyolo » consacré à son travail et à celui de ses contemporains.

Né en 1943 à Bolobo (Maï-Ndombe), en RDC, Alfred Liyolo est décédé le 1er avril 2019 à Vienne, en Autriche.

Grâce à ses œuvres, Alfred Liyolo Limbe, également surnommé « spécialiste de la sculpture en bronze », a parcouru les grandes villes du monde et exposé dans des prestigieuses salles culturelles de la planète, notamment à Paris (Louvre), Nice en France, Tokyo (Japon), Séville (Exposition universelle de 1992), New York (Art expo 93) (USA), Vienne (Autriche), Lisbonne (Portugal), Pékin (Chine) et ailleurs.

En guise de reconnaissance de ses mérites, Me Liyolo a été décoré en décembre 2015, avec d’autres opérateurs culturels, de la médaille de mérite des arts, sciences et lettres, au Palais du peuple de Kinshasa.

Me Liyolo a fait ses études primaires à Brazzaville, avant d’aller se former en art, de 1958 à 1962, à l’Académie des Beaux-arts de Kinshasa. En 1963, il obtient une bourse d’études du gouvernement autrichien et est admis à l’école des Arts appliqués à Graz.

En 1965, il continue sa formation à l’Académie des Beaux-arts de Vienne, dans la classe des Maîtres sculpteurs dirigée par le professeur Wander Bertoni, où il obtint son diplôme de maîtrise en art (le magister artium), avec comme spécialité sculpture monumentale.

En 1970, il regagne son pays natal, la RDC, après des études doctorales à l’Académie des Beaux-arts de Vienne, en Autriche et va travailler comme professeur à l’Académie des Beaux-arts de Kinshasa.

En 1982, il est nommé directeur général de cette prestigieuse école d’art de la RDC. Neuf ans plus tard, un incident malheureux survient. Ses ateliers et sa résidence sont totalement mis à sac lors des pillages qui ont eu lieu dans le pays. Déçu, il quitte le pays avec sa famille pour s’installer à Vienne, où il dispense des cours dans différentes écoles d’art.

En juillet 2013, pour couronner sa carrière professorale remarquable tant sur le plan de l’enseignement que sur le plan de ses réalisations, il est nommé professeur émérite par arrêté ministériel.

Grâce à ses œuvres, Alfred Liyolo Limbe a parcouru les grandes villes du monde et exposé dans des prestigieuses salles culturelles de la planète.

Il a également réalisé les bustes qui se trouvent sur la Place de l’Indépendance à Lualaba. Le monument de « Lumumba » de 4,50 m de haut au jardin de la primature à Kinshasa et l’allée des gouverneurs de Kinshasa. Sans oublier l’Attente et les Léopards de la Rawbank et le monument en hommage aux Mamans Maraîchères, au croisement des avenues Kimwenza et By Pass à Kinshasa (Ngaba).

 


ACP / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites :
733 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


right
Article suivant Louis Gossett Jr., premier acteur noir oscarisé est mort à 87 ans
left
Article précédent Herman Amisi annoncé au Casino de Paris le 30 juin prochain pour un spectacle inédit !

Les plus commentés

Politique Félix Tshisekedi de retour après un voyage mystérieux !

15.04.2024, 24 commentaires

Politique “La mise en place du gouvernement traîne à cause de l’indiscipline et de la cupidité des membres de l’Union Sacrée” ( Jean-Claude Katende)

12.04.2024, 15 commentaires

Politique L’opposant Fayulu apporte son soutien au cardinal Ambongo, « victime d’un traitement dégradant »

15.04.2024, 12 commentaires

Politique Entre attentes et réalités politiques – L’énigme de l’Union Sacrée pour la Nation

12.04.2024, 11 commentaires


Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance