Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - du 01 au 31 Octobre 2023
mediacongo
Retour

Politique

Primature: Joseph Kabila se retire à Lubumbashi pour trancher

2013-11-13
13.11.2013 , Kinshasa
Politique
2013-11-13
Ajouter aux favoris

Cela fait pratiquement une semaine depuis que le chef de l’Etat congolais, Joseph Kabila Kabange, séjourne dans la ville de Lubumbashi, chef-lieu de la province du Katanga. Le Raïs revenait du double sommet SADC/CIGRL en Afrique du Sud portant sur des questions sécuritaires à l’Est de la RDC. Car, sur le terrain, les Forces armées de la RDC (FARDC) ont réussi à déloger les rebelles du M23 au point que le chef politique de ce mouvement a dû décréter, unilatéralement, la fin de la rébellion. Plutôt que de regagner directement Kinshasa la capitale, le Raïs a jugé utile de profiter de son séjour dans la ville cuprifère pour opérer les derniers réglages sur le Gouvernement de cohésion nationale, plus particulièrement sur la très délicate question de la Primature.

Qui sera le futur Premier ministre de la RDC ? C’est à cette question que devra répondre, dans les prochaines heures, ou semaines le Président de la RDC. C’est ce qui l’aurait poussé à se retrancher dans la ville de Lubumbashi, pour échapper aux différentes sollicitations des politiciens de Kinshasa. Tous semblent être candidats au Gouvernement de cohésion nationale, c’est-à-dire les membres de la Majorité présidentielle, de l’Opposition ayant participé aux Concertations nationales et de la Société civile longtemps tenus à l’écart. Et tous comptent sur la « magnanimité » du Raïs congolais pour faire partie du Gouvernement annoncé.

Contourner  les sollicitations  du microcosme kinois

A quand finalement la formation du Gouvernement attendu depuis plusieurs semaines ? Tout dépend du Raïs, répondent bon nombre d’observateurs avertis. Car, conscient du poids des enjeux,  Joseph Kabila aurait décidé de répondre à cette question en installant son quartier général dans la ville cuprifère.  Mais, pourquoi avoir choisi de se retrancher dans le chef-lieu du Katanga ? « Le Raïs a besoin de la tranquillité que lui offre sa résidence de Lubumbashi pour finalement trancher particulièrement sur la question du Premier ministre », indiquent des sources généralement au parfum de ce qui se prépare. Joseph Kabila tiendrait ainsi à décider en dehors des sollicitations diverses.

Kinshasa, confie un habitué du Palais, ne constitue pas toujours le lieu propice pour ce genre d’exercice. Mais, pourquoi donc ? Dans la capitale congolaise, soutient-on, le chef de l’Etat est généralement assiégé par certains compatriotes qui ne ratent pas la moindre occasion pour se signaler chez le Raïs. Et, en cette période de turbulences politiques, chacun recourt à ses entrées pour tenter de faire pression sur le chef de l’Etat, à défaut de recourir aux texto. Or, poursuit-on, ce genre d’exercice requiert à la fois le calme et la discrétion. On comprend donc mieux pourquoi de retour du double sommet d’Afrique du Sud, Joseph Kabila a mis le cap sur Lubumbashi.

Gbadolite, Kawele ou Yakoma a l’époque du Marechal Mobutu

Il ne s’agissait nullement pour Joseph Kabila de réinventer la roue. A l’époque, pour échapper aux pressions politiciennes de Kinshasa, le maréchal Mobutu avait jugé bon de se retirer à Gbadolite, dans la province de l’Equateur pour se prononcer en toute quiétude sur des questions d’intérêt capital. Mais, face à l’invasion de Gbadolite par certains politiciens de la capitale, le prédécesseur de Laurent-Désiré Kabila dut progresser vers Kawele avant de se retrouver à Yakoma vers la fin de son règne. Tous ces déplacements de « l’Aigle de Kawele » ne visaient qu’à se mettre à l’abri de ses nombreux collaborateurs désireux de vivre seulement aux frais de l’Etat au Gouvernement.

On comprend donc, l’histoire étant un éternellement recommencement, que les mêmes causes produisent les mêmes résultats. En annonçant un nouveau Gouvernement, celui de cohésion nationale, le Raïs a déclenché auprès de nombreux chômeurs politiques en RDC, un engouement insatiable. D’ailleurs, même les députés nationaux et les sénateurs semblent mordre toujours à l’hameçon du Gouvernement comme si la seule façon de servir le pays en RDC était d’être membre de l’Exécutif national. Au point que tous semblent être candidats aux divers postes ministériels. Voilà qui explique les messages intéressés de soutien à Joseph Kabila pour la victoire des FARDC à l’Est du pays.

Le retour à Kinshasa s’annonce avec des surprises

« Nul doute qu’à son retour à Kinshasa, les choses vont s’accélérer », concluent les observateurs avertis. Si, réellement, le Raïs s’est retiré à Lubumbashi pour préparer sa bombe, il faudrait alors s’attendre, comme le soutiennent les observateurs, à ce que les choses passent à la vitesse supérieure. Car, l’opinion attend de connaître le successeur d’Augustin Matata Ponyo Mapon à la Primature. Va-t-il succéder à lui-même ou devra-t-il passer le flambeau à quelqu’un d’autre ? La question demeure posée. Dans l’hypothèse où la nouvelle donne poserait le problème de l’identification de la Majorité ainsi reconstituée, il ne serait pas exclu que le Raïs nomme un Informateur.


C’est vous qui le dites :
8439 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


right
Article suivant La MONUSCO ne confirme pas la présence des militaires rwandais au Nord-Kivu
left
Article précédent Elections: l'abbé Donatien Shole qualifie le report des élections à Beni, Butembo et Yumbi « d'une décision très grave »

Les plus commentés

Politique Présidentielle 2023 : «la fraude est programmée», alerte Dénis Mukwege avant d'annoncer le dépôt de sa candidature ce mardi à la CENI

02.10.2023, 28 commentaires

Politique Présidentielle 2023: Denis Mukwege dépose sa candidature le mardi 3 octobre

02.10.2023, 18 commentaires

Politique Présidentielle 2023 : le dépôt de candidature de Katumbi reporté faute « des pièces originales »

03.10.2023, 14 commentaires

Provinces Tshisekedi à Kasumbalesa : « Si vous nous renouvelez la confiance, nous verrons comment faire arriver la gratuité de l’enseignement jusqu’au secondaire »

03.10.2023, 13 commentaires


Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance