mediacongo.net - Actualités - RDC: la Céni sous pression avant la publication d'un calendrier électoral

Retour Politique

RDC: la Céni sous pression avant la publication d'un calendrier électoral

RDC: la Céni sous pression avant la publication d'un calendrier électoral 2017-11-05
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/4-10/nangaa_corneille_17_0002.jpg -

En République démocratique du Congo, la commission électorale a reporté l'annonce de la publication du calendrier. La plénière a bien débuté samedi 4 novembre, mais selon la Céni, il faut encore harmoniser les points de vue. La publication devrait donc intervenir au plus tôt ce dimanche après-midi. Jusqu'ici, la commission électorale parlait d'élections au mieux en avril 2019, soit 504 jours après la fin de l'enrôlement des électeurs. Mais elle est de plus en plus sous pression.

On pense bien sûr à la visite de l'ambassadrice américaine auprès de l'ONU fin octobre. Nikki Haley a été claire : son pays n'acceptera pas que les élections aient lieu au-delà de 2018. « Sous-entendu, Washington pourrait ne plus reconnaître le gouvernement de la RDC et entraîner derrière lui d'autres pays », explique une source diplomatique.

L'Union européenne est également sur cette ligne. Pas question d'accorder un mandat supplémentaire au président Kabila. Jusqu'à fin 2018, c'est le maximum. « Mais il n'y a pas que la date, cela fait un an qu'on est piégé par ce débat et pendant ce temps-là, il y a bien d'autres questions qui pourrissent », dit-on du côté de Bruxelles.

Le dernier à enfoncer le clou serait Moussa Faki, le président de la commission de l'Union africaine qui a rencontré le président de la commission électorale congolaise en ce début de semaine. Lui aussi a insisté sur la publication du calendrier et la tenue des élections au plus tôt. « Il a lui aussi suggéré qu'il serait mieux qu'elles se tiennent avant la fin 2018 », assure un diplomate africain. Pas de confirmation officielle de la part de l'UA.

Reste à savoir si le message sera entendu par les membres de la plénière, la majorité et la présidence congolaise. Mais selon une source à la Céni, si la communauté internationale tient à des élections en 2018, il faudra qu'elle aligne les moyens financiers, logistiques et humains.

Quant au front anti-Kabila, plusieurs leaders de l'opposition, dont Félix Tshisekedi, Moïse Katumbi, Sindika Dokolo, des représentants de la société civile et des mouvements citoyens, se sont réunis toute la journée samedi à Bruxelles pour établir un plan d'action pour tenter d'arracher l'alternance à la tête de leur pays.


RFI
3075 suivent la conversation
5 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
RMN - 06.11.2017 09:04

tu mourra naanga Dieu est entrain de te voir dit ouvertement si tu es incapable de nous organiser les élections avant le délai convenu il souhaitable que tu démissionne bonsan.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 06.11.2017 08:41

Naanga, c'est toi qui sortir perdant,Au finish, le PPRD te sacrifiera.Saches que To Père Marini Bodho qui t'a placé là bà t'a simplement livré.Maudit soit-il(Marini Bodho)là où il est.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
GM - 05.11.2017 18:01

Mr Nangaa Corneille tu te dis fonctionnaire international mais ce que tu fais laisse voir que tu es manipulé par un camp " MP" et tu n'es pas indépendant. A ta place j'allais démissionner car le peuple te demandera le compte quoiqu'il en soit.

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 05.11.2017 17:43

NANGA le peuple RDCongolais connaît tu ne dirige pas la CENI c'est plutôt les injonctions de KANAMBE et ses acolytes que tu obéissent. NANGA sache qu' il y a un temps pour chaque chose sur la terre votre manoeuvre pour maintenir KANAMBE sous prétexte des contraintes techniques logistique financières sont des fausses notes . Tu le paieras d'ici la fin du régime sanguinaire de KANAMBE

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
@ KBM - 05.11.2017 16:40

On finira par y arriver, cette alternance est impératif, Kabila va fouir ce pays même sa famille et les biens mal acquis seront récupérés par la force du changement....

Non 2
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Electeurs sans empreintes en RDC: «A la Céni d’identifier les causes réelles»

Politique ..,

Élection en RDC : ce que veut l'OIF

Politique ..,

Élections : la Ceni sensibilise pour le 23 décembre

Politique ..,

Dépôt des candidatures le 24 juin 2018 : MLC et l’UNC seront au rendez-vous !

Politique ..,