mediacongo.net - Actualités - Save the Children documente 97 décès d'enfants dus à Ebola



Retour Santé

Save the Children documente 97 décès d'enfants dus à Ebola

Save the Children documente 97 décès d'enfants dus à Ebola 2019-02-12
Provinces
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/02-fevrier/11-17/ebola_campagne_18_00001.jpg -

Près de cent (100) enfants en République démocratique du Congo (RDC) ont perdu la vie à cause du virus Ebola depuis le début de l'épidémie en août dernier. "Save the Children" dans un communiqué officiel, de ce lundi 10 février 2019, avertit que le nombre de morts pourrait augmenter avec l'augmentation du nombre de nouveaux cas en janvier, passant d'environ 20 par semaine à plus de 40. Sur les 97 enfants qui ont perdu la vie, 65 avaient moins de cinq ans.

Save the Children prévient que cet épidémie de virus mortel en RDC pourrait durer encore six mois au moins.

La RDC lutte contre la deuxième épidémie d'Ebola la plus importante de son histoire. Au cours des six derniers mois, au moins 785 personnes auraient été infectées par le virus (731 cas confirmés), dont 484 personnes sont décédées, dont 60 % des femmes. Au cours des trois dernières semaines de janvier seulement, il y a eu environ 120 nouveaux cas.

L'insécurité et la violence dans l'Est du pays, associées à la peur et à la suspicion dans certaines communautés, rendent difficile la maîtrise de l'épidémie.

« Nous sommes à la croisée des chemins », a déclaré Heather Kerr, directrice pays de Save the Children en RDC. « Si nous ne prenons pas d’urgence des mesures pour limiter ce phénomène, l’épidémie pourrait durer six mois, voire toute l’année. La RDC est un pays en proie à la violence, à des conflits et à une crise de la faim extrême : quelque 4,6 millions d'enfants souffrent de malnutrition aiguë. Les principales préoccupations de beaucoup de gens sont la sécurité et s’assurer qu’ils ont suffisamment à manger. Mais Ebola doit aussi être une priorité ».

« Il est primordial de convaincre les communautés que le virus Ebola est une préoccupation urgente et réelle. Les gens ont perturbé les funérailles parce qu’ils ne pensaient pas que le défunt avait succombé au virus. Les travailleurs humanitaires ont été menacés parce qu'on croyait qu'ils propageaient le virus Ebola. Nous devons redoubler d'efforts pour rejoindre les jeunes et les dirigeants de la communauté qui se font entendre pour créer un climat de confiance et nous aider à renverser la tendance. Traiter les personnes malades est essentiel, mais il est tout aussi important d'empêcher Ebola de se propager davantage ». 

Save the Children soutient la lutte contre l'épidémie d'Ebola en sensibilisant les communautés de la région de Beni, la plus touchée.

« Un jeune garçon m'a dit que ses parents ne parlaient jamais du virus à la maison, c'était un tabou et cela le rendait craintif. Après une grande campagne de sensibilisation, ils ont commencé à parler et il a moins peur maintenant de savoir comment l’éviter », a déclaré Marie-Claire Mbombo, responsable de la protection de l’enfance à Save the Children.

« Beaucoup d'enfants sont laissés seuls [à cause du virus] pour différentes raisons. Dans certains cas, leurs parents sont à l'hôpital ou travaillent sur le terrain. D'autres enfants étaient orphelins. Les enfants laissés seuls risquent davantage d'être victimes d'abus sexuel ou d'avoir à travailler. Certains d’entre eux vendent des cacahuètes au bord de la route. Nous soutenons les parents et les communautés en discutant des moyens de prévenir la maladie, mais également de garantir la sécurité des enfants », a ajouté Mme Mbombo.

Pour lutter contre le virus, Save the Children a déployé son service de santé d'urgence pour former les agents de santé locaux. L'organisation sensibilise également le public au virus, notamment dans les centres de santé - dont 42 sont situés à proximité de Goma, la plus grande ville de la région - afin d'empêcher le virus d'atteindre ce grand centre urbain. Il envoie également des équipes pour sensibiliser les communautés rurales - notamment en formant les dirigeants à reconnaître les symptômes et à soutenir la surveillance au sein de la communauté - et à rechercher les personnes susceptibles d'avoir été en contact avec le virus.

Jusqu'à présent, Save the Children a fourni à près de 400 000 personnes en RDC des informations sur la manière de reconnaître les symptômes d'Ebola et de les prévenir. Alors qu'il reste une menace de propagation des cas de l'autre côté de la frontière en Ouganda, où des réfugiés de RDC continuent d'arriver tous les jours, Save the Children a formé plus de 1 000 agents de santé, volontaires, enseignants, équipes de santé de village et personnels de laboratoire en Ouganda aux étapes clés pour prévenir et atténuer la propagation.


MEDIA CONGO PRESS / mediacongo.net
393 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie
AUTOUR DU SUJET

Le Président Félix Tshisekedi préside la réunion spéciale sur la situation sécuritaire de Beni

Politique ..,

Ebola : 803 décès enregistrés depuis le début de l’épidémie au Nord-Est (Ministère de la...

Santé ..,

Pour l'OMS, l'épidémie d'Ebola en RD Congo "n'est pas une urgence de portée internationale"

Santé ..,

Riposte contre Ebola : plus de 100.000 personnes vaccinées

Santé .., Beni