mediacongo.net - Actualités - Ferdinand Kambere soutient la légitimation du 3ème mandat de Kabila

Retour Politique

Ferdinand Kambere soutient la légitimation du 3ème mandat de Kabila

Ferdinand Kambere soutient la légitimation du 3ème mandat de Kabila 2018-07-20
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/06-juin/01-03/kambere_ferdinanad_18_01213.jpg -

Le secrétaire permanent adjoint du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), Ferdinand Kambere, séjourne à Dar-es-Salam, en Tanzanie depuis quelques jours. Il a été invité à participer à une grande conférence thématique pour un dialogue de haut niveau entre les dirigeants des partis politiques africains. Ces assises sont organisées par le Parti communiste chinois (PCC) avec le parti Chama cha Mapinduzi (CCM) de Tanzanie. Profitant de son séjour au pays de John Magufuli, Ferdinand Kambere soutient, au cours d’une interview accordée à la presse, la légitimation d’un troisième mandat pour Joseph Kabila.

Interview.

Quel est le motif de votre séjour ici à Dar es Salaam ?

Nous avons été invité par le Parti communiste chinois qui a organisé ensemble avec le parti Chama cha Mapinduzi de Tanzanie une grande conférence thématique pour un dialogue de haut niveau entre les dirigeants des partis politiques africains, en vue d’essayer de promouvoir les échanges entre partis politiques avec cet objectif que les partis politiques aient quand même cette capacité de renforcement de leur structure pour développer des programmes visionnaires par rapport aux solutions quant aux aspirations des peuples africains, par rapport à la paix, par rapport à la sécurité, par rapport à l’éducation, par rapport à la santé et tout ça l’emploi, pour qu’ensemble dans cette coopération gagnant-gagnant où les partenaires se respectent mutuellement, nous puissions avoir quand même des gouvernements forts qui répondent à ses aspirations de la populations là.

Et la Chine, à l’issue de cette conférence, à travers le PCC, a dit qu’elle ne va plus se taire lorsque d’autres partenaires sont plutôt là à imposer leur vision de démocratie qui soit différente de la vision des Africains eux-mêmes, à l’autodétermination du peuple et à asseoir une démocratie qui respecte nos valeurs traditionnelles, qui respecte l’autorité qui dirige et qui respecte le peuple. C’est cela. Donc nous refusons d’être, comme le dit le professeur français Philippe Ardent, ce peuple qui fait de sa constitution, une constitution de façade et dans la pratique, il développe autre chose. Ce que nous voulons ici, c’est ce qui est dans notre constitution qui doit être appliqué et compris par nos cours et tribunaux s’il y a contentieux.

Pouvez-vous nous expliquer le principe de légitimation comme vous le défendez dans votre parti PPRD du mandat d’un président surtout Joseph Kabila ?

Ça veut dire dans notre constitution, surtout nous sommes dans une démocratie représentative, qui est en ce qui concerne l’élection du président de la République, consacrée dans les articles 5, 70 et 71. C’est ça qui constitue un régime constitutionnel de l’élection ou de la légitimation de l’élection du président de la République. Ce principe qu’il faut prendre comme un tout lorsque nous arrivons dans les différentes campagnes qui ont été menées par une frange de l’opposition dans notre pays, par aussi quelques ténors de la Cenco, pour dire que le chef de l’Etat, il lui est interdit de briguer un troisième mandat, vous sentez dans cette campagne de diabolisation du processus d’abord en lui-même parce qu'ils demandent que la Ceni démissionne, que le processus s’arrête-là, ils demandent parfois des transitions sans Kabila, parfois des élections sans Kabila, c’est tout simplement pour mettre tout le peuple, l’opinion nationale et internationale dans un flou orchestré, tel que depuis que la thèse scientifique développée par Me Jean-Cyrius Mirindi a été débattu et soumis en public au contradictoire, il s’est révélé effectivement que ceux qui s’attachaient au seul principe verrouillé, article verrouillé 220 par rapport à la durée et au nombre de mandat du président de la République, ont tort en interdisant d’abord le référendum dans notre pays et à continuer à chanter qu’il est interdit au président de briguer un troisième mandat.

Etant donné que le régime de légitimation du mandat de l’élection présidentielle dans notre pays doit s’interpréter par rapport aux articles 5, 70 et 71. Ils sont liés, c’est un tout, on ne peut pas les séparer pour les comprendre. Parce que lorsque l’article 5 dit que la souveraineté nationale appartient au peuple congolais, que tout pouvoir émane du peuple et que le suffrage doit être universel, égal et direct, cela doit s’entendre à l’article 70 qui nous dit que le mandat du président de la République est de 5 ans renouvelable une seule fois. Ça signifie que ce mandat qui est de 5 ans pour qu’il soit dit renouvelé, il faut qu’il soit de la même nature, du même caractère, de la même espèce. Mais avec la révision de 2011, on trouve que le mandat que Kabila a eu en 2006 était un mandat de 5 ans certes, mais mandat obtenu sous la légitimation qui a la fourchette de 51 % ou plus, soit à la majorité absolue.

 En 2011 lorsque maintenant ce même mandat du président de la République, la fourchette de la légitimation de l’élection passe de la majorité absolue à la majorité simple, ça signifie que ça devient certes un mandat du président de la République de 5 ans mais d’une autre espèce.

Mais que dit l’accord de la St Sylvestre par rapport au mandat du président ?

C’est là où je parle de la campagne de diabolisation parce que l’accord est clair. Le deuxième chapitre de cet accord dit que les parties prenantes au dialogue s’engagent à respecter la constitution. Cette constitution, c’est celle qui a été révisée en 2011. Où est-ce que la Cenco et tout ce qui est en train d’être créée dans sa suite, comme le CLC, ont trouvé cette interdiction dans notre constitution. Il faut plutôt lire l’article 70 tel qu’il est.

Le mandat du président est de 5 ans renouvelable une seule fois. Pour qu’il soit renouvelable, qu’on dise qu’un mandat obtenu par Joseph en 2011 est le renouvellement du mandat de 2006, il faut dire qu’il est resté un mandat de même nature, de même espèce et de même caractère. Or, ils ne sont pas capables de le démontrer, même s’ils se disent plus juristes ou plus constitutionnalistes que les autres. S’ils sont sérieux avec eux-mêmes, au lieu d’appeler la population dans la rue, ils n’ont qu’à accepter d’aller devant les juges pour créer un contentieux, au cas où Kabila dépose sa candidature. En ce moment-là, la Cour va répondre. Mais pour le moment, on est que dans des débats citoyens sur l’éligibilité ou non de Joseph Kabila. Lui-même ne s’est pas encore prononcé jusque-là mais nous PPRD nous soutenons cette hypothèse-là. Il a encore ce droit par rapport à notre constitution.

Quand le président Kabila dit qu’il va respecter la Constitution. De quelle Constitution s’agit-il selon vous, de 2006 ou de 2011 ? 

Justement c’est là où tous sont tournés au ridicule lorsque ils ont cru le piéger dans cet accord en disant contre la constitution qu’on ne peut pas réviser la constitution, on ne peut pas aller au référendum, ils ont oublié parce qu’à ce moment il ne l’attendait qu’au troisième principe qui est verrouillé à l’article 220, qui est un principe qui concerne la durée et le nombre de mandats du président de la République. Ils avaient totalement ignoré qu’en 2011 il y avait déjà un principe qui a été modifié, c’est le principe du suffrage universel qui est consacré dans les articles 5, 70 et 71 de la Constitution. Et lorsqu’on a touché à l’article 71 pour qu’on passe de la majorité absolue à la majorité simple, il n’y a plus de renouvellement ; à ce moment-là, il y a eu coupure, il y a eu nouvelle constitution et tous les professeurs de droit constitutionnel du monde entier le savent. Lorsqu’un principe qui a été verrouillé dans une constitution vient à être modifié par une loi, ou par un quelconque mécanisme de modification, il y a naissance d’une nouvelle constitution. C’est ça la réalité du droit, c’est ça la science juridique.

Molina
Forumdesas/MCN, via mediacongo.net
1249 suivent la conversation
20 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Musa | G14FZFF - posté le 21.07.2018 à 12:58

Ferdinand Kambere, tu es corrompu par le regime mediocre qui est en train de faire souffir le peuple Congolais. A ton age tu es derriere ce Rwandais Hypolite Kanambe alias Joseph Kabila pour te donner des MIETTES, de l'argent. ezali mawa pe pasi. Que cherhe tu monsieur de supporter cet imbecile, vagabon qui etait chauffeur de l'artiste DAFAO et qui est venu avec les bottes des caoutshou au congo. Ferdinand Kambere on prend bonne note et on faira operation toyebi ndaku nayo. Joseph Kabila ne peut pas faire le 3eme MANDAT. Il a epuise' son 2 MANDATS, il faut akanga ba baggages naye pour partir et retourner dans son pays le Rwanda.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Root# | P1R56Y5 - posté le 21.07.2018 à 11:27

Tu es un démon et le démon ne dira jamais que le diable est mauvais et ce peuple personne ne le respecte, vous avez envoyez vos militaires à Lubumbashi, quartier Gbadolite après les incidents qu'il y a eu dernièrement et l'armé régulière a violé des femmes et vous trouvez ça normal, détruire les maisons de gens comme des bandits, vous êtes une milice et non une armée, BANDE DES VOYOUS, BANDITS, ET VOUS CROYEZ QUE CE QUE VOUS FAITES LE PEUPLE AIMENT ÇA? AYEZ HONTE DE VOUS-MÊME ET JE CROIS QUE MÊME VOS FAMILLES BIOLOGIQUES SONT CONTRE VOUS, JE VOUS L'ASSURE

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | 8L21GWL - posté le 21.07.2018 à 11:10

"Je pense qu'on repond les imbeciles par le silence".La population doit prendre bonne note,ces gens pareils il faut les garder en vu. L'histoire est le juge de ce monde

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
askots | AJTBIE6 - posté le 21.07.2018 à 03:50

osuma - 20.07.2018 12:39 " Le peuple congolais s'en chargera bientôt de Kabila." Vous avez une très mauvaise notion du peuple, le peuple congolais, le peuple congolais... Vous êtes le peuple congolais et les autres qui sont-ils? C'est pour quoi, il faudrait un référendum pour voir si moi aussi je suis de ton avis. Le référendum ou le vote départage.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
askots | AJTBIE6 - posté le 21.07.2018 à 01:57

Prof. Dr.Robert KIKIDI - 20.07.2018 14:48 Monsieur le Professeur, vous avez le devoir et l'obligation de vous exprimer en tant que professeur. Un accord entre 500 politiciens peut il mettre en veilleuse une constitution adoptée au référendum par des millions de congolais et promulguée par le Président de la République?

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
askots | AJTBIE6 - posté le 21.07.2018 à 01:46

Le mandat de 5 ans obtenu par le Président de la République en 2006 et celui qu'il a obtenu en 2011 sont ils successifs? En âme et conscience, il a fallu que les véritables juristes analysent cette situation sans humeur pour qu'il y ait un débat intellectuel et scientifique mais nous assistons plutôt aux prises de positions à tshisekediste, cette façon de dire non à tout ce que l'autre a envie de dire même sans l'avoir entendu. Changeons, changeons.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Past DSK | D5JSB3I - posté le 20.07.2018 à 17:36

Eyindaka mabe!!!! Ekoyinda vraiment!!!!

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | KFGCVC1 - posté le 20.07.2018 à 16:26

La racaille kanambienne est partout même sur ce forum des discussions pour ceux qui parlent de 3ème mandat, d'immutabilité,etc même si au fond d'eux-même ils savent qu'ils sont dans le faux. C'est comme penser par procuration pour défendre l'indéfendable. La vérité connue de tous même par eux-même est que nous sommes hors-constitution depuis le 20 décembre 2016, car elle a été violée intentionnellement en complicité avec la cours kabila(constitu)tionnelle.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 20.07.2018 à 16:21

(suite) Prof. Dr. Robert Kikidi Kabila en déhors de sa conscience, de son patriotisme, il n'a aucun accord à récuser. Tout chef d'Etat regarde les intérets de la nation, pas d'un groupe d'invidus de la nation. Les accords de Saint Sylvestre n'ont pas suivi la voie référendaire, le peuple n'a rien avoir là dedans, c'est un groupe des congolais qui voulaient acceder au pouvoir sans passer par le peuple, mais par l'Eglise catholique. Vous etes en train d'imposer au peuple des accords bidons entre amis.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 20.07.2018 à 16:13

Prof. Dr. Robert Kikidi. où sont les decrets creant les accords de Saint Sylvestre. S'il y'a decret il y'a eu un paragraphe sur renonciation de Kabila?. Tous les partis politiques étaient présent dans cet accord ? NON. Quel est role ou importance, vous comme intellectuel congolais ,vous accordez à la cours supreme ? Kabila est là sur décision de cette Cours. Les accords devaient se limiter, statuer sur les élections, sur quand les élections. La Cours était très clair, jusqu'à l'élection d'un nouveau président. La Cours n'avait pas dit, Kabila tu ne dois plus te prèsenter. Aux Usa les membres de la Cours Supreme 5/9 sont de droite, leurs décisions sont respctées par tous...

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Prof. Dr.Robert KIKIDI | WE8J2GQ - posté le 20.07.2018 à 15:01

. Le Chef de l’Etat Joseph Kabila avait renoncé à son mandat par rapport à d’autres raisons politique de la crise qui a conduit aux négociations politiques, s’il veut effectivement briguer le 3ieme mandat, il doit récuser le « vide » occasionné par le coup d’état constitutionnel et institutionnel de l’Accord Politique de la Saint-Sylvestre, qu’il a entériné lui-même en consacrant le pays dans un régime exceptionnel de transition jusqu’aux prochaines élections, contrairement à la constitution révisée en 2011, laquelle lui avait donné la possibilité de briguer un mandat.

Non 2
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Prof. Dr.Robert KIKIDI | WE8J2GQ - posté le 20.07.2018 à 14:53

Oui, la révision partielle de la constitution en 2011 a ramené le compteur à zéro pour paraphraser le Chercheur Cyrus Mirindi mais sans annuler le principe de l’immutabilité verrouillé et la réaffirmation du coup d’état constitutionnel et institutionnel de l’Accord Politique de la Saint-Sylvestre, lequel Accord empêche au Président Joseph Kabila de briguer un autre mandat pour atteindre le plafond constitutionnel.

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Notre Congo_Rdc | D354S4K - posté le 20.07.2018 à 14:53

NKONGO - 20.07.2018 13:55, osuma - 20.07.2018 12:39 & nabavuna - 20.07.2018 13:33. Chers compatriotes pour votre information, je vous signale que toue la Communauté Internationale dans son ensemble et la Classe Politique Rd Congolaise savent très bien que JKK juridiquement parlant a le droit de se représenter pour son second et dernier mandat. Raison pour laquelle ces deux catégories cherchent à tout prix que le RAÏS se prononce publiquement qu'il ne représentera pas. Or s'il le faisait ça sera anticonstitutionnel. C'est pourquoi entant que garant de la nation, il ne cesse de dire qu'il respectera la CONSTITUTION. Le FCC l'ayant compris n'avait plus le choix, celui de soutenir JKK.

Non 3
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Prof. Dr.Robert KIKIDI | WE8J2GQ - posté le 20.07.2018 à 14:48

S’il veut effectivement briguer le 3ieme mandat, il doit récuser l’Accord de la Saint-Sylvestre, qu’il a entériné lui-même en consacrant le pays dans un régime exceptionnel de transition jusqu’aux prochaines élections, contrairement à la constitution révisée en 2011, laquelle lui avait donné la possibilité de briguer le second mandat .Il doit en outre nommer un Premier Ministre de la Majorité au pouvoir conformément la constitution révisée en 2011 et défier le principe de l’immutabilité verrouillé dans ladite constitution et en tirer toutes les conséquences tant au niveau national qu’international.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Prof. Dr.Robert KIKIDI | WE8J2GQ - posté le 20.07.2018 à 14:44

s’il veut effectivement briguer le 3ieme mandat, il doit récuser le « vide » occasionné par le coup d’état constitutionnel et institutionnel de l’Accord Politique de la Saint-Sylvestre, qu’il a entériné lui-même en consacrant le pays dans un régime exceptionnel de transition jusqu’aux prochaines élections, contrairement à la constitution révisée en 2011, laquelle lui avait donné la possibilité de briguer le second mandat .Il doit en outre nommer un Premier Ministre de la Majorité au pouvoir conformément la constitution révisée partiellement en 2011 et défier le principe de l’immutabilité verrouillé dans ladite constitution et en tirer toutes les...

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
NKONGO | WVX8P6N - posté le 20.07.2018 à 13:55

Comprenez-le. En R.D.C, nous avons maintenant une nouvelle école de constitutionnalistes dont fait partie ce borgne de KAMBERE. La plus part de membres de cette école ont des noms avec la lettre "R". Souvent, leurs thèses sont défendues en dehors du pays. Recensons-les et arrêtons une option pour contrer leur mission.

Non 2
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 20.07.2018 à 13:49

Les opposants signataires des accords de Saint Sylvestre le savaient bien avant ? que Kabila pouvait se representer? Ainsi ils avaient pétendu la clause de la non representativité de Kabila ? Puisque la constitution était claire, pourquoi prévoir cette clause ).Voilà la question que nous devons poser à Tshole,cenco, udps eeccc pas à Kabila qui se référe à la constitution.

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
nabavuna | EKY4MXQ - posté le 20.07.2018 à 13:33

je pense que kabila a signé sa mort comme il na pas prononcé hier qu'il va quitter le pouvoir. attendons, vous verrez qu'il aura une balle dans sa tète comme lui même la prédit. cunga, uta ona.

Non 2
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
osuma | 72JVADQ - posté le 20.07.2018 à 13:31

Mr Kambere,C'est un ballon d’essai que tu viens de lancer mais saches qu'aucun article de la constitution ne permet clairement à Kanambe de se représenter. si jamais ton rwandais briguais un troisième mandat, c'est pour quelle durée? sachant qu'il aie déjà consommé deux ans. Beau frère de Lambert Mende OMALANGA

Non 2
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
osuma | 72JVADQ - posté le 20.07.2018 à 12:39

Mr Kambere. Je t'informe que le mandat de Kabila de 2011 est une conséquence logique du premier mandat de 2006. En quoi 2006 et 2011 ne sont pas de même nature? Je doute fort de ton coefficient intellectuel bien que tu sois hasardeusement présentable. Le peuple congolais s'en chargera bientôt de Kabila. Certes, nous mourrons en masse mais Kabila finira par fuir. Beau frère de Mende OMALANGA

Non 2
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

« Joseph Kabila a le droit de se représenter comme indépendant en 2018 », soutient Ferdinand...

Politique ..,

Goma : les « Malewa » facteur de l’insalubrité de la ville

Provinces ..,