Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 02 mai 2024
mediacongo
Retour

Politique

Accord de la Saint-Sylvestre : le Conseil de sécurité menace de sanctionner ceux qui entraveraient la mise en œuvre de l'Accord

2017-05-11
11.05.2017
2017-05-11
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/05-mai/8-14/onu-conseil-securite.jpg -

L’accord de la Saint-Sylvestre signé le 31 décembre 2016 par les parties prenantes aux pourparlers du Centre interdiocésain de Kinshasa, a conduit à la signature, le 27 avril dernier, de l’Arrangement particulier, soit les modalités pratiques de la mise en œuvre des principes énoncés dans ledit accord. C’est en vue de bien exécuter ce document important qu’un Premier ministre a été nommé, avant que son Gouvernement ne soit formé le 09 mai 2017. Le Conseil de sécurité ne pouvait qu’encourager cette volonté à aller de l’avant du chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange.

Un document parvenu au Journal L’Avenir indique que les membres du Conseil de sécurité continuent de suivre de près l’évolution de la situation en République démocratique du Congo. Ils ont pris note de la nomination par le Président Joseph Kabila, le 7 avril 2017, d’un nouveau Premier ministre, Bruno Tshibala, et des réactions des parties prenantes nationales, notamment le Rassemblement, ainsi que de la déclaration de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) en date du 20 avril 2017.

Les membres du Conseil se sont déclarés préoccupés par les difficultés que pose la mise en œuvre de l’accord du 31 décembre 2016. Ils ont noté que les signataires de l’accord n’étaient pas en mesure de parvenir à un consensus sur les dispositions spéciales signées le 27 avril par une partie d’entre eux. Ils ont prié toutes les parties prenantes de redoubler d’efforts pour parvenir à une plus grande inclusivité, ce qui aiderait à régler les très graves problèmes auxquels se heurte le pays.

 

Des politiciens pendant des discussions sur l'accord politique sous l'égide des membres de la CENCO au centre Interdiocésain à Kinshasa, le 24/01/2017. (© Radio Okapi/John Bompengo)

Ils ont demandé de nouveau la mise en œuvre sans délai de l’accord, en toute bonne foi et dans son intégralité, afin que soient organisées, au plus tard en décembre 2017, des élections crédibles et inclusives qui se déroulent dans le calme et en temps voulu et qui conduisent à une passation pacifique du pouvoir, conformément à la Constitution congolaise et à la résolution 2348 (2017) du Conseil de sécurité. Ils ont noté qu’à l’occasion de son allocution devant le Congrès le 5 avril 2017, le Président Kabila a déclaré soutenir la mise en œuvre de l’accord dans son intégralité.

Ils ont réaffirmé qu’une mise en œuvre effective, rapide et opportune de l’accord était indispensable à un processus crédible et à la paix et à la stabilité de la République démocratique du Congo, et essentielle pour appuyer la légitimité des institutions de transition, car elle ouvrait la voie à la tenue d’élections pacifiques et démocratiques.

Organiser les élections à fin 2017

Le Président Joseph Kabila effectuant son vote lors des élections de novembre 2011. (© Radio Okapi/John Bompengo)

Les membres du Conseil ont donc demandé à toutes les parties de continuer à respecter l’accord et l’objectif primordial de tenir des élections pacifiques, crédibles, libres, régulières et inclusives d’ici à la fin de 2017, notamment en permettant aux femmes d’y participer pleinement et sur un pied d’égalité avec les hommes. À cet égard, ils ont demandé l’établissement rapide et inclusif d’un gouvernement d’unité nationale et du Comité national de suivi de l’accord, l’adoption d’une nouvelle loi électorale et la mise en œuvre intégrale des mesures de confiance établies dans le chapitre V de l’accord du 31 décembre 2016, dont certaines doivent encore être appliquées. Ils ont réaffirmé qu’ils étaient déterminés à agir en conséquence envers tous les acteurs congolais dont les actions et les déclarations entravaient la mise en œuvre de l’accord et l’organisation des élections.

Les membres du Conseil ont souligné la responsabilité qui incombe à tous les acteurs politiques congolais en ce moment décisif de l’histoire de leur pays où ils doivent surmonter leurs différends afin d’atteindre un consensus et s’attacher en priorité à défendre les intérêts et à assurer le bien-être de leur peuple, en faisant prévaloir l’état de droit et en faisant preuve de retenue et d’esprit de compromis et de dialogue. Les membres du Conseil ont réaffirmé leur ferme attachement à la souveraineté, à l’indépendance, à l’unité et à l’intégrité territoriale de la République démocratique du Congo.

Les membres du Conseil ont renouvelé leur soutien aux efforts que déploient le Représentant spécial du Secrétaire général, l’Union africaine et les organisations régionales concernées pour assurer la pleine application de l’accord du 31 décembre 2016, conformément à la résolution 2348 (2017) du Conseil.


L'Avenir / MCN, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 27 commentaires
8566 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


DUNGUNU @LXZ63ST   Message  - Publié le 11.05.2017 à 20:52
La communauté internationale est corrompu par Kabila a la place de faire de discourt et de déclaration inutile imposé une ligne de conduite a suivre pour tous Kabila est hors mandat et les restes des institution Msr président de la Cenco était claire vous attender le sangs de congolais pour venir volé et pillé la richesse, bande de corrompu d'ailleurs nous ne comptons pas sur vous nous allons nous prendre en charge avec notre Dieu bande des voleurs

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Mr Ndolomingu @XWXQ3Q9   Message  - Publié le 11.05.2017 à 20:21
Qu'ils fassent ce qu'ils veulent, mais un jour! ( ADOU ELENGA A YEMBA)

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Zairois @Y5GIOO8   Message  - Publié le 11.05.2017 à 16:21
Je comprend que Kabila a un soutien sur le plan international raison pour laquelle il s'en tête.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Zairois @Y5GIOO8   Message  - Publié le 11.05.2017 à 16:16
Que la CENI nous donne les cartes que nous allons garder comme identité non pas pour élire puisque moi-même je ne voterai personne. Quel est mon intérêt en votant un dictateur?

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Zairois @Y5GIOO8   Message  - Publié le 11.05.2017 à 16:09
Distraction pure et simple! Obama et François Hollande ont fini leurs mandats sans glissement pourquoi seulement en RDC? Quelqu'un qui n'a pas pu organiser les élections pendant 5 ans, il pourra les organiser dans une année? Vous prenez 80 millions des congolais pour des idiots depuis l'époque coloniale jusqu'aujourd'hui? 32 ans passés par Mobutu le 1er dictateur, maintenant 16 ans avec Kabila 2e dictateur. Et enfin la RDC est devenu vôtre champ?

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Nguma @5REW87T   Message  - Publié le 11.05.2017 à 15:56
Seul l’arrivée d'un Zaïrois a la tête du pays peut mettre fin a cette absence d’autorité et a cette association de malfaiteurs qui maintient le pays sous le feu.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
JSDB @7PNROT2   Message  - Publié le 11.05.2017 à 15:33
Il est temps que l'ONU désigne un Gouverneur général pour la RDC qui aura comme mission l'organisation des élections dans 6 mois car le dictionnaire Larousse n'a pas de mot approprié pour qualifier la misère de la population Congolaise. Trop c'est trop.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Balais Citoyen @NL5589L   Message  - Publié le 11.05.2017 à 12:08
C'est un article qui ne pouvait venir que du Journal l'Avenir dont ont connait la tendance politique. Un article orienté juste pour distraire les gens. Je ne lis jamais ce journal. Le message du Conseil de Sécurité s'adresse surtout au pouvoir qui a falsifié l'arrangement particulier et qui refuse d'appliquer l'accord du 31 décembre 2016

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Aiglonne @ZBW4XBQ   Message  - Publié le 11.05.2017 à 11:31
Tous les membres de ce conseil connaissent parfaitement les intentions malveillantes de Kabila, comment reprennent-ils indéfiniment les mêmes recommandations que Kabila et son MP continuent à torpiller. La Cenco a utilisé tous ces langages diplomatiques cherchant à habiller le vrai rassemblement et la vraie société civile qui traduisent la volonté du peuple de la même responsabilité que Kabila et sa bande des profiteurs croyant les amadouer et les faire revenir à la raison, mais en vain. L'ONU n'a qu'à passer aux sanctions contre KABILA et sa bande, sinon, ce serait perdre le temps et chercher des solutions quand le pire interviendra. ONU, le vrai moment pour intervenir autrement au Congo et frapper un regime foncièrement sanguinaire est déjà là. Trop c'est trop

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Mukana @VZDEIZD   Message  - Publié le 11.05.2017 à 11:24
nous sommes vraiment fatigués avec ces conseils de ce ci ou de ce là, ils ne peuvent se taire s'ils ne savent pas quoi faire! que des menaces et des menaces et toujours des menaces, jusqu'à quand allez vous cesser vos inutiles menaces ???

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Asinge @ZBZ8KFW   Message  - Publié le 11.05.2017 à 11:23
Retourner Martin KOBLER en RDC et là nous serons très content, car La maman que vous avez envoyé ici n'a pas de poids pour pousser la MP à la bonne foi d'appliquer l'accord de la Saint Sylvestre

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Congo eza ya bisu @R4B9MGF   Message  - Publié le 11.05.2017 à 11:19
TOUT ETRE EST MORTEL : OU EST MOBUTU ? HITLER ? KABILA VA MOURIR ET LAISSERA CE POUVOIR .LES SANCTION DES NATIONS UNIE SONT POUR D4AUTRES NATION MAIS NUL ET SANS EFFETS POUR LA NATION CONGOLAISE .VRAIMENT JE SUIS DESOLE !IL Y'AURAS UN REFERNDUM POUR INTERNISER KABILA AU POUVOIR CAR NOUS VIVONS DANS UNE DICTATURE TOTAL : LES PAUVRES MILITAIRES ET POLICIERS QUI SOUFFRENT SONT PRIS EN OTAGE DERRIERE UN SEUL HOMMES , EN ETOUFFANTS TOUTE ACTION DE LA DEMOCRATIE .J'EXORTE NOS VAILLANT FORCES ARMEE ET LA POLICE QUE REVEILLEZ -VOUS ! IL NE FAUT PAS RESTER DISTRAIT DERRIERE UN GROUPUSCULE DES GENS SANS COEUR ? NI OREILLE OU YEUX POUR VOIR LA MISERE DESA POPULATION !

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Congo eza ya bisu @R4B9MGF   Message  - Publié le 11.05.2017 à 11:09
Nous en avons mare avec vous du conseil de securité ! vous savez tous que kabila ne quitera pas au pouvoir ! pourquoi voulez vous faire des tournires ? Des sactions sans effets car le Chien abois la caravane passe . Vous savez qu'il n'auras pa election en decembre 2017 ! je regrette pourquoi vous faite toujour des telles declaration au moment ou la population souffre ! LAISSE NOUS RESTE COMME NOUS ALLONS CAR UN JOUR DIEU VAS AGIR ! TOUTE CHOSE A UN DEBUT ET SA FIN : L

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Notre Congo_Rdc @D354S4K   Message  - Publié le 11.05.2017 à 11:07
coco - 11 05 2017 11:03 DU N'IMPORTE QUOI et Après?

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Nguma @5REW87T   Message  - Publié le 11.05.2017 à 11:03
17 mai 1997 17 mai 2017 20 ans d’imposture 20 ans d’occupation 20 ans de tueries en masse 20 ans de dilapidation de nos richesses 20 ans d’enrichissement du rwanda avec nos richesses 20 ans d’insécurités planifiées 20 ans d’infiltration 20 ans de destruction de la nation zaïroise 20 ans de destruction de l’armée nationale 20 ans de mise à feu du pays : Kivu, Kinshasa, Bas-Congo, Equateur, Kasaï 20 ans d’élimination de toute personne appartenant à la famille biologique de Laurent Désiré Kabila Les scandales qui sous d’autres cieux ne restent jamais impunis 1-Panama papers 2-les entreprises sous la coupe de la famille dite Kabila 3-la Banque Bgip 4- les passeports biométriques Et tout ça pour une simple raison : Qu’un seul homme puisse, dans le mépris total des intérêts du peuple zaïrois, se maintenir au palais de la nation et cela en dehors de toute légitimité Ainsi continuer l’enrichissement du rwanda par le maintien de l’insécurité dans nos territoires de l’est Un homme qui n’a jamais exprimé de regrets chaque fois que nos compatriotes meurent. Jamais de minutes de silence Un homme qui...

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @QVKUISJ   Message  - Publié le 11.05.2017 à 10:59
Distraction,article made by avenir journal!quel monsieur serieux du conseil de securité peux soutenir les idioties de kabila? qui veut montrer à tous que le congo est devenu une colonie rwandaise depuis la guerre de AFDL.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Nguma @5REW87T   Message  - Publié le 11.05.2017 à 10:59
17 mai 1997 17 mai 2017 20 ans d’imposture 20 ans d’occupation 20 ans de tueries en masse 20 ans de dilapidation de nos richesses 20 ans d’enrichissement du rwanda avec nos richesses 20 ans d’insécurités planifiées 20 ans d’infiltration 20 ans de destruction de la nation zaïroise 20 ans de destruction de l’armée nationale 20 ans de mise à feu du pays : Kivu, Kinshasa, Bas-Congo, Equateur, Kasaï 20 ans d’élimination de toute personne appartenant à la famille biologique de Laurent Désiré Kabila Les scandales qui sous d’autres cieux ne restent jamais impunis 1-Panama papers 2-les entreprises sous la coupe de la famille dite Kabila 3-la Banque Bgip 4- les passeports biométriques Et tout ça pour une simple raison : Qu’un seul homme puisse, dans le mépris total des intérêts du peuple zaïrois, se maintenir au palais de la nation et cela en dehors de toute légitimité Ainsi continuer l’enrichissement du rwanda par le maintien de l’insécurité dans nos territoires de l’est Un homme qui n’a jamais exprimé de regrets chaque fois que nos compatriotes meurent. Jamais de minutes de silence Un homme qui...

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
jean jack KAYEMBE @EYHDDE2   Message  - Publié le 11.05.2017 à 10:54
Pour avoir commis toutes sortes de crimes; Les politiciens Congolais en mal de positionnement se caches derrière le Président de la république pour torpiller toutes les lois qui sont en faveur de notre peuple. Au delà de ces manœuvres, l histoire les rattrapera.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Roche @NWX9RCR   Message  - Publié le 11.05.2017 à 10:43
Le conseil de sécurité de l'ONU doit passer à l'action c'est connu par tout le congolais que Kabila ne veut pas quitter le pouvoir ni organiser les élections. Loin de mettre en application l'accord du 31 décembre 2016.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Roche @NWX9RCR   Message  - Publié le 11.05.2017 à 10:39
Le problème est connu la mise en application effective est bloquée par Kabila qui est à la cherche d'un référendum constitutionnel Le conseil de sécurité de l'ONU

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Musharabia @H36TQ3A   Message  - Publié le 11.05.2017 à 10:38
SVP Monsieur le Représentant de Conseil de sécurité de de nation unies n'est pas menace de sanctionner , je vous emprise des sanctionner tous les autorités comme HYPOLITE KANAMBE et ces disciples pardonner nous nous souffrons nous peuples Congolais

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Notre Congo_Rdc @D354S4K   Message  - Publié le 11.05.2017 à 10:35
viviano - 11 05 2017 10:12 Ton Conseil de SECURITE ne fera rien pour notre pays. KIMBANGU que tu venais de citer c'est bien lui qui avait prédit en 1944 sur le devenir de la RDC concernant la succession au sommet de l'ETAT et il n'avait en aucun jour eu une HAINE contre son semblable, ainsi donc si tu croyais à LUI(KIMBANGU), je te révèle une chose: JKK quitera son fauteuil le jour où tu cesseras de HAÏR ton SEMBLABLE et aussi quand TATA SIMONI KIMBANGU le voudra et non par la volonté de qui que ce soit, retiens la date d'aujourd'hui et tu as mes contacts +243851528344 ou +243997031200. QUI VIVRA VERRA

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
kevin @2RXNG39   Message  - Publié le 11.05.2017 à 10:22
kabila et sa bande continue de se moquer du peuple CONGOLAIS. UN JOUR VOUS AUREZ BESOIN DE CE PEUPLE QUE VOUS ETES ENTRE DE MASSACRE CHAQUE JOUR, QUE VOUS ETES ENTRE DE PILLER, DE TORTURER, DE PRIVER DE LA LIBERTE D'EXPRESSION,

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Mampuya @GFNVXBG   Message  - Publié le 11.05.2017 à 10:18
Les politiciens congolais sont comme des petits enfants qu'il faut surveiller. L'onu est au congo. Non comptant ashado,la cenco, kim jong tsisekedi, katumbi eccc tous vont à l'éxterieur parler male de leur pays. Voilà le résultat, le conseil de sécurité vous surveille et peut etre decider qui sera prèsident s'il y'aura des èlections.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
viviano @65YXDSO   Message  - Publié le 11.05.2017 à 10:12
Le conseil de securité de l'UN doit passer de la parole a l'acte car les faits sont déjà là,l'imposture du gouvernement issue des combines de torpiller cet accord est déjà enclencher Nous exigeons au conseil de designer vite un enviyer speciale pour rappeller à KABILA KANAMBE d'arreter de jouer avec le feu au congo de KIMBANGU,LUMUMBA et KASAVUBU car MAMAN SIDIKU n'a pas le poid.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @YLIHM16   Message  - Publié le 11.05.2017 à 09:50
botika biso bino conseil distraction vous etes Las pour encourager la kabilie

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Bitakwira: "Il n'y aura pas élection en décembre 2017"
left
Article précédent Equipe Tshibala : que de défis !

Les plus commentés

Politique Félix Tshisekedi a reçu ce jeudi le cardinal Ambongo

16.05.2024, 22 commentaires

Politique Le président Tshisekedi prévient les députés nationaux : « Je n’hésiterai pas à dissoudre l’Assemblée nationale et renvoyer tout le monde à de nouvelles élections, si ces mauvaises pratiques persistent »

18.05.2024, 19 commentaires

Politique Assemblée nationale : l’élection du bureau définitif reportée

17.05.2024, 10 commentaires

Politique La France, un allié indéfectible du Rwanda : Les dessous d’une alliance stratégique

19.05.2024, 10 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance