Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - MCN 2023 - Meilleurs Voeux
Retour

Politique

Le « sphinx » Etienne Tshisekedi, rapatrié en « héros national » en RDC

2019-05-31
31.05.2019
2019-05-31
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/05-mai/27-31/tshisekedi-felix-accueillant-la-depouille-de-son-pere-felix-tshisekedi-a-l-aeroport-de-ndjili-kinshasa.jpg -

La dépouille de cette figure de l’histoire du Congo, est arrivée dans la soirée à Kinshasa pour un hommage populaire, avant d’être inhumé samedi, plus de deux ans après sa mort.

Kinshasa a été son fief, son royaume, le maquis d’où il a orchestré sa résistance politique, durant quarante ans. Dans la mégapole, capitale de la République démocratique du Congo (RDC), Etienne Tshisekedi reste le seul homme politique à pouvoir drainer des millions de fidèles. Un simple mot d’ordre prononcé de sa voix nasillarde suffisait à suspendre l’activité frénétique du lieu, pour le plaisir d’entendre résonner SA phrase, « le peuple d’abord », sa devise.

Ces dernières années, jamais de plus grandes foules ne se sont formées pour autre que « papa Etienne », le « sphinx », le « père de la démocratie », le « Lider Maximo ». En juillet 2016, après deux ans d’absence pour des soins en Belgique, le mythique opposant avait suscité un raz-de-marée populaire et ravivé un immense espoir. Le vieil homme de 83 ans, usé par la maladie, a mené alors son dernier combat contre le président Joseph Kabila et pour la tenue d’élections, maintes fois repoussées.

Ce jeudi 30 mai 2019, sa dépouille est rapatriée en RDC, après deux ans d’attente à Bruxelles. Durant tout ce temps, le corps de l’opposant historique a été l’objet d’une série de tractations politiciennes autour de son retour.

Depuis sa mort, à Bruxelles, le 1er février 2017, Etienne Tshisekedi a continué d’inquiéter ce pouvoir qu’il n’a jamais conquis. S’il peut rentrer aujourd’hui à Kinshasa, pour bientôt reposer dans un mausolée grandiose dont le coût avoisinerait les 2,5 millions de dollars, c’est que son fils et héritier politique, Félix Tshisekedi, 53 ans, a été proclamé vainqueur de l’élection présidentielle du 30 décembre 2018. Et ce, en vertu d’un pacte scellé avec son prédécesseur, Joseph Kabila, dernier ennemi politique de son père – Etienne Tshisekedi s’estimait victorieux de l’élection présidentielle de 2011 officiellement remportée par Joseph Kabila.

L’idéal politique d’Etienne Tshisekedi est peut-être mis à mal par cette alliance, mais sa légende continue de s’écrire. Il a ainsi droit à un retour en « héros national », lui qui a marqué à tout jamais l’histoire post-coloniale du plus grand pays d’Afrique francophone. C’est le final d’une singulière odyssée politico-funéraire. Un soulagement, une fête.

Cette journée du 30 mai était officiellement « déclarée chômée et payée » dans la capitale province. Six chefs d’Etat africains ont confirmé leur présence à la cérémonie d’inhumation, prévue samedi. Kinshasa va se recueillir, pleurer, danser, boire et méditer les leçons de l’éternel opposant à Mobutu Sese Seko, à Laurent-Désiré Kabila, à Joseph Kabila, et qui, dit-on en riant, n’aurait pas hésité à s’élever contre son fils.

Effacer les traces de son prédécesseur

La République démocratique du Congo a tant revu sa propre histoire, chaque dirigeant prenant soin d’effacer les traces de son prédécesseur par les armes ou les idées. « Il faut avoir la chance que son fils devienne président pour avoir un mausolée », constate l’historien congolais Isidore Ndaywel è Nziem. Le corps du grand nationaliste Joseph Kasa-Vubu, premier chef d’Etat de la République du Congo (1960-1965), repose dans son village du Kongo central où la famille a érigé un mausolée qui risque aujourd’hui de s’effondrer.

Son « tombeur », Mobutu Sese Seko, a dû quitter précipitamment le pays le 18 mai 1997, chassé par les rebelles de Laurent-Désiré Kabila. Sa sépulture est toujours au Maroc, au cimetière chrétien de Rabat. Le président Joseph Kabila avait promis de la rapatrier. C’est sous son règne qu’un somptueux mausolée érigé pour son père, assassiné le 16 janvier 2001, a été placé en plein cœur de la commune huppée de la Gombe, à Kinshasa, face à la présidence. La dépouille de Mobutu Sese Seko, qui a régné trente-deux ans, reste au Maroc ; celle d’Etienne Tshisekedi, opposant durant quarante ans, a le droit de rentrer aujourd’hui, mais après un séjour de deux années dans une obscure chambre froide d’un quartier banal de la capitale de l’ancienne puissance coloniale.

« Il aurait sans doute été réservé sur l’alliance de son fils avec Joseph Kabila, qui n’a pas vraiment quitté le pouvoir. Etienne Tshisekedi aurait démissionné, comme il l’a fait avec Mobutu Sese Seko, veut croire le professeur Ndaywel è Nziem. Il avait le défaut de sa qualité et était très exigeant. Il voulait que la situation soit aplanie pour prendre le pouvoir et non pas prendre le pouvoir pour l’aplanir. Objectivement, c’est le père de la démocratie congolaise, avec Patrice Lumumba [1925-1961], qui a eu un parcours météorique ».

Les militants tentent de préserver l’héritage politique de leur défunt leader

Lors de son investiture, le 24 janvier, Félix Tshisekedi a rendu hommage à l’« homme d’exception », qu’était son père. « Le président Etienne Tshisekedi nous a inculqué les valeurs de la lutte politique au service de chaque congolais, quels que soient son opinion, son origine et son parcours. Nous allons appliquer ces enseignements dans nos actes au service de notre peuple. » Dans les jardins du Palais de la nation, ce jour-là, des escouades de militants le mettent en garde en chantant : « Félix n’oubliez pas, papa avait dit “le peuple d’abord”. »

Au sein de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), le parti cofondé par Etienne Tshisekedi en 1984, certains cadres critiquent le leadership d’un héritier dynastique, fulminent contre sa « compromission » avec Joseph Kabila. Ce grand parti, à la capacité de mobilisation éprouvée dans les rues de Kinshasa et à la réputation continentale, se retrouve aujourd’hui fissuré, fragilisé. Pour une formation politique dont le logiciel s’est affiné dans la lutte et l’opposition intransigeante, l’accession au pouvoir est une rude épreuve à laquelle nul n’était préparé.

« L’opinion publique semble partagée et l’émotion moins intense qu’à la mort d’Etienne Tshisekedi. Car le temps a fait son effet, observe Jean Liyongo Empengele, sociologue et enseignant à l’université de Kinshasa. Et puis, son fils président a contribué à rehausser l’image de Joseph Kabila, son nouveau partenaire, à qui il a rendu hommage. Ce qui a un peu écorné la réputation de la famille, le nom des Tshisekedi, et a nui à la popularité de l’UDPS. »

Dans les rues de son fief de Limete, quartier à la fois populaire et pavillonnaire de la capitale, les militants de l’UDPS tentent de préserver l’héritage politique de leur défunt leader. Les débats sont parfois tendus entre les partisans et les opposants de cette alliance avec Joseph Kabila. Quelle position adopter à l’égard de Martin Fayulu, le rival de l’opposition, qui se revendique toujours « président véritablement élu » et estime sa victoire spoliée par Félix Tshisekedi ? Finalement, cet ami et fidèle de Tshisekedi père, dont il revendique l’héritage, n’endosse-t-il pas le costume de l’opposant historique à la place du fils devenu président ?

Le spectre du « sphinx de Limete » plane toujours

Dans la résidence familiale des Tshisekedi, une villa sans faste, le spectre du « sphinx de Limete » plane toujours. Sur la terrasse du rez-de-chaussée, son fauteuil n’a pas bougé d’un iota. Il n’accueille plus le corps fatigué de « papa Etienne » mais son portrait faisant face à une table basse sur laquelle est posé son vieux poste radiocassette. Son bureau, où défilaient diplomates, discrets émissaires du pouvoir, alliés et ennemis, reste fermé à clé. Mais son intendant continue de nettoyer sa chambre, comme s’il pouvait réapparaître, tandis que les gardes du corps végètent dans la cour, attendant eux aussi le retour du chef.

La famille Tshisekedi a un temps exigé que la dépouille repose à Limete, au siège de l’UDPS. Un enterrement dans son Kasaï oriental a aussi été envisagé. En définitive, son corps sera d’abord exposé au stade des Martyrs, et non pas au Palais du peuple, comme ce fut le cas pour Laurent-Désiré Kabila. Ce grand stade porte son nom en référence à l’exécution par pendaison de quatre politiciens ordonnée par Mobutu, il y a exactement cinquante-trois ans. Etienne Tshisekedi, alors jeune et brillant juriste, n’était pas encore opposant mais ministre de l’intérieur. Les enfants des « martyrs de la Pentecôte » ne lui ont pas pardonné et ont un temps protesté contre la construction d’un mausolée en plein centre-ville.

Finalement, Etienne Tshisekedi sera inhumé sur une parcelle familiale, dans la commune de Nsele, à une cinquantaine de kilomètres du centre-ville. Au milieu des champs et non loin des reliquats du palais en ruine de Mobutu Sese Seko, qui prononça, ici, son discours historique sur la démocratisation, le 24 avril 1990. C’est aussi par là que les troupes rebelles de Laurent-Désiré Kabila entrèrent dans Kinshasa, sept ans plus tard. Tout près du mausolée, depuis son immense ferme de Kingakati, Joseph Kabila continue d’orchestrer les dossiers les plus stratégiques de son successeur, comme la sécurité et l’économie. Les fantômes de la turbulente histoire politique congolaise se croisent et se retrouvent.


Le Monde / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 27 commentaires
8435 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


0 réponse
Cher Mbecilnayo quel rapport il y a entre Etienne Tshisekedi et l institut Makanda Kabobi( cre en 1974) toi qui est temoin occulaire , pour ton information Etienne Tshisekedi n est pas le seul Docteur en droit sans these il y a le vieux Mamboleo Leon , Betty Hubert ... jusqu a en 1963 le Doctorat en droit etait sans these dans l ancienne programme belge, le premier docteur en droit au congo c est en 1969 un certain Bayonne , sans oublier qu il etait le premier recteur de ENDA, eza masolo te mais de faits verifiable

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Le Patriarche Etienne Tshisekedi wa Mulumba restera le Père de la Démocratie et le Combattant de l’état de droit et de la lutte contre les antivaleurs aux yeux de beaucoup de Congolais. il est parti, plus nous gardons une pensée pieuse qui doit inspirer de nouvelles vocations. La façon la plus idéal d'honorer sa mémoire et sa pensée politique est de continuer à suivre son modèle de ténacité, de constance ,d’incorruptibilité et de non compromission, de non traitrise dans la lutte pour le peuple d'abord et contre les antivaleurs en vue d l'installation effective de l'Etat de droit et de la véritable démocratie. Faire autrement est une trahison.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Mundi, l'ere de "bouche a l'oreille" est revolue. On n'est pas DOCTEUR EN DROIT parce qu'on a pris des decisions salvatrices (...) sinon KENGO le serait deja. E. Tshisekedi, hormis son memoire de Licence n'a rien ecrit, il n'a defendu aucune these. Il s'est limite au MANIFESTE DE LA NSELE. Demande aux anciens de l'Institut MAKANDA KABOBI (j'espere que tu etais deja ne et que tu en connais quelque chose) ils te donneront la vraie valeur de l'homme de Limete. Un Doctorat ne se ramasse pas SVP. Nous avons de l'estime envers Tshisekedi en tant que Politicien, Opposant et Congolais. Mais cessons de lui coller le qualificatif de DOCTEUR en Droit. C'est encore un signe de la mediocrite que nous presentons chers freres congolais. Le monde nous regarde.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
mundi | UVD44K6 - posté le 31.05.2019 à 13:34, Nous avons meme des Prof au Congo, est ce qu'ils doivent etre des Heros Nationaux ??? Un docteur en droit qui barre l'ordonance le nommant premier ministre il signe la meme ordonance falcifiee kiekiekiekiekie

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Prière de lire : Loi 009-2002 du 5 août 2002 portant création de l’ordre national « Héros nationaux ».

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Mampuya | GFNVXBG - posté le 31.05.2019 à 13:29 Citoyen | BVJGR1P - posté le 31.05.2019 à 12:04 Faites un effort à relire l'histoire politique du Congo. En 1960 le Congo était déjà une république démocratique suspendue avec le coup d'etat de Mobutu. Durant cette période il y'a eu des luttes, chasse aux étudiants, tuéries pendaisons , donc les gens de cette période ou le peuple n'a pas attendu Tshisekedi,il était l'oppresseur jusqu'aux années 90.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Kalumba - E. Tshisekedi a eu son doctorat en droit a Lovanium . Vous cherchez une oeuvre de ce grand homme : Le fait que vous parlez en toute quietude est l'une de ses oeuvres .

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Pour l'espace kasaien il est DOCTEUR. Ou sont ses ecrits? Il a ecrit combien de livres pour les generations a venir? Ou a-t-il defendu sa these de Doctorat? Sans doute a Ngandajika

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Prière de lire : Loi 009-2002 du 5 août 2002 portant création de l’ordre national « Héros nationaux ».

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Je dis toujours qu'un peuple doit s'accorder sur tout ce qui engage la nation à l'égard du monde. Personne ne peut ignorer Etienne Tshisekedi pour son combat pour la démocratie, le multipartisme au Congo en faisant de la population, la raison de son combat, le leitmotiv de ses discours et décisions politiques. Ceux qui demandent les actions d'Etienne Tshisekedi sont sûrement nés au 21ème siècle. A la deuxième République, nous avions 3 héros : Lumumba, Kasa-Vubu & Marie Antoinette Mobutu. A la troisème République : Papa Wemba, Abbé Apollinaire Malulu, etc. Aujourd'hui c'est E.T

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
La façon la plus idéal que nous devons d'honorer la mémoire et la pensée politique que nous a léguée par Patriarche et Père de la Démocratie Etienne Tshisekedi Wa Mulumba est de continuer à suivre son modèle de ténacité, de constance ,d’incorruptibilité et de non compromission dans la lutte pour le peuple d'abord, contre les antivaleurs en vue d l'installation effective de l'Etat de droit et de la véritable démocratie. Faire le contraire serait la trahison de son héritage politique et idéologique.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
@Kalumba, il fit prononcer par Le marechal Mobutu au faite de son pouvoir le fameux discours consacrant le passage du partit-unique au multipartisme avec comme corrolaire le fameux "comprenez mon émotion" accompagné des larmes de crocodile. Et cela n'a pas de prix pour toute une generation habituée à danser matin midi et soir.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Comme Saint Paul, feu Étienne Tshisekedi est passé du camps où il opérait aux côtés du militaire et pas très démocratique Mobutu à un camps où il s'est constitué un camps des repentis et il s'est mis à combattre à sa manière ses anciens amis.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Benoit kangoma | DL8NMG7, Voila comment vous echouez A l'ecole. J'ai dis une oeuvre de Etienne Trichekedi, pas Papa Wemba.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Papa wemba comme heros, vous applaudissez, quand a tshitshi vous criez.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Qui peut nous dire les oeuvres Etienne Trichekedi pour qu'il soit reconnu comme Hero National ??? Meme une oeuvre seulement.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Lea anciens combattants ou talibans sont aveugle's par le fanatisme combine'avec le tribalisme. Soyons serieux et honnetes envers nous meme. Le feu Etienne Tshisekedi etait opposant du jour seulement, la nuit il etait A Bagdolite avec Mobutu, ce qui explique meme qu'il est le parain de Kongolo Mobutu. Avec Kanambe, la meme chose. La nuit A kingakati, le jour opposant. Les anciens combattants attendant toujours le mot d'ordre. Felix vient continuer la logique de son pere, pire encore il est au marriage avec son pere de la democratie. Il telephone KATUMBI pour lui dire de ne pas venir aux funerailles parcequ'il a invite' son mari. Jamais Etienne peut etre Heros national, pour rien faire, au contraire il pendu les citoyens Congolais.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Le SAGE, si aujourd'hui tu es libre d'exposer tes bêtises en public, si tu peux émettre facilement tes avis sans inquiétude.. c'est l'œuvre de ce Monsieur : "E. TSHISEKEDI", le seul qui mérite la qualité de HEROS NATIONAL.. Prendre donc le temps, même en cachette de dire la vérité à tes enfants..

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
La façon la plus idéal que nous devons d'honorer la pensée politique nous léguée par Patriarche et Père de la Démocratie Etienne Tshisekedi Wa Mulumba est de continuer à suivre son modèle de ténacité, de constance et la non compromission dans la lutte pour le peuple d'abord, contre les antivaleurs en vue d l'installation effective de l'Etat de droit et de la veritable démocratie. Faire le contraire serait la trahison de son héritage politique et idéologique.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
C'est vrai, les congolais reconnaissent que Tshisekedi fut un opposant au regime de Mobutu apres avoir contribue fortement a son institution, au regime de LD Kabila et a celui de J Kabila. La compromission de Felix a cependant terni l'image de son pere car aujourd'hui, parler de Tshisekedi frise avec la corruption, la trahison, le pouvoir pour le pouvoir, etc... Etienne Tshisekedi merite des honneurs dignes de son rang pour avoir aide mille et un congolais a comprendre les concepts tels que "un Etat de droit, une liberte d'expression ou de mouvement, multipartisme, non violence, etc..." nous n'allons pas nous referer a son passe sombre quand il a ete avec le Marechal car chaque dirigeant de ce pays a des mains sales. Nous nous limitons aux actes positifs. Apres tout on ne fera pas un proces contre un mort. Repose en paix dans la terre de tes ancetres. ADIEU

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Kanambe n'a jamais autant dépensé ou fait preuve de telle ostension pour enterrer son père. La RDC va tout droit dans un gouffre à cause de la mégalomanie dépensière des balubas représentés par Fatshi. 6 millions des dollars pour enterrer Tshitshi alors que les fonctionnaires de la SNCC du premier ministre sauveur de la RDC, Ilunga Ilunkamba totalisent 227 mois d'arriérés de salaire. Est-ce de l'orthodoxie ou de la fainéantise menant à l"inanition de l'Etat?

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Un jour tout congolais connaîtra et comprendra pourquoi Kabila et Felix se sont engagé l'un à l'autre

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
On dirait Lumumba mort assassiné dans la fleur de l'age, pour l'indépendance et l'unité du CONGO et non un vieillard mort de sa belle mort naturelle, rassasié des jours sur terre, des suites d'un arrêt cardiaque et dont le fils est gracieusement récompensé de la présidence! Devenu opposant et mort après avoir été dans tous les sales coups ayant endeuillé la république: assassinat de Lumumba, pendaison de Kimba et ses compagnons, membre fondateur du MPR et rédacteur en chef du manifeste de la N'sele, charte du parti. Lumumba, le véritable héros, n'a même pas une sépulture. Kanambe n'a jamais autant dépensé ou fait preuve de telle ostension pour enterrer son père. La RDC va tout droit dans un gouffre à cause de la mégalomanie dépensière des balubas représentés par Fatshi.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
AINSI, QUELLE LECON TIRER POUR SOI-MEME EN PREMIER LIEU ET QUELLE LECON A TIRER POUR TOUT CELUI QUI SE DIT "POLITIQUE" EN SUITE ?

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
PAPA TSHISEKEDI, NDENGE OZONGI RAPPORT YANGO OYO. 1. Banda okenda Felix a changea kombo, a koma na ye Trichekedi. 2. Amema UDPS na FCC. 3. Bruno Tshibala Na FCC, Olenga Nkoy na FCC, Mubake na FCC, 4. Joseph Kabila aza lisusu Rwandais te, akoma pere ya democratie, donc obandaki ko lalisa biso pongi ya bebe. 5. Zoe akoma gouverneur. 6. Kamerhe abali Amida. UDPS ekota na FCC, osimbi Kabila, Osimbi UDPS.7. Kabund akoma ko sakana na punda ya Kingakati. 8. Rosy Mukendi, Therese Kapangala Luc ya Lucha ETC...BA SOPA MAKILA PO NA CONGO mais lelo KABILA AKOMA PARTENAIRE. ET EN FIN FELIX ABALA KABILA, MARIAGE SIGNE'. 9. MATANGA NA YO DEPENSE EYEBANI BIEN TE.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Nous saluons le retour de Notre pere et modele pour la democratie,mais souhaitons aussi voir le retour du Corp de celui qu'il a combattu et qui en fin a ceder le batton de la democratie, M. Mobutu, cela serait aussi une bonne lecon de la democratie t d'etat de Droit.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Ya TSHITSHI, Papa ETSHIMU, Leader MAXIMO de l'opposition ; nous ne vous oublierons jamais, car gravé dans nos esprits à jamais. Cependant, de là où vous êtes, venez défaire les lianes que ceux de FCC croient réussir contre votre héritier biologique et idéologique. Merci pour le testament : "Le peuple d'abord".

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant L'opposant Etienne Tshisekedi de retour sur la terre de ses ancêtres !
left
Article précédent Retour de la dépouille d’Etienne Tshisekedi à Kinshasa : la fin d’un long feuilleton très politique !

Les plus commentés

Politique Alain-Daniel Shekomba: « Le bilan de Félix Tshisekedi est largement positif, demander un autre bilan que celui de la stabilité politique, c’est de la sorcellerie ! »

24.01.2023, 27 commentaires

Politique Joseph Kabila “n’a jamais touché son salaire de 680.000 USD”, Olive Kabila

25.01.2023, 26 commentaires

Politique Attaque du Rwanda contre un avion de chasse congolais : Kinshasa parle d’un « acte de guerre » et menace Kigali

25.01.2023, 22 commentaires

Politique Les 4 ans du pouvoir de Félix Tshisekedi : que de promesses non tenues !

26.01.2023, 19 commentaires

Ont commenté cet article



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance